Réductions des dépenses publiques : mes suggestions

Les Français seraient, si l’on en croit les médias, majoritairement contre les réductions de dépenses publiques présentées par les candidats … en l’occurrence celles prônées par François Fillon, candidat adoubé par Les Républicains … et tous ceux qui ont choisi de voter aux récentes primaires de la droite.

http://www.msn.com/fr-fr/finance/actualite/la-r%C3%A9duction-des-d%C3%A9penses-pr%C3%B4n%C3%A9e-par-fillon-crispe-les-fran%C3%A7ais/

Mais outre le fait qu’il y a grandement matière à se méfier des informations des médias, notamment en matière de sondages …c.f. ceux nous ayant vendus successivement la victoire de Hillary Clinton aux Etats-Unis, puis celle de Juppé récemment, ou encore la gamelle soi-disant prévisible du Brexit cet été … Encore faut-il savoir quelles sont ces fameuses réductions proposées par les professionnels de l’enfumage politique, dont la plupart, accrochés à leurs mandats comme de véritables sangsues, auront vite fait, une fois élus, d’envoyer aux oubliettes leurs promesses électorales, comme c’est devenu la coutume depuis plus de quarante ans.

Et il est d’autant plus facile de comprendre le rejet des citoyens d’une annonce de réductions des dépenses publiques, que celles-ci s’entendent, pour la racaille en cols blancs, uniquement par des réductions drastiques sur … le budget des citoyens, comme par exemple le gel des salaires et des retraites, ou encore les mirobolantes réductions d’impôts … qui seront vite compensées par d’autres hausses de taxes indirectes.

Pourtant, pour l’avoir constaté maintes fois sur les réseaux sociaux, nous sommes un bon nombre de citoyens à avoir nos propres idées à soumettre aux décideurs, quelle que soit leur couleur politique. Et dans cette effervescence de pré-élection présidentielle qui a déjà commencé, et va s’accélérer jusqu’en avril prochain, il me semble important de le signaler à tous ceux qui ont la prétention de vouloir (à défaut de savoir) présider aux destinées de la France, ou pour être plus proche de la réalité … d’accéder enfin au Nirvana de la politique en s’installant au plus haut poste de l’Etat et bénéficier ainsi d’un statut encore plus avantageux que simple député, sénateur, ou même ministre …

Alors justement, mesdames et messieurs les favorisés (les privilèges n’ayant jamais véritablement été abolis mais ayant juste changé de mains !), penchons-nous un peu sur une mine d’économies possibles, qui non seulement ne seraient pas rejetées par les citoyens mais au contraire seraient plébiscitées … celles de vos scandaleux avantages de toutes sortes, qu’au fil du temps vous vous êtes bien employés à vous voter dans la plus totale discrétion, et dans un consensus général de tous les courants.

Voici quelques suggestions, parfaitement réalisables puisqu’il suffit que vous cessiez de vous croire intouchables et tellement précieux que tout vous est dû, pendant que le Peuple que vous méprisez, sauf en période d’élections, doit en permanence se serrer la ceinture.

1/ Diminution conséquente de vos rémunérations, souvent sans commune mesure avec le travail réellement effectué, notamment pour tous ceux, et vous êtes nombreux, qui malgré les promesses réitérées d’abrogation du cumul des mandats, se goinfrent d’une quantité ne leur laissant absolument pas le loisir d’être efficace pour chacun d’eux.

2/ Gel de vos salaires et avantages exactement comme ceux du citoyen lambda ; étant entendu que lorsqu’il est nécessaire de faire des efforts pour le pays, il n’y a aucune raison valable pour que vous en soyez exemptés.

3/ Abolitions de vos avantages fiscaux, c’est-à-dire des tranches de vos rémunérations non soumises à l’impôt … De quel droit seriez-vous exemptés de l’impôt sur le revenu ? Vous semblez trop souvent oublier que vous êtes au service de l’Etat et des citoyens et non l’inverse.

4/ Assujettissement de vos retraites aux mêmes règles que celles de l’ensemble des citoyens, ne serait-ce que sur le nombre d’années de référence de vos salaires.

5/ Réduction des avantages tels que voiture de fonction, chauffeur, gardes du corps ; certains étant multipliés et étendus aux proches des élus, ce qui est tout à fait anormal.

http://ripostelaique.com/madame-cazeneuve-a-trois-chauffeurs-ah-ah-vraiment-cazeneuve-est-bon-enfant.html

Ces cinq premiers points donneraient déjà à coup sûr de substantielles économies, mais seraient néanmoins insuffisantes.

En revanche, il existe une autre source encore plus fructueuse puisque génératrice de fortes  économies immédiates, qui serait la drastique réduction du personnel administratif ; j’entends par là, non pas le nombre des enseignants, policiers, gendarmes, militaires … habituellement visés par les politiques dès qu’il est question de restreindre le train de vie de l’Etat, mais bien plutôt ceux qui dès le départ pipent les dés en se mettant toujours hors- jeu chaque fois qu’ils professent un nécessaire serrage de ceinture.

C’est ainsi qu’en nous basant sur les us et coutumes de bon nombre d’entre vous, il apparaît d’une évidence criante, qu’il serait absolument aberrant de continuer à fonctionner avec autant de personnel administratif, en l’occurrence députés, sénateurs et ministres alors que des lois  sont de plus en plus souvent votées ou rejetées par une poignée d’entre vous, constituant un scandale auquel il y a lieu de mettre fin dans les plus brefs délais.

http://ripostelaique.com/15-deputes-suffisants-voter-rejeter-loi-a-quoi-servent-562-autres.html

Puisqu’effectivement le jeu parlementaire fait qu’il est possible de voter une loi avec seulement 36 députés présents (soit 6.2 % des 577 élus) il n’y a donc aucune raison pour que les contribuables payent de leurs deniers tous ceux qui « ne peuvent être mobilisés du matin au soir, tous les jours, pour voter des lois. Les parlementaires étant souvent occupés ailleurs, dans leur circonscription par exemple. » (donc bénéficiant de plusieurs salaires cumulés) !

Et le fameux cumul des mandats est donc à nouveau et légitimement pointé du doigt ; à chaque élu de choisir entre plusieurs mandats possibles, point barre !

 « L’article 68 du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale prévoit ainsi qu’une majorité relative, ou simple, suffit pour valider le vote. A la majorité relative, cela signifie que la solution qui a obtenu le plus de voix l’emporte, quel que soit le nombre de participants : si neuf personnes votent, 5 « pour » sur 4 « contre », 568 députés ont beau manquer à l’appel, le projet passe. En plus, pour la majorité relative, les abstentionnistes sont mis à part : dans la configuration où 5 sont pour, 4 contre, avec disons 10 abstentions, le « oui » l’emporte encore. » Charlotte Pudlowski.

http://www.slate.fr/story/3691/comment-une-loi-peut-elle-%C3%AAtre-vot%C3%A9e-par-6-des-d%C3%A9put%C3%A9s

Enfin le Sénat, où l’absentéisme sévit également de manière régulière, et dont l’utilité est de plus en plus controversée, pourrait sans dommage être totalement supprimé ; ainsi les salaires et avantages des 348 sénateurs  soulageraient de manière très appréciable le budget de la France … sans pour autant voir immédiatement grossir les inscriptions à Pôle Emploi puisqu’il y a fort à parier que ces messieurs-dames possèdent bien d’autres activités rémunérées … d’où leur absentéisme récurrent.

http://www.observatoiredesgaspillages.com/2014/09/combien  coute-un-senateur/

http://www.bfmtv.com/politique/une-senatrice-ps-denonce-une-habitude-d-emploi-fictif-au-senat-844714.html

Le citoyen lambda en a plus que marre d’être toujours le dindon de la farce, et que les efforts lui soient toujours exclusivement imposés, quand les détenteurs de salaires mirobolants avec privilèges à la clé, en sont toujours soigneusement exemptés.

