Daubigny : encore un pote à Valls épinglé pour fraude fiscale !

Une nouvelle preuve de la célèbre citation « qui se ressemble s’assemble » vient de nous être donnée par un ancien préfet socialiste, prix la main dans le pot de confiture… comme tant d’autres crapules du clan régnant, bien plus véloces pour déterrer de prétendues sales affaires sur leurs adversaires… que de pratiquer honnêteté, probité et loyauté envers les citoyens qui les font vivre !

Vous connaissez sans doute mon amour immodéré des Préfets de la République ; surtout ceux roulant pour la Socialie, même si mon « idylle journalistique » avec l’un d’entre eux s’est avérée plutôt sulfureuse, et a mal tourné… surtout pour lui, puisque les magistrats de la Cour d’Appel de Montpellier m’ont finalement donné raison contre lui en 2014.

http://ripostelaique.com/qualifie-de-prefet-doperette-boucault-a-depose-plainte-contre-moi.html

Loin de moi l’idée de vouloir m’acharner sur ce pauvre Bernard (bras armé de Cazeneuve, un autre ami), qui à l’heure actuelle doit, non pas cuver sa rancœur contre moi (en fait contre R.L.), mais bien plutôt couler des jours heureux grâce à la somptueuse (!) retraite mitonnée pour lui et ses pairs par ses amis socialistes actuellement au pouvoir (pour très peu de temps encore, j’espère !).

Ah ben si ! Comparée à la retraite d’un sans-dent qui n’a pas le bonheur de compter des sommités gouvernementales dans son carnet d’adresses, celle d’un préfet (ou de tout autre complice du pouvoir) est sans comparaison et atteint des sommets donnant le vertige (ou la nausée)… d’autant plus que lesdites retraites n’ont absolument aucun rapport avec les compétences (j’insiste) et la réelle qualité du travail accompli.

Exactement comme pour nombre de citoyens qui se sont tués au travail pendant une quarantaine d’années, pour des salaires parfois honteux, puis des retraites scandaleusement basses… mais à l’envers : pour eux, plus ils ont sérieusement bossé, moins ils ont gagné… alors que pour les incapables, planqués à des postes juteux en remerciement de services rendus, ou de renvois d’ascenseur, rien n’est trop beau, ni pendant leur emploi, ni après !

Au passage je précise qu’il n’est pas question ici de prétendre que les préfets ou autres redevables de la « moribonde droite », étaient des anges, incapables de mauvais agissements ; mais j’estime que les torpilles de la gauche savent à merveille se charger de le démentir.

Pour autant, dans le climat délétère qui règne depuis de nombreuses semaines, à cause de l’auto-proclamé « camp du bien » littéralement aux abois devant l’inéluctable avancée de Marine et son parti, et ce quels que soient les tombereaux d’immondices déversés sur elle et tous ceux qui osent s’acoquiner avec elle, j’estime en mon âme et conscience de citoyenne honnête, et de contribuable à jour de ses impôts, devoir attirer l’attention des électeurs sur quelques petits détails, que la caste omet soigneusement de mentionner dès lors qu’il s’agit de ses copains ou assimilés !

Il est donc normal, qu’au moment où les hyènes s’acharnent sur ce qu’ils voudraient être les dépouilles de François Fillon et Marine le Pen (mais ils résistent les bougres, d’où l’affolement général), en nous saoulant chaque jour d’une nouvelle trouvaille (sans doute montée de toutes pièces), pour les salir encore et encore … jusqu’à nous ôter l’envie de voter pour eux, il soit impératif de soulever le voile sur un certain nombre d’entourloupes des « zhonnêtes » élus socialistes, venant entacher le si beau bilan de monsieur Hollande et sa « république exemplaire » !

La dernière nouveauté de la grande famille des manipulateurs, c’est que l’ex-préfet d’Ile de France, Jean Daubigny, et accessoirement ancien directeur de cabinet de Manuel Valls au ministère de l’Intérieur, sera jugé le 28 avril avec son épouse pour fraude fiscale, selon le site Médiapart !

Plutôt étrange d’ailleurs quand on sait d’une part les ennuis de ce média avec le fisc en 2015, mais également sa promptitude à hurler avec les loups contre François Fillon à propos du supposé emploi fictif de sa femme (puis de ses enfants)… quand il semblerait que la propre fille de « monsieur Propre » Edwy Plenel, ne soit pas d’une innocence prouvée… malgré les protestations de son papa, pour qui certaines actions sont sans doute d’importance différente selon qu’elles émanent de « citoyens » étiquetés selon l’ancien clivage « gauche / droite » !

https://francais.rt.com/france/33750-fille-accusee-occuper-emploi-fictif-mairie-paris-edwy-plenel-mediapart-fillon

Mais revenons au couple Daubigny, soupçonné de ne pas avoir déclaré ses revenus entre 2011 et 2014, pour un montant d’impôts impayés de 190 000 euros.

Le plus sérieusement du monde, leur avocat a déclaré que : « Jean Daubigny et son épouse s’expliqueront le moment venu devant les juges sur cette défaillance, eux dont la quasi-totalité des revenus sont constitués par leurs salaires de préfet et d’institutrice et sont donc intégralement connus de l’administration ».

Pour un citoyen lambda qui pourrait se retrouver un jour dans une situation identique, ne surtout pas oublier ce terme de « défaillance » qui pourrait peut-être lui sauver la mise…

Mais vous allez rire (si ! si ! j’vous promets), toujours d’après leur avocat, Maître Jean Veil (un grand comique apparemment) :

 « Depuis le début de la procédure Monsieur et Madame Daubigny ont collaboré avec la justice et ont d’ores et déjà versé au Trésor public une partie significative (*) des droits et pénalités dus », a-t-il affirmé.

(*) Mais non précisée !

« Le tribunal s’interrogera également sur les mêmes raisons personnelles qui font que Jean Daubigny n’a à ce jour toujours pas fait valoir depuis 2015 ses droits à la retraite », a ajouté l’avocat.

Tu m’étonnes Charles !

1/ je ne déclare pas mes revenus, donc ne paie pas d’impôts !

2/ en poste ou non, je ne fais pas valoir mes droits à la retraite … ainsi je continue à percevoir un salaire conséquent … et ma foi, tant que cela dure, pourquoi se gêner ?

Sauf que là, il semblerait que la partie prenne plutôt un vilain tour pour les Daubigny et je n’aimerai pas être à la place de l’institutrice si cela se sait chez ses élèves… sauf si elle est « en disponibilité » comme on dit dans l’Administration, c’est-à-dire payée à ne rien faire !

https://francais.rt.com/france/35936-ancien-prefet-dile-france-proche-manuel-valls-fraude-fiscale

Cela pourrait n’être qu’un incident de parcours, de la part d’une brebis galeuse, mais le problème c’est que ce genre d’individus pullule dans la sphère des donneurs de leçon, qui feraient donc bien mieux d’adopter un profil très très bas… au lieu de nous ressortir chaque jour un nouveau prétexte à descendre en vrille deux de leurs concurrents !

A force cela va finir par alerter même les naïfs chroniques, les autruches, les sourds et aveugles… et les manipulateurs risquent bien d’obtenir le contraire de ce qu’ils cherchent, ce qui ne pourrait que grandement me réjouir.

Et la question reste posée : qu’est-ce qui est plus grave, engager sa femme, ou un garde du corps, pour un emploi (réel ou fictif, peu importe puisque les sommes incriminées ne seraient pas rentrées dans l’escarcelle des contribuables), ou encore profiter d’un poste bien rentable et d’oublier de déclarer ses émoluments au fisc, en se foutant royalement des citoyens contribuables ?

La réponse dans quelques semaines !

Josiane Filio

0

5 Commentaires

  1. Et si l’on faisait un calcul de tous les voyous socialauds ? … On commencerait par comptabiliser tous les ministres repris de justice de HOLLANDE.

    0
  2. Oui Josiane et peut être que ma retraite sera augmentée de 1 euro vu qu’elle est bloquée depuis 2012.Magré que je paye mes impots moi!!!!

    0

Répondre à Lys Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*