Pourquoi tant de haine chez ceux que la France recueille ?

migrants-a-calais.Capture

Quand « ils » arrivent

merci-sales-français2

Quand ils sont installés, mais n’arrivent pas à s’intégrer (à cause des Français)

J’aimerais vraiment que la cohorte des bien-pensants, tellement coupés des réalités dans leurs tours d’ivoire, qu’ils pensent pouvoir se permettre des condamnations sans recours envers ceux qui ne pensent pas « correctement », puissent se retrouver en situation véritable pour éprouver dans leur chair (ou celle de leurs proches) les agissements de leurs protégés, intouchables selon les lois proclamées par leur pseudo « humanisme »… à sens unique !

Alors peut-être pourraient-ils répondre à cette angoissante question : pourquoi tant de mépris et de haine, affichés chaque jour un peu partout en France, par ceux à qui nous donnons (de plus en plus souvent à notre corps défendant)  asile et moyens de subsistance … certains depuis de longs mois, voire de longues années ?

D’autant plus qu’il s’avère que ces moyens de subsistance sont par ailleurs parcimonieusement offerts voire carrément refusés, à nos compatriotes en difficulté, plongeant ainsi une trop grande partie de citoyens dans la misère … pendant que les « accueillis » (y compris les clandestins donc hors la loi) n’ont que vociférations, revendications et injures en réponse !

Enfant, j’avais l’habitude d’entendre mes parents commenter une injustice doublée d’ingratitude par un « fais du bien à un âne, il te donnera un coup de pied !  »

A l’époque j’ignorais qu’un jour ce serait la France entière qui serait amenée à gémir cette terrible phrase, face à l’immense vide de reconnaissance de certains damnés de la terre, venus chercher asile et secours chez nous, certains fuyant des pays où le manque criant d’emplois les condamnait à la misère, ou encore souhaitant échapper aux exigences de l’unique religion au monde jetant son emprise de la naissance à la mort, en passant par toutes les phases de la vie, sur les individus ayant la malchance de naître dans un des pays où elle règne par la terreur.

A l’époque où la main d’œuvre étrangère était la bienvenue pour occuper les emplois disponibles, les premiers arrivés ont très bien su trouver l’équilibre entre les us et coutumes attachés à leurs racines, et le respect des lois du pays d’accueil.

Nonobstant quelques réactions de véritables racistes « bas du front », incapables de comprendre l’enrichissement des brassages d’idées et d’usages (dans le respect mutuel), il y avant en ce temps là de véritables intégrations pour ceux qui étaient reconnaissants à la France de ses bienfaits … sans pour autant se couper de leurs pays d’origine et les coutumes propres à chacun, ainsi que j’en témoignais en septembre 2011 :

http://ripostelaique.com/message-a-lintention-de-monsieur-arnaud-lafon-maire-de-castanet-tolosan.html

Mais aujourd’hui, que font-ils ces deuxième ou troisième générations d’immigrés, ainsi que tous ceux qu’attire sans fin, la manne céleste dispensée par l’Etat français ?

Disent-ils merci quand on leur offre hébergement et de quoi subsister humainement, y compris lorsque le chômage sévit gravement et que les autochtones eux-mêmes sont privés d’emplois ?

Jusqu’à quand les citoyens français (qu’ils soient de souches ou de cœur) supporteront-ils qu’on leur crache à la figure, quand ce n’est pas l’égorgement pur et simple, en guise de remerciements ?

Nous ne leur demandons pas de dire merci à genoux chaque jour, mais simplement du respect (celui qu’ils exigent tant pour eux-mêmes alors qu’ ils sont incapables d’en donner aux autres) pour nos usages et nos lois, et qu’ils cessent d’afficher leur appartenance à leur « religion » qui ne poserait aucun problème si elle était pratiquée dans leurs foyers … comme cela se pratiquait avant la dhimmitude de nos politicards pourris !

Parce que le problème est là : les immigrés en question sont-ils des Chinois, des Tibétains, des Australiens, des Brésiliens etc… ? Pas du tout ! Il s’agit avant tout presque exclusivement de populations africaines ou maghrébines … souvent d’anciens « colonisés » incapables de maintenir dans leurs propres pays, l’héritage (sauf vot’ respect m’dame Taubira !) laissé par la France après leur indépendance …

Et c’est là où intervient la seconde raison de tels comportements : la lâcheté, « à-plat-ventrisme » et la dhimmitude de nos infects dirigeants et tous leurs adeptes de la vénéneuse « bien-pensance », qui depuis plus de quarante ans clament leur amour universel pour tout ce qui est « étranger », réfutant tout sentiment patriotisme jugé rancis et nauséabond, pour imposer les joies du vivre ensemble … dont ils s’exemptent pourtant en vivant loin de leurs dispensateurs !

http://www.youtube.com/watch?v=hAts50Biukk4

En France, les impôts augmentent, mais dans ce pays socialiste qui se paupérise, les aides sociales aussi augmentent.  Ainsi ce sont pas moins 556 millions d’euros supplémentaires versés pour l’assistanat sous forme d’AME (aide médicale d’État), de RSA, d’hébergement d’urgence et d’APL (aide au logement). Ces dépassements viennent de l’augmentation du nombre de bénéficiaires. 14 novembre 2014

Quand pendant des années, et à une cadence accélérées depuis mai 2012, on affiche en permanence la préférence étrangère et le reniement national, quand on juge et enferme des innocents pendant que de vrais meurtriers récidivistes (souvent issus de cette immigration, n’en déplaise aux bo-bos) sont relâchés sous de fumeux prétextes, quand on saigne les autochtones par des ponctions de plus en plus lourdes, précisément pour venir en aide à ces populations qui ne viennent plus pour travailler (et pour cause) mais uniquement pour bénéficier de la manne qui leur est promise, sans aucune contrepartie … quand on loge prioritairement ou à l’hôtel des immigrés, en situation irrégulière, pendant que de plus en plus de citoyens français dorment dans la rue …

Il ne faut pas s’étonner que les ponctionnés finissent un jour par montrer les dents, en constatant que les assistés, se complaisent dans d’incessantes jérémiades et récriminations de toutes sortes … puisque toujours excusés par les collabos traîtres à leur Patrie !

Et qu’est-ce que cela génère, de part et d’autre ? De la rancune, du ressentiment (tellement légitime chez les ponctionnés) pendant que les assistés s’enferment dans une haine totalement injuste et ingrate … le tout débouchant sur une réactivation chez certains du racisme primaire !

Alors les leçons de morale à deux balles des nantis proclamés bonnes âmes sous prétextes qu’ils approuvent les aides à tout va, « au nom de l’amour de l’autre » mais à condition qu’elles soient prélevées exclusivement sur le « peuple » et jamais sur leurs juteux statuts de privilégiés … ils peuvent s’asseoir dessus… tant qu’ils ont encore un siège à leur disposition !

Ce sont eux, par leur scandaleuse attitude de vendus, les véritables responsables et  coupables de cette chienlit, qui accouchera sans aucun doute d’une sanglante révolution, s’ils ne cessent immédiatement leurs injustices envers leur propre peuple… allant jusqu’à les laisser sans défense sur leur propre sol, en proie aux exactions de fous sanguinaires qu’ils sont incapables de juguler, pendant qu’ils se mêlent d’aller « mater » certains état qu’ils jugent, du haut de leur supposée supériorité, déviants à l’ordre universel… le leur !

Pour bien commencer, « ils » pourraient sans tarder dissoudre la sulfureuse UOIF, considérée comme une organisation TERRORISTE par les émirats eux-mêmes … quel meilleurs cautionnement ?

http://www.islamisation.fr/archive/2014/11/16/les-emirats-considerent-l-uoif-comme-une-organisation-terror-5491344.html

Ensuite, se mettre à réellement réfléchir à ce qui pourrait survenir lorsque, à force de diminuer drastiquement les forces de police, arrivera un jour où celles-ci ne seront même plus capables d’assurer leur propre sécurité …

Ce jour-là, mesdames et messieurs les indignes … riront bien qui riront les derniers !

Josiane Filio

Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.