Le policier tire sur un conducteur qui force un barrage : mis en examen !

 


Hugh ! le grand sachem Collomb a parlé !

Une bonne fois pour toutes, il faut savoir que les racailles, à plus forte raison quand elles sont islamistes, ont droit à la présomption d’innocence ; en revanche les forces de l’ordre sont immédiatement présumées coupables, quelles que soient les circonstances…

Ce n’est pourtant pas difficile à intégrer dans votre logiciel perso, d’autant plus que nos décideurs (président du monde, ministres, magistrats, journaleux… à la botte de Soros et Cie) se donnent un mal fou pour vous le faire comprendre, à l’aide d’ exemples qui pullulent, notamment en France, mais aussi dans toute l’Europe où les « agresseurs à la gorge », pour ne surtout pas dire les égorgeurs, ne se sont jamais si bien portés… eux, malgré l’acharnement d’une poignée de policiers récalcitrants aux consignes !

Franchement, il va falloir que cela cesse, ces horreurs : que les méchants policiers arrêtent de tirer sur de paisibles hors-la-loi, y compris d’innocentes racailles islamistes qui, n’ayant pas la chance de trouver du travail (qu’ils ne cherchent pas !), n’ont d’autre moyen, pour survivre voire pour se distraire, que de sauter sur tout ce qui bouge en affichant un faciès de « sale-céfranc-blanc-facho-raciste » !

Faut les comprendre aussi, tenir les murs dans les cités, ça va un moment, mais ça lasse ; quant aux trafics habituels (drogue, armes… ou encore êtres humains, avec l’aimable concours des ONG), la concurrence est si rude qu’il a bien fallu songer à se recycler.

Et comme, précisément, la « religion » commune à tous ces braves petits les encourage expressément à tuer les mécréants… la solution était toute trouvée.

Qui leur jettera la première pierre ? Sûrement pas notre gouvernement de pleutres en tout cas !

Mais il faut toujours qu’un membre zélé des forces de l’ordre (enfin, si on peut appeler cela de l’ordre !) enfreigne les ordres de sa hiérarchie, consistant, avant tout, à ne pas effaroucher les contrevenants, surtout lorsque ceux-ci appartiennent à l’une des espèces protégées (islamistes – migrants – politicards intouchables), afin de ne jamais faire de vagues qui pourraient mettre le feu aux banlieues.

Et il faut vraiment être un affreux ultra-droitiste-nauséabond pour prétendre que les banlieues flambent déjà à tout propos ; victoire de l’équipe française de foot, débâcle d’une équipe de foot africaine, refus de baisser le regard, propos prétendument racistes à leur encontre ou hommage à une idole défunte…

Bon, par les temps qui courent, mieux vaut être le plus précis possible ; aussi, pour tous ceux qui n’auraient pas déjà saisi, tout ce qui précède n’est évidemment que du second degré, uniquement ; l’humour étant la seule thérapie qui me reste pour ne pas me suicider de désespoir en me jetant par la fenêtre (j’habite au RDC), les comprimés de « padamalgame » n’ayant par ailleurs aucun effet sur moi, et encore moins ceux de « fépachier ».

Ne me reste donc que l’option « humour et dérision ». Et comme mon géniteur m’en a transmis une forte dose dans mes gènes, c’est encore le meilleur moyen pour ne pas devenir cinglée du chagrin causé par le saccage de mon pays bien-aimé et de ses patriotes courageux (ceux qui se bougent et résistent).

Pour eux, il est intéressant de revenir une nouvelle fois sur le deux poids, deux mesures appliqué dans nos prétoires pour juger de faits divers meurtriers, en fonction des différents profils des responsables.

Un récent fait divers a coûté la vie à un jeune conducteur refusant – pour la seconde fois – de s’arrêter pour un contrôle policier ; drame qui peut être interprété de deux manières totalement opposées selon que l’on est, lâchement, du côté de ceux qui contournent les lois ou, indéfectiblement, de ceux dont le rôle est de les faire respecter… tout en protégeant la vie des citoyens innocents.

Les faits rapportés par les médias :

« Il est environ 23 heures, dans la nuit de mardi à mercredi (14 août). Un automobiliste refuse de se soumettre à un contrôle de police, à proximité du quartier des Halles. La préfecture confirme à Libération que le contrôle a eu lieu boulevard Sébastopol. Le gardien de la paix réquisitionne alors un scooter pour suivre la voiture en fuite, indique une source judiciaire à France Info. Lorsque le véhicule s’arrête, rue Condorcet, dans le 9e arrondissement, le policier descend alors du scooter pour intervenir, au moment où le conducteur fait marche arrière, tentant de percuter le deux-roues, selon cette source judiciaire. Le policier tire alors sur le conducteur de la voiture, en le touchant au thorax. La victime décédera de ses blessures ».

