Reims : 40 clandestins occupent l’Université, les étudiants renvoyés chez eux !

Parmi les universités squattées par des envahisseurs entrés en France illégalement, mais bien vite baptisés « migrants ayant dû fuir les horreurs de leurs pays » par tous les idiots utiles du système, « associations droits-de-l’hommistes » en tête, les 20 universités françaises classées parmi les meilleures du monde, par le classement de Shangaï en août dernier, y resteront-elles longtemps si l’on sait lire entre les lignes, malgré les agissements de la majorité de ceux qui, avec les encouragements de toutes les ordures gauchiasses qui nous manipulent, se comportent partout en terrain conquis, sans le moindre respect ni pour les lieux, ni pour les humains qui les accueillent ?

Pardon aux puristes pour ce langage trivial, mais il y a un moment où il faut cesser de jouer les chochottes, et appeler un chat, un chat !

Surtout sachant tout ce que nous avons à perdre, également dans ce domaine, en revenant sur ce classement de Shangaï qui note les universités en fonction du nombre de prix obtenus et d’études publiées par leurs chercheurs.

« Ce classement, créé en 2003 et réalisé par le cabinet Shanghai Ranking Consultancy, distingue 500 établissements d’enseignement supérieur dans le monde. Il prend en compte six critères, dont le nombre de Nobel parmi les anciens élèves, le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline et le nombre de publications dans les prestigieux magazines américains « Nature » et « Science » […]
« Les trois meilleures universités françaises d’après ce classement sont l’université Pierre et Marie Curie (Paris 6) qui se classe au 40e rang mondial, suivi de l’université de Paris-Sud (41 place), puis l’Ecole Normale Supérieure de Paris (69è place). Par rapport au classement de l’année dernière, l’université Pierre et Marie Curie (40e) perd une place, Paris-Sud (41e) en gagne cinq, et l’Ecole normale supérieure (69e) en gagne 18. » […]
« Deux établissements qui figuraient dans le top 400 progressent et entrent dans le top 300, souligne le ministère dans un communiqué : l’université de Montpellier et l’Ecole normale supérieure de Lyon. En revanche, l’université Paris Sorbonne et l’université Versailles Saint Quentin, entrées dans le top 500 en 2016, n’y figurent plus »
https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/classement-shanghai-20-universites-francaises-parmi-les-meilleures-du-monde_115552

Les bonnes âmes pourront automatiquement me classer parmi les affreux « céfrans » racistes, fascistes, extrême-droitistes… peu me chaut, car j’ai de sérieux arguments à opposer à leurs habituelles jérémiades à propos des pseudo souffrances des migrants, quand dans un même temps elles montrent un total désintérêt, frisant carrément le mépris, envers celles de leurs compatriotes !

C’est ainsi que si fin 2011 il y avait lieu pour certains de se réjouir d’une promesse tenue par Sarkozy, à savoir « l’immigration choisie », via la venue en France de 6000 médecins algériens ayant quitté leur pays, c’était un alarmant constat que formulait Novopress info :

« Alors que le numerus clausus au concours d’entrée en médecine en France était devenu féroce à partir des années 80 et reste encore très insuffisant pour les besoins, la France se heurte aujourd’hui à cause de cela à une démographie médicale nettement insuffisante. Faisant suite à ce véritable aveu d’échec en matière d’anticipation politique, les gouvernants français n’ont rien trouvé de mieux que de puiser dans les ressources médicales de pays exsangues au lieu de former au sein des universités françaises les générations futures de médecins et autre personnel médical. »

Livrant une conclusion sans appel, faisant écho aux incessantes alertes des organes patriotes luttant contre l’invasion inhumaine, voulue par la pieuvre U.E. et tous ses complices :

En empêchant un nombre suffisant de jeunes Français de devenir médecins cela leur permet d’opérer, comme dans d’autres domaines, une véritable substitution de population.

https://fr.novopress.info/103176/6-000-medecins-algeriens-ont-quitte-leur-pays-pour-sinstaller-en-france/

En octobre 2016, nous apprenions que L’université de Grenoble, malgré son haut niveau d’excellence, est la seule de France avec Marseille à perdre des étudiants à chaque rentrée universitaire depuis quelques années, probablement à cause de l’insécurité ; encore moins 1500 à cette rentrée universitaire 2016

« Dans ce cadre la décision d’installer 100 migrants sur le campus – des hommes seuls- venus de Calais à deux pas des amphis de l’Université Mendés-France, dans les tours Arpej est une catastrophe pour l’image de l’université déjà détériorée par ces questions. »
http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/07/11055/

Clément Chappet et Aymeric Sol les étudiants Républicains et de l’UNI selon le DL (13/10/16) demandaient alors :

« Est-il normal de favoriser les migrants en situation irrégulière et de les loger gratuitement alors que ces logements pourraient être loués avec des loyers modérés à des étudiants français dans le besoin ? Quelles garanties pouvez-vous donner aux étudiants et aux riverains concernant leur sécurité ? Comment comptez-vous accueillir dignement autant de migrants dans un espace si restreint et avec si peu de moyens ? Et est-ce bien nécessaire de les accueillir sur le campus quand tant d’étudiants rencontrent des problèmes pour se loger ? »

Et dans ce cas de figure, la réponse des autorités (représentées par le Préfet) fut :

« qu’un renforcement de la sécurité est prévu non pas pour garantir la sécurité des étudiants ou des riverains mais celle des migrants contre « les intrusions extérieures » ou contre les « attaques fascistes « 

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/17/migrants-de-calais-sur-le-campus-de-grenoble-les-etudiants-inquiets/

Et pour preuve que rien n’a changé en 2017 malgré l’élection d’un Président de la République, prétendu jeune et « novateur » , c’est aujourd’hui carrément 8000 étudiants qui à Reims sont privés de cours jusqu’à nouvel ordre, en raison de l’installation d’une quarantaine de migrants sur le campus de leur université.

«L’accès aux locaux de l’université [de Reims] situés sur le campus Croix-Rouge est interdit jusqu’à rétablissement des conditions de sécurité», a écrit le président de l’université Guillaume Gellé dans un arrêté d’interdiction signé le 17 septembre au soir et transmis à l’AFP.

D’après le syndicat étudiant Unef, il a été décidé collectivement «de déménager ces familles sur le campus Croix-Rouge de l’Urca», ces personnes ayant été «poussées à quitter leurs abris de fortunes» dans un parc de la ville. »
https://francais.rt.com/france/43317-8-000-etudiants-prives-cours-reims-migrants-campu

De son coté, la journaliste Valérie Coulet nous indique photo à l’appui, que les associations responsables de cette « belle initiative » se sont inspirées directement des paroles d’Emmanuel Macron, en affichant une reproduction d’un de ses discours au sujet des migrants !

Dans un pays « normal », de telles situations seraient rapidement réglées par l’expulsion immédiate des intrus… mais sous Macron 1er, en tous points semblable à l’incapable qui l’a précédé (et pour causes, puisqu’ils obéissent aux mêmes véritables décideurs œuvrant en coulisses), en France de nos jours, c’est l’intérêt d’une quarantaine d’étrangers de surcroît illégaux, qui prévaut sur celui de 8000 étudiants légitimes !

Dès lors une question urgente se pose : quand va-t-on se décider à empêcher ces nocives associations bidons, de nuire une bonne fois pour toutes à l’ensemble de la Nation française, avec leurs idéologies dépassées et sectaires ???

D’autant plus que la solution est toute trouvée : il suffit simplement de leur supprimer définitivement les grasses subventions qui les font vivre, aux frais des contribuables qu’elles s’empressent de trahir, de toutes les manières possibles !

Josiane Filio
au nom de la Liberté d’expression

0

21 Commentaires

  1. Voilà un moment que je n’ai pas fait de commentaire mais là, c’est hilarant!!! Les jeunes étudiants francais gauchos voient, concrètement, ce qui va leur arrivée dans leur vie future : priorité aux migrants donc aux muzzs!!! Cela leur pendait au nez depuis longtemps…et ce n’est qu’un début…Qu’ils demandent à Méchancon et sa « France insoumise » de faire quelquechose…Ils vont voir comment la France est soumise… Après, dans la France « jupiterienne », il ne faut plus s’étonner de rien. MacroMegas va vous faire goûter la « préférence étrangère », les jeunes…comme vous ne l’avez pas encore connue. Vous n’avez pas voulu écouter Marine et consorts…et bien, voilà, la facture…et encore, ce n’est qu’un petit acompte…le reste arrive…Bon courage, les jeunes…et dites merci à vos parents.

    0
  2. L’Union européenne aurait payé 295 millions d’Euros à des passeurs de migrants africains

    Dans un reportage qui sera diffusé ce soir sur la télévision anglaise, il est révélé que l’Union européenne a payé près de 300 millions d’Euros en Afrique pour aider des passeurs à sortir du commerce de la traite des migrants.
    Un témoin de paiements au Niger a constaté qu’il suffisait que des amis des ex-passeurs confirment que ceux-ci avaient participé au trafic pour qu’ils reçoivent 5600 Euros par personne. suite : http://by-jipp.blogspot.fr/2017/09/lunion-europeenne-aurait-paye-295.html

    0
  3. Certains étudiants qui votent à gôôôche contre la bête immonde, et ont défilé pour soutenir l’immonde leonarda devraient être contents.
    Ça correspond avec les généreuses idées du camp du bien.

    0
    • Pas grave.Ils ne mettront pas les pieds aux cours, serviront la soupe aux clandestins((pardon , »migrants » ),mais ils réussiront quand même à leurs divers examens , ne serait-ce que pour leur conduite exemplaire.

      0
  4. Je pense que lorsque nos champions se ‘dégonfles ‘ et protege la ‘racaille ‘nos étudiants et leurss profs…sans couilles suivent l’exemples…Eux si prompts d’habitude a envahir nos rues ,nos universitées et casser du flic ….baissent leurs frocs devant 40 illegaux ! Cette jeunesse la et ceux qui les encadrent sont une honte pour la France !

    0
  5. J’ai regardé la vidéo où un certain PH. Cuisset prof de français a des revendications pour aider les migrants dans l’université de Reims. Est ce que ce Mr se préoccupe des S D F français de sa ville ? Est ce que ce prof se préoccupe des 8000 étudiants légitimes qui sont empêchés de cours ? Alors qu’il commence par regarder la misère française qu’il a sous le nez depuis des années. La misère aussi de certain étudiant et ensuite il pourra envoyer ses revendications à Macron, mais cette fois sur les S D F français qui sont à la rue tout en travaillant pendant qu’on donne des logements à des lâches qui se barrent de leur pays. Avant de tout bloquer par stupidité et de s’occuper d’étrangers, qu’il se préoccupe déjà des français.

    0
  6. Il convient de rappeler que le droit d’asile s’applique à titre individuel et que la guerre dans un pays n’est pas un motif pour le faire valoir …à fortiori pour tous ces jeunes hommes qui déferlent sur l’Europe et qui devraient logiquement porter les armes d’un côté ou de l’autre .Les armes,ils les prendront un jour,et on sait contre qui …

    0
    • Surtout que de nombreux « malheureux réfugiés syriens ayant fui les horreurs de la guerre »(R) trouvent le moyen de retourner dans leur bled « pour les vacances » dès lors qu’on leur a octroyé titres de séjour et statuts ad-hoc pour percevoir le pécule (promis par les passeurs) des généreux et accueillants européens.
      Fuir les horreurs de la guerre et y retourner en touriste, ça c’est de l’abnégation.

      0
  7. Ben chère Josiane , depuis longtemps je prône cette tactique .C’est par l’argent qu’on pourra se débarrasser de tous ces gens là.Fermons TOUS les robinets , n’ayant plus rien à tirer de la France ils partiront d’eux mêmes.C’est d’une simplicité enfantine.PLUS de logements aussi .S’ils forment des camps ils vont s’entretuer , c’est moindre mal.Mais il partiront vite , comme les termites qui ont rongé toute une poutre, ils passeront à une autre……

    0
  8. les « manifestations » diverses, variées et fallacieuses ne sont que prétextes à ne pas aller en cours. Alors là, pas besoin de manifester….et les universitées sont pro imigration pro clandos de la base au sommet, alors pourquoi s’étonner??

    0
  9. A l’université de Reims, pays du champagne ?
    Ce ne sont pas des migrants, ce sont des érudits migréfugislamistes venus dispenser des cours de dégustation de pisse de chameau.
    Nuance !

    0
  10. de toutes manières, leur sort est déjà réglé ; ils « feront » balayeurs-municipaux, et ça n’est ni les antifas ni mélenchon ni corbière, encore moins la garrido qui iront soutenir les Souchiens à la rue.

    0
  11. Rien compris ! Ils viennent pour étudier ! Master assuré ! Puis Ministres !
    8.000 cotre 40 ? Les Zétudiants ne bougent pas ?
    Vive la « Glande »… qu’ils n’ont pas !

    0
  12. L’accès au savoir universitaire est déjà partiellement soumis au tirage au sort. Il est de plus, aujourd’hui, livré au bon vouloir des colonisateurs.
    Tout cela ne doit rien au hasard. L’oligarchie dhimmie ne sauvera sa peau que dans la mesure où, sans famille, sans éducation aucune, baignées de musiques discordantes, droguées de rythmes primitifs, de télé, de foot comme de shit, destituées de leur citoyenneté, de leur culture, rabaissées à l’état d’objets économiques et de consommateurs, émasculées par des lois scélérates, les masses auront atteint un état de passivité, résignation et consentement tel, qu’elles pourront être très brutalement traitées comme des ovins.

    0
  13. dans tout leurs pays il n’y a pas de guerre ils ne viennent chez que pour nous faire payez de plus en plus et ces gouvernement de rien , ne veulent pas le savoir , je pense que maintenant c’est a la population Française de prendre leur défendre notre pays

    0
  14. Avant certains mouvements révolutionnaires partaient des étudiants, aujourd’hui ils sont comme leurs parents de vrais chiffes molles, juste bon à chercher des pokémons et incapable de foutre à la porte du campus une bande de gauchistes qui se revendiquent d’une association afin de faire parler d’elle pour soutirer du fric, des logements et foutre la M…..Ces poules mouillées d’ados / adultes ne se rendent même pas compte que tout ça est fait exprès par la gauche pour les priver de cours, autrement la police serait intervenue pour les faire décamper. EH bien, qu’ils ne pensent surtout pas à leur avenir et qu’ils continuent à sécher les cours !

    0
  15. Dans n’importe quel pays peuplé et surtout dirigé par autre chose que des lopettes, ce problème se réglerait par 40 coups de pompe dans le cul!!!

    0
  16. Voila l’égalitarisme poussé à son paroxysme !
    Ces braves migrants qu’on nous présente souvent comme surdiplômés dans leurs pays (ingénieurs, médecins, physiciens, etc…) ne sont pas si bien éduqués que ça…
    Il est donc normal en régime socialiste d’assurer l’égalité : les étudiants de Reims ne recevront plus aucune formation tant que leurs connaissances et compétences dépasseront celles de leurs invités migrateurs.
    Et vu que ces olibrius capables de grimper à 80 dans un rafiot conçu pour 30 n’ont pas hérité des « lumières » de l’islam, il va falloir patienter longtemps avant que nos jeunes étudiants descendent à ce niveau d’abrutissement. Il faudra peut-etre même les aider un peu : les toilettes seront supprimées, tout le monde devra déféquer sur le sol, pour plus d’égalitarisme.

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*