Mélenchon et le Front de gauche insultent les travailleurs bretons

Samedi 2 novembre : comme beaucoup de citoyens n’ayant pu se rendre sur place, je suis devant mon téléviseur (avec qui je suis pourtant en froid à cause de la fumisterie des infos qu’il me distille habituellement), en attente de la manifestation qui se prépare en Bretagne, une semaine après celle contre l’Ecotaxe.

quimper chrysanthemes

« Patrons, syndicats et salariés, main dans la main pour manifester »

http://bretagne.france3.fr/2013/10/30/plusieurs-appels-manifester-samedi-n-y-t-il-pas-confusion-dans-le-message-348587.html

Il n’est pas extravagant de penser que la fronde initiée par les Bretons, pourrait déboucher sur un embrasement de la France entière, tant l’ensemble des citoyens-salariés-contribuables, constate à quel point le gouvernement est incapable de répondre à la crise autrement que par de nouveaux impôts et taxes … inconscient qu’un étranglement continu des rançonnés aboutira forcément à leur « mort » financière ou physique, non à la guérison générale !

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x16pjj1_quimper-la-manif-pour-l-emploi-se-prepare-dans-le-calme[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/x16pjj1_quimper-la-manif-pour-l-emploi-se-prepare-dans-le-calme_news?start=11

Deux manifestations devrai-je dire, puisque finalement, les écologistes de EELV et le Maire DVG de Carhaix, font bande à part en appelant à manifester à Carhaix pour ne pas côtoyer les patrons !

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x16podn_quimper-des-milliers-de-bonnets-rouges-s-appretent-a-defiler[/dalymotion]

http://www.dailymotion.com/video/x16podn_quimper-des-milliers-de-bonnets-rouges-s-appretent-a-defiler_news?start=50

Décidément ils ne comprendront jamais rien à rien ces gauchistes forcenés, toujours ancrés dans leur raisonnement simpliste et borné : l’opposition patron/employé, sans aucune nuance, et s’appuyant sur des raisonnements biaisés.

Tant que certains syndicats et partis politiques laisseront croire qu’un contrat de travail c’est, d’un côté un patron qui a des devoirs, de l’autre un salarié qui a des droits… tout débat ou discussion, sera forcément faussé, renforçant ainsi cette néfaste et stérile opposition qui ne résout rien et au contraire envenime toujours tout.

Oui il y a des patrons salauds, mais pas tous, heureusement !

Non il n’y a pas que des salariés exploités … certains sont des fumistes sans aucune conscience professionnelle !

Mais comment pourrait-il en être autrement avec à leur tête un Mélenchon, qui est aux travailleurs ce qu’une Taubira est aux victimes, roi des hypocrites, rentrant bien vite au confortable bercail après chaque manifestation où il a dégoisé les mêmes diatribes contre ses habituelles têtes de turc (patronat, finance, Marine Le Pen et le FN), en taisant soigneusement le fait qu’il mène lui-même un train de vie que certains petits patrons de PME ou artisans indépendants, sont loin d’atteindre.

MELANCHON PAUVRE TYPE

Résultat, ces obtus préfèrent bouder la manifestation de Quimper, au prétexte que des patrons manifesteront avec les salariés, preuve pourtant que la crise actuelle est bien différente des précédentes et ne peut de ce fait entrer dans le moule des revendications habituelles.

Aujourd’hui, c’est contre le gouvernement de Hollande, aveugle et sourd aux graves conséquences de sa politique, que les citoyens-salariés-contribuables, main dans la main avec certains patrons et syndicats, manifesteront POUR la préservation de leurs emplois et CONTRE le racket fiscal subi en rafales par les particuliers et les entreprises, mettant fortement en danger l’ensemble des forces productives.

L’heure est grave, on nous dit et cela me semble vrai, que l’union des pêcheurs, routiers, agriculteurs, est exceptionnelle, puisque œuvrant sur terre et sur mer ils ont habituellement peu de points communs. Mais si l’on considère que le taux de chômage local est de 9,50 %, à seulement 1 point du taux de chômage national, on comprend mieux la nécessité de s’unir pour envoyer au gouvernement un message d’autant plus fort, que les voix qui l’émettront seront nombreuses.

Pendant que les responsables relayent leurs appels au calme et à la dignité pour éviter tout affrontement qui nuirait à ce rassemblement, des pancartes s’affichent ici et là, comme par exemple : « La révolution ne passera pas par la violence, mais par les urnes ! « 

Interviewé par BFM Tv, Monsieur Bernard Poignant (on ne rit pas), Maire PS de Quimper, proche de François Hollande, se veut rassurant en prétendant que « le président est bien conscient que la pointe de la Bretagne vit une crise sévère …bla-bla-bla … »

Encore un qui n’a rien compris au film : ce n’est pas la pointe de la Bretagne, c’est la Bretagne entière, et ce n’est même pas que la Bretagne mais la France entière qui est en train de vivre une crise sans précédent … et ce bien que depuis des décennies « on » lui fait croire que c’est en se serrant la ceinture qu’on verra la fin du tunnel, lequel recule au même rythme que nous avançons.

Aujourd’hui il est clair que les efforts et sacrifices sont toujours le lot des citoyens lambda, pendant qu’une élite auto proclamée supérieure, se goberge sans honte et sans limites ! 

http://www.leparisien.fr/economie/emploi/en-direct-colere-bretonne-manifestation-sous-haute-tension-a-quimper-02-11-2013-3280321.php

Après les discours, le cortège se met en marche, pendant que parallèlement quelques échauffourées se produisent, auxquelles les forces de l’ordre répondent par des tirs de flash-ball aux jets de pierres de certains manifestants. 

Je m’amuse  de constater qu’à plusieurs reprises, les commentateurs de la chaine, feront allusion à la « possible présence d’extrémistes « de gauche » et même de droite » ! Une fois n’est pas coutume, mais cela fait du bien d’entendre enfin que l’extrémisme n’est pas qu’à droite, ainsi que le veulent les bien-pensants, mais également à gauche.

Et comme redoutés par certains, des incidents ne manquent pas d’opposer les forces de l’ordre à des groupes d’excités leur jetant pierres et des pots de chrysanthèmes, prévus pour représenter les milliers d’emplois perdus dans la région.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x16pp9q_quimper-des-incidents-en-marge-du-rassemblement[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/x16pp9q_quimper-des-incidents-en-marge-du-rassemblement_news?start=21

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x16pw9u_quimper-echauffourees-en-marge-de-la-manifestation[/dailymotion]

 http://www.dailymotion.com/video/x16pw9u_quimper-echauffourees-en-marge-de-la-manifestation_news

Le cortège défile dans une certaine confusion, pendant que les échauffourées redoublent et vont se poursuivre, bien après l’ordre de dispersion, place de la Résistance, où les policiers doivent utiliser les gaz lacrymogènes en réponse aux jets  de projectiles.

D’après la préfecture du Finistère,  ces débordements sont imputables à « un groupe ultra » et marginal au sein du rassemblement.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x16pxvf_quimper-une-grosse-satisfaction-mais-dommage-que-cela-se-finisse-ainsi[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/x16pxvf_quimper-une-grosse-satisfaction-mais-dommage-que-cela-se-finisse-ainsi_news

Interview de Thierry Merret, patron de la FDSEA 29 et un des principaux organisateurs de la manifestation : Une grande satisfaction malgré les quelques débordements.

Bilan de la manifestation à Quimper : 30.000 participants selon les organisateurs, 15.000 selon la préfecture,  six évacuations vers l’hôpital dont un policier légèrement blessé, trois personnes interpellées dont une placée en garde à vue, et aucune dégradation de commerces n’est à déplorée en ville.

Quelques réactions de politiques, transmises par « Le Télégramme » :

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a appelé « toutes les parties à se retrouver autour du Pacte d’avenir pour la Bretagne ». « Le Préfet de région prendra contact à cette fin dès lundi avec les élus et les partenaires économiques et sociaux », précise-t-il dans un communiqué.

Le ministre de l’Agroalimentaire Guillaume Garot a pour sa part condamné des violences qui « ne sont pas acceptables ». « Ce n’est que par le dialogue que nous trouverons des solutions au problème », écrit-il sur Twitter.

Quant au président de Région Pierrick Massiot, il a fustigé le déroulement de la journée : « On annonçait une manifestation pour l’emploi. Ce fut une manifestation de l’emploi de la force par quelques provocateurs. (…) Le slogan initial était « Vivre, travailler et décider au pays ». Il a été aujourd’hui détourné (…). Ne nous laissons pas aller au désarroi car la Bretagne a des atouts que nous allons mettre en mouvement ensemble !”

Parallèlement à Carhaix, répondant à l’appel de la CGT, de l’Union Syndicale Solidaire, du F.S.U., et en présence de Bertrand Seys, membre du bureau national du Front de gauche et Raquel Garrido, porte-parole  » international  » du Front de Gauche, ont défilé dans le calme 3.000 personnes d’après les organisateurs … 600 d’après la préfecture …  Fiers de ce succès (sic) les organisateurs sont persuadés « qu’il pèsera lourd dans les négociations qui s’ouvriront la semaine prochaine » …  Manquent pas d’air ces gauchistes !

Si ces manifestions n’ont rien résolu dans l’immédiat, bien des contribuables soumis aux  mêmes drastiques conditions, quel que soit leur département de résidence, ont vibré avec les manifestants ; Il sera donc  important d’observer la suite des événements, dans les jours qui viennent, puisqu’une telle situation ne pourrait perdurer indéfiniment sans exploser.

Nombreux en effet sont les citoyens qui, à l’instar des Bretons  aujourd’ hui, l’ont crié et  même écrit avec des fleurs, pourraient hurler d’une seule voix  :

RÉ  ZO  RÉ.  En français dans le texte :  TROP  C’EST  TROP ! 

Josiane Filio

Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.