Enfin que les prochains décideurs s’engagent à rompre avec la préférence étrangère qui attribue aux immigrés illégaux tous les scandaleux secours par ailleurs refusés aux vrais citoyens français, cela serait également source d’économies qui pourraient être réinjectées ailleurs, pour la sauvegarde de notre industrie, notre agriculture, notre recherche médicale … pour ne citer que quelques exemples.

Qu’un des prochains candidats à l’élection présidentielle de 2017 ose inclure ces clauses dans son programme, il est certain alors qu’il obtiendra une écoute attentive des citoyens, qui pour une fois veilleront personnellement à ce que ces promesses soient enfin suivies d’effet dans les meilleurs délais, et n’aillent pas immédiatement rejoindre les milliers d’autres dans les oubliettes sans fond, qu’utilisent sans vergogne les kyrielles de menteurs professionnels que sont nos politiques actuels et passés, après chaque élection.

Les temps changent, messieurs les « boni-menteurs », et vous avez poussé le bouchon tellement loin que vous avez dépassé les bornes du supportable. Alors ce bon Peuple que vous méprisez tant (et qui vous le rend au centuple) commence à se réveiller de sa longue léthargie provoquée justement par vos assurances, toujours renouvelées mais jamais réalisées en plus de quarante ans, et ne tardera pas à siffler la fin de la récréation, en exigeant dorénavant un peu plus de tenue, de vérité, et de réel travail … avec jugements sur vos résultats réels, non sur vos mirobolantes et éphémères promesses.

L’enfumage des masses est certes tentant puisqu’ayant donné jusqu’ici d’excellents résultats, mais il est en passe de ne plus fonctionner du tout ; pour mémoire, les échecs successifs des candidats politiquement corrects puisque imposés par le système.

A bon électeur salut …

Josiane Filio

Ce contenu a été publié dans COUP DE GUEULE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Réductions des dépenses publiques : mes suggestions

  1. Philippe Legrand dit :

    Rien que l’Aide Médicale d »Etat nous coûte 1,2 milliards d’Euros par an. Interdite aux cotisants cette aide ne concerne que des pauvres migrants en réalité pilleurs de notre nation. Ensuite, combien coûtent les centres d’accueil ? La prochaine élection montrera si nous sommes des moutons à égorger vif ou si nous sommes dignes de nos ancêtres.

  2. Dominique dit :

    Et puis division par deux des ministres et secrétaires d’État.

  3. butterworth dit :

    CINQ ANS DE MANDAT DE DEPUTE EGAL 1200 EUROS DE RETRAITE 40 ANS POUR UN AGRICULTEUR IDEM????? EGALITE BONNE BLAGUE les voleurs euh valeurs de la republique grrrr dixit valls et idem

  4. dupuis dit :

    Bravo mais pas suffisant .La France est en faillite .
    2200 milliards de dettes. L endettement procresse de 1milliards tous les 3 jours. La France emplois 2 millions d emplois publics de plus que l Allemagne. Il faut s urgence
    dégraisser partout sinon nous serons sous tutelle du fmi.
    Fini les retraites la sécu sociale la deocratie etc

  5. La_Soupape dit :

    3/3
    Enfin en ce qui concerne la dette ou plus précisément le remboursement des intérêts délirants de la dette,  eh bien je proposerais aux usuriers d’aller se faire cordialement sodomiser comme les bons pays qui nous envoient leurs racailles le font avec nous et je suis certain qu’il ne se passerait strictement rien de rien ! Alors bien sûr, les clampins genre durpaire ou atalli (va vraiment falloir que je fasse réparer ma Touche MajusCuLe heiN !) nous vociféreraient des réveils torquémadesques mais y se passerait rien du tout, j’en mets à couper la tête de Silvio Berluconi, c’est vous dire !

    Ceci en plus de vos propositions chère Josiane car faut jamais permettre au petit personnel de rêver, non mais sans blague !