Immédiatement le jeune policier est mis en examen, alors que :

« Le conducteur du scooter dit bien que s’il ne s’était pas extrait du scooter au moment du tir, il aurait été écrasé. Le tir était donc totalement légitime. Il est légitime à deux titres : la légitime défense et le nouveau cadre légal des policiers qui les autorise à ouvrir le feu »

Il s’est avéré que la « victime » était déjà impliquée dans une procédure pour « conduite malgré une annulation de permis de conduire » et « refus d’obtempérer exposant autrui à un risque de mort ou d’infirmité« .

Ce qui n’a pas empêché son père de porter plainte et l’avocat de la famille de déplorer :

« Romain avait déjà « commis un refus d’obtempérer » il y a « quelques mois », mais « la police avait préféré venir l’interpeller le lendemain » à son domicile. « Pourquoi ça n’a pas été le cas (mardi dernier) ? ».

Mais parce qu’il est évident que cela n’a eu aucun impact la première fois, triple crétin !

Encore un qui préfère le laxisme généralisé devant une certaine jeunesse, en totale perdition à cause, précisément, du manque de sévérité de la société ultra-permissive actuelle ; on voit ici ce que cela donne.

L’avocat du policier, Laurent-Franck Liénard, quant à lui, fait part de son incompréhension devant cette garde à vue injustifiée… ce que l’on peut comprendre lorsque l’on connaît le nombre de vraies racailles récidivistes qui hantent nos rues, sans que s’en émeuvent les lâches magistrats qui les relâchent !

« Comment expliquer sa mise en examen, son placement sous contrôle judiciaire et l’interdiction d’exercer sa fonction si la légitime défense est établie ?

Parfois, la machine judiciaire s’emballe parce qu’elle est déresponsabilisée. Il n’y a aucun garde-fou contre le tout pouvoir des magistrats. La garde à vue n’était pas justifiée. On aurait pu l’entendre librement. Ce policier est un représentant de l’État qui a fait un tir légitime dans le cadre de son travail. Il a sauvé la vie du conducteur du scooter et il a sauvé des vies puisque le conducteur a mis en péril la vie de beaucoup de passants. Il a exécuté sa mission et son devoir. Il a appliqué un tir dans le bras du conducteur. Hélas la balle a traversé le bras, a percuté le thorax et l’a tué. Ce n’était évidemment pas sa volonté.

Vous mettez en cause les magistrats qui ont pris cette décision de mise en examen ?

Bien évidemment. Nous n’avons pas été écoutés du tout. Les magistrats se sont fait leur opinion sur la base d’un dossier qu’ils ont lu en cinq secondes. Ils ont pris une décision d’une brutalité extrême puisque ce jeune homme de 23 ans ne travaille plus, ne peut plus payer son loyer et ne se nourrit plus alors qu’il a juste fait son métier ».

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/il-a-sauve-des-vies-affirme-l-avocat-du-policier-mis-en-examen-pour-avoir-tue-un-automobiliste-a-paris_2899781.html

Nous avons donc, d’un côté, un jeune homme conduisant sans permis et récidiviste de refus d’obtempérer aux forces de l’ordre… dont l’horrible fin fera pleurer les bisounours dans les chaumières.

Ses parents demandent des explications… Mais en donne-t-on aux parents de toutes les victimes des fous furieux islamistes qui égorgent à tout-va et sans répit ?

Et, de l’autre, « un vilain policier » qui n’a fait que son devoir et à qui l’on fait, sans délai, payer la mort d’un hors-la-loi tout en occultant totalement la vie sauvée du scootériste semblant ici de bien moindre importance que celle du réfractaire aux règlements.

La rage est là, mais le plus écœurant étant l’habituel lâche silence du débris qui nous sert de ministre de l’Intérieur et qui JAMAIS ne vient au secours de « ses hommes », les laissant s’en prendre plein la tête à la moindre occasion et réservant ses larmes de crocodile pour les lendemains d’attentats qu’il est bien incapable de juguler.

Je ne comprendrai jamais comment tous ces pleutres, entourés de véritables armées de gardes du corps (ainsi que leur famille), n’ont pas plus de reconnaissance envers ces hommes et ces femmes à qui ils doivent la vie ; car nul doute que, sans leur présence, partout et tout le temps, il n’est pas extravagant de penser… qu’un accident pourrait bien vite arriver en provenance d’un peuple chauffé à blanc par de continuelles injustices, persécutions, humiliations…

Alors, un dernier message au trouillard Collomb : Gégé, si tu continues à ménager les vrais assassins pour une paix purement virtuelle, tu finiras comme ton homonyme !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/ce-que-l-on-sait-de-la-mort-d-un-conducteur-lors-d-une-course-poursuite-avec-un-policier-a-paris_2898191.

htmlhttps://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/automobiliste-tue-par-un-policier-a-paris-sa-famille-veut-des-reponses_2900213.htm

0

41 Commentaires

  1. Même si ce serait mal vécu dans nos cités modèles, riches de chances et de diversité, on devrait appliquer une loi « à l’américaine » :

    1) Respect indéfectible des forces de l’ordre..
    2) Lorsqu’un policier ou un gendarme te demande de stopper, tu stoppes, sinon tu SAIS que tu risques ta peau

    Il n’est pas question de « tirer dans le tas », mais au moins d’inverser le sentiment de peur !
    Mais bon, fô quand même pas y compter, les doigts de l’hom dans le cul s’y opposeraient.

    0
  2. Les policiers sont soumis aux ordres de leur chefs et les chefs de police sont sélectionnés selon des règles fondamentales les voici:

    ne pas avoir de couilles.
    être une langue marron auprès de ses grands supérieur.

    0
  3. Dans cet « état de droit » bidonné par les communautarismes ethno-religieux et comportementaux, la justice est un mot creux, aurait écrit Eugène Pottier en 1871.

    « Pour le DROIT, nous avons le souvenir de nos valeurs de laïcité et de liberté disparues. Mais pour le TORDU, nous avons la justice de gôche. (Paraphrase de Mitterrand le filou-félon)

    Depuis Guigou et les 68’tards, il est « interdit d’interdire » aux tueurs, de tuer, aux dealers, de dealer, aux médias, de mentir…

    0
  4. Bravo Josiane, une fois de plus vous ciblez juste. Mais évidemment plus rien ne nous étonne. Car ce qui compte, c’est de casser notre socièté et notre civilisation pour créer ce faux village monde de Soros et Attali dans lequel les gens, désormais sans repéres familiaux (familles détruites) sans repéres lexicaux (langue détruite), sans repères moraux ( la morale c’est facho) seront isolés et soumis au pouvoir des entreprises mondiales. Ce n’est pas une logique politique, c’est économique.

    0
    • Louise
      Vous ne seriez pas un peu antisémite ??? Vous etes ignoble de trainer attali et soros dans la boue ,ces gens qui nous veulent tant de bien

      0
    • Macron Hollande mélanchon autain j’en passe et des pires sont pour un village monde au nom d’une idéologie mortifère et de leur portefeuille.

      0
  5. Il y a des périodes historiques où la police n’a plus obéi au pouvoir. Souhaitons que des gens là finissent par se révolter. Il est plus que temps qu’ils mettent en sourdine leurs querelles intestines pour se consacrer à leur vrai devoir.

    0
    • R oui, mais vont ils se rejoindre et agir les francais parlent hurlent et font rien,, ils sont meme incapables de boycotter les resto ou les produits,,,,,aux u s a surtout dans les etats du sud ils le font regulierement ,, personne va , ou achete et ca disparait.,pas de suite…

      0
  6. Comme d’habitude, article à la plume et à la hache , merci Josiane ( j’aime bien votre nouvel avatar) Quoi dire de plus si ce n’est que j’ai l’impression que vous prêchez dans le désert , enfin presque car il y a encore les lecteurs de RL

    0
  7. La faute à qui ? Mais à la hiérarchie qui ne soutient pas les siens. Donc en remontant aux vraies responsabilités, au ministre. Toujours le même. Cette larve qui ne sait rien, ne voit rien, ne comprend rien. Et surtout ne veut rien savoir. Un misérable lache … Et bien sûr à son maître le godelureau

    0
  8. que ces policiers arretent d’emerd.. ,le français lambda !! pour nous mettre des prunes ils sont impitoyable, pour aller sur un parking de supermarché verifier l’etat des vehiciules ils sont là !! eh bien une voiture force un barrage on ne bouge pas, un hold up idem, la justice demande d’arreter des terroristes d’extreme droite de 65 ans qui font peter un feu d’artifice on refuse !! !! en allemagne les policiers ont respectés le code de la route pendant 3jours !!

    0
  9. Pour une fois je félicite un policier d’avoir fait son devoir (car en général je les hais de protéger les agresseurs et non les victimes, par paresse ou lâcheté, et d’emmerder les braves français pour ) et je tiens à rappeler