Les Français en ont marre que des racistes les accusent de racisme

Non, ne cédons plus au chantage des accusations bidons de racisme… proférées par ceux-là mêmes qui pratiquent ou tolèrent le racisme anti-blanc !

Oui, cessons d’avoir peur d’ouvrir la bouche pour émettre, non pas des critiques mais la simple expression des réalités qui ravagent notre pays, en craignant l’immédiate accusation de racisme !

Mais qui sont donc exactement ceux qui glapissent « au racisme » dès qu’on ose leur reprocher le moindre fait ?

RI7racismevictimes et coupablesEh bien, si vous arrêtez de trembler quelques minutes pour vous pencher sur cette question cruciale, vous aurez immédiatement la preuve que nous sommes manipulés par des pervers, sournois et bien organisés, qui, incapables de présenter des arguments valables pour se défendre de légitimes accusations, se retranchent systématiquement derrière l’argument imparable destiné à clore la bouche de leurs accusateurs : le racisme ! 

Témoignage un peu long mais très explicite, donnant un bel exemple de la parade : http://www.reduitnational.com/lhomme-qui-criait-au-racisme/?fb_source=pubv1

Dans les transports en commun, vous demandez poliment à un jeune issu de l’immigration, de bien vouloir ôter ses pieds du siège d’en face… aussitôt vous êtes gratifié d’un gratuit mais tonitruant « raciste ! » afin que tout le monde en profite.

Vous répondez à un individu basané vous demandant du feu, que vous ne fumez pas … immédiatement vous vous mangez en pleine figure un haineux « raciste ! », accompagné du regard assorti.

En période de ramadan (on en sort) vous osez réclamer le silence à deux heures du matin, à une bande d’islamistes fêtant la rupture du jeûne en faisant la fête (mon Dieu, j’ai failli écrire la nouba, mot passible de la correctionnelle !) sous vos fenêtres … sans attendre vous avez droit à un flot d’insultes parmi lesquelles, bien audible, surnage celle de « raciste ! », même si vous vous foutez de la race (mot n’existant plus) des bruyants noctambules et que de plus l’islam ne constitue pas une race mais uniquement un système politique, polluant la terre entière avec son obsessionnel et maladif désir de réunir tous les humains sous l’unique bannière de son dieu sanguinaire.

Attendant votre tour à la caisse de votre supermarché, vous vous permettez de regimber quand une personne visiblement maghrébine (facile elle porte le foulard) dépasse sans vergogne la file entière pour passer avant tout le monde : vous découvrez alors une hystérique hoquetant des chapelets d’insultes, d’ou il ressort que « les Français sont tous des racistes », adressés à toute la file (qui lâchement ne pipait mot, mais qui manifestement ne la soutient pas suffisamment à son goût)

Désireuse de ne pas lasser les lecteurs, j’arrêterai là cette litanie, d’autant plus que la plupart d’entre vous aura sans doute reconnu une ou plusieurs situations vécues dans la vraie vie de tous les jours. J’ajouterai juste que tout ce qui précède, c’est quand vous avez la chance de croiser des excités ne supportant pas la moindre remarque, mais gardant encore un semblant de vernis civilisé grâce auquel ils ne passent pas à l’acte, se bornant à vous invectiver.

En revanche c’est carrément votre vie qui est en jeu si vous avez le malheur de rencontrer un très opportun « déséquilibré » désireux d’obtenir votre portable à n’importe quel prix, y compris votre égorgement ! Ou encore si, policier consciencieux désirant faire appliquer la Loi française, vous avez l’immense culot de dresser une contravention à une « emburquanée » refusant de la respecter, vous pouvez alors sans crier gare, être étranglé par le mari, furieux « qu’on manque de respect à sa femme et qu’on la malmène » !

Tous ces gens n’ayant que le mot respect à la bouche (pour eux-mêmes), n’en ont pas le moindre pour les Français de souche qu’ils méprisent, insultent et haïssent, alors même qu’il leur serait si simple d’aller vivre dans leurs merveilleux pays d’origine … mais où, suis-je bête, ils n’auraient droit, ni aux substantielles aides, ni aux éternelles excuses face à leurs comportements hyper égoïstes et totalement anti-sociaux !

[youtube]rd10f5cl55c[/youtube]

 

 https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=rd10f5cl55c

C’est exactement la même basse manœuvre qu’utilisent les élus UMPS pour terrasser leurs adversaires politiques, les accusant sans cesse de fascisme (quand ce sont précisément eux qui utilisent ces méthodes), regroupant le tout sous l’appellation ô combien pratique « d’extrême droite » (puisque chacun sait que nous n’avons rien à craindre des gentils antifas, extrémistes de gauche, toujours victimes des affreux extrémistes de l’autre bord !!!), ce qui permet avantageusement d’y englober le parti qui leur fait peur depuis des décennies : le Front National, unique parti patriote, dont Marine, nouvelle Présidente leur flanque une grandiose colique, au point que les pseudo frères ennemis ne se gênent même plus pour se regrouper officiellement, afin de la combattre férocement et par de viles méthodes, incluant mensonges, travestissements des faits, rabâchages de niaiseries, destinés à l’énerver et lui faire perdre un précieux temps pour expliquer son programme, et démontrer leur monstrueuse connivence pour se partager le « gâteau », dans une alternance bien huilée depuis plus de quarante ans !

Mais revenons au racisme et afin d’être certains que nous pratiquons tous le même langage, voyons la définition qu’en donne le Petit Larousse Illustré, qui pour l’instant n’est pas encore contesté par les brillants esprits novateurs prétendant changer la société française en la calquant sur leur stupide et immonde image (beurk !) :

Racisme :

1/ Idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains : les « races » ; comportement inspiré par cette idéologie.

2/ Attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes, exemple : racisme envers les jeunes.

Immédiatement deux réflexions viennent à l’esprit :

1/ Comment à l’époque actuelle où les esprits éclairés qui nous gouvernent viennent de supprimer le mot race de la langue française, pourrait-on encore être accusé de racisme, puisqu’il ne saurait être question d’idéologie basée sur un mot qui n’existe pas ?

2/ Quand de nos jours aucun citoyen appartenant au « groupe » des individus blancs, et ayant toute sa raison, ne se risquerait jamais à, ne serait-ce que murmurer « sale xxx » (au choix : nom de couleur, pays, continent …) au risque de se voir immédiatement traîné en justice par les innombrables et grassement subventionnées officines soit-disant anti- racistes… il est au contraire impossible de ne pas constater de maintes manières, l’avancée incontestable du racisme anti-blanc, jamais poursuivi par ces mêmes esprits auto-proclamés « droit-de-l’hommistes » et déterminés à imposer leur unique point de vue à la société entière, quand bien même celle-ci leur est supérieure en nombre et y est formellement opposée !

Il devient dès lors très facile pour nous citoyens Français d’origine, d’inclure dans l’ accusation de racisme (la retournant ainsi contre nos lâches élus, de gauche comme de droite), leur fâcheuse détermination à pratiquer en toutes occasions leur injuste préférence immigrée, ce qui revient à dire qu’ils pratiquent scandaleusement « une hostilité systématique envers une catégorie déterminée de personnes » ; les citoyens de souche !

Il n’y a aucun racisme à aimer sa Nation,

Il n’y a aucun racisme à vouloir être respecté sur son propre sol,

Il n’y a aucun racisme à vouloir qu’en France notre langue soit obligatoire,

Il n’y a aucun racisme à vouloir conserver nos racines, nos us et coutumes,

Il n’y a aucun racisme à exiger que nos lois soient respectées,

Il n’y a aucun racisme à refuser une religion qui ne nous convient pas,

Il n’y a aucun racisme à demander aux immigrés de s’intégrer ou de partir !

Partout dans le monde, dans tous les états, ces principes sont appliqués sans contestations : de quel droit, en France, des individus nous dénieraient ce droit, fussent-ils Président de la République, Premier Ministre ou Ministre, qui ne sont rappelons-leurs, que des élus temporaires, au service du Peuple et devant lui rendre des comptes !

EN FRANCE ON PARLE FRANCAIS

Alors, à tous les bobos moralisateurs, enseignants encartés à gauche, syndicats dévoyés, médias manipulateurs, bref à toute l’indigeste gauche caviar, planquée dans ses beaux quartiers, loin des si sympathiques immigrés crachant sur la France et les Français, tout en se gobergeant de tous ses bienfaits sonnants et trébuchants, je dis, et vous invite à entonner avec moi :

STOP ! Trouvez autre chose, car d’une part on se fout de vos injures, se limitant d’ailleurs à deux ou trois mots ou expressions, lancinants et usés jusqu’à la corde, et d’autre part c’est vous-mêmes, dans votre insondable sottise, qui avez décrété que le mot « race » était radié de la langue française !

Il vous reste donc à avertir vos petits protégés immigrés de bien vouloir la boucler avec leur éternelle injure à notre endroit, quand ce sont eux les véritables racistes ; mais, plus important, vous devez sans tarder faire relâcher tous les citoyens en garde à vue ou emprisonnés pour cause de propos racistes, puisque l’accusation devenue périmée, il n’y a donc plus lieu de verbaliser sous ce prétexte !

Et bien évidemment, devront être décrétés « sans motif » les indignes procès d’intention envers mes amis de Riposte Laïque, véritables confiscations du droit d’expression, intentés par les illégitimes associations « anti-racistes » qui devront par la même occasion être radiées puisque le mot race n’existant plus, leur fond de commerce devient irrémédiablement caduc !

Arroseur arrosé ou chien qui se mord la queue … je vous laisse choisir celle de ces métaphores issues de notre belle langue française, qui vous agréera le mieux.

Josiane Filio

 

 

 

Ce contenu a été publié dans RACISME - ANTI-RACISME. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.