Mariage pour tous : le Conseil d’Etat au service de l’immigrationnisme

Gay couple Schmitt and Nicolai exchange rings after being married by Copenhagen's mayor in Copenhagen

Saisi par un couple d’hommes franco-sénégalais, le Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative, a justifié sa décision par le fait que le droit au mariage constitue une liberté fondamentale.

Relancer le débat sur le « fumeux » mariage pour tous, n’est pas dans mes intentions ; néanmoins, à la lecture ce matin d’un entrefilet transmis par un de mes contacts, je ne peux que m’offusquer et m’inquiéter des dérives de la loi, telles que les craignaient ses opposants », et qui sont ici incontestablement démontrées dans les liens suivants.

Sous le titre « l’Etat sommé de délivrer un visa pour un mariage homo », nous plongeons encore plus profondément dans l’univers kafkaïen où nous poussent avec application les déjantés qui nous gouvernent, et qui, au lieu d’assumer leurs différences, ont décidé d’obliger tout un peuple à les adopter !

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/07/09/01016-20140709ARTFIG00215-le-conseil-d-etat-octroie-un-visa-pour-un-mariage.php

« Le requérant, un Sénégalais résidant à Casablanca, avait entamé des démarches pour épouser son compagnon français à l’été 2013, peu après l’adoption de la loi dite Taubira. Le 26 mai, il avait déposé une demande de visa court séjour au consulat de Casablanca et avait essuyé un refus le 16 juin. Il avait alors fait appel en urgence devant le tribunal administratif de Nantes qui avait rejeté sa demande et avait ensuite saisi le Conseil d’Etat, plus haute juridiction administrative. »

Il fallait s’y attendre ! Les étrangers étant  toujours bien au fait des lois françaises… surtout quand elles les arrangent !

« Lors de l’audience, mardi, le ministère de l’Intérieur a justifié le refus de visa en évoquant « les antécédents migratoires » du requérant et mis en doute « la sincérité de l’union du requérant et de son compagnon », notamment en raison d’une différence d’âge importante (35 ans). »

Sage décision du ministère pour une fois ! Mais patatras !

« … ni son âge ni le fait qu’il ait été sans papiers en France en 2010 « ne sont sérieusement de nature à faire regarder sa demande de visa comme ayant un autre objet que celui de la célébration de son mariage », a conclu le juge, en ordonnant au ministère de l’Intérieur de lui délivrer un visa sous 24 heures et de lui verser 5.000 euros. »

http://www.boursorama.com/actualites/mariage-l-etat-condamne-a-delivrer-un-visa-a-un-homosexuel-etranger-bea0b891b17caa4eb9b040d029a1d86a

Je ne pense pas m’avancer beaucoup en affirmant que, hormis les membres du lobby gay (une minorité de citoyens, rappelons-le), bien des citoyens partisans du mariage pour tous, pensant ainsi le plus sincèrement possible, autoriser des personnes qui s’aiment à s’unir, même lorsqu’elles sont de même sexe, doivent aujourd’hui se sentir floués par un gouvernement se moquant des dégâts collatéraux de cette loi, puisque n’y voyant uniquement que la satisfaction donnée à un pan de leur électorat !

Non contents de nous étouffer sous de monstrueux quotas d’immigrés chaque année, auxquels il faut ajouter tous les clandestins, naturalisés au nom d’une pseudo humanité, écœurante tant elle est hypocrite et irraisonnée : pas de travail, pas assez de logements, un peuple de souche, écrasé d’impôts, sombrant déjà de plus en plus dans la misère …

Non contents de nous imposer jusqu’à la nausée (avec l’aide de nos impôts) les pratiques d’une pseudo religion derrière laquelle se planque la plus mortelle et tentaculaire dictature politico-religieuse que la terre ait jamais portée …

Non contents de déclarer tous les nouveaux arrivants, prioritaires dans plusieurs domaines, sur les autochtones, au nom d’une bien-pensance pratiquant le « otez-vous de là qu’ils s’y mettent »

Voilà que nos insipides et lâches gouvernants (avec la tacite approbation de la timorée opposition « Union pour la Mort du Peuple » occupée à regarder ailleurs), grassement entretenus pour rien, puisque finalement ils ne détiennent plus aucun pouvoir, se voient sommés de naturaliser un étranger en vue d’un mariage homosexuel, au prétexte que le droit au mariage est un droit fondamental !

Gageons malheureusement que, avisés à la vitesse de l’éclair de ce dangereux jugement, des hordes d’homosexuels (ou supposés tels) malheureux vont très vite noyer les services de l’immigration sous des demandes de naturalisation … et devra-t-on alors, aller vérifier dans les alcôves s’ils sont réellement ce qu’ils prétendent ???

Et la liberté d’expression figurant dans la Déclaration des Droits de l’Homme !

C’est bien une liberté fondamentale ?

Donc, je conseille à tous mes amis patriotes, injustement harcelés, qui par un préfet susceptible, qui par des associations droits-de-l’hommistes désirant faire fructifier leurs monstrueuses et injustes subventions … de se tourner sans tarder vers le Conseil d’Etat, peut-être même en une demande récapitulative des divers harcèlements, afin de tenter d’obtenir enfin raison … et même réparation pourquoi pas !

Naïveté me direz-vous ? C’est vrai, à 67 ans j’ai conservé, une certaine naïve fraîcheur d’âme, me faisant toujours pencher vers le verre à moitie plein … et c’est fort heureux pour moi, ce petit travers me préservant solidement certains jours, d’éventuelles tentations de suicide pour échapper à l’horreur que des pourris jusqu’à la moelle nous font vivre quotidiennement.

Pourtant, en raison  de tous ceux qui souffrent plus que moi, je n’ai pas le droit de lâcher prise, et c’est bien pourquoi j’ai l’intention de continuer le combat, dans l’espoir de pouvoir, dans un avenir que je souhaite le plus proche possible, cracher à la face de tous les traîtres-collabos qui sévissent à tous les échelons de l’Etat !

Josiane Filio

 

Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.