Montpellier 6 février : discours de clôture d’Olivier Roudier

OlivierRoudier

En complément aux comptes-rendus de Richard Roudier  et des discours de Daniel Pollet et Jean Théron prononcés avec force et conviction, dont vous retrouverez les liens en bas de texte, voici l’exaltant discours de clôture qui nous a transportés, puisque  « envoyé » avec toute la fougue et le patriotisme qui le caractérise, par Olivier Roudier, digne fils de son père, dont Richard peut être vraiment fier.

Chers camarades, chers amis…

Porte-parole de la Ligue du Midi, laissez-moi tout d’abord vous remercier d’avoir été aussi nombreux à répondre présent à cette journée européenne de mobilisation contre l’islamisation de nos pays.

Si nous sommes aujourd’hui rassemblés c’est avant tout pour mettre des mots sur un phénomène historique majeur, un événement sans précédent dans notre mémoire. Et c’est à nous de le faire puisque la réalité n’est jamais évoquée par la classe dirigeante dans son ensemble ou par les médias du Système.

Mes amis, ce que nous sommes venus dénoncer aujourd’hui devant le représentant de l’État qu’est le préfet, c’est ce que nous constatons tous, tous les jours, sur nos écrans et dans nos rues !

Monsieur le préfet, nous sommes venus vous dire que le peuple du Midi refuse ce que l’on ne peut qu’appeler une invasion. Et comme tous les peuples d’Europe nous refusons la colonisation de peuplement qui nous est imposée.

« Il n’est plus temps de débattre du sexe des anges quand les barbares assiègent Constantinople. »

A l’heure du tsunami migratoire il est urgent d’appeler les choses par leurs noms… un chat, un chat ; un rat, un rat …

Et lorsque des peuples étrangers se précipitent en masse chez d’autres sans le consentement de ces derniers cela s’appelle une invasion !

Lorsque les envahisseurs refusent obstinément d’adopter les us et coutumes des pays d’accueil et qu’ils imposent les leurscela s’appelle une colonisation !

Lorsque ces colons harcèlent la population, violent ses femmes, attaquent les forces de sécurité et commettent des attentats, cela s’appelle une guerre.

Lorsqu’une oligarchie mondialiste décide à New-York, à Bruxelles ou à Paris la dissolution du socle ethnique et culturel de l’Europe, cela s’appelle un génocide !

Lorsqu’on soutient l’occupant, on s’appelle collabo !

Et nous tous rassemblés ici, nous qui refusons la défaite sans combattre…on nous appelle déjà la Résistance !!!

Sans tomber dans un racisme de bas étage ou un extrémisme débile, il est l’heure d’affirmer avec détermination le droit imprescriptible des Européens à demeurer nous-mêmes ; ce droit que l’on nous dénie mais que l’on accorde à tous les peuples du monde.

Il est temps de dénoncer ceux qui, par opportunisme, par lâcheté, par ressentiment, par idéologie ou ethno-masochisme, travaillent à la chute de notre civilisation et à notre submersion par des populations venues du Maghreb, d’Afrique et d’Asie, toutes chauffées à blanc par un islam conquérant.

Si le choc produit par le flot continu de 4000 migrants par jour semble réveiller nos concitoyens, nous savons que l’a colonisation de l’Europe a débutée bien avant et ne fait que monter en puissance…

Il faut peut-être le rappeler à tous les anti-fas et autres no-borders prétendument anti-capitalistes ; lors de la création de la première organisation patronale, ancêtre du MEDEF, deux principes fondamentaux étaient avancés : 1) la menace du chômage pour contenir les revendications sociales, 2) l’emploi d’une main d’œuvre immigrée pour contenir les salaires.

Nous n’oublierons jamais que c’est à la demande des grands patrons comme Bouygues que Pompidou a ouvert les vannes de l’immigration et que rien n’a changé depuis.

Écoutez le MEDEF, écoutez la Commission européenne, écoutez toutes les sirènes libérales du FMI ou de l’ONU… Ils sont à l’unisson avec l’extrême gauche. Ils aspirent tous à supprimer nos frontières. C’est le principe même du libre-échange : « laissez faire, laissez passer … La libre circulation mondiale des marchandises, des capitaux… et des ressources humaines.