  6. La_Soupape dit :

    2/3
    …par contre, chaque élu perdrait 200 € par absence de séance ordinaire avec un maximum de 5 absences non motivées par an sous peine de révocation et d’obligation de rembourser intégralement son salaire.
    Aucune loi ne serait votable sans un quorum de 85 % des élus PRÉSENTS ! La réserve parlementaire, autrement dit la caisse noire des voleurs de poules n’existerait plus et il serait  impossible de financer tel ou tel truc sans laisser de traces.
    Les 2 assemblées ne travailleraient plus jamais de nuit sauf en cas exceptionnel car ils ne font rien de bon la nuit, faut dormir les enfants !

  7. La_Soupape dit :

    1/3
    Alors là Josiane, vous allez pas vous faire des z’amis dans les milieux z’autorisés ! Cependant, je ne vous trouve pas très méchante avec nos chers,  très chers z’élus : moi j’aurais tendance à ramener les salaires de tous ces « braves » gens à un niveau normal, genre 2000 € / mois en étant défrayés à concurrence de la même somme (sur présentation des justificatifs, histoire de les faire un peu ch…) ce qui est déjà très bien car ils ne font pas ça pour l’argent n’est ce pas, mais bien sûr pour la France comme chacun sait ! Je ne supprimerais pas le Sénat qui est un garde fous des déconnades de l’Assemblée par contre…

  8. ésus dit :

    Je suis pour la lutte des classes contre celle des crasses

  9. Enzo dit :

    Je ne suis pas favorable à la suppression du Sénat qui est un garde-fou utile contre la frénésie législative des gouvernements mais une mesure symbolique s’impose et devrait être actée dans les cent premiers jours de la prochaine mandature présidentielle : la réduction drastique du nombre de représentants à la Chambre et au Sénat.
    300 députés à répartir géographiquement en fonction de la densité de population par département et 100 sénateurs, un par département.
    Cela ferait 400 élus contre 920 actuellement ; on peut imaginer sans peine l’économie que ça représenterait, même sans toucher aux avantages du poste sauf pour ce qui concerne les impôts et la retraite…

  10. babe dit :

    interdiction aux dirigeants etranger de venir se faire soigne gratis en france

  11. Auguste dit :

    Le livre édité par Godefroy de Bouillon « Tant pis pour la VIe République » traite des sujets évoqués dans cet article, en proposant des solutions originales, pour ne pas dire utopiques.

  12. patrick Granville dit :

    Tous les élus politiques, gauche et droite confondus, une fois au pouvoir se sont toujours remplis les poches en laissant quelques miettes ou quelques gouttes au peuple comme le suggère la caricature et l’article de Josiane Filio.
    La question utile à poser est comment obtenir des garanties ou des certitudes politiques qu’une fois le parti Bleu marine au pouvoir, il ne fera pas comme les autres ?… Le bon peuple sera une nouvelle fois abusé par l’avidité des politiques tant la place est bonne, et finira par se révolter jusqu’à réorganiser la vie de la cité avec des personnes issues de la société civile non corrompues.

  13. patrick Granville dit :

    Voilà deux commentaires que vous me censurez car pour vous ils ne sont pas politiquement corrects.

    Etre modérateur sur le site de Pierre Cassen ne signifie pas sigmatiser les idées qui ne sont pas les vôtres!!!!

  14. patrick Granville dit :

    Tous les élus politiques, gauche et droite confondus, une fois au pouvoir se sont toujours remplis les poches en laissant quelques miettes ou quelques gouttes au peuple comme le suggère la caricature et l’article de Josiane Filio.
    La question utile à poser est comment obtenir des garanties ou des certitudes politiques qu’une fois le parti Bleu marine au pouvoir, il ne fera pas comme les autres ?… Le bon peuple sera une nouvelle fois abusé par l’avidité des politiques tant la place est bonne, et finira par se révolter jusqu’à réorganiser la vie de la cité avec des personnes issues de la société civile non corrompues.

  15. Audesson dit :

    Bravo Madame Fillo.
    C’est simple, concis et emprunt d’une réalité absolue.
    Je partage à 100%.
    Mais dans une autre vie peut être ?
    Helas !

  16. Fabri dit :

    Chère Josiane est-il besoin de préciser que les élus de droite comme de gauche ont légalisé la fraude fiscale (seulement pour eux-mêmes bien sûr) sous la forme d’indemnités non-imposables dont ils se gavent ? Sans compter les privilèges de toutes sortes qui s’attachent à leur fonction. Comme par exemple un coiffeur personnel payé 10.000 euros par mois pour le président (on peut imaginer tout le reste – Ca coûte rien c’est l’Etat qui paie !)

  17. Raph dit :

    bonjour,
    je propose moins de députés, car le nombre d’habitants ne doit être pris en compte pour une circonscription, c’est un découpage bidouillé.
    Pus de sénateurs,1 mandat seulement pour éviter les pros de la Politique.
    Tirage au sort de volontaires de la Société Civile par département pour assister aux débats .
    Travaux dans l’Assemblée à des heures normales, moins de commissions, quorums plus élevés et sanction pour absentéisme.

  18. Boudry dit :

    ON POURRAIT TOUJOURS RÊVER D’ÉGALISER LES SALAIRES DE TOUS LES FONCTIONNAIRES ET DES HAUTS FONCTIONNAIRES A 1200 EUROS MENSUEL SANS AUTRE INDEMNITÉ DE TRANSPORT,DE LOGEMENT DE FONCTION,DE  » CANTINE « …..
    CELA ME FAIT SOURIRE DE PENSER QU’IL Y AURAIT NETTEMENT MOINS D’ADEPTES !!!
    84 MILLIARDS D’EUROS DÉCONOMISÉS SANS IMMIGRATION..ET COMBIEN ENCORE SI L’ON  » FREXIT « ?????
    LES ÉCONOMIES ,BIEN SÛR QU’ON PEUT LES FAIRE,MAIS C’EST OUBLIER LA CUPIDITÉ HUMAINE….
    QUELQUE SOIT LE PARTI QUI REPRÉSENTERA LA FRANCE EN 2017,NE NOUS DONNERA PAS L’OCCASION DE VOIR LA RÉELLE VOLONTÉ DE RÉTABLIR UN ÉQUILIBRE FINANCIER.

    ET PUIS L’HUMANITÉ EST AINSI VOULOIR TOUJOURS PLUS,MÊME LES BRAVES GENS QUI ENRICHISSENT ENCORE PLUS L’ÉTAT ESCROC EN JOUANT AU LOTO !!!!

  19. Nemesis dit :

    Madame Filio a vraiment fait le tour des bonnes idées pour réduire la masse des dépenses publiques. Que le futur GVT s’en inspire, ça URGE !

  20. Andrej dit :

    La soupape,
    Ce que vous proposez est vraiment un minimum.
    sarko a presque doublé ses émoluments 2 semaines après avoir été élu ( avec combien de voix?).
    Obligation de présence à chaque audience.
    Et fini les 2 minutes accordées au député pour ses amendements ou à ses questions au gouvernement (quelle rigolade).
    Cordialement.

  21. Romanin dit :

    Magnifique début de programme juste un peu léger, il faudra aussi purger le Sénat d’environ 150 postes, et pour l’Assemblé, virer environ 200 à 300 pique assiettes(définition du Larousse: Personne qui se fait inviter chez les autres sans payer de retour ni contribuer à la dépense).
    Ensuite et dans l’ordre reprendre toutes les options décrites ici par l’ensemble des lecteurs. Vous allez avoir du boulot très chère Josiane, mais nous comptons sur vous, Josiane Présidente

  22. Philippe dit :

    Qu’on commence par supprimer toutes les subventions à l’enseignement privé !
    Il n’y aucune raison de nourrir toute cette engeance à curetons au frais du contribuable !

  23. Zglb dit :

    Qu’ils nous servent gratuitement, qu’ils se dévouent enfin pour le peuple qu’ils aiment tant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *