Brigitte Bayle, la précieuse face cachée de Riposte Laïque, nous a quittés à son tour

Ri7Brigitte Bré Bayle 1  001Dans la vie il y a ceux qui sont sur le devant de la scène, sous les projecteurs, et reçoivent en direct les applaudissements et les récompenses … et il y a ceux qui, dans l’ombre, réalisent un travail de titan sans lequel  le « spectacle » ne pourrait avoir lieu.

Brigitte était de ceux-là, ayant choisi, de par sa personnalité effacée et modeste, le rôle d’assistance en charge des indispensables travaux de secrétariat et comptabilité inhérents à toute association, infiniment précieuse pour une entreprise humaine à l’échelle de Riposte Laïque, et de l’espoir apporté chaque jour à des milliers de lecteurs, dont certains sont d’ailleurs devenus des amis virtuels … parfois plus précieux que les réels, timorés face à notre combat.

Brigitte était la « cheville ouvrière » sans laquelle l’édifice n’aurait pu grandir et se maintenir en dépit des attaques ; bien que ne l’ayant rencontrée qu’une unique fois, je garderai le souvenir d’une femme charmante parce que réellement authentique, dépourvue de paraître, un véritable être humain à l’écoute des autres … si rarissime de nos jours où les adorateurs de  nombril son légion.

L’ensemble des rédacteurs et  contributeurs de Riposte Laïque sont doublement en deuil ce triste week-end puisque après avoir perdu Roger-Dominique hier, c’est aujourd’hui Brigitte qui nous tire sa révérence, en douceur, ayant même l’extrême élégance, d’après ce qui nous a été rapporté, de le faire en riant avec ses proches, pour s’endormir enfin paisiblement, discrètement, à l’image de son attachante  personnalité.

Brigitte, tu vas nous manquer terriblement, et ce n’est pas seulement à cause de la tâche qui était la tienne, pour laquelle une équipe compétente s’est déjà proposée de prendre la relève, mais bien plus pour ta gentillesse, les jolis mots que tu nous adressais en réponse à nos courriers, et ton sourire dépourvu d’artifice.

Aujourd’hui notre cœur saigne de ton départ, mais comme tu y auras une belle place, je sais que tu viendras bien vite nous consoler par ton rayonnement et ta présence discrète dans l’au-delà comme ici-bas.

Que la sérénité soit toujours avec toi.

Josiane Filio

0