Le reportage de France 2 sur les Femen m’a confirmé que le cas Fourest est désespéré…

« Nos seins, nos armes … rencontre avec les militantes du mouvement féministe Femen aux actions spectaculaires

Décidément nous vivons une époque formidable (rictus)… formidablement ahurissante pour les citoyens lambdas dotés d’une cervelle fonctionnant normalement, en ce sens que rien dans le domaine de la déviance, de la vanité et du foutage de gueule permanent, ne nous sera épargné ; que ce soit en provenance des politiques, des médias ou de certains V.I.P. du sport, cinéma, chanson… auto-proclamés détenteurs de la vérité universelle, tellement jaloux de leur supériorité sur le reste de l’humanité, qu’ils en arrivent à souhaiter se reproduire uniquement entre eux …

GESTATION PAR AUTRUIE

Aucune connerie émanant de l’armée des idiots utiles (dont l’un des adjudants-chefs est incontestablement Caroline Fourest, jamais en panne d’idées pour faire parler d’elle), aucun mensonge destiné à nous faire avaler leur potion magique qui n’est en fait qu’un sale brouet, plus proche de l’eau de vaisselle que du consommé, ne manquent à l’appel dès lors qu’il s’agit de prendre le peuple pour des crétins.

Revenons à l’adjudant chef, tellement infatuée de sa petite personne qu’elle ne s’aperçoit jamais à quel point elle est ridicule et de moins en moins crédible (sauf pour ses « sœurs » lobotomisées) en assénant tout et son contraire, quel que soit le sujet abordé, à chacune de ses interventions radiophoniques ou télévisées… interventions hélas nombreuses puisque manifestement elle sait tirer les sonnettes qu’il faut pour obtenir une invitation ou une commande de reportage…

Ce long préambule étant terminé (pardon mais dès qu’il s’agit de prendre cette vaniteuse donzelle, le doigt dans le pot des supercheries, je m’égare dans la jouissance), j’aborde enfin l’objet central de cet article : le documentaire diffusé ce soir 5 mars sur France 2 (chaine publique) sous le titre aguicheur « Nos seins, nos armes » émanant du nouveau duo intello du P.A.F. : Caroline Fourest et Nadia El Fani !

Ri7FemenM’est avis que compte tenu de l’heure de diffusion (22 h 45) certains obsédés ont pu croire à un film X… avant de s’apercevoir qu’il s’agissait en fait d’un torchon se voulant intellectuel, sensé faire croire que les deux auteurs ? auteuses ? fauteuses ?… [comme dirait Caroline Alamachère (ne pas confondre) : on ne sait plus comment dire, vous n’avez qu’à biffer], se penchent sérieusement sur la condition féminine de nos jours.

Rassurez-vous, je ne vais pas vous raconter par le menu, l’ennuyeux monologue de la Fourest commentant les images de sa complice cinéaste (vous n’avez pas mérité cela) ; en revanche je peux vous résumer les 60 minutes environ du reportage, en seulement quelques mots :

  • Confus : les actions et les slogans des Femen démontrent qu’elles se dispersent trop, affaiblissant du même coup le message initial de l’injuste condition féminine de par le monde.
  • Imprécis : laisser la parole uniquement aux Femen (excepté la beurette française de service et la jeune égyptienne ayant fait le buzz sur le net en diffusant sa photo nue) pour parler de la condition féminine, me semble considérablement réducteur. Il y avait bien d’autre choses à dire sur le sort ACTUEL des femmes en France et en Europe. Et ce d’autant plus qu’il semblerait qu’avant d’être femmes, les Femen sont surtout lesbiennes, et que leurs propres problèmes identitaires n’ont donc rien à voir avec le sort de l’immense majorité des femmes, hétéros et heureuses de l’être.
  •  Sautant du coq à l’âne : passant de l’Ukraine, à la France, l’Angleterre, l’Egypte, la Tunisie, puis encore Paris, Londres… on attrape vite le tournis et soulés par les images et les cris, on perd vite le fil conducteur, si toutefois il y en a un.
  • Stérile : parce que ce n’est pas les cris hystériques de ces femelles sans aucune tenue, ni retenue qui vont faire avancer le problème de la régression du statut de la femme.

S’il est aisé de comprendre la révolte de ces jeunes Ukrainiennes n’ayant d’autres perspectives sociales que de se marier, si possible avec un homme riche, s’il est légitime d’admirer leur engagement dans un combat soutenu, allant jusqu’à mettre parfois leur vie en danger, il est également facile d’en déduire qu’elles se dispersent dans trop de directions pour être vraiment efficaces.

 [youtube]TPM_d_45LAQ[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=TPM_d_45LAQ

Régulièrement, les féministes de Femen se perchent sur de haut talons et exhibent leurs seins nus dans les rues de Kiev. Elles manifestent pour la place de la femme dans la société ukrainienne

 [youtube]EwYDgcGfcqc[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=EwYDgcGfcqc

6 août 2012 – Les féministes ukrainiennes Femen frappent aux Jeux Olympiques de Londres. Elles ont manifesté seins nus pour protester contre l’autorisation donnée à une judokate saoudienne de porter le voile pendant la compétition.

 [youtube]SmG81ROzYbc[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=SmG81ROzYbc

Plusieurs militantes du mouvement Femen ont manifesté seins nus, mercredi 12 décembre à Kiev contre la corruption des députés devant le Parlement ukrainien

Elles sont courageuses, certes, il n’y a qu’à voir le conséquent entrainement physique qu’elles suivent, pour être en forme, pour s’en convaincre :

http://www.fdesouche.com/355186-visite-du-camp-dentrainement-des-femen-vous-dormez-femen-vous-mangez-femen-video

Mais à vouloir en même temps lutter contre la corruption des députés ukrainiens, manifester pour la place de la femme en Ukraine, contre le voile autorisé aux dernier J.O., et souhaiter fonder un parti… il me parait incontournable qu’elles perdont ainsi beaucoup de leurs forces et donc de leur pouvoir.

Quand à Caro l’intello, si elle était réellement une féministe, souhaitant défendre la cause de toutes les femmes, quelle que soit leur préférence sexuelle, elle aurait eu largement à faire avec ce qui se passe dans son propre pays, où chaque jour dans les cités où elle ne se risquerait surement pas à mettre les pieds, d’innocentes jeunes filles se font insulter, passer à tabac, violer dans d’ignobles tournantes par des sous-hommes se voulant forts et supérieurs à elles, alors qu’ils ne sont que des ramassis de lâches œuvrant en bandes, bien à l’abri sous leurs capuches pour être ne pas être reconnus.

Si elle était réellement féministre, au lieu de stupidement nous assimiler de manière réductrice à l’extrême droite (même si de nos jours il n’y a plus offense), elle serait à nos côtés à Résistance Républicaine pour marcher contre le fascisme islamiste ; elle écrirait des articles sensés dans Riposte Laïque, et elle inviterait avec elle sur les plateaux où elle fait la pluie et le beau temps, Christine Tasin et Anne Zelensky, qui sauraient bien plus efficacement alerter les citoyens de l’avancée du plus grand fléau décimant les femmes : l’armée rétrograde, bornée et sanguinaire des machos islamistes.

fourest-femenA cause d’eux justement, qui ont vite fait de prétendre que toutes les femmes (sauf celles qu’ils contraignent à disparaitre dans les sacs poubelles qu’ils leur destinent) sont des putains, il serait encore plus nécessaire de se comporter avec dignité plutôt que leur donner raison en agissant en hystériques vulgaires.

Pour terminer je me permettrais de leur adresser une petite suggestion de la part d’une authentique femme, féministe et féminine : rangez vos seins qui, à force d’être trimbalés partout et dénudés à tout propos risquent, soit de recevoir un mauvais coup, soit de vous valoir une bronchite chronique.

Par ailleurs, je vous rappelle que ces organes, objets de tant d’attentions d’une « moitié de l’humanité », sont fragiles et délicats, et exigent donc un respect que vous ne prodiguez guère aux vôtres.

La vie étant cruelle, ils ne seront pas toujours aussi attrayants, alors préservez les soigneusement, et réservez-les donc uniquement aux deux usages auxquels Dame Nature les a destinés : « le contentement de la main d’un brave homme » (et de celle avec qui il le partage) pour le premier… le second étant celui de la plénitude proche du Nirvana, consistant à nourrir avec amour l’enfant, conçu par… un homme et une femme,  que cela vous plaise ou non !

Bien que ce reportage ne m’ait absolument pas convaincu de son utilité je ne regrette pas de l’avoir visionné, ne serait-ce que pour me confirmer que mon opinion sur Mademoiselle Fourest, est fondée, et confirmée.

Josiane Filio

Ce contenu a été publié dans MEDIAS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.