Benjamin Grivaux, le lèche-babouches préféré de Macron


La tribune des 100 intellectuels intitulée « Non au séparatisme islamiste », dénonçant la montée en puissance du « totalitarisme islamiste » dans les banlieues françaises, n’a pas fini de faire du bruit dans le Landerneau !

Se sont déjà exprimés, pour le plus grand bonheur des patriotes, de grands noms de ce que l’on peut nommer le « politiquement incorrect », en opposition aux méprisables tenant de la pensée unique, tellement incapables de défendre leurs vues par des arguments puissants et imparables, qu’ils n’ont d’ultime ressource que de jeter l’anathème sur tout ce qui est dit ou écrit par les premiers.

Nous avons pu voir ici même, s’affronter dans des joutes épistolaires de haut niveau, les opinions successives, entre autres, de trois de mes « auteurs » préférés pour qui j’ai un immense respect, et une non moins grande admiration pour le courage et la constance dont ils font preuve, dans un climat hostile à la liberté d’opinion, pour apporter la bonne parole aux citoyens, trompés en permanence par les infos frelatées de la caste au pouvoir, assistée de nombreux complices.

Pierre Cassen
https://ripostelaique.com/le-separatisme-islamiste-cest-lislam-votre-petition-a-10-ans-de-retard-camarades.html

Benoit Rayski
https://ripostelaique.com/petition-contre-le-separatisme-islamiste-encore-un-effort-camarade-cassen.html

Christine Tasin
https://ripostelaique.com/100-intellectuels-deplorent-les-effets-de-lislam-quils-se-refusent-a-nommer.html

Et ce jour, tel un jeune chien fou se jetant dans un jeu de quilles bien ordonné, le dénommé Benjamin Griveaux, éminent secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, et porte-parole du gouvernement (depuis 3 mois et 25 jours nous précise Wikipédia) vient mêler son grain de sel officiel, dont personnellement je me fous copieusement, nous faisant part d’une pensée pertinente que l’on pourrait résumer ainsi :

« Tout ça, c’est rien que des propos stigmatisants, tels que le mot « apartheid » pour qualifier la « ségrégation à l’envers » qui opposerait des « dominés » à des « dominants » supposés .

On peut même penser que dans sa tête il a pu ajouter un catégorique « Na » !

Bon d’accord, il ne l’a pas dit exactement comme cela, mais c’est ainsi que j’ai reçu sa sortie, digne en tous points de brillantes déclarations passées d’élus LREM, et j’ai bien précisé qu’il s’agissait d’un résumé.

Comment en effet garder son sérieux et ne pas moquer cet adroit courtisan ayant su cultiver les amitiés utiles pour accéder au « nirvana Macron », lorsqu’il assimile les nombreuses, désespérantes et de plus en plus grandes « zones de non droit » en de simples « quartiers de la République » où le salafisme a pris le pouvoir.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Griveaux

On peut d’ailleurs se demander pourquoi, si c’est aussi évident, le gouvernement qu’il défend n’a pas envoyé depuis longtemps, les forces de l’ordre remettre précisément de l’ordre dans ces quartiers !

Mais le plus risible, si ce n’était pas tant « à pleurer », c’est quand le bouffon souligne que « la reconquête » ne se faisait pas « dans les tribunes » ; elle se fait avec la police de sécurité du quotidien, elle se fait en dédoublant les classes et en ayant deux fois moins d’élèves dans les quartiers difficiles » !

Une police qui n’a pas le droit de faire usage de ses armes bien que perpétuellement caillassée par les racailles desdits « quartiers » ?

Une police qui est toujours le bouc émissaire de toute manifestation, qualifiée de bavures policières dès lors qu’il est à déplorer des blessés islamiques… ce qui laisse les mêmes accusateurs de marbre lorsque les victimes sont de simples citoyens lambda ?

S’il veut se reconvertir en comique troupier, il a toutes ses chances Griveaux !

Quant au summum de la connerie En Marche, c’est d’imaginer une seule seconde que le bordel généralisé qui règne dans toutes les classes où sévit la racaille haineuse, nourri au lait de l’islam conquérant, ne respectant pas plus les enseignants qu’elle ne respecte les forces de l’ordre, pourrait être circonscrit simplement en mettant deux fois moins d’élèves dans les classes des quartiers difficiles !

Bon sang mais c’est bien sûr, comment les kyrielles de crétins qui officiaient avant lui n’y ont pas pensé plus tôt ???

A se rouler par terre si notre civilisation n’était pas gravement attaquée par les incompétents de la trempe de Griveaux !

Aussi je ne résiste pas au plaisir de partager avec gourmandise le commentaire d’un de mes camarades d’écriture :

« Oui, combattons les barbus avec des classes de 12 élèves. Ils vont en pisser dans leur djellaba ! » Jacques Guillemain.

Il est vrai que très souvent, à Riposte, nous songeons aux fous-rires des islamistes lorsqu’ils constatent la mollesse, ou plus précisément la dhimmitude avec laquelle nos gouvernants successifs, par peur d’enflammer les banlieues (version officielle, bien qu’elles flambent déjà très régulièrement au gré des états d’âme des racailles) s’empressent d’exaucer tous leur vœux… persuadés qu’ils seront récompensés selon leur grand mérite, lorsque l’islam aura réussi à prendre le pouvoir !

Nous qui pensons qu’au contraire ils seront les premiers à passer à la trappe, nous en rigolons aussi … mais nous rions plutôt jaune devant tant de monumentale crétinerie, et les désastreuses conséquences pour la France que nous laisserons en héritage à nos enfants !

En revanche, il est un domaine où le gars Griveaux aurait presque droit à une once d’estime de ma part, c’est quand il se murmure qu’il pourrait bien tenter (et sûrement réussir vu les appuis qu’il possède) à ravir la mairie de Paris à Hidalgo « Notre drame de Paris » !

D’une part parce que tout ce qui peut contrarier, voire nuire à cette pimbêche-collabo de compétition, ne peut que me ravir.

D’autre part parce que les stupides Parisiens qui s’obstinent depuis des lustres à élire les pires racailles, incompétentes, mais adroits manipulateurs, comme maires, ne pourront qu’être comblés par ce nouveau spécimen qui ne déparera pas leur collection.

Et ce, même si j’ai de la peine pour ceux qui ont toujours eu suffisamment de bon sens pour ne pas voter pour ces brèles, mais qui néanmoins, minoritaires, sont aux premières loges pour subir et payer les frasques des énergumènes sans foi ni loi… malgré leur indéniable attirance pour la prétendue religion islam.

Bon ce n’est pas encore dans la poche, car ce ne sont pour l’instant que des « bruits de couloirs », mais suffisamment insistants pour que l’on puisse pressentir l’éviction d’Hidalgo, qui me comblerait de joie ; elle a tout fait pour, l’incapable !

« Il faut dire que la maire de Paris n’a pas fait preuve d’une grande clairvoyance politique en attaquant très durement Emmanuel Macron quelques semaines avant son élection à la présidence de la République. Elle avait notamment accusé l’ancien ministre de l’Economie d’être responsable, aux côtés de François Hollande et Manuel Valls, de l’échec du quinquennat socialiste. La maire de Paris avait en outre estimé qu’Emmanuel Macron représentait » l’incarnation de la reproduction sociale des élites », avec « une vision très autocentrée, jacobine, colbertiste ». « Je n’ai perçu dans son travail quotidien ni une modernité qui m’aurait éblouie, ni un rapport à la démocratie qui me donnerait confiance », déclarait-elle alors. Des propos dont Emmanuel Macron devrait se souvenir en 2020 »

http://www.bfmtv.com/politique/tres-proche-de-macron-benjamin-griveaux-veut-ravir-paris-a-anne-hidalgo-1169272.html

https://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0301249386131-hidalgo-griveaux-la-nouvelle-bataille-de-paris-2150606.php

Venant de la grande démocrate Hidalgo, c’est franchement l’hôpital qui se fout de la charité !

Quoi qu’il en soit, nous ne devrions pas nous inquiéter outre mesure pour l’avenir du pays, puisque l’éternel pourfendeur des gouvernants en place… pour mieux leur cirer les pompes en périodes électorales, le surnommé « Méchancon », vient de donner son avis sur la première grande manifestation que le gouvernement actuel doit gérer… en proposant ceci :

Aucun doute, le pays est au bord du gouffre… mais avec des lumières telles que Grivaux et Mélenchon, nous n’aurons aucun mal à faire un grand pas en avant !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Ce contenu a été publié dans COLLABOS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Benjamin Grivaux, le lèche-babouches préféré de Macron

  1. pauledesbaux dit :

    il ne lèche peut-être pas que « la » babouche c’est pour celà qu’il a sa place auprès du jus pitaire…..allez-donc savoir pourquoi comme dite la chanson…..

  2. JILL dit :

    La  » reconquête  » suppose qu’il y ait eu une conquête initiale,laquelle a été réduite à néant .En fait,il n’y a pas eu de conquête puisque depuis des décennies on a laissé se développer sur le territoire des dizaines de petits Kosovo sans opposer la moindre résistance .Il faudrait donc maintenir reconquérir ce que des politicards aussi lâches qu’incompétents ont concédé .Mais maintenant,tout est changé …Allez Griveaux,en avant,sus …au FN ;car ôtez moi d’un doute,c’est bien là qu’il est l’ennemi .

  3. le Franc dit :

    pour réussir en politique t’es obligé au préalable de vendre ton âme à satan, sinon c’est même pas la peine de t’imaginer pouvoir envisager un jour que l’on te concède un poste à responsabilité quelconque : » les Purs ? passez votre chemin et observez bien ce que l’on réserve aujourd’hui à nos opposants ! »

  4. stouv dit :

    pas besoin de commentaire
    cela se voit sur son visage……

  5. ADLER dit :

    Un jour, il faudra bien qu’ils répondent de leurs actes et qu’ils paient leur traitrise.

  6. patphil dit :

    « deux fois moins d’élèves dans les classes » … des quartiers! classes fermées en milieu rural !

  7. MALI dit :

    Nirvana Macron, j’aime beaucoup! Nirvana signifie le vide… 😉

    • costilhes dit :

      le nirvana serait plutôt un état de béatitude et de sérénité si je ne m’ abuse…….

      • Vent d\'Est, Vent d\'Ouest dit :

        @ costilhes
        Ça dépend de quelle sorte de béatitude et de sérénité il s’agit. Béatitude et sérénité au sens spirituel ou béatitude et sérénité au sens de la crétinerie insondable conférant au vide de l’esprit ?

  8. butterworth dit :

    bientot classes dedoublees aux philippines pour eviter ceci comme partout dans le monde AVEC L ISLAM
    https://www.youtube.com/watch?v=T13nL835AxM

  9. dufaitrez dit :

    Nos 100 intellos ont donné dans le Beurre (beur ?) mou, non dans le Saindoux !
    Si les mots ont encore un sens, islam en a un ! Générant l’islamisme..
    Dominants, dominés ? Resucée de l’esclavage ?
    100 signatures me font penser aux 100 Jours ! On connait la Fin !

  10. Lili dit :

    gri-veau est choqué ??? Noooon ?! pôv’petite chose !
    Moi, ce qui me choque, ce qui m’enrage, comme le dénonce ce maire, c’est qu’une putain d’assoss. pro migrants touche 144 000 euros par mois !!!! x 12 ……. pour 30 merdasses-clando…. à vomir…
    http://www.fdesouche.com/975467-le-maire-dvd-de-castres-pascal-bugis-denonce-le-financement-public-dune-association-venant-en-aide-aux-migrants

  11. Ubersender dit :

    Griveaux … On parle bien du branle-bottes qui, dans « Macron magazine » (si, si, ça existe !) défendait la suppression de la taxation des plus-values boursières spéculatives au nom de « l’efficacité ». 10 milliards d’euros annuels exonérés au profit des entreprises (nouvelles émissions) mais, aussi et surtout, 2 990 milliards d’euros de purs échanges spéculatifs (achats/reventes avec profit) n’ayant rien à voir avec l’investissement des entreprises, eux aussi exonérés ; c’est cela, selon Maître Grivaud sur son arbre perché, l’ « efficacité ». Et cela se chiffre : – 4,5 milliards annuels de rentrées fiscales pour l’Etat. Un grand analyste en somme dont la réflexion sur l’islam sera sans doute très profitable à la société française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *