Il était une fois un miroir déformant nommé Islam !

Dans une tentative désespérée de comprendre ce qu’est l’islam, pourquoi il pose tant de problèmes et même de tragédies de par le monde, quel en est le fonctionnement, comment se fait-il que tant d’humains restent aveugles à sa nocivité avérée depuis des siècles, et continuent au 21ème à vanter ses soi-disant mérites, il me semble que je viens de mettre le doigt sur une explication plausible que je livre à votre sagacité.

L’islam est paraît-il une religion, donc en tout premier lieu il comprend un dieu : Allah, un prophète : Mohamed, et un livre : le Coran, réceptacle des prescriptions impératives du premier par l’intermédiaire du second.

Mais dans ce court inventaire, il m’est apparu qu’un élément essentiel à ce « kit de fonctionnement » a totalement échappé aux investigations des mécréants que nous sommes, et qui tentent de comprendre les nombreuses aberrations commises en son nom.

Il me semble tout bonnement que dans le lavage de cerveau dont sont victimes tous les enfants ayant le malheur de naître en environnement islamique, se trouve la source de tous leurs futurs malheurs (et ceux dans lesquels ils plongeront leurs futures victimes) : un miroir déformant !

 ARME  D'INSTRUCTION MASSIVE

Suivez mon raisonnement : inconscience ou malignité, les pratiquants de ce système politique agressif et liberticide, se faisant passer pour religion, sont passés maîtres dans l’art de la manipulation, le mensonge, les jérémiades … ainsi que leur recommande leur livre de chevet, puisque pour parvenir au but ultime, que la terre entière soit convertie à l’islam, tous les moyens sont bons.

Partant de là, il n’était pas difficile pour eux, de découvrir une manière infaillible de réussir : retourner toujours la situation en leur faveur, prétendre sans vergogne l’inverse de la réalité, se faisant ainsi passer pour des victimes, des stigmatisés, des mal aimés persécutés par de vilains racistes, fascistes et nauséabonds … exactement comme devant un miroir déformant qui renverrait l’image inverse de qui est posté devant lui, et par extension projetant sur « l’autre » les turpitudes et les saloperies qui lui sont propres.

C’est ainsi que par exemple, lorsque les forces de l’ordre osent demander l’application de la loi interdisant le voile intégral en public, immédiatement il y a agression (verbale et physique) contre eux (par ceux qui en plus de bafouer nos lois, se présenteront ensuite en victime) en un appel aux « frères et sœurs » qui y répondront sans tarder en glapissant en chœur « au racisme », « à l’amalgame », « à la stigmatisation » … jérémiades qui seront immédiatement reprises en boucle par l’armée des journalopes, se souciant comme d’une guigne de la signification d’un tel comportement, pour les citoyens qui n’ont pas la chance de vivre comme eux dans de confortables et sereins quartiers, à l’abri de toute « pollution visuelle ».

Sans doute devons-nous être indulgents vis à vis de tous les innocents tombés dans ce piège cruel, qui dès l’enfance leur impose les œillères que constitue ce miroir déformant et qui en permanence leur présente les choses sous un angle faussé.

Bien sûr certains trouveront la force de s’en sortir en suivant les sains raisonnements des « méchants » mécréants qui auront réussi à leur ouvrir l’esprit jusqu’au dénouement se nommant apostasie.

 allach moi la grappe

Bien sûr il nous est plus difficile de continuer à prodiguer de l’empathie et de la compassion à tous ceux qui préférant rester aveugles et donc prisonniers de ce sanguinaire dogme politique se dissimulant habilement et machiavéliquement sous le nom de religion.

ISLAM RELIGION DE PAIX ET DE DEMOCRATIE

lapidation-annulée

Mais les plus répugnants dans tout cela, ne sont-ils pas tous ceux, politiques et médias, qui utilisent ce mensonge à des fins sordides dans l’unique but de préserver et conserver, si possible éternellement leurs positions et avantages … dans le mépris le plus total des souffrances infligées aux uns et aux autres … du moment qu’eux-mêmes et les leurs se tiennent suffisamment éloignés du danger ?

Même si l’on peut considérer que ceux-là sont dès l’enfance tombés dans un répugnant bain d’égoïsme forcené, de cécité profonde à tout ce qui est étranger à leur nombril, il m’est totalement impossible de leur accorder compréhension et circonstances atténuantes, concluant donc logiquement par leur totale responsabilité dans tous les crimes perpétrés au nom de l’islam, qui se sont multipliés en France depuis leur arrivée au pouvoir … et que par conséquent ils devront payer le prix fort réservé aux criminels, dès que les Patriotes auront réussi à les déloger de leurs forteresses qu’ils s’imaginent imprenables.

A force de modifier l’Histoire de France en éradiquant ses pages les plus marquantes, ils en oublient totalement qu’un jour de juillet 1789, une forteresse nommée Bastille est tombée, par la volonté d’un Peuple qu’on avait, tout comme eux, méprisé et piétiné bien trop longtemps.

L’ Histoire, comme la mode, n’est qu’un éternel recommencement, alors mesdames et messieurs les indignes qui ne montrez aucun signe de repentance : Gare ! nous arrivons bientôt !

A bon entendeur salut !

Josiane Filio

Ce contenu a été publié dans HUMOUR ET DERISION. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.