Récupération : « Manu la gifle » veut rencontrer son agresseur !

Attention, ce qui ressemble fortement à une manipulation socialiste en vue !

Aux dernières nouvelles, après avoir bénéficié de son ex fonction pour accélérer scandaleusement le rythme de la « justice » (frelatée puisque infestée de magistrats gauchistes aux ordres du puissant Syndicat de la Magistrature) laquelle a illico condamné l’individu gifleur, il semblerait que Manuel Valls dans sa grande magnanimité accepte de  rencontrer son agresseur !

Manu la girouette (vous savez, celui qui veut abolir le 49.3 après en avoir usé et abusé pendant son mandat de Premier ministre), malgré ses œillères, son monstrueux orgueil et son inquiétante hystérie (on a des preuves !) aurait finalement réalisé que cette affaire pourrait lui faire du tort et qu’il était donc urgent de redresser la barre sans attendre.

Parce que, même si certains ont relevé que n’étant plus Premier ministre, il était toujours député de l’Essonne donc représentant de l’Etat, je persiste à alléguer qu’à cet instant précis il n’œuvrait en aucun cas pour les citoyens mais uniquement pour sa pomme… puisque candidat en campagne pour la primaire socialiste et rien d’autre !

Celui qui n’a pas hésité à clamer « ll y a ceux qui contestent la démocratie et ceux qui l’incarnent. Moi je vais au contact des Français, je n’ai pas peur, je suis courageux » (sic), repris en échos par son successeur l’insipide Cazeneuve devant le Sénat : « Ça me choque. Cette violence n’a pas sa place dans la République, La République c’est fait de respect mutuel. La République, c’est fait de tolérance. La République, c’est aussi une forme de fraternité, y compris entre ceux qui peuvent s’opposer politiquement. » me fait doucement ricaner ….

Ces deux messages ne sont qu’une nouvelle preuve que ces deux lascars ont bien plus d’ouverture possible dans le métier d’amuseur public que dans la fonction du même nom… où tous deux ont largement fait la preuve de leur totale incompétence, malgré leurs magouilles en tous genres pour tromper les citoyens, persuadés que les « sans-dents » n’y verront toujours que du feu !

Prétendre qu’il « incarne la démocratie » (pour l’un) et que la République est faite de respect mutuel … « y compris entre ceux qui peuvent s’opposer politiquement » (pour l’autre), quand chaque jour, l’un ou l’autre (ou leurs complices, c’est pareil) n’ont que la formule « faire barrage au FN » à la bouche, il n’y a que des menteurs aussi monstrueux que ces deux faux-gauchistes, faux-démocrates pour oser !

Et aujourd’hui il paraîtrait que l’innocent Manuel Valls souhaiterait finalement rencontrer le jeune homme qui avait déclaré aux forces de l’ordre, l’ayant appréhendé sans ménagement : « Je n’aime pas la manière dont Manuel Valls traite les citoyens. »

Pourquoi un tel revirement, après avoir obtenu justice contre ce qui dans la tête de ce vaniteux, s’apparente à un « crime de lèse-majesté », si ce n’est parce que le giflé, après s’être pris moqueries, parodies, caricatures … dans les réseaux sociaux, aurait réalisé qu’il avait fait une boulette ?

Franchement, pour moi qui passe pour une mauvaise langue, cela me semble « relou » comme on dit dans les milieux branchés !

De là à penser que ce fourbe, après avoir obtenu justice, veut se faire passer pour un tendre, incapable de garder rancune à qui que ce soit (respirez calmement, ça va passer), il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement … surtout en me référant à son passage chez un célèbre représentant de la « pressetituée » (je viens de découvrir le mot et m’en régale illico) le pantin Bourdin, ce vendredi, avant-veille du premier tour de la primaire.

J’invite ceux qui ont le cœur et les nerfs solides (les autres abstenez-vous, j’vous aurai prévenus) à visionner ce remarquable numéro d’équilibristes entre deux hypocrites passés maîtres dans l’enfumage en gros des citoyens-électeurs-téléspectateurs ; Bourdin sentant bien que le vent est en train de tourner, joue par instant au gros méchant … dommage, c’est un peu tard coco !

https://www.youtube.com/watch?v=hQYWdWmSVJk

https://www.youtube.com/watch?v=hQYWdWmSVJk

Pour les impatients, la gifle c’est à partir de 16’35

 « Ce n’est pas moi qui étais en cause, ce n’est pas ma personne, mais quand, au nom d’une idéologie — en l’occurrence de l’extrême droite identitaire bretonne en s’affichant avec Dieudonné — on porte un coup à quelqu’un qui représente l’intérêt général. Si on porte un coup à quelqu’un qui incarne, d’une certaine manière, l’autorité, c’est qu’on veut s’attaquer à l’autorité », commente Manuel Valls.

Et hop, mine de rien, au passage un coup de griffes (empoisonnées) à une opposante politique « respectée », ça mange pas de pain (Oups ! j’ai pas fait exprès).

Cynique à ce point, c’est époustouflant !

Mais le plus comique étant que pendant que môssieur Valls pérore sur le fait qu’il ne faut pas laisser passer la violence envers quiconque … passe sur le bandage « Alerte Info » en bas d’écran : « Attaque de policiers à Viry-Chatillon début octobre : les 12 gardés à vue sont en cours de déferrement » !!!  Soit 3 mois 1/2 après les faits !

C’est cela la justice à la sauce Valls … faites ce que je dis, pas ce que je fais !

Là c’est selon, ou l’on sanglote de rage et de fureur, ou l’on s’écroule de rire (nerveusement) !

http://xibaaru.com/people/manuel-valls-souhaite-rencontrer-le-jeune-homme-qui-la-gifle-en-bretagne/

Et si, depuis le début, tout ceci n’était qu’une grossière mascarade (une de plus de la clique gauchiste) pour manipuler les électeurs, et en mettre un maximum dans sa poche via un scénario bien articulé ?

1/ Une gifle (sans hématome, ni blessure hormis sur l’ego démesuré) bien évidemment filmée où il ressort qu’un jeune inconscient se permet de mettre un pain (en réalité une pichenette) au vénérable ex-Premier ministre qui a tant fait pour la France qu’il brigue maintenant la plus haute fonction …

2/ Les citoyens paisibles (et lucides), y compris de droite, condamnent ce qui peut s’apparenter à un début de violence qui ne résoudra rien, et donc rejoignent par leurs témoignages les glapissements de la clique gauchiste outrée d’une telle brutalité, ne peuvent donc condamner vertement la célérité de la parodie de justice.

3/ Condamnation brutale et démesurée … suivie peu après d’une intervention du chevalier blanc qui, faisant preuve d’une magnanimité émouvante va rencontrer son agresseur, et vraisemblablement tout faire pour casser le jugement … Ce n’est pas beau tout ça ?

Voilà en l’occurrence un scénario supposé sur les réseaux sociaux, mais si vous voulez mon avis (oui je sais certains n’en veulent pas, mais sur cette page, c’est moi qui décide !) il n’est pas très crédible, de même que toutes les belles paroles du sieur Valls sur lesquelles je ne miserais pas un kopeck (allusion à mon idole Poutine), car pour moi, menteur un jour, menteur toujours, et ce n’est certainement pas Manuel Pinocchio qui fera exception à la règle.

En attendant, j’attends en jubilant d’avance, les résultats de la primaire qui verront peut-être notre grand ami se prendre une nouvelle baffe dont, nous l’espérons, il ne s’en remettra jamais.

Josiane Filio

https://pasidupes.blogspot.fr/2017/01/valls-recuperateur-de-la-gifle-de.html

http://www.rennes-infos-autrement.fr/valls-giffle-il-aurait-peut-etre-mieux-fait-de-venir-a-rennes/

0

12 Commentaires

  1. Ils prennent les gens pour des abrutis , qui peut croire ces fumiers ? Remarquez pour des salauds qui ont fait de la récupération avec le défilé je-suis-charlie, ils n’en sont plus à une trahison près.

    0
  2. Josiane , sans doute la baffe l’a fait passer en second, mais je serai celui qui lui a donné n JAMAIS je ne voudrais rencontrer ce guignol, et ma condamnation serait ma légion d’honneur grand croix qui plus est.

    0
  3. Ce jeune Breton a sans doute un emploi du temps très chargé, qu’il ne s’abaisse surtout pas à répondre à sa demande de rencontre, il en sortira encore grandi et le pingouin prendra sa deuxième claque.

    0
  4. Ce n’est pas Valls qui a souhaité rencontrer son agresseur mais l’avocat de ce dernier qui l’a demandé. C’est une pratique qui a tendance à se développer que la rencontre de la victime et de l’agresseur. Attention avant d’écrire n’importe quoi.

    0
  5. Je me demande s’il est pas con ?

    Y joue au pape jean paul II

    Pauvre manu : quand tu vas te pointer tu vas t’en prendre deux pour le prix d’une.

    Une pour ta plainte ( et ton jugement sur commande)

    Et une autre pour ton insolence.

    Téléphone à ton dentiste !

    0
  6. Si le Jeune qui lui a filé la gifle a un petit peu d’honneur ,lors de leur rencontre il lui remet la deuxième couche à la valseuse……

    0
  7. Il l’a fait condamné (plainte),et veut le voir ? je serais à la place du gifleur, je refuserais de le recevoir ,et que s’il insiste, je lui en mets deux autres pour le même prix.

    0
  8. « C’est cela la justice à la sauce Valls … faites ce que je dis, pas ce que je fais ! »

    —> Pas que la justice, la police aussi, et ce tous les jours devant vos yeux……

    0
  9. N’est pas Jean-Paul II qui veut.

    Souvenez-vous, ce pape qui avait de la classe, avait rencontré son agresseur qui l’avait blessé au couteau.
    Après un entretien dont rien n’a jamais filtré, il lui a donné sa bénédiction.
    Que ce soit Valls ou l’avocat qui ait demandé l’entretien, on ne doute pas que celui qui veut devenir président réfléchit déjà à ce que cette rencontre peut lui apporter et à la façon dont il faut la médiatiser

    0
  10. valls veut rencontrer notre ami Breton!!!!
    trés bien qu’il y retourne pour s’en prendre une deuxième et ainsi notre ami Breton pourra déposer plainte pour harcèlement !!!!
    le sens de la justice de valls…..c’est comme du  » beurre en broche  » !!!

    0
  11. ISA- Et alors ton Valls ,il n’est pas capable de décider lui-même ,s’il veut le voir ou pas son giffleur? Et il prétend être à la tête de l’ Etat !

    0

Répondre à Jycrois Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*