Les médias se réjouissent de l’excellent taux de natalité en France : Moi pas !

affiche-caf-2014

La croissance démographique, cheville ouvrière d’un pays … Parlons-en !

Régulièrement nous apprenons, que ce soit par quelques lignes dans une feuille de choux, ou par la mine réjouie d’un présentateur de J.T., que la France est super bien classée dans la compétition européenne, catégorie taux de natalité. Cocorico !

Mais c’est tout ! On ne s’éternise surtout pas sur le sujet et on passe bien vite au suivant, bien croustillant si possible, pour éviter au maximum les éventuels questionnements des citoyens-contribuables, qui pourraient peut-être s’étonner de voir de moins en moins de « blancos » autour d’eux (dixit monsieur Valls pour nous désigner … faisant ainsi preuve d’un odieux racisme… mais lui il a droit, il est copain avec Taubira !)  … signe que les Français deviendraient peut-être un peu paresseux côté reproduction …

Alors, me direz-vous, comment se fait-il qu’on nous annonce de si bons résultats, à une période où tout stagne en France et où nous avons pris nos distances avec la réussite dans bien des domaines ?

Les chiffres ne pourraient-ils pas avoir été trafiqués, rien que pour nous faire plaisir ? Non, j’y crois pas, d’abord parce que « ce n’est pas le genre de la maison »… (si un peu-beaucoup quand même), ensuite parce que si trafic il y avait, il serait plutôt dans la diminution, afin de ne pas nous alerter sur ce qui, en douce mais avec constance, se trame derrière notre dos depuis quelques décennies !

Ah ! On peut se gausser de la naïveté du guignol de l’Elysée … dans le genre on n’est pas mal non plus !

Parce que la raison elle est toute simple : la plupart des citoyens responsables, connaissant le coût d’un « élevage » de bébés, ont renoncé depuis longtemps à se faire plaisir, en limitant volontairement (à l’aide des contraceptifs) le nombre de leurs bambins, à un ou deux, pas plus, afin d’être mieux à même de les élever correctement, surtout en Hollandie où la politique de la Famille est totalement dénaturée par les fous furieux au pouvoir :

bienvenue-en-normalie

L’explication se trouve donc ailleurs … mais pourtant tout près de nous !

S’il y a une chose pour laquelle les petits merdeux des banlieues perdues pour la République, ne mentent absolument pas, c’est bien lorsqu’ils glapissent à qui mieux-mieux : « Nique la France » !

Parce que c’est vrai ! Désespérément vrai, et comme disait ce bon Monsieur de La Fontaine, « je m’en vais vous le prouver sur l’heure », à l’aide des informations angoissantes et révoltantes contenues dans un article du JDD datant de juin 2010, mis à jour en mars 2013 qu’un ami vigilant vient de me faire suivre !

http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Polygamie-Hortefeux-Lies-Hebbadj-199813 

1 Malien + 4 femmes + 46 enfants !

Mais …  la polygamie n’est-elle pas hors la loi en France ? Bien sûr que si : Si elle réussit à être prouvée, la polygamie est passible d’un an de prison et de 45.000 euros d’amende (art 433-20 du Code pénal)

Mais comme les polygames sont de ceux qu’il ne faut absolument pas stigmatiser …les Français n’ont plus qu’à accepter et se taire !

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/04/26/01016-20100426ARTFIG00455-la-polygamie-un-phenomene-difficile-a-apprehender-.php 

Pour info : La Caisse d’allocations familiales verse 441,48 € par mois pour quatre enfants de moins de 20 ans, plus 158,78 € pour chaque enfant supplémentaire. Soit 1.394 € pour 10 enfants, 2.981 € pour 20 enfants, 4.569 € pour 30 enfants, 6.157 € pour 40 enfants. Sans compter d’éventuelles aides au logement. (source J.D.D.)

Ça y est, vous pigez maintenant ? Pourquoi « on » vous demande toujours plus (travailler plus pour gagner moins), pourquoi certains d’entre vous ne peuvent plus aller chez le dentiste, changer leurs lunettes, éprouvent de plus de difficultés à boucler leurs fins de mois … pendant que Monsieur Amada ( le héros en question) est un homme heureux puisque, comme le relate l’article «  D’abord agent d’entretien, il a cessé de travailler quand le montant des allocations familiales est devenu suffisant pour nourrir son monde … »

immigration

Bon sang, mais c’est bien sûr, comme disait l’inspecteur Bourrel au temps de l’ORTF, la voilà la réponse ; quand on sait que le « coïtus non-interromptus » est le sport favori de la majorité des mâles du continent africain (nord et sud confondus), et que beaucoup d’entre eux ont dégoté une « religion » qui les incite à « labourer » (dixit Allah) les êtres inférieurs qui ont nom « femmes » et qui doivent leur obéir en tout (même quand elle préféreraient regarder The Voice à la télé, au lieu de servir d’exutoire à leur « saigneur » et maître), il ne faut pas s’étonner des conséquences scabreuses, pour les pauvres citoyens français sommés d’obéir à toutes les lois de la République, et d’accueillir avec bienveillance ces pauvres gars trop épuisés par leurs performances, pour trouver le courage de travailler (*) !

En physique cela s’appelle les vases communiquants ! Nous on travaille pour payer ceux qui ne foutent rien, en dehors de se faire plaisir … et qui en plus n’ont même pas la décence d’adopter un profil bas, ou au moins dire « merci », mais surenchérissent en exigences et se payent ouvertement nos têtes en nous provoquant et en nous injuriant !

Ça fait mal, hein ? Surtout si on se met à pencher douloureusement vers le questionnement suivant : combien sont-ils en France à vivre ainsi à NOS crochets ?

Et quand je dis « nos », cela n’inclut  pas ceux des brigands au pouvoir et leurs proches … ce sont uniquement ceux des classes moyennes, devenus les nouveaux esclaves d’un système fou … et de leur lâcheté, puisque cet article n’a pas eu l’air de provoquer la moindre révolte (en dehors des crises de rages internes) autre que la transmission internet !

Tout ceci confirme sans le moindre doute, « le grand remplacement » annoncé par Renaud Camus dans son ouvrage éponyme, démontrant la manœuvre du pouvoir et sa volonté délibérée de nous noyer, nous qui votons mal désormais, sous une horde de miséreux venus du monde entier se faire rincer par les idiots que nous sommes, et qui, au lieu de remercier ceux qui travaillent pour eux, voteront pour les misérables qui ont édicté ce principe inhumain.

Citoyens français et européens, n’entendez-vous pas les cris de nos vaillants ancêtres, se retournant dans leurs tombes, nous exhortant à plus de fierté, de courage et de révolte ! Nous sommes encore les plus nombreux (mais pour combien de temps) et avons donc encore l’avantage du nombre, mais qu’en sera-t-il de nos enfants et petits-enfants, si nous renonçons à nous bouger les fesses maintenant, nous lamentant comme certains, de réguliers  « c’est trop tard, nous n’y pouvons plus rien » !

NON ! Il n’est jamais trop tard pour bien faire, d’autres révoltes et même révolutions ont eu lieu par le passé, menées par ceux sans qui nous ne serions pas là ; nous n’avons pas le droit de les décevoir, de trahir leurs sacrifices, mais au contraire de nous montrer dignes d’eux … dussions-nous en mourir !

Josiane Filio, patriote écœurée

(*) Message pour les officines subventionnées qui traînent en justice plus vite que leur ombre : loin de moi l’idée de traiter tous les africains de fainéants, parce que justement, je constate que ceux qui sont courageux, acceptent les mains tendues, le temps de faire des études … qui leur permettent ensuite de trouver un emploi, et peuvent ainsi démontrer que ceux qui veulent « faire leur trou » dans leur pays d’accueil en respectant ses lois, s’intègrent sans problème majeur, ou retournent au pays afin de faire bénéficier leurs concitoyens de leur savoir faire.

Il n’y a aucun racisme dans tout ceci, uniquement de l’observation et les conclusions véritables qui en découlent ; le racisme c’est vous qui le cultivez puisque vous n’avez que ce mot en permanence à la bouche !

http://suite101.fr/article/situation-et-legislation-de-la-polygamie-en-france-a11528#.VDkBsvl_sl8

http://ripostelaique.com/en-france-la-polygamie-coute-a-la-collectivite-mais-rapporte-a-dautres.html

Ce contenu a été publié dans COUP DE GUEULE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.