Valls enfariné à cause du 49-3 qu’il a promis d’abroger…

Il est effectivement très difficile au populo, exploité et méprisé par la caste politique pourrie, de cacher l’immense plaisir pris à contempler, ébahi, celui qui nous roule dans la farine depuis plus de quatre ans, à son tour enfariné.

Le pied, comme l’a si bien écrit hier mon estimée « collègue » Sophie Durand, dans un article savoureux que je recommande chaudement à ceux auxquels il aurait échappé.

http://ripostelaique.com/manolo-enfarine-quel-pied.html

J’avoue bien volontiers que personnellement j’aurais préféré un bel entartrage, identique à ceux dont l’inénarrable BHL s’est vu bénéficier à plusieurs reprises par le facétieux « entartreur » belge, Noël Godin, pour notre plus grand plaisir.

Mais je lui prédis beaucoup mieux s’il continue à se moquer du monde comme à son habitude, et ce pendant toute la campagne. Nos nerfs ne tenant pas jusque là, des « pétages de plombs » en riposte, risquent de se multiplier, plus réfléchis que cette première réaction,  de la part d’un citoyen exaspéré par la morgue de celui ayant conduit la déplorable politique que l’on sait, mais qui aurait pu être mieux préparée, afin d’éviter à l’auteur de se retrouver évacué manu militari par les CRS, dont on pourrait légitimement se demander pour quelle raison un  candidat, pour l’instant à une simple primaire, bénéficie d’une telle protection.

https://www.youtube.com/watch?v=iXtV3MbPoJU

https://www.youtube.com/watch?v=iXtV3MbPoJU

N’empêche qu’il fait ensuite le malin pépère, en prétendant que « c’était de la farine sans gluten », et ajoutant que « ce sont les joies de la campagne » !

J’t’en foutrais moi de la farine sans gluten… connaissant le zèbre comme on le connaît, il y a fort à parier que sa vanité suante et son arrogance sans limite en ont pris un grand coup derrière les oreilles, et que malgré sourires et éclat de rire goguenard…  sa vengeance sera terrible.

Bien sûr, des avocats s’étant penché sur les risques encourus pour un tel affront, sont plutôt rassurants, mais avec quelques bémols néanmoins :

« Les faits ne constituent pas un délit pénal selon Stéphane Babonneau, avocat pénaliste au barreau de Paris, mais pourraient être sanctionnés par une contravention de quatrième catégorie en application de l’article 624-1 du Code pénal : Il s’agit de violences n’ayant – à priori – entraîné aucune incapacité temporelle de travail (ITT). L’auteur devra s’en expliquer devant le tribunal de police et encourt une peine d’amende d’un montant maximal de 750€, précise-t-il. »

« Manuel Valls n’étant plus ni maire, ni député, ni ministre, la circonstance aggravante ne peut pas être retenue. Néanmoins, on peut imaginer qu’au moment d’évaluer la peine, le juge prendra en compte dans son raisonnement les très hautes responsabilités occupées il y a peu par Manuel Valls »

http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/que-risque-t-on-%c3%a0-enfariner-manuel-valls-ou-un-autre/

D’autant plus que si l’on en croit les « mauvaises langues » (dont je suis), sa démission du prestigieux poste de Premier ministre ne l’a pas empêché de conserver quelques privilèges (auxquels il n’a plus droit, mais un socialaud ça se permet tout !), tels que « conserver auprès de lui ses plus proches collaborateurs, notamment 15 policiers » (donc à charge des contribuables !), comme l’a si bien rapporté une autre estimée « collègue », Oriana Garibaldi, il y a peu.

http://ripostelaique.com/valls-a-tellement-le-sens-de-letat-quil-a-garde-15-policiers-a-son-service.html

Il ne serait donc pas autrement étonnant qu’il fasse très prochainement intervenir quelques amis magistrats, parfaitement indépendants comme chacun sait …qui se feront un plaisir de soigner aux petits oignons, le belligérant ayant osé l’enfariner et proférer des menaces de ne pas oublier le fameux 49.3 sur une si éminente personne.

Mais franchement, sur ce coup là, Manu il a été totalement inconscient, à peine déclaré candidat à la présidence, de nous annoncer que s’il était élu… il abrogerait l’outil dont il s’est servi à 6 reprises pour nous imposer son unique volonté.

Bien sûr, de nombreux citoyens autruches ou bisounours, ont pu lui faire croire que tout le peuple de France n’était qu’un ramassis de crédules, tellement habitués aux mensonges qu’ils n’y verraient que du feu ; mais puisque lui ou ses sbires prennent régulièrement connaissance des écrits parus dans Riposte … non pour nous sélectionner pour le prix Pulitzer, mais pour nous trainer devant les tribunaux au moindre prétexte… il devrait pourtant savoir que depuis que nous sonnons le tocsin, les électeurs commencent de moins en moins à apprécier d’ avaler les couleuvres des élus de tous bords.

J’ignore si les patriotes en colère réussiront un jour à dresser un Tribunal d’exception qui demandera des comptes à tous ceux qui sans relâche et avec ferveur, se sont appliqués à ruiner la France depuis des décennies… mais en attendant on peut rêver pouvoir en sélectionner quelques-uns, histoire de se faire la main avant le grand châtiment suprême, pour une balade dans quelques grandes artères de la capitale (ou autres cités), dûment et chaudement habillés du seul vêtement qu’il méritent … et réalisés sur mesure.

Je crois même que je vais ajouter ce vœu à ma longue liste au Père Noël, déjà bien garnie, mais qui ne tente rien n’a rien, c’est bien connu. D’autant plus qu’avec toutes les entourloupes des laïcards islamo-collabo-enragés, il n’est pas sûr qu’il ait encore droit de cité l’an prochain, comme le pressent mon dessinateur favori, Michel Grémi.

Josiane Filio

0

5 Commentaires

  1. Chère Josiane, merci d’avoir cité mon article avec tant de gentillesse, ce qui me va droit au coeur. Mais je dois dire qu’en choisissant comme titre de mon texte « Manolo enfariné, quel pied » je me suis inspirée de ton texte sur les journaleux après l’élection de Trump : « la gueule des journaleux, quel pied mais quel pied » !
    http://ripostelaique.com/la-gueule-des-journaleux-quel-pied-mais-quel-pied.html
    et je crois que d’autres auteurs de RL t’ont plagiée aussi, je vérifie…la formule est donc destinée au succès. Bravo à toi.
    J’en profite pour souligner que tu fais la même erreur que moi, tu parles d’entartrage au lieu d’entartage, l’entartrage c’est l’action de répandre du tartre, par exemple autour d’un tuyau. Je pensais qu’un lecteur relèverait cette erreur. Personne ne l’a fait. Or l’attentat pâtissier, celui que Godin fait souvent subir à BHL, (pour notre plus grand plaisir) c’est l’entartage, du mot tarte, consistant à répandre de la tarte à la crème. Mais peut-être se trouvera-t-il des gens souhaitant entartrer réellement Manolo ou un de ses semblables un de ces jours…pourquoi pas ?…Affaire à suivre !

    0
  2. Bon sang mais c’est bien sûr, Sophie, cela m’avait totalement échappé. Mea culpa. Merci de l’avoir relevé et Joyeux Noël.

    0

Répondre à Mère Noelle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*