Créteil : Moyenne admissible pour devenir prof : 4,17 sur 20

egalite-des-chances

Eh, oui, qui l’eut cru : 4,17 sur 20 de moyenne, suffisent pour être « admissibles », et mêmes « admis » pour les candidats se présentant à l’Académie de Créteil.

Et ce n’est pas moi qui le dit, mais Le Nouvel Observateur, et son partenaire Rue 89, en la personne de Pascal Riché.

http://rue89.nouvelobs.com/2014/05/13/france-peut-devenir-prof-ecoles-41720-moyenne-252109

Quelques « extraits de l’article précité, notamment deux réactions émanant d’une enseignante-stagiaire, et d’un candidat malchanceux :

Si un examinateur est convaincu qu’il faut écarter un candidat qu’il juge incapable d’enseigner à des enfants, sa seule possibilité est de lui coller un zéro à l’oral (français, maths…). Les zéros sont en effet éliminatoires. L’abus de ces zéros, qui volent par centaines, a soulevé une polémique l’an dernier qui se poursuit cette année. Certains candidats recalés à cause d’un zéro se retrouvent en effet parfois avec une moyenne deux fois supérieures au seuil d’admission de leur académie…

Commentaire d’une enseignante-stagiaire :

Certains candidats qui ont passé le concours dans des académies dans lesquels les seuils sont supérieurs à 8 l’ont un peu mauvaise. Sur un forum de discussion, une enseignante-stagiaire, gg11, admise dans l’académie de Bordeaux, rouspète ainsi :

« Je comprends la nécessité de recruter, mais […] ça m’écœure de lire ça, quand je compare … Maintenant félicitations aux admis, mais quand même ça fait peur un tel niveau (là c’est la maman de trois enfants qui parle). »

Commentaire d’un candidat malchanceux :

Il a été recalé dans l’académie de Bordeaux avec 8,5 de moyenne. Ce n’est pas la première fois qu’il se présente au concours sans succès : en 2009, on lui avait barré la porte d’entrée dans l’Education nationale alors qu’il avait eu 11 de moyenne ! Quand il découvre que des profs sont recrutés en région parisienne avec 4/20 de moyenne, il explose :

«Franchement, je trouve certains seuils honteux ! Comment peut-on prendre aussi bas ! Même pas 5 de moyenne générale pour aller enseigner aux enfants ? Dire qu’il y a quatre ans je me suis fait recaler avec 11 de moyenne ! C’est scandaleux !

Quoi d’étonnant alors que l’école soit si mal en point ? Parce qu’elle est très mal en point, mesdames et messieurs les auto-satisfaits !

Entre des ministres incapables qui ne songent qu’à mélanger les genres (tout en s’en défendant … hein, madame Belcassine ?), des enseignants sous l’emprise de syndicats gauchistes, emprunts d’idéologies sectaires et nuisibles, et des parents pratiquant l’admiration béate pour toute nouveauté (fut-elle néfaste à leurs enfants) surtout si elle émane de la « gôche », porteuse de toutes les qualités humaines (sic) … et ce depuis des décennies, comment cela aurait-il pu tourner autrement ?

Parce que, effectivement, depuis que les élus sont devenus uniquement des pros de la politique, pour lesquels le maître mot est « se maintenir », le véritable intérêt de l’Enfant, en dehors de leurs discours mensongers, est passé systématiquement à la trappe, derrière les lois successives portant « leur » nom, lois consistant souvent à ne faire que le contraire de ce qu’avait fait leur prédécesseur du camp adverse, selon le balancier bien huilé, gauche/droite et inversement.

Il y a le feu à la Maison France, en raison de l’incurie des divers dirigeants qui s’y sont succédés depuis plusieurs décennies, à commencer par son Ecole, pourtant terreau indispensable à l’épanouissement des enfants, futurs citoyens, que l’on s’emploie bien plus, et depuis trop longtemps, à abrutir de notions futiles voire nocives, au détriment des valeurs de bases indispensables.

Alors, monsieur Hamon, ci-devant nouveau ministre de l’Enseignement, au lieu de violer la loi en autorisant des mères voilées à accompagner les enfants lors des sorties scolaires, ou en inoculant en douce la théorie du genre (comme votre inepte prédécesseur), vous seriez bien mieux inspiré en vous penchant sur les désastreux résultats de l’enseignement scolaire, dont vous êtes, pour un temps (seulement) le grand patron, afin d’ y mettre rapidement bon ordre !

http://ripostelaique.com/accompagnatrices-voilees-hamon-livre-lecole-laique-aux-soldates-de-lislam.html

Et pour commencer, veillez à éradiquer les établissements scolaires de la racaille en herbe qui y sévit dès le plus jeune âge, notamment en refusant de serrer la main aux fillettes « impures » (*), ayez un peu plus de considération pour les véritables enseignants désireux de transmettre les bases de l’éducation (lecture, écriture, calcul … et Histoire de France non expurgée) en les défendant contre des parents envahissants et dirigistes.

Mais hélas, quand se penche sur l’efficacité, la crédibilité, et la vanité (mal placée) du « prof principal’, il n’y a plus à s’étonner de rien !

hollande-censure

un-grand-pas-en-avant

Une seule alternative, virer la bande d’incapables qui « abîment » nos enfants ; le 25 mai prochain étant une merveilleuse opportunité qu’il ne faut pas laisser passer, en envoyant au Parlement Européen, à leur place, les seuls candidats se réclamant des vraies valeurs républicaines et démocratiques, à l’opposé de celles honteusement mensongères qu’agitent ces agités du pouvoir corrompu.

Josiane Filio

(*) Supprimez les « allocs » aux parents qui infusent ce genre de comportement, et vous verrez comme les choses rentreront rapidement dans l’ordre ; seulement pour cela il faudrait avoir le courage d’affronter les tenants de la bien-pensance qu’y ne manqueront pas de glapir au scandale … Mais depuis quand les tenants (de plus en plus minoritaires) d’une politique moribonde puisque stupide, auraient le dernier mot ?

 

Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.