Même s’il chantait parfois pour les collabos, Michel Delpech restait un vrai gentil

MichelDelpechPour la dernière fois, il a chanté en 2014 « La Fin du Chemin » : « Séchez vos larmes, mes frères. Je m’en vais là où brille la lumière. »

Né quelques mois avant moi, c’est peu dire que la disparition de ce gentil crooner français qui a enchanté ma jeunesse, me chagrine.

https://www.youtube.com/watch?v=akSnSGkb10Q

Cet élégant troubadour des temps modernes, témoin éclairé de son époque,  avait pourtant chanté en hommage à des personnalités et entités politiques détestables, tellement éloignées de son univers romantique ; reprendre « que Marianne était jolie » dédiée à Ségolène Royal lors d’un concert de 2007, ou participer à un hommage à SOS Racisme en 2011, ne pouvaient que me donner de l’urticaire …

Néanmoins comment en vouloir à celui chez qui, via des chansons aux textes cousus-mains sur de jolies mélodies faciles à chantonner, je trouvais des clins d’œil à certains épisodes personnels, tels « Chez Laurette » me renvoyant à « L’Envol » sympathique café de la petite ville où je retrouvais ma bande de copains d’alors … ou encore « Les divorcés » que même aujourd’hui je ne peux écouter sans émotion.

Je préfère accorder des circonstances atténuantes au vrai gentil qu’il était, puisque témoignant lui-même d’une jeunesse sans histoires, dans un milieu modeste mais préservé, il n’a sans doute jamais eu à se confronter aux contradictions du milieu « ouvrier », où perdure encore chez certaines des premières victimes des idéologies vaseuses et mensongères des politicards se prétendant à leur écoute, l’erreur de toujours accorder leur confiance à leurs bobards de plus en plus évidents !

Evoluant dans un milieu certainement coupé des réalités quotidiennes, il avait pourtant, à mon sens, su garder la fraîcheur d’âme indispensable pour retranscrire dans ses textes, simples mais réalistes, les difficultés et sentiments de « monsieur et madame Toulemonde », d’où la facilité pour des générations de Français, de se retrouver dans ses chansons.

tweet-hollande-sur-md

« Admirable » tweet de Holland : en cette période d’étrennes, c’est cadeau !

Dans ce milieu  factice et éphémère, où il est tellement facile, et malheureusement usuel, de choper la grosse tête, Michel Delpech était resté modeste se référant à son statut de saltimbanque, sans se prendre pour une flèche, comme tant de ses « collègues » donneurs de leçons à ceux qui les font vivre, mais que pourtant ils méprisent, singeant ainsi leurs « amis » politiques, pratiquement tous atteints de « nombrilisme » aigu !

michel-delpech-en-1972Michel Delpech en 1972

Elégant au physique, il l’était également moralement, ainsi qu’en témoigne l’anecdote suivante, évoquant une période noire de sa vie ; combien de « célébrités » auraient aujourd’hui cette phrase admirable, empreinte du souci des autres … tellement absent chez les bisounours prônant le « tout le monde il est gentil » alors qu’ils ne se soucient véritablement que d’eux-mêmes ?

1976, il se sépare de sa femme Chantal Simon, avec qui il a deux enfants, Garance et Barthélémy. Et sombre dans la dépression. “Plus qu’une dépression, c’était un chaos, une déstructuration”, décrivait-il sur France 2. Evoquant avec humour sur le plateau de Thierry Ardisson dans Salut les terriens, cet épisode sombre de sa vie, il confiait qu’au bord du suicide, il avait renoncé, “j’ai trouvé que je n’avais pas le droit de mettre les gens de l’hôtel (où il se trouvait) dans l’embarras à ce point”.

Mais plus que tout, cet homme courageux qui a su rester digne dans la maladie, laissant un ultime   message d’espoir à ceux qui croient en un futur intemporel, il restera le témoin d’une époque où, malgré la folie des « soixante-huitards attardés » qui a fait tant de mal aux mentalités vacillantes, malgré le début encore peu visible des trahisons politiques, et malgré les fins de mois difficiles pour beaucoup d’entre nous… la France et les Français étaient heureux, dans un pays admiré où il faisait bon vivre en sécurité, et où régnait pleinement la liberté d’expression, tellement foulée aux pieds par ceux que manifestement ce grand rêveur n’avait pas réussi à percer à jour.

Bien sûr Christine Tasin a raison de sous-entendre que malgré son talent, il a pu contribuer à la destruction de la France, en véhiculant certains mythes malfaisants, mais je persiste à le croire plus innocent, parce qu’aveugle, que réellement complice des fourbes d’alors ayant réussi à pervertir tant d’esprits pourtant saints à l’origine.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/01/03/il-etait-gentil-michel-delpech-mais-il-a-collabore-a-la-destruction-de-la-france/

A jamais nostalgique de cette époque, je ne pourrai effacer de ma mémoire ce gentil poète à la voix si envoutante.

A son épouse et ses enfants, à ses vrais amis et ses nombreux fans, je présente

COLOMBE

Inscrit à jamais au Panthéon de la Chanson française, repose en paix l’artiste, nous ne t’oublierons pas.

Josiane Filio

 

Sources :

http://www.franceinfo.fr/culture-et-medias/musique/article/la-mort-de-michel-delpech-le-chanteur-de-pour-un-flirt-755781

http://www.msn.com/fr-fr/divertissement/celebrity/le-chanteur-michel-delpech-est-mort-%c3%a0-l%c3%a2ge-de-69-ans/ar-BBo98Fh?ocid=spartanntp#image=BBhBC0D|1

http://www.laprovence.com/article/actualites/3736357/mort-de-michel-delpech-chanteur-emblematique-des-annees-70.html#next

 

 

 

Ce contenu a été publié dans MEDIAS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Même s’il chantait parfois pour les collabos, Michel Delpech restait un vrai gentil

  1. filochard dit :

    Je vous rejoint en tous points . Car en plus j’aime beaucoup Michel Delpech, que je joue ( très modestement) sur mon clavier. Pendant sa maladie je pensai à lui et à sa souffrance , maintenant il est libéré sans doute volant avec ses oies sauvages…..
    Je pense qu’il se foutait complètement de la politique , et que s’il chantait pour les uns ou les autres c’était sans arrière pensée.
    Merci Josiane pour cet hommage , et je me joints à vous pour présenter mes condoléances à sa famille.

    • jean-marc dit :

      Habitué du Zénith de Clermont-Ferrand,je disais souvent à mon épouse que j’aimerais y aller voir Michel Delpech .Je me consolerai en allant boire un coup « chez Laurette » un bistrot près de chez moi!

  2. Marie B. dit :

    Bel hommage: Merci Josiane Filio!

  3. Floriant dit :

    Réussir à caser de la haine raciale dans un hommage à Delpech, fallait le faire. Vous n’avez décidément aucune pudeur, au FN.

    • zorro dit :

      toujours contaminé par les SSocialopes Floriant, il faut te faire soigner s il n est pas trop tard.

    • bizbee dit :

      mais qu’est-ce que le FN a à voir là-dedans ? on rencontre des abrutis finis , même ici !!

    • DESHAYES dit :

      ce n’est pas parce qu’on est mort que nous avions toutes les qualités ,Michel Delpech avait ses qualités et ses défauts comme tout un chacun ,Mme Tasin écrit des « vérités » que çà vous plaise ou non ,ce qui n’empêche pas de l’avoir écouté et apprécié dans certaines chansons ,QUE VIENT FAIRE LE FN dans tout cela ,pauvre type

    • Josiane Filio dit :

      1/ Si patriote veux dire FN, vous deviez vous poser de sérieuses questions quand à votre identité monsieur le donneur de leçons qui se permet des jugements sans connaître tous les éléments, mais seulement sur quelques phrases …
      2/ Si vous trouvez de la haine raciale dans la moindre critique, c’est que comme tous les bisounours et idiots utiles, c’est vous même qui êtes obsédé par le mot « race » qui, je vous le rappelle a été supprimé par les socialauds … et n’a jamais été autant employé que dans la bouche de leurs admiratifs inconditionnels !
      3/ Enfin si je manque de pudeur, vous vous manquez sérieusement de cervelle, de bon sens, et de tolérance ! Comme je vous plains !

    • zorro dit :

      Rejoindre la discussion

    • Emma dit :

      Où voyez vous de la haine ? qui plus est raciale dans l’hommage de Josiane? Parce qu’elle nous parle d’un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître? devrions nous renier le souvenir de nos bienheureuses existences pour faire plaisir à d’autre?

  4. JC dit :

    Encore un bel articje de Josiane, en hommage à ce grand artiste, parti dans ce monde que l’on dit meilleur. Je n’étais, je ne suis pas le meilleur de ses fans mais jamais bien.
    Quand j’avais 20 ans on me disait que le lui ressemblais beaucoup, et ça a duré tout au long jusqu’à il y a quelques mois, encore, dans une librairie ou le vendeur (jeune), m’a demandé si j’avais un lien de parenté avec Michel Delpech.

  5. Charles Demassieux dit :

    Très élégant, Josiane. Respect…

  6. Emma dit :

    Je joints mes condoléances à celles de Josiane. De même génération nous éprouvons cette même nostalgie d’une France que nous avons eut cette chance de connaître et que Michel Delpech incarnait si bien dans ses chansons reflet de notre quotidien. J’ai trouvé dommage qu’il dédit « Marianne » à Ségolène Royale… c’est une de mes chansons préférées, elle date de 1972, il l’a écrite à l’époque de Pompidou …un gentil aussi notre président Pompidou.

  7. bm94 dit :

    Le plus bel hommage que l’on pouvait rendre à Michel Delpech de la part d’une personne qui n’épouse pas toutes ses idées mais qui sait percevoir le supplément d’âme de l’artiste.

  8. Pivoine dit :

    Je viens de lire l’article de C. Tasin. Elle est quand même gonflée d’accuser Michel Delpech de ce dont elle est elle-même responsable ! A savoir qu’elle a fait mai 1968, et qu’elle fut une militante du P.S., bien que ne pouvant pas ignorer que ce parti était pro-immigration-invasion. Prompte à voir la paille dans l’oeil des autres, mais pas la poutre dans le sien !

    • Emma dit :

      Christine Tasin était vraiment une toute jeune ado en mai 68, je ne pense pas qu’elle ai beaucoup milité à cette époque là voyez vous. En 68 le PS n’était pas encore perçu comme pro immigration-invasion. La jeunesse étudiante au grand cœur prenait parti contre l’apartheid en Afrique du sud, et contre le racisme aux USA (pas chez nous car il n’y avait pas de prétexte à cela), contre la guerre au Vietnam, pour la paix dans le monde. En fait rien que des choses qui ne nous concernait pas directement nous en France. Nous étions tellement heureux et fiers de l’être qu’il fallait bien s’en vanter et donner des leçons aux autres…résultats les autres se sont précipités chez nous.

  9. m...a dit :

    pour un flirt avec Dieu Michel est parti, ce sera aussi bien là-haut que chez Laurette , et Marianne jolie l’accompagnera pour l’éternité!.. il restera pour toujours  » je suis chanteur »…sans peur et sans reproches ( malgré quelques perditions)…et aura procuré du bonheur à des générations entières sur les dance floors et autres !

    • bouboul dit :

      j’espère seulement que la Marianne ne sera pas Ségolène ! Ce monsieur ne mérite vraiment pas çà; même s’il n’était pas parfait (et qui peut le prétendre?) il était loin d’être le pire; le fond était certainement bon.

      • Emma dit :

        Je me demande si ce n’est pas seulement parce que Ségolène Royal était la première femme à se présenter à la présidence de la république que Michel Delpech lui dédiait « Marianne » en 2007 plus que par convictions politiques…

  10. Alix dit :

    Michel Delpech était un grand chanteur.
    Il n’a jamais été un chanteur « engagé » ou donneur de leçons.
    Ceux qui ne l’apprécient pas, j’aimerais savoir 1 Quels sont les chanteurs qui trouvent grâce à vos yeux ? 2 Qu’aurait du chanter M Delpech ?
    Dire que Michel Delpech est un collabo destructeur de la France, c’est du grand n’importe quoi !
    Merci madame filio de votre article )

  11. François Servenière dit :

    Quel génie de la chanson ! A comparer avec ceux qui niquent la France ou leur mère, et qui hurlent leurs borborygmes en crachant, tapant au passage sur les hôtesses ou leurs ex, bourrés à la cocaïne et à l’alcool à l’année, « qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu partout ! ». Dans les arts , on peut noter les œuvres de 0 à 20. Lui dans son genre approcha la perfection, les autres redoubleront pour la 11ème fois leur CM2.

  12. Keltiane dit :

    pour moi aussi génération Michel Delpech
    j aimais bien, il faisait chanteur Français
    visage sympa , jolie bouille , jolie voix, et un sourire gentil
    ils se feront rares aujourd’ hui ce genre de chanteurs ..

    et moi ses oies sauvages me faisaient rêver
    merci pour ce bel article

    • François Servenière dit :

      Je sais pas si vous avez remarqué, mais en une génération, il y a eu aussi un changement de peuplement dans la chanson, le cinéma, les arts… Préférence communautaire et étrangère… Nul n’est prophète en son pays ! Un Brassens, un Brel, un Aznavour seraient moqués et ostracisés à notre époque… Cabrel, Duteil, Voulzy, Guichard, Berger, voués à Pôle Emploi ! Aujourd’hui on met des tentes dans les Ministères et dans les cours des bâtiments millénaires transformés en musées nationaux. La Maire de Paris, après Paris plage, va-telle imposer l’usage du chameau sur les voies sur berges ?

  13. Ragoutoutou dit :

    Et NOTRE Michel GALABRU ! Josiane ou est tu !? Pas un mot sur ce personnage haut en couleur ??? Les Journalistes le boude pour quelles mauvaises raisons ! A 93 ans ce personnage est monument à lui seul pourtant ! Repose en PAIX Monsieur GALABRU !

    • Josiane Filio dit :

      J’ai eu peur de porter la poisse à d’autres Michel si je me spécialisais dans la rubrique nécrologie … mais aucun doute, j’ai également une énorme admiration pour cet immense comédien, qui malgré son talent a su rester un être simple, généreux et authentique … tellement rare dans ce milieu artificiel et superficiel. Pour une fois certaines chaines de télé ont su être à la hauteur.

  14. Christine L dit :

    Sale temps pour les MIchel en ce début d’année 2016 ! Reposez en paix Mrs Michel Delpech ET Michel Galabru.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *