La laïcité de la Libre Pensée n’est qu’un alibi pour mieux islamiser la France

Christian Esychen, islamo-collabo trotskiste déguisé en laïque, secrétaire de la Libre Pensée.

Il n’aura échappé qu’aux autruches, que de nos jours la liberté d’expression (et par voie de conséquence celle de penser) est fortement mise à mal par ceux ayant adopté la pensée unique, s’abritant derrière le terrible terme de « laïcité », qu’ils agitent comme un épouvantail face à tous ceux qui ont le culot de se plaindre de l’islamisation galopante de la France.

Mais au fait, qu’est-ce que cette fameuse « laïcité » dont on nous rebat tant les oreilles, ou plus exactement dont les dégénérés gauchistes nous chantent les bienfaits sur tous les tons… tout en se prosternant devant ce qu’ils prétendent être une religion d’amour et de paix ?

Parmi ceux-là bon nombre de bouffeurs de curés, donnant de la voix sitôt qu’il s’agit de dénoncer un curé pédophile… tout en étant systématiquement aux abonnés absents quand un instit, un politicien ou un « artiste » est épinglé pour le même motif… sont encore plus discrets sur les agissements, pourtant bien connus maintenant, du célébrissime pédophile Mahomet, dont se recommandent tous les obsédés du zizi, au nom d’une chimérique religion, porteuse de ferments de haine comme aucune autre.

Les autres citoyens la vivent la laïcité, c’est à dire qu’ils souhaitent pouvoir continuer à croire ou ne pas croire, à pratiquer leur croyance sans être montrés du doigt par ceux qui décident, au nom de tous, de ce qui est bon pour le pays (sic), à commencer par le « vivre ensemble » et le « métissage fortement recommandé », voire bientôt obligatoire, tant les pubs, films, reportages… s’activent pour nous le démontrer un peu plus chaque jour… jusqu’à la nausée.

Avant tout séparation de l’Église et de l’État (en des temps où il fut effectivement indispensable de s’affranchir de la religion catholique omniprésente, mais parfaitement rentrée dans le rang depuis), plusieurs définitions du mot reprennent toutes les mêmes principes de base :

ou encore

Il et clair que, quelle que soit la définition que l’on fait sienne, l’évidence est l’égalité de traitement entre croyance et non croyance, et partant de toutes les religions.

Il semble malheureusement que les donneurs de leçons patentés, se gargarisant de leur propre savoir et de leur proclamée supériorité (sic) sur tous ceux qui ne partagent pas leurs idées, aient un usage totalement dévoyé de cette laïcité à géométrie variable… comme tout ce qu’ils pratiquent, pétrissant termes et actions selon le sens qui leur est favorable, pour mieux rejeter tout le reste.

C’est ainsi que le Nouvel Obs relate que Lydia Guirous, ex-porte-parole de Nicolas Sarkozy, et Christian Eyschen, vice-président de la Fédération nationale de la libre pensée se revendiquent tous les deux de la laïcité à la française, alors même que leurs combats sont diamétralement opposés !

Pour Lydia Guirous, auteur de « Ça n’a rien à voir avec l’islam ? », la laïcité doit être avant tout un rempart contre l’islamisme (que seuls les perfides censeurs du politiquement correct osent nier) pour cela elle préconise de « renforcer la loi de 1905, comme l’a fait la loi de 2004 en étendant le champ de la neutralité aux entreprises et aux universités », allant même si nécessaire jusqu’à « inscrire clairement les racines chrétiennes de la France dans la Constitution, car la lutte contre le péril islamiste et le communautarisme qu’elle génère doit être notre seule priorité pour préserver notre démocratie ».

A l’inverse, pour Christian Eyschen représentant de la plus ancienne des associations laïques nées à la fin du XIXème siècle, la France serait « sous la menace de l’Europe vaticane » car si « la laïcité est bien installée dans nos institutions et qu’ il n’y a aucune menace à la mesure de ce que la France a connu entre 1940 et 1944, quand le gouvernement de Vichy a détricoté la loi de 1905 et remis en cause la séparation de l’Eglise et de l’Etat… l’emprise de la religion catholique est toujours réelle » !!!

Il a certainement échappé à ce bouffon qu’actuellement il n’y a pas meilleur défenseur de l’islam que le Pape François, se préoccupant toujours en priorité des misères des islamistes, quand il se fout comme de sa première aube des malheurs des chrétiens, d’Orient comme ceux d’Occident, qu’il abandonne honteusement à la main-mise de la pieuvre islamique !

Pour celui qui semble avoir été bercé trop près du mur, il est évident que les polémiques à propos des prières de rues ne sont que des manipulations politiques (ne s’est sans doute jamais rendu dans une rue totalement barrée par les culs levés et leur service d’ordre) ; en revanche c’est « l’Église catholique, dans sa version intégriste et par le biais d’associations comme SOS Tout-Petits, qui organisent des prières devant les établissements qui pratiquent des IVG ».

Bon sang mais c’est bien sûr… ce sont ces odieux intégristes cathos qui sèment la terreur et la mort partout où ils passent, égorgeant, décapitant, écrasant… le plus de monde possible… tout en faisant porter la responsabilité de leurs meurtres sur  les malheureux islamistes, innocents comme l’agneau qui vient de naître… et qu’ils égorgeront bientôt avec gourmandise et sadisme !

https://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20171208.OBS8996/ils-pensent-la-laicite-menacee-reste-a-savoir-par-qui.html

Mais comment pourrait-il en être autrement à une époque où l’inversion des valeurs est devenue sport national, pratiqué avec goinfrerie par tous les dégénérés souhaitant entraîner le monde entier dans leurs turpitudes, et s’appuyant donc pour cela sur l’islam assassin pour mieux convertir les peuples.

Mais comment pourrait-il en être autrement, quand le proclamé « premier personnage » de l’État, transformant par son omniprésente présence, un hommage populaire en hommage national qui ne dit pas son nom, fera un discours (mal venu dans le contexte privé, et hué) à l’extérieur du monument, pour bien signifier ses distances avec la religion…

Quand ostensiblement il ne fera pas le signe de croix pour bénir le cercueil de celui qu’il prétend honorer, mais que par ailleurs il ne dédaigne pas porter la kippa :

Il est évident, notamment dans les commentaires fleurissant sur les réseaux sociaux, que ce faisant, cet échantillon de chef d’état n’est finalement « qu’un faux cul de première affichant un manque total de respect envers la religion catholique » ; inadmissible pour celui qui se veut tellement parfait qu’il n’accepte aucune critique !

Opinion que je partage pourtant totalement !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

P.S. Pour satisfaire un questionnement qui circule sur le Net, j’aimerais bien savoir si monsieur Eyschen et les siens, dans leur pratique du rejet systématique des signes chrétiens, telles les crèches ou tout autre innocente manifestation de Noël, pourraient nous transmettre le nombre de musulmans qui, à leur connaissance, impatients que soient bannis ces signes de l’espace public et pour être en conformité avec leur croyance, ont donc pris l’habitude de refuser la « Prime de Noël » versée par les service de la CAF à un nombre considérable d’entre eux…

Ce contenu a été publié dans COLLABOS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à La laïcité de la Libre Pensée n’est qu’un alibi pour mieux islamiser la France

  1. Dédénembrouillepas dit :

    En lisant ce billet fort intéressant, où l’auteure s’en prend au pape François, telle une vielle rengaine (ce pape n’a pas à faire des choix entre Monsieur x ou Madame y, pour l’inviter à sa table, et respecte ainsi le message du Christ, laissant à César ce qui est à César -soit : c’est à l’état entre autres de virer les migrants délinquants venus profiter des aides sociales sans souhait de s’intégrer à la société d’accueil-), je ne peux qu’espérer que le combat contre le satan islamique allié au luciférien franc maçon trouve face à lui la lumière telle que celle que St Paul reçut sur le chemin de Damas à savoir celle du Christ ( et qui est dans l’essence de ce qui a permis à notre Johnny de répandre une onde d’Amour incroyable et unique ces derniers jours)

    • Sylvie Danas dit :

      Vous avez raison, le Pape n’a pas à faire de choix dans sa charité. C’est sûrement pour cela qu’il est allé en Birmanie pour défendre le Rohyingas, mais qu’il s’est soigneusement abstenu d’aller au proche-orient pour pour défendre ce qu’il y reste de Chrétiens. Ben voyons…

  2. JILL dit :

    Excellente analyse .La Laïcité n’a pas posé de problèmes pendant près d’un siècle,jusqu’à ce que l’islam vienne gangrener le système en imposant ses infâmes préceptes,sans que cela fasse bouger un cil des bien-pensants laïcards compulsifs,mais sélectifs .Pourquoi
    Josiane dépenser votre talent pour faire un article sur ce faux cul,tant il est insignifiant ?

    • Simone GUTIERREZ dit :

      JILL , la Laïcité  » n’ avait pas posé de problème pendant près d’ un siècle jusqu’ à ce que l’ islam …. etc …  » , d’ accord ! Car la laïcité avait rempli le rôle qui lui était dévolu , à savoir liquider la religion chrétienne .
      Sur ces entrefaites survient l’ islam , qui ne bénéficiera pas du tout du même traitement que celui , mortifère , infligé au christianisme .
      C’ est même tout le contraire ; mais la responsabilité en incombe aux politicards laxistes qui se sont couchés devant les musulmans , bien davantage qu’ à ces derniers , qui n’ allaient pas se plaindre de réaliser ainsi une conquête sans combattre .

      • Sahraoui dit :

        Et d’enrichir du même coup…les imams s’en mettent plein les poches ♿♿♿ils touchent pour le halal les pratiquants payent par mois les cours d’arabe et de religion sont payés à l’imam

    • Thomas dit :

      Mais la Laïcité n’a posé que des problèmes : vol de tous les biens de l’église, déchristianisation de la France, guerres contres les autres nations chrétiennes…

      Compter les morts des guerres depuis 1789, vous verrez que c’est un désastre…

  3. Simone GUTIERREZ dit :

    La façon sélective dont la Pensée Unique interprète la  » Laïcité  » de nos jours ( implacable envers le christianisme , laxiste et complice envers l’ islam ) me conforte dans mes opinions , à savoir que ladite laïcité ne fut qu’ une invention des héritiers spirituels de la Terreur pour éradiquer la religion chrétienne . Robespierre , Briand , Mélenchon , même combat ; seul le calendrier change .
    De nos jours , l’ islam constitue un révélateur quant à ce que vaut réellement la laïcité ….. c’ est à dire pas grand chose , car elle perpétuellement bafouée par les politicards pour faciliter l’ implantation des musulmans .
    Cette laïcité typiquement française et  » que le monde entier nous envie  » n’ est qu’ une supercherie , accommodable à toutes les sauces .

    • Carter dit :

      Bien sûr. La laïcisme est une invention des franc-maçons. Leur unique but est de rayer le christianisme de la carte. Mais je ne donne pas cher de leur peau lorsque les barbus prendrons le pouvoir. Leurs tabliers, ils leur feront bouffer.

      • Thomas dit :

        Soyez rassuré, ils feront ce qu’ils ont fait en 1940 : fuir et laisser les nationalistes se débrouiller après avoir déclarer une guerre contre nos interêt nationaux (et de façon illégales) puis revenir dans les valises de l’ennemie en 1945 pour organiser la mise à mort des nationalistes en se déclarant Résistant (en fait des partisans)…

  4. Belenos dit :

    Pourquoi ces débats interminables et sans intérêts. Reprenons les fondamentaux : « Nous sommes .. un peuple européen de race blanche ». De Gaulle rappelle une évidence. Les Français sont les gaulois, qualifiés de français parcequ’une tribu germanique a dominé la Gaule. La religion chrétienne, une importation créée par un étranger à des milliers de kilomètres de là. Voila l’essentiel.
    Ce qu’on constate aujourd’hui c’est le remplacement de la population française blanche. Peu importe la ou les ethnies de remplacement et ou leurs religions, ce ne sont que des effets et non des causes. La vraie question à se poser, c’est POURQUOI CE REMPLACEMENT SE PRODUIT-IL?

    • Thomas dit :

      Le remplacement se produit parceque la République et la Démocratie sont construites comme des idéologies universalistes sans race, sans religion et sans nation (métissage des races, des religions et fin des nations)…

      Le meilleur rempart ce sont des principes forts et l’abandon de certaines libertés individuelles en contre-partie d’un sens-commun conduisant au bien-commun.

      Le Nationalisme défini ces principes : soit un nationalisme fondé sur la race, soit un nationalisme fondé sur la religion. A vous de choisir.

      Il n’y a plus rien à inventer, il suffit de reprendre ce qui a été détruit par les Démocraties.

    • Sahraoui dit :

      C’est pour islamiser l’Europe et la supprimatie des musulmans sur toute sa population et l’instauration de la chariaa comme seule loi ♿♿♿♿♿

  5. dufaitrez dit :

    Si la « marque » « Libre Pensée » est déposée, déposons la « Pensée Libre ».
    Plus évocatrice en ces temps dictatoriaux…
    Et surtout, faisons autant de « Ramdam » autour d’elle, plus que le Ramadan !

  6. Dorylée dit :

    La laïcité est comme la fidélité : intégriste. Il n’est pas possible d’être modérément fidèle. J’imagine la tête du mari dont la femme pratiquerait une fidélité ouverte ou apaisée. Eh bien la laïcité est de la même veine. Elle n’existe que si elle s’impose strictement à tous y compris au concordat Alsace-Moselle et bien sûr aussi et surtout à l’islam. LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ est la devise de la FRANCE et la définition du mot LAÏCITÉ. Celui qui n’y souscrit pas a le droit de retourner d’où il vient. Le droit et même le devoir…

    • Thomas dit :

      Vous écrivez : « LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ est la devise de la FRANCE et la définition du mot LAÏCITÉ ».

      C’est faux, c’est « LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ » sont la Devise de la République maçonnique anti-catholique pas de la France.

      La Laïcité est une imposture, car elle cherche à faire croire que la Religion est du domaine privé, ce qui est faux.

      Je le prouve en affirmant que :
      – la vertu relève de la foi et des moeurs donc de la religion
      – le vice est le contraire de la vertu
      – les fausses religions font de certain vices des vertus.
      – conclusion : l’ordre sociale devient impossible car il n’y a pas de sens-commun entre les religions.
      CQFD

      Liberté de conscience, liberté religieuse et laïcité sont un non-sens favorisant le vice et la loi du plus vicieux.

      • Dorylée dit :

        Eh bien mon cher, je suis ce qui se fait de pire comme mécréant, agnostique, athée, anticlérical, bouffeur de curés et bien sûr d’imams, tous ces qualificatifs me vont comme un gant. Je ne crois en aucun dieu quel qu’il soit ni au diable puisque ces délires sont une invention de l’Homme et m’en porte fort bien. Ma gloire, selon Brassens , comme je n’ai pas d’idéal sacro saint, je me borne à ne point trop emmerder mes voisins (Don Juan) et mes voisins m’adorent pour cela. Me voici donc vertueux, irreligieux et comme ancien plongeur-sauveteur de la Gendarmerie, respectueux de l’ordre social. « …conclusion : l’ordre sociale devient impossible car il n’y a pas de sens-commun entre les religions… » Surtout avec une en particulier..Avant elle, ça se passait à peu près bien. CQFD

      • singe et torix dit :

        faux la vertu releve de d autre chose assez difficile a exprimmer ont peut penser a robespierre (meme si ont ne l aime pas ) »il n y a pas de republique sans vertu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *