Réforme des retraites façon Ayrault : Travailler plus pour gagner moins !

Ah pour en arriver là, ça valait vraiment la peine, de tacler Nicolas Sarkozy sur sa phrase « Travailler plus pour gagner plus ! », surtout qu’en plus c’était vraiment vrai ; tous ceux qui grâce à l’exonération des charges sociales sur les heures supplémentaires (il n’a pas fait que des sottises !) ont pu ainsi se permettre chaque mois d’ajouter un peu de beurre dans les épinards, le diront … même le J.T. de 20 heures d’il y a quelques jours, en a parlé, c’est dire !

Mais alors que les guignols installés par défaut à l’Elysée et ses annexes, se complaisent à aggraver les plus nuisibles des mesures mises en place par Sarko (entre autre son laxisme envers les immigrés, surtout islamistes, et les nombreux avantages qui vont avec), ils ne trouvent rien de mieux, eux les soit-disant socialistes (j’en connais qui doivent se retourner dans leurs tombes … d’où la recrudescence de séismes et autres tsunamis), se démarquent (jalousie, crétinerie incurable ? on ne sait) uniquement par l’anéantissement des bonnes mesures qui auraient permis à la France de se relever du marasme actuel, voulu, mené, et conforté par les teigneux de Bruxelles qui bien au contraire veulent sa peau !

– Sous Sarko vous pouviez si vous le souhaitiez augmenter votre salaire en acceptant de faire des heures supplémentaires, pour votre plus grand bien, et celui de votre entreprise : Annulé, ou du moins, modifié façon PS, c’est pareil ! 

Sous Hollande, vous pouvez vous féliciter d’avoir encore un salaire, et ne devez pas la ramener constamment à propos des augmentations d’impôts et taxes, car dites-vous bien que tous les néo-chômeurs (ceux des industries que le ministre du redressement, malgré son grand talent, n’a pu redresser … ) voudraient bien avoir du travail, alors soyez un peu moins égoïstes et au lieu de râler tout le temps, pensez à ceux qui ont encore moins que vous ! Non mais sans blague !

– Sous Sarko vous pouviez envisager sereinement de transmettre à vos enfants, votre appartement ou votre maison, gagné(e) à la sueur de votre front, tout au long d’une vie besogneuse et laborieuse : Terminé ! Les socialistes au grand cœur n’allaient pas conserver une mesure décidée par les élus du camp adverse (enfin, selon ce qu’ils prétendent ).

– Sous Hollande, transmettez plutôt l’argent à l’Etat, qui en a bien besoin pour secourir toute la misère du monde, et tant pis si les miséreux immigrés mangent et vivent finalement bien mieux que les citoyens pauvres… et que vos enfants qui, au train où vont les choses, n’auront plus ni travail, ni toit … ça n’est manifestement pas le problème du capitaine de pédalo et sa bande de méduses !

ALLOCS AKBAR

Parce que pour les socialistes bon teint, faudrait voir à penser un peu aux autres qui n’ont pas eu la chance de naître en France où, pour eux, le mot Liberté n’est pas un vain mot, raison pour laquelle ils arrivent à flot continu, à pieds, à dromadaires, ou en avions, quand ce n’est pas par armadas entières, pour venir vivre enfin la vie qu’ils méritent, parce qu’ils le valent bien, et qu’il est bien normal que les Français d’origine se poussent un peu pour leur faire de la place … et triment avec allégresse pour nourrir tout ce petit monde si « enrichissant », même si pour cela il est nécessaire de nous faire les poches (tout comme Le Seigneur, l’enrichissement a des voies impénétrables) !

LA NOUVELLE FRANCE SOCIALISTE

Certains voyagent même en baignoires … c’est vous dire le courage de ces gens !

« Redonner du pouvoir d’achat aux français et améliorer leur vie quotidienne » , qu’il disait (Hollande candidat dans ses promesses de campagne) : de deux choses l’une, ou il a séché certains cours de l’ENA, ou il ne les a pas tous compris, car sans avoir fait les mêmes études que lui (le ciel m’en préserve) je sais parfaitement que ce n’est pas en piquant sans arrêt des sous dans les poches des contribuables que leurs conditions de vie vont s’améliorer, bien au contraire…

On est en plein dedans, et ce n’est pas fini avec cette simili réforme qui mériterait de figurer au Guiness des records pour la promptitude (une fois n’est pas coutume) avec laquelle Ayrault nous a torché ce remaniement qui n’en est pas un … ou du moins qui n’est pas, mais pas du tout, ce qu’il avait promis (ça c’est la coutume) puisqu’une fois de plus il fait ce qu’il avait dit qu’il ne ferait pas (vous suivez toujours) !

Pour faire simple, résumons les réponses données par Pierre-Edouard Ducray chargé des études au sein de l’Association Sauvegarde Retraites (cf. lien sur article Bd Voltaire) :

– Question : quelles sont les mesures principales du projet de réformes des retraites ?

– Réponse : En réalité, il ne s’agit pas d’une réforme… Les mesures qui ont été présentées par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, visent au contraire à multiplier les replâtrages pour préserver le système en l’état. En somme, il s’agit de raboter les retraites pour tenter de sauver le système, quel qu’en soit le prix.

– Q : Sacrifices demandés aux actifs ?

– E : Hausse des cotisations  prévue… augmentation de l’augmentation puisque, l’an passé, le gouvernement a déjà décrété une hausse progressive des cotisations sur quatre ans… Une telle surenchère risque d’engendrer une baisse des salaires et une hausse du chômage…  nouvel allongement de la durée de carrière  également au menu. Ceux qui ont moins de 40 ans aujourd’ hui devront travailler 43 ans. Il s’agit, en quelque sorte, de travailler plus pour gagner moins.

– Q : Retraités épargnés ?

– R : NON …  le projet prévoit au moins deux mesures les concernant. La première touche les revalorisations annuelles. Aujourd’hui, elles ont lieu le 1er avril. Demain, ce sera le 1er octobre… La seconde consiste à fiscaliser l’intégralité des majorations de pension pour enfant, c’est-à-dire à augmenter tout simplement l’impôt sur le revenu des retraités.

– Q : Alors tout le monde est perdant ?

– R : Oui, surtout dans le sens où cette politique ne résout rien. Ces mesures n’apportent même pas un tiers des ressources nécessaires.

http://www.bvoltaire.fr/pierreedouardducray/tenter-de-raboter-les-retraites-pour-sauvegarder-le-systeme,34293utm_source=La+Gazette+de+Boulevard +Voltaire&utm_ campaign=e5b723799a-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm term=0_ 71d6b02183-e5b723799a-23814245

Bref, tout ce cirque, toutes ces critiques au précédent gouvernement qui, chacun sait est responsable de tout ce qui ne va pas en France, et que c’est uniquement pour cela que ces « pauvres » socialistes, malgré toutes leurs compétences et leurs efforts, n’arrivent toujours pas à nous sortir du marasme…  toute cette agitation, ces péroraisons, ces promesses, pour que finalement la montagne accouche d’une souris  boiteuse !

Remarquez que pour être honnête, avec Hollande et sa bande de rapaces on est toujours déçus mais jamais surpris puisqu’ils font toujours l’inverse de ce qu’ils ont promis (sauf bien sûr la loi sur le mariage-gigogne-gay et les contorsions pour faire voter les étrangers , c’est à dire en naturalisant à tours de bras), sauf pour les indécrottables naïfs (à ce stade il faut consulter d’urgence) qui continuent à gober tous leurs discours du style « demain on rase gratis » ou « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » puisque les élus socialistes sont toujours prêts à dire n’importe quoi, même à promettre la lune, pour s’accrocher au pouvoir … dont ils font si mauvais usage !

 BISON FUTE

Et avec ce que l’inénarrable Hollande projette de nous infliger : rien de moins qu’aller donner – tout seul – enfin avec nos soldats quand même, une correction au gouvernement Syrien, on a de quoi meubler nos conversations pendant un bon moment, avec autre chose que l’amaigrissement de nos déjà minces retraites (hormis les leurs bien entendu). 

Mais sans vouloir en rajouter dans le pessimisme, il ne me semble pas exagérer de craindre, qu’au train où vont les choses, si nous ne donnons pas très rapidement un grand coup de pied dans la fourmilière (et par la même occasion, quelques bons coups de pieds au cul de certains que je ne nommerai pas ici) nous risquons, nous les ignobles franchouillards, tout juste bons à trimer pour engraisser les sangsues de toutes sortes, de terminer ainsi :

SANS PAPIERS - AVEC PAPIERS

Ah ! Si seulement Bachar al Assad pouvait intercepter dès son arrivée, l’armada de pédalos et garder Don Quiglande et ses copains guérilleros au frais dans ses cellules pendant quelques lustres, (le temps que Marine arrive et fasse le ménage) le peuple de France (le vrai) lui en serait éternellement reconnaissant.

Josiane Filio

 

Ce contenu a été publié dans EUROPE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.