Copé égal à lui-même dans la suffisance et la stupidité

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x1wp142_marine-le-pen-le-fn-saura-se-montrer-digne-de-ses-resultats[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/x1wp142_marine-le-pen-le-fn-saura-se-montrer-digne-de-ses-resultats_news?start=5

Européennes : Malgré les abstentionnistes, la France renoue enfin avec la grandeur !

Une nouvelle fois le parti des abstentionnistes a frappé pour cette élection, mais comment s’étonner lorsque le jour même au J.T. de 13 heures sur une chaîne nationale, « on » interrogeait uniquement trois personnes qui n’avaient d’autre message à délivrer que « je ne vote plus car rien ne change » ou « je voterai lorsque cela changera » ! Pour sûr que les ancêtres de ces citoyens qui se sont battus pour obtenir le droit de vote, ont dû provoquer un mini séisme dans leur cimetière !

Mais, même si l’armée des FNophobes, aux abois, avaient lâché les chiens de la médisance et de la désinformation, avec une nette accélération cette dernière semaine, le parti maudit, diabolisé, attaqué en meute, encore plus violemment depuis qu’il osait montrer le museau et ne voulait pas rester à la niche… ce parti a démontré que contrairement aux sirènes menaçantes annonçant l’apocalypse « si le FN arrivait en tête »… eh bien, ce parti est finalement arrivé sur la première marche du podium, devançant enfin, les deux partis siamois qui depuis quarante ans ont pris en otage la démocratie en France, en la malmenant, chacun à son tour, selon un balancier bien huilé  : un coup toi, un coup moi… les autres circulez, y a rien à voir !

Et dimanche soir, les tronches contrariées, constipées, effondrées sur les différents plateaux télés, en disaient long sur le ressenti des « personnalités » des différents partis : « zut (en mal poli), ça sent mauvais pour nous, on va être éjecté » ; c’est à dire que ce n’est pas le sort des Français qui les inquiètent, uniquement leur sort personnel, précisément comme les patriotes qui ont voté F.N./RBM l’ont compris depuis longtemps.

« Ils » ont trahi les Français sur l’Europe et aujourd’hui s’étonnent des retombées !

Pourtant, passées les premières minutes après le choc de l’annonce des estimations, et les différentes analyses des uns et des autres, bien tournées, bien torchées, pour la plupart (même J.F. Placé m’a semblé intéressant, c’est dire !), deux idées principales se font jour :

COPE Capture1/ Jean-François Copé, égal à lui-même dans la suffisance, et la stupidité, annonce d’entrée que « si l’UMP et les centristes s’étaient ligués il feraient plus de 30 % donc seraient devant le FN » (sous-entendu, alors il ne devrait pas la ramener), belle Lapalissade, mais rien de nouveau sous le soleil puisque chacun sait bien que « si ma tante en avait… on l’appellerait mon oncle », et prouvant ainsi qu’une fois de plus, Copé n’a encore rien compris, mais rien de rien ! Alors, zéro pointé, copie à revoir complètement pour ce cuistre !

2/ Le parti actuellement au pouvoir mais qui réussit l’exploit de se ramasser une nouvelle gamelle, malgré toutes les clefs en mains, s’est exprimé par la voix du premier ministre, qui pour l’occasion avait moralement déjà revêtu un costume de président et employé un ton concentré, emprunt d’un patriotisme dégoulinant. Mais pour dire quoi ? Exactement comme d’habitude : « je vous ai compris, je vous ai entendu … mais je ne changerai rien, car (moi qui sais mieux que vous ce qui est bien) je vais juste accélérer le mouvement !

Dans le Figaro Marion Maréchal-Le Pen a bien raison de s’inquiéter, et rejoint je pense le sentiment des 25 % de citoyens qui ont voté pour les candidats MLP/RBM, et qui malgré la joie de la victoire, ont comme un doute sur l’impact qu’elle aura sur l’action du gouvernement :

« La députée FN Marion Maréchal-Le Pen s’est dit « inquiète » de la manière dont le gouvernement tirera les conséquences des européennes qui ont placé son parti en tête, dénonçant des « œillères » de l’UMP et du PS. « Ce qui m’inquiète c’est : est-ce que cela va être pris en compte« , s’est interrogée la nièce de Marine Le Pen. « Quand j’entends le discours de Manuel Valls, j’entends exactement l’inverse, a-t-elle poursuivi. (Le premier ministre dit que) C’est une heure très grave mais la solution c’est qu’il faut plus d’Europe. » « A chaque fois que les Français disent qu’ils ne veulent plus de cette Europe-là, l’UMP et le PS refusent d’en tenir compte, ils mettent leurs œillères », a encore déploré la députée. « 

http://www.lefigaro.fr/elections/europeennes-2014/2014/05/25/01053-20140525 LIVWWW00006-elections-europeennes-2014-le-scrutin-en-direct.php

Mais dans le concert des hypocrites pleureuses ne pouvant s’empêcher de lancer un dernier crachat, en minimisant la victoire du FN, je rend hommage néanmoins à quelques personnalités qui paraissent (trompées tellement souvent, je suis prudente) sincères en délivrant un message honnête qui colle à la réalité.

Hubert Védrine, osant dire clairement qu’il faut « changer de ton », « en terminer avec le mépris des électeurs »… discours auquel nous ne sommes pas habitués, suffisant donc pour le relever.

Henri Guaino soulignant qu’il avait prévu et annoncé ce qui arrive, dénonçant le choix limité des citoyens entre un parti très diminué par un président au plus bas dans les sondages, et un autre (le sien) plombé par les querelles internes… concluant logiquement au résultat du F.N.

De la grandeur et du respect dans le discours de ces deux hommes qui relèvent un peu le niveau de bassesse où se vautrent sans vergogne leurs collègues.

Oui, c’est sûr, par le résultat d’aujourd’hui, la France a montré au monde entier que tous ses citoyens n’étaient pas définitivement endormis, déconnectés du courage de leurs aïeux ; mais il faudra néanmoins être très vigilants sur les lendemains qui risquent de déchanter si les Valls et compagnie persistent dans leur mépris d’un quart des électeurs. Heureusement qu’à gauche également des voix commencent à se faire entendre pour une dissolution de l’Assemblée Nationale … si nous nous y mettons tous, nous pourrions peut-être faire entendre raison à ces têtes de mules !

C’est donc sur cette note semi-optimiste que je commencerai ma nuit.

Josiane Filio

 

Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.