A les entendre les hommes seraient interchangeables. Quelqu’un dans l’assistance aurait-il la bonté de leur expliquer que le fait pour un veau de naître dans une écurie ne fera jamais de lui un poulain fougueux …

Sinistre con d’anti-fa… idiot utile des multinationales et des réseaux maffieux de trafics d’êtres humains. Caronha !!! Depuis Ephialtès aux Thermopyles, c’est de tradition : nous haïssons les traîtres… et ta trahison, l’anti-fa, nous ne te la pardonnerons jamais !!!

Mes amis, il y a un an de cela, nous étions déjà rassemblés sur cette place. C’était à la suite de l’attentat islamiste de Paris contre la liberté d’expression. La Ligue du Midi mettait alors en garde la classe politique.

Nous affirmions alors que la politique étrangère de la France en Syrie, calée sur celle du calife de Washington, ne servait pas les intérêts du pays…. ils ne nous ont pas entendus et nous avions raison!

Nous annoncions que des terroristes ne manqueraient pas de se glisser parmi le flot des migrants… ils ne nous ont pas entendus et nous avions raison !

Nous annoncions l’explosion des violences faîtes aux femmes… ils ne nous ont pas entendus et nous avions hélas raison !

Nous prédisions la guerre-civile ethnique… ils ne nous ont pas entendus et elle est là ! Car les migrants ne fuient pas la guerre : ils l’exportent !!!

L’oligarchie n’entend pas le peuple, trop occupée qu’elle est à nous mentir. Comme moi vous avez entendu Cazeneuve qui, 10 jours après le cauchemar de la St Sylvestre osait affirmer qu’« il fallait arrêter de dire qu’il y avait eu des viols en Allemagne et qu’on ne savait pas exactement ce qui s’était passé. » Si tu ne sais pas ce qui s’est passé Cazeneuve… moi je connais quelques 650 femmes de Cologne accompagnées de leurs mères qui pourraient te l’expliquer à huis clos…

Et comme moi vous avez entendu Macron et la mère Merkel nous affirmer les yeux dans les yeux, style Cahuzac, que la submersion c’est bon pour la croissance. Ils oublient de nous dire que si c’est bon pour les intérêts privés de leurs amis, c’est une charge terrible pour le secteur public que nous finançons.

Et puis… vous savez votre croissance, soit dit en passant… on veut peut-être bien la payer en sueur… mais certainement pas au prix du sang et des larmes des nôtres.

Je pourrais ainsi vous enfiler comme perles les déclarations angéliques des Valls, Hollande, Juppé, Moscovici, Sarko, Fabius et autre Attali… Mais pour quoi faire ? Le peuple a saisi l’essentiel… Ils sont tous du grand parti de l’invasion, tous des collabos prêts à sacrifier notre avenir et celui de nos enfants !!!

Les masques sont tombés… ils ne servent pas nos intérêts mais bien ceux du Qatar, de l’Arabie Saoudite, de Washington et de leurs copains de l’oligarchie mondialiste.

A nous, peuples d’Europe, fondateurs de la démocratie, ils ont confisqué les outils de décision. Ils nous ont imposé cette colonisation sans même nous avoir consultés. Elle n’a donc aucune légitimité et n’engage en rien la responsabilité populaire.

Carl Schmitt estimait que « Plus une démocratie est représentative, moins elle est démocratique » c’est pourquoi la Ligue du Midi exige la mise en place immédiate du referendum d’initiative populaire.

Il est temps de montrer aux oligarques que dans ce pays c’est encore le peuple qui reste souverain, et que le peuple c’est nous, les « de souche ». Ce peuple de souche que Mélenchon voudrait voir disparaître !

Et notre Marseillaise à nous, Mélenchon, elle nous invite à prendre les armes contre les ennemis qui viennent égorger nos fils et nos compagnes…Elle ne nous dit certainement pas de pleurnicher devant un parterre de bougies et d’ouvrir les frontières au reste du monde.

En lieu et place, on nous pond un état d’urgence qui réduit encore nos libertés publiques.

Mes amis vous le savez, aujourd’hui d’autres manifestations Pegida étaient prévues dans le pays. Toutefois, notre vénérable ministre de l’Intérieur en avait décidé autrement : interdiction de manifester à Calais, je cite : « à tous les groupes qui appellent à la tension, à la division et à la violence. Interdiction qui durera aussi longtemps que le climat actuel demeurera”. Fermez le ban ! Audiard nous avait prévenus : les cons ça ose tout !!!

Le cirque Hollande c’est Ubu et Compagnie…Ils engendrent le chaos puis exigent des patriotes qu’ils paient de leur liberté pour une situation que nous avons toujours annoncé et dénoncé.

En Bretagne, c’est le préfet des Côtes d’Armor, le tout aussi vénérable Pierre Lambert, qui interdit la manif. Et de motiver son refus, je cite : « L’Europe n’est pas menacée par une islamisation rampante. Je ne suis pas en phase avec ces thèses racistes, provocatrices et xénophobes. » Mais depuis quand, dans notre pays, doit-on porter des revendications en phase avec un préfet pour manifester sous ses fenêtres?

Doit-on comprendre que le préfet de l’Hérault qui nous autorise à manifester serait, lui, en phase avec nos thèses ?

Ce que j’en comprends, moi, c’est que le gouvernement s’arroge désormais le droit de déterminer quelle manifestation légalement déposée est politiquement légitime et ça ne nous plaît pas !

Ce que je comprends c’est que le Système sent la situation lui échapper et qu’il devient de plus en plus menaçant et totalitaire.

Monsieur le Préfet, faites remonter l’information… Dites leur là-haut que la France d’en bas a retrouvé un texte poussiéreux, gravé dans le marbre par nos aïeux en 1793 : c’est la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Elle énonce dans son article 35 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Mes amis, Dominique Venner affirmait qu’« Exister, c’est combattre ce qui me nie ».Vous l’aurez compris, c’est une conjuration d’intérêts qui dénie aux peuples d’Europe le droit de demeurer ce que nous sommes.

La fidélité à nos ancêtres et la responsabilité envers nos enfants nous intime le devoir de chasser l’occupant. Mais qui peut sereinement envisager une véritable politique de remigration sans avoir suffisamment ébranlé le Système ?

Aujourd’hui l’État est fragile, sans véritable soutien dans le pays. Pourquoi attendre un hypothétique scrutin en 2017 pour renverser dès aujourd’hui ce qui doit l’être ? Mes amis, le temps joue contre nous. Pourquoi laisser l’occasion à Urvoas de fliquer un peu plus la population et lui permettre ainsi de mener une répression plus totale ? Et puis, chaque jour qui passe entraîne le pays un peu plus profondément vers la ruine. Chaque jour qui passe se paie de son tribut de vies brisées.

Pour nourrir leur phantasme de société multiculturelle, nos élites ont tenu à unir l’Europe au reste du monde dans un mariage forcé. Malgré le désamour et les humiliations le divorce nous a été systématiquement refusé. « Il vous faut vivre ensemble » qu’on nous serine au quotidien… Alors, la bien gentille Europe commence à se dire qu’elle devrait peut-être annuler d’elle-même le mariage… comme Jacqueline Sauvage : d’un bon coup de fusil !

Partout en Europe les peuples se réveillent, certains ont déjà récupéré leur souveraineté. Tous regardent vers nous. Ils attendent des Français que nous fassions le grand ménage citoyen qui s’impose. Ils attendent que nous rejoignions la nouvelle Europe, celle qui refuse le grand suicide de l’immigration de masse… L’Europe qui, de Prague à Propriano, a décidé de vivre selon son identité et d’assurer un avenir à ses enfants.

La prospérité retrouvée ou la disparition de ce que nous aimons : voilà l’enjeu qui dépend de notre victoire. Amis, cette victoire prend sa source dans la lutte et l’avenir de la lutte repose sur votre engagement.

Chers camarades, chers amis, engagez-vous, recrutez autour de vous, rejoignez la Ligue du Midi ou tout autre réseau de résistance, et ensemble nous bâtirons ce Front de Libération Nationale qui, demain, rétablira « l’antica libertat de la patria »

Olivier Roudier

Un grand merci à Richard, Olivier, et leurs troupes si vaillantes, ainsi qu’à tous les intervenants qui ont su nous faire vibrer ce samedi, aux pieds de la Préfecture, sur une place venteuse, sous un soleil timide et une pluie si discrète que comme l’a relevé Richard, elle a attendu poliment la fin de notre rassemblement, et notre vibrante « Marseillaise » pour se manifester … confirmant ainsi que le ciel était avec nous !

Josiane Filio

http://ripostelaique.com/succes-rassemblement-de-montpellier-350-personnes-contre-limmigration-invasion.html

http://ripostelaique.com/echange-avec-oliver-roudier-a-la-fin-de-la-manif-de-montpellier.html

http://ripostelaique.com/discours-prononce-a-montpellier-soyons-dignes-de-nos-anciens.html

http://ripostelaique.com/montpellier.html

Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *