Monsieur Valls, après le camouflet marseillais, pour vous les carottes sont cuites !

valls-qui-fait-peurMonsieur le premier ministre,

Vous sachant sourcilleux et susceptible, comme il n’est pas permis, j’use du courrier « ouvert » pour vous interpeller, afin que chaque citoyen puisse y voir le respect que je conserve à la fonction qui est la vôtre … quand bien même je n’en ai aucun pour l’homme, injuste et manipulateur que vous êtes.

C’est ainsi que malgré tout le respect que l’on doit à votre fonction, j’ai de plus en plus de mal à écouter vos fables radiophoniques ou télévisuelles, visant avant tout à vous sortir, vous et vos amis, du guêpier dans lequel votre incompétence collégiale vous a fourrés, non à sortir le pays de l’impasse où il se trouve … puisqu’il s’y enfonce  par votre faute.

Croyez-moi, il est devenu parfaitement inutile de continuer vos mensongères accusations envers le Peuple de France, en les traitant de tous les noms méprisables tels que « raciste », « fasciste », « nauséabond », « replié sur soi » … j’en passe et des meilleurs ; quant au dernier en date « ségrégationniste », il faut vraiment avoir votre toupet illimité pour nous accuser de vos propres maux !

Car enfin, il n’est pas nécessaire d’avoir fait l’ENA, ni d’émarger à une loge franc-maçonne (donc se considérer comme nettement supérieur intellectuellement à la moyenne des citoyens) pour vous démasquer, vos propos d’un jour contredisant sans doute possible, ceux des jours, semaines, mois … précédents !

Ainsi quand vous entonnez le refrain du « Je suis Charlie » adopté lors de la fameuse « marche pour la défense de la liberté d’expression », suite aux attentats meurtriers de début janvier, mais que vous vous précipitez pour mettre en garde à vue un Dieudonné (provocateur certes, mais pas plus que vos « amis » de Charlie Hebdo), sur lequel vous aimez vous acharner, vous donnant ainsi bonne conscience vis à vis d’une communauté que vous vous efforcez, vous et vos sbires, de brosser dans le sens du poil … officiellement par esprit de justice (sic) … officieusement je pense, parce que vous crevez littéralement de trouille devant les risques « d’embrasement » de tous les territoires perdus pour la République alors que vous et vos prédécesseurs n’avez rien fait depuis des décennies pour y remédier efficacement !

Quand je dis efficacement, j’entends par là, de manière drastique, en donnant des ordres d’intervention ferme et sans retenue aux forces de l’ordre, pour faire respecter la loi, non en leur recommandant en permanence de « ne pas faire de vagues » !

Car à quoi sert que votre gouvernement envoie nos soldats se faire massacrer dans les pays où règne le chaos, pendant que la véritable chienlit, tant redoutée par le Général de Gaulle, s’installe durablement en France ; pendant que vos concitoyens souffrent, en plus du chômage que vous êtes manifestement incapables de juguler, du comportement inadmissible des hordes de miséreux que vous laissez « faire leur loi » sur notre territoire, par pur laxisme ?

Ainsi quand vous vous prétendez, « défenseur » de la communauté juive, en versant des larmes de crocodiles sur leur éventuel départ de France, mais que dans un même temps vous faites tout pour protéger leur ennemi historique qu’est l’islam … représenté férocement sur notre territoire, que vous le vouliez ou non ! Il ne sert à rien de le nier, les faits divers sanglants, soigneusement cachés par les médias aux ordres (puisque gavés de subventions) sont diffusés par les vrais tenants de l’information, à savoir les organes patriotes … que vous poursuivez de votre haine et de vos injustes mesures, telles que l’interdiction systématique de manifester, ou les poursuites intempestives en justice sous des prétextes frelatés …

Ainsi quand vous vous précipitez ventre à terre, à la moindre déjection de chien, ou de dangereux lardons, lancés sur une mosquée … mais que l’on ne vous entend pas vous étrangler de fureur lorsque des tombes chrétiennes sont saccagées, telles celles de Sevran ce week-end ! http://www.leparisien.fr/espace-premium/paris-75/qui-a-vandalise-les-tombes-08-02-2015-4515123.php 

Cessez donc de nous enjoindre de « ne pas stigmatiser » la communauté musulmane, chaque fois qu’il est question d’islam, et surtout chaque fois que l’islam est indéniablement lié à des atrocités… quand c’est vous-même qui passez votre temps à monter les deux communautés l’une contre l’autre !

Où est-elle l’égalité qui figure au fronton de nos édifices publics, lorsque tout est fait pour privilégier injustement des demandeurs d’asile, pseudos réfugiés politiques dont personne ne vérifie la véracité des dires, en mettant à leur disposition des locaux et des aides financières, qui par ailleurs sont refusés aux indigents nationaux que vous laissez crever dans la rue ?

Combien de dangereux djihadistes se cachent parmi ces arrivants, qui se sachant soutenus par le gouvernement (le téléphone « arabe » fonctionnant parfaitement, ils sont tous au courant de votre laxisme) se montrent grossiers, provocateurs et agressifs, vis à vis des habitants, sans le moindre respect pour le pays qui les accueille, et ceux qui doivent trimer pour que leur soient allouées de scandaleuses aides … quand le pays est déjà en gravissime récession économique et en proie au danger imminent d’autres attentats meurtriers, annoncés sans vergogne par les forces extrémistes que vous ne contrôlez absolument pas ?

Au moment où j’écris ces lignes, le jour-même où vous prévoyiez de venir vous réjouir à Marseille, des « bons résultats » à propos de la baisse de la délinquance… des tirs de kalachnikov essuyés par le directeur de la police de Marseille, vous contredisent de manière spectaculaire, prouvant s’il en était nécessaire, à quel point les grands délinquants se moquent de vous et de vos mesurettes de pacotilles, uniquement destinées à « faire croire » au populo que vous méprisez, que vous agissez !

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/02/09/01016-20150209ARTFIG00143-le-directeur-de-la-police-de-marseille-vise-par-des-tirs-de-kalachnikov.php

Ce n’est pas en cachant la poussière sous le tapis, ni en niant l’évidence que vous pourrez vous en tirer, monsieur le premier ministre ; il est déjà trop tard pour vous et les vôtres, vos mensonges ne payent plus … si tant est qu’ils aient jamais payé chez une majorité de citoyens.

Et ne pensez pas vous en tirer grâce au vote des nouveaux arrivants, car pour le coup ce serait mettre vous-même le feu aux poudres en leur octroyant le droit de vote, même et surtout en le prétendant uniquement municipal (dans un premier temps) … puisque déjà dans les villages où vous les installez subrepticement avec la complicité de maires indignes, les habitants sont aux premières loges pour constater l’étendue de leurs nuisances !

J’ai peu d’espoir que ces quelques lignes arrivent à percer votre carapace d’indifférence envers les citoyens, « de souche » ou non, mais que vous méprisez dès lors qu’ils votent « mal », et vous fassent changer de politique, néanmoins il me fallait les écrire, ne serait-ce que pour qu’elles puissent témoigner si besoin est, dans un avenir que j’espère proche, de votre responsabilité dans l’état de délabrement de notre Nation, et afin que vous ne puissiez pas dire que « vous n’étiez pas prévenus » !

Compte tenu de tout ce qui précède, vous comprendrez donc aisément, monsieur le premier ministre, que je n’use d’aucune des formules de politesse convenues, pour vous saluer, n’ayant aucun goût pour l’hypocrisie ni la flagornerie.

Josiane Filio – citoyenne courroucée et impatiente de vous voir quitter une fonction que vous remplissez si mal.

Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.