Le Monde se fait moucher par l’ambassadeur hongrois en France !


Son Excellence Monsieur Georges Károlyi,
Ambassadeur de Hongrie auprès de la République française.

C’est peu dire que la victoire écrasante du parti de Viktor Orban, au élections de dimanche (suivi de près par un second parti nationaliste), chagrine et révulse les pisse-froids mondialistes français, éternels donneurs de leçons à tout l’univers, tout en ne supportant absolument pas l’ombre d’un début de critique à leur endroit.

Alors forcément, la patriote convaincue que je suis, heureuse de leur triomphe, a toutes les raisons d’imaginer avec ravissement la tronche contrariée de tous ces petits dictateurs en herbe, qui, s’ils devaient compter sur leurs compétences pour gagner leur vie, c’est-à-dire sans les généreux subsides dispensés par le pouvoir, grossiraient rapidement le lot des miséreux, qu’actuellement ils méprisent tant.

Et lorsque en plus, l’un deux vient de se faire remonter les bretelles avec un talent certain teinté de dérision, par un ambassadeur en poste dans notre pays, c’est carrément l’extase.

C’est ce qui vient d’arriver au torchon Le Monde, s’étant permis de publier le 6 avril dernier, un article de deux pages, entièrement à charge contre la Hongrie, et qui s’est morflé en retour une belle lettre ouverte, nous donnant l’occasion de rire sur le dos de l’éminent journaleux qui a signé ce chef d’œuvre.

Pour ceux qui n’auraient pas le courage de lire l’intégralité du message visible sur le lien qui suit, voici quelques réjouissants passages, relevés ici et là, avec déjà un début qui commence fort :

« Les Hongrois ont voté et ont clairement exprimé leur opinion, en dépit de la mise en condition de l’opinion française au moyen des deux pages consacrées à la Hongrie par Le Monde daté du 6 avril dernier, et qui sont un véritable morceau de bravoure ».

« Jean-Baptiste Chastand, qui manie le dénigrement et le discrédit avec une aisance qui force l’admiration, prend la peine d’administrer une leçon de déontologie à ses collègues du service public hongrois. Grâce au Monde, ces derniers sauront désormais comment il convient de présenter un journal télévisé. Cette sollicitude nous touche, elle un bel exemple de coopération européenne entre professionnels ».

« Les Hongrois ont donc voté. A l’heure où j’écris, il semble qu’ils aient envoyé au Parlement une très large majorité Fidesz. A l’évidence, ce n’est pas le scénario souhaité par le Monde. Ses propagandistes en resteront donc pour leurs frais ».

Et toc ! prend cela dans les narines Coco, c’est superbement envoyé

https://visegradpost.com/fr/2018/04/09/lambassadeur-hongrois-en-france-remet-en-place-le-monde/

Ce bel envoi qui a sans doute atteint en plein cœur l’ego démesuré du journaleux en question, est d’autant plus appréciable que de nos jours, il ne fait pas bon se frotter à l’un des piliers de la presse aux ordres, sauf que dans le cas d’un ambassadeur, le morveux ne peut que se taire. Raison pour laquelle c’est si réjouissant pour les patriotes victimes de tels individus sectaires.

Combien de porteurs de vérités sont actuellement objets de procès indignes, de la part d’officines prétendues « droits-de-l’hommistes » et antiracistes, quand bien même ils pratiquent à fond le racisme anti blancs, pour peu que ceux-ci soient des Français revendiquant leur  droit à la libre pensée ?

Combien d’entre eux sont livrés à une justice dévoyée, dont un grand nombre de représentants font honte à leur noble profession ?

Combien de citoyens honnêtes, bien sous tous rapports, sont régulièrement les cibles d’injures telles que « racistes », « fascistes », « nazis »… et j’en passe, proférées à leur encontre par de vraies racailles, hyper dangereuses, s’affichant « anti fascistes » alors que précisément ce sont eux les pires fauteurs de troubles… jamais punis par nos successifs gouvernements de pleutres ?

La situation des patriotes français, et européens en général, devient chaque jour de plus en plus intenable, celle de voir foulées au pied toutes nos belles lois, coutumes, raisons de vivre… pour satisfaire des envahisseurs que nous devons subir, depuis qu’un certain Nicolas Sarkozy (pour lequel je ne me pardonnerai jamais d’avoir voté en 2007) s’est arrogé le droit, à peine élu, de nous imposer l’Europe que nous avions légalement refusée par référendum, à l’aide de son fameux traité de Lisbonne, nous dépouillant ainsi de notre légitime droit de vote !

Rien que pour cela il mérite l’échafaud, comme tant d’autres de ses complices conspirateurs.

Quant aux inconscients qui depuis s’obstinent encore à voter pour sa famille politique, qui même en changeant de nom, n’en demeure pas moins un nid de traîtres à leur Patrie et à leurs électeurs ; il n’y a qu’à se souvenir avec quelle célérité, certains se sont précipités toutes affaires cessantes, dans les bras de l’imposteur Macron… tous ces faibles d’esprits vont-ils enfin un jour réaliser l’ampleur des tricheries de ces félons ?

C’est à désespérer.

Franchement, s’il me fallait un jour quitter, contrainte et forcée, une France qui n’aurait absolument plus rien de comparable avec celle que nous avons toujours connue, pour un pays étranger, c’est normalement vers l’un de ces pays de l’Est que je me dirigerais, même si à mon âge je ne me sens guère le courage de me mettre à apprendre une nouvelle langue, surtout si éloignée de la nôtre.

Je suis pourtant si admirative devant tant de sagesse et de courage, de la part de ces gens qui me sont totalement inconnus mais me semblent bien plus proches que tant de compatriotes si indifférents au sort de leur pays, qu’il me semblerait envisageable de m’expatrier, le cœur saignant, mais soulagée de sauver le seul bien qui me resterait : ma vie, sous condition que ma famille m’accompagnant bien sûr.

J’espère malgré tout que je n’aurai jamais à en arriver à une telle extrémité, toutefois après le triomphe de Viktor Orban, je suis d’humeur à singer les bouffons, qui après la tuerie dans les bureaux de Charlie Hebdo, s’étaient immédiatement déclarés « Je suis Charlie » (en vrai des charlots !), en arborant à mon tour un magnifique « Je suis Hongrie »… rendant ainsi justice à l’intelligence du Peuple hongrois, quand tant de citoyens français s’obstinent encore à élire des félons.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Ce contenu a été publié dans MEDIAS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Le Monde se fait moucher par l’ambassadeur hongrois en France !

  1. CLV dit :

    Que j’adore vos commentaires toujours pleins de vérités. J’admire votre franchise d’autant plus que j’ai le même avis que vous. Merci pour cet article et comme vous, si je dois partir, ce sera vers la Hongrie, l’alliance de Visegrade avec l’ensemble de ma famille. J’espère néanmoins que nous réussirons à chasser la peste islamique, leurs chauves souris et bien sûr ces collabos de politichiens, merdias, juges staliniens et gauchiasses rouges. Nous y arriverons, leur fin s’annonce, s’est pour bientôt.

    • Verdammt dit :

      Moi je pense qu il ne faut pas désespérer.
      Observez l histoire un peu. Avant il y avait de grands dictateurs
      mais ils ont tous fini de façon minable.
      Aujourd’hui on a quoi: des petits voyous qui n ont pas l envergure d un Staline, Hitler, Mussolini, chausecu, Pol Pot etc.
      Nos gouvernants sont des voleurs de mobylettes et de sac a main de nos mamies.
      Alors rien n est perdu et vive la France et son Drapeau.
      On va y arriver.

  2. hathoriti dit :

    Josiane, vos articles toujours percutants et empreints de cette drôlerie qui se fout de la gueule de tous ces collabos, sont un vrai régal ! Continuez ! Et si vous partez en Hongrie, ne cessez pas d’écrire ! Mais je crois que nous n’en arriverons pas à l’exil, quelque chose va se passer, cet état de fait ne peut durer ad vitam ! Ceux qui organisent la disparition de notre pays le paieront très cher ! gardons courage et espérance ! En tout cas, chapeau bas à S.E. L’ambassadeur de Hongrie…et pan dans la tronche du « Monde » !

  3. COTE dit :

    Bravo Madame Filio pour cet article courageux comme toujours. 100 % d’accord avec vous, j’admire les Hongrois, les Polonais, ces peuples qui aiment leur pays et le défendent farouchement contre Bruxelles et la mondialisation, je rêve de la même chose en France et renverser tous ces traîtres qui tuent notre merveilleux pays. Mais tant qu’il y aura des Françaises comme vous, rien n’est perdu. Merci.

  4. jehan dit :

    Avant de songer à quitter la France, quitter Paris région parisienne et les grandes villes pour s’installer dans des petites villes et villages où les natios sont majoritaires.
    Laisser les bourgeois et leur « très cher » lumpenprolétariat immigré en tête à tête.

  5. Dunois dit :

    Si seulement des personnes comme vous étaient les élus des français… On aurait à la tête de notre pays bien aimé des gens intelligents, avec du bon sens, de l’humour, de l’autorité équilibrée et la France reprendrait sa vraie place. Souveraine, laîque, libre et rayonnante. Enfin débarrassée de cet secte infâme qui répand sa merde verte partout avec la bénédiction (et les encouragements) des traîtres politiques. Merci pour vos articles, ce sont des bouffées d’oxygène dont les français ont tant besoin.

  6. MissBelgique dit :

    Bravo!

  7. Espoir50 dit :

    Moi, comme vous, aimerais me réveiller un matin avec à la tête de la France un Homme de la grandeur de Mr ORBAN.
    Malheureusement mon optimisme n’est pas présent chaque jour.

    • Rebelonous dit :

      Josiane Filio dit « tant de citoyens français s’obstinent encore à élire des félons « ..Malheureusement, tant que ces citoyens, si nombreux, voterons, nous serons loin de la sortie de ce tunnel embourbé dans lequel ils nous jettent.

  8. Fleur de Lys dit :

    Excellent !!! (MERCI Josiane pour vos articles toujours percutants et vos constats toujours très justes )

    Les leçons du triomphe de Viktor Orban (VIDEO)
    Gilles Lebreton (FN), Député français au Parlement
    européen : « Les leçons du triomphe de Viktor Orban ».

    http://www.frontnational.com/videos/les-lecons-du-triomphe-de-viktor-orban/

  9. Oeil de Lynx dit :

    Bravo la Hongrie!

  10. Yohann le debattant dit :

    La Hongrie et les pays du « pacte de Visegrad » est la « France libre » d’aujourd’hui

  11. Mas Jean-Marie dit :

    Josiane, toujours droit au but. Bravo.

  12. NOEL dit :

    Bravo , bien dit .

  13. BOURSEAU dit :

    Bravo Mme FILIO !!!! Merci encore de dire toute la vérité et rien que la vérité.
    J’espère qu’un jour viendra où nous n’aurons pas à quitter notre Patrie mais où nous pourrons enfin saluer le Peuple et la Liberté retrouvés …. Que nos Grand Ancêtres nous entendent !

  14. Boudry dit :

    Madame FILLIO
    C’est avec grand plaisir que je partage la majorité des commentaires en votre faveur,et il n’en demeure pas moins que j’adresse mon admiration ) Monsieur Viktor ORBAN.

  15. Vera dit :

    J’aime vos colères, je suis bien en phase avec elles….

  16. kounnar dit :

    La Roumanie peut être une option sa langue latine restant à notre portée 🙂

  17. dufaitrez dit :

    Si vous connaissez Budapest, allez sur la Place des Héros. 12 statues magistrales !
    Il en manque Une !! ORBAN !

    • Atikva dit :

      Ce n’est pas tant le Président Orban qui est admirable, mais le peuple Hongrois qui a su résister à l’endoctrinement de l’UE.

      Ce ne sont pas tant les politiciens véreux d’Europe de l’Ouest qui sont à condamner, mais les peuples qui se sont laissés endoctriner par l’UE et leur ont donné le pouvoir.

  18. Anastasia dit :

    excellent article ! Merci

  19. kancau11 dit :

    Dommage que ‘le monde’ cet immonde torche cul ne soit pas édité sans être imprimé, l’encre et la merde ne font pas bon ménage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *