Demander le divorce en Iran est une atteinte à la virilité du mari !

defiguee-a-l-acide

Par l’intermédiaire de Amal Galla, professeur et conteuse marocaine, nous est rapportée via différents sites d’information, la tragédie vécue par Somayeh Mehri (29 ans) et sa fille Rana Afghanipour, âgée de trois ans.

Demeurant à Bam, dans le sud de l’Iran, Somayeh vivait un enfer auprès d’un mari violent et machiste, qui la battait et l’enfermait. Ne pouvant plus supporter cette vie, elle demande le divorce. Son mari la menace alors de ne pas la laisser continuer à vivre avec son visage actuel si elle persiste dans ses intentions ! Mais la vie n’étant plus soutenable, le jeune femme insiste, ne doutant pas un instant que son mari mettrait ses menaces à exécution, ni qu’il s’en prendrait également à sa fille.

« Une nuit de juin 2011, le mari verse de l’acide sur Somateh et Rana pendant qu’elles dormaient. Leurs corps ont été gravement brûlés ; Somayeh a été aveuglée, et Rana a perdu l’un de ses yeux. Le père de Somayeh a dû vendre sa terre afin de récolter de l’argent pour payer les frais médicaux, et d’autres villageois ont également contribué ».

Parce que le « gentleman » pour qui qu’une demande en divorce est intolérable, puisque véritable « atteinte à sa virilité »… l’est tellement viril, donc courageux… qu’il attend la nuit et le sommeil des deux martyrs pour perpétrer son crime odieux et lâche !

Une plaisanterie veut qu’on accuse souvent des représentants de la gente masculine, d’avoir le cerveau situé… dans l’hémisphère sud, mais là, il y a de quoi s’étouffer de rage et d’horreur, devant tant de crétinerie machiste, et de totale absence d’âme et de conscience.

« Aujourd’hui, Somayeh et sa fille vivent défigurées, des visages défigurés mais plein d’amour … Elles se donnent souvent des baisers pour compenser cette « répugnance » que ressentent les proches, refusant de les embrasses, selon leur propos ».

http://www.lemag.ma/Iran-Elle-demande-le-divorce-et-se-trouve-defiguree-avec-sa-fille-par-l-acide_a82794.html

Ce drame n’est malheureusement pas un cas isolé, et c’est toujours le même scénario qui se reproduit. Au 21ème siècle, à l’heure où même dans de petits villages pauvres et isolés, à l’autre bout du monde, on voit néanmoins fleurir des téléphones portables et des officines informatiques … l’évolution des idées et des mentalités est restée en rade, et n’a pas suivi l’avancée des progrès technologiques. (Liens en bas de page).

C’est ainsi que dans bon nombre d’états l’on continue à se référer aux diktats de religions rétrogrades, lesquelles menacent, du moins pour certaines d’entre elles, de venir envahir et engloutir l’Occident sous leurs coutumes d’un autre âge.

Ainsi ce rapport de 32 pages sur « l’étude préalable pour un projet d’amélioration de l’offre de soins et de prévention des agressions par acide pour les populations des chars, îles du Nord-Ouest du Bangladesh »demandé par Humani Terra.

Au chapitre V, page 11, nous y trouvons les brûlures intentionnelles et les attaques à l’acide.

http://f3e.asso.fr///IMG/pdf/RapportFinal_HTI_272ep_dec09.pdf

Ainsi également, le rapport du Professeur Simon Perterman sur les crimes d’honneur au Pakistan, commandé par le juge qui devait statuer sur celui de la jeune Sadia Seickh, perpétré par les membres de sa propre famille.

Sadia Sheikh

Sadia Sheikh assassinée à Charleroi (Belgique) le 22 octobre 2007.

http://pointdebasculecanada.ca/rapport-petermann-une-synthese-belge-sur-le-crime-dhonneur/

Pour en revenir à Somayeh et Rana, je serais totalement d’accord ainsi que je l’ai écrit sur ma page FB, pour que la France joue son rôle de terre d’accueil, en permettant à ces deux pauvres êtres, tragiquement éprouvés, de venir s’y réfugier pour que leur soient prodigués chaleur humaine et les meilleurs soins … puisque nous (les contribuables) payons via la Sécu, les reconstitutions d’hymen de jeunes musulmanes craignant les foudres de leur communauté, après avoir goûté aux charmes des dépravations occidentales…

Et je ne pense pas m’avancer beaucoup, en prévoyant que les deux pestiférées qu’elles sont devenues, y compris pour leurs proches, prodigueraient reconnaissance et respect pour la France, contrairement aux hordes d’immigrés ingrats, venus nous cracher à la face (en attendant de pouvoir nous brûler à l’acide, après imposition de la charia ?) malgré tout le bien que nous leur dispensons.

Amis lecteurs, vous qui savez grâce à nos articles, qui prévoit la désintégration des Etats européens, vous savez ce qu’il vous reste à faire le 25 mai prochain, pour éviter que vos femmes, filles, sœur, mères, tantes … se voient traitées ainsi dans très peu de temps, si nous ne sifflons pas le coup d’arrêt définitif d’une immigration dévastatrice … qui ne peut qu’empirer si on laisse faire.

Josiane Filio

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/01/97001-20121101FILWWW00306-pakistan-tuee-a-l-acide-par-ses-parents.php

http://www.postedeveille.ca/2010/10/naziran-une-jeune-pakitanaise-brulee-a-lacide-par-son-mari.html

http://www.l-union-fait-la-force.info/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=1959

 

Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.