Législatives : ces vieux chevaux que Macron protège…

« C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes », parait-il !

C’est donc sans doute parce que convaincus et désireux de nous le prouver, que tous les vieux pots de la politique, toutes couleurs confondues, se précipitent, précisément « à la soupe » du clan Macron, histoire de voir renouveler leurs prestigieux et honteux privilèges, totalement immérités, surtout quand un pays est surendetté justement par leur monstrueuse incompétence !

J’aurai personnellement tendance à dire que, sentant le vent tourner et que leur parti prend l’eau de toutes part, incapables de justifier leurs minables bilans, autrement que dans leur unique réussite d’asservissement des citoyens, les rats quittent le navire à grande vitesse !

Les avez-vous vus, le stupide Bayrou en tête, tous ces répugnants menteurs, collabos, manipulateurs, trahissant plus vite que leur ombre, immédiatement à la manœuvre dès les résultats de la présidentielle (certains même avant) pour changer de veste sans état d’âme et aller solliciter une investiture sous les couleurs du nouveau président ?

Dans l’océan d’amertume, de déception et de colère, dans lequel se noient quantité de patriotes ne reconnaissant pas cet imposteur, c’est à coup sûr une occasion de nous réjouir sans retenue, tant ils sont ridicules dans leurs grosses manœuvres… certains encore plus que d’autre parce que tellement détestés des citoyens trompés.

Ainsi Bayrou, l’éternel loser, en colère parce qu’il estime que les quelques 35 candidats du Modem, investis par l’équipe du nouveau président sous sa bannière, sont insuffisants, lui qui en souhaitait 120 ! Ne doute de rien l’éolienne !

Les trente deniers de Judas ne sont pas suffisant François ? Bien fait !

Valls également, celui qui a donné tant de preuve de son mépris de la France et des Français, moqué sur les réseaux sociaux parce que, sans même en aviser le principal intéressé il avait claironné qu’il souhaitait rallier la majorité présidentielle, s’est fait fraîchement recevoir dans le même temps qu’il fait l’objet d’une procédure d’exclusion du parti qu’il trahit. Du coup, les twittos s’en sont donné à cœur joie, pour notre plus grand plaisir.

La pimbêche Nathalie Kosciusko-Morizet prenait les devants dès avril 2016, en prétendant sur le plateau de BFMTV :

« D’une certaine manière, Emmanuel Macron « participe à faire bouger la vie politique, à faire bouger la gauche et rien que cela, ça a de la valeur » mais, « en revanche, je trouve qu’au moment de transformer l’essai, de faire rentrer le discours dans la loi, alors là, c’est faible ».

http://www.bfmtv.com/politique/nathalie-kosciusko-morizet-macron-dit-des-choses-interessantes-969335.html

Rien d’étonnant donc qu’à plusieurs reprises, elle prétende qu’il y ait des similitudes entre ses propres idées et le discours de Macron…

D’ailleurs, son positionnement à gauche de la plupart de ses adversaires de droite et du centre, lors de la primaire, semble se rapprocher de la couleur politique affichée par Emmanuel Macron.

De là à lui prêter en février dernier, l’intention de voter Macron dans un second tour face à MLP, il n’y avait qu’un pas que le Figaro a prestement franchi.

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/15/35003-20170215ARTFIG00088-2017-nkm-n-exclut-pas-de-soutenir-macron-face-a-le-pen.php

Ex-ministre de Sarkozy qu’elle critique aujourd’hui, la donzelle a les dents longues et possède assurément les qualités requises de retournement de veste, indispensable pour évoluer dans le marigot politique ; une certaine connivence avec le nouveau président semble évidente.

Autre beau spécimen de faux-cul, possédant une mentalité à géométrie variable, Bruno Lemaire, qui, il y tout juste un an, dénonçait le discours mensonger de Macron, prétendant qu’il cherchait surtout à se détacher du bilan Hollande, assurait, il y a peu, « qu’il n’aurait aucune hésitation à faire partie du gouvernement de celui-ci », persuadé que les carottes étaient cuites pour Fillon !

Joli personnage !

http://www.lejdd.fr/Politique/Bruno-Le-Maire-denonce-le-discours-mensonger-d-Emmanuel-Macron-781117

https://www.francebleu.fr/infos/politique/bruno-lemaire-n-aurait-aucune-hesitation-faire-partie-du-gouvernement-d-emmanuel-macron-1493111992

A gauche, du côté des naufragés du PS, trois ministres sortant, jugés compatibles avec les valeurs du président élu, n’ont pour l’instant aucun candidat macroniste face à eux, et ont donc la possibilité de recevoir l’investiture d’En Marche, à condition de renoncer à leur étiquette socialiste.

Que vont donc faire Stéphane Le Foll, Marisol Touraine et Myriam El Khomri, dont la grande probité morale ne fait aucun doute (on ne rigole pas !) : rouler pour celui qui a le vent en poupe et passe pour un novateur, ou risquer de se morfler une méchante rouste, face à des candidats de la majorité présidentielle ???  Quel dilemme !

http://www.lefigaro.fr/elections/legislatives/2017/05/12/38001-20170512ARTFIG00096-en-marche-investira-le-foll-touraine-et-el-khomri-s-ils-lachent-l-etiquette-ps.php

Le plus comique dans l’histoire, étant que si ces trois-là, et sans doute bien d’autres dans les prochains jours, décident de quitter le déjà moribond P.S. pour faire allégeance au mouvement du nouveau président, Cambadélis hésitera à en virer Valls, qui du coup se trouverait presque seul face à ses anciens potes…

Entre deux soupirs, grimaces, sanglots… il y a tout de même de quoi bien rigoler pour les patriotes ; surtout ceux qui avaient prédit cette situation depuis bien longtemps.

Josiane Filio

Ce contenu a été publié dans COLLABOS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Législatives : ces vieux chevaux que Macron protège…

  1. MALI dit :

    Ze répète, pour icelles z’et ceux qui ne m’ont pas lu, que pour les législatives Flambis « a » (?) 240 circonscriptions dans l’escarcelle, contre 214 pour Marine. Auxquelles s’ajoutent celles de son allié Dupont Aignan. Les autres partis en ont beaucoup moins. Donc pour le petit nouveau le 3ème tour risque d’être un sacré micMac !

  2. Hasso dit :

    C’est pas vrai ! Bayrou a toujours affirmé qu’il n’avait absolument rien demandé, et que les combines d’appareils ne l’intéressaient pas !
    C’était par pure bonté qu’il soutenait Macron, et pas à la vue des sondages le créditant d’une déroute. Il l’a dit !

  3. necas dit :

    Le Machiavel Hollande va lâcher prise aujourd’hui ! Bon débarras de cette ordure , déguisé en père sympa ! Le Roi des cyniques , menteurs, et manipulateurs !!!!!!
    Dégage ! Et à jamais !

    • Claire dit :

      Vous oubliez que Hollande II vient d’être intronisé aujourd’hui. Et il sera nettement plus machiavélique encore que son père spirituel, d’autant qu’il a tous les pouvoirs de la haute finance et des médias pour lui.

  4. Zorglub dit :

    Je me marre car après les législatives , on aura une chambre totalement ingouvernable ,sans majorité , qu’est ce qu’il va faire l’amateur de « mémé » le 49.3 et les ordonnances à tour de bras .SI c’est pas de la dictature je sais pas ce que c’est .

    • André léo dit :

      Ce n’est pas sûr! Ne soyons pas pessimistes. Des 20 millions de franchouilllards abusés par la machination hollandiste contre Fillon , il y a beaucoup d’électeurs qui préfèrent une droite solide à une gauche-centriste flottante allant de bayrou le traître à Juppé le mou du mollet.
      Ceux qui croient toujours à une trinité gauche-centre-droite, comme d’autres croient au ciel et à l’enfer, ceux là voteront macron. Ceux qui savent déjà que le « centre » en politique, ça ne peut pas exister, pour avoir avoir vu ces imposteurs à l’œuvre depuis 1947, ceux là voteront droite républicaine.

  5. brocéliande dit :

    Le Gouvernement de M Macron sera socialiste ,au Bourget les Français hurlaient contre la finance (HOLLANDE ennemi )aujourd’hui ils ont voté pour la Finance ,quelle Magouille !)

  6. André léo dit :

    Josiane, la réalité macroniste est ce que vous décrivez, mais elle dépasse encore la fiction la plus anti républicaine.
    Sur les 400 et quelques candidats, on trouve une bonne trentaine de péhesse. Mais ce qui ne se sait pas, ce sont les 150 places encore vacantes qui « devraient » être attribuées à des transfuges et traitres de la droite des « républicains ».
    Une spéculation hasardeuse des manipulateurs d’en marche, car il semble que la droite, excepté lemaire, Estrosi et quelques autres suivront Baroin, en vue d’une majorité forte des « Républicains ». Les guillemets sont nécessaires, car on ne sait pas encore qui des jupéïstes ou des fillonistes va faire perdre ou gagner la République.
    Premières réponses dans quelques jours.

    • s comme à son habitude dit :

      André Léo,
      C’est exactement ce que j’ai pensé : 150 place réservées aux ripoublicains (au cas ils ne l’auraient pas compris-les ripoublicains).
      Vous verez que macron a vu juste, le bougre!
      Nous savons maintenant par qui la France a été géré .durant des décénnies : par des limaces.
      Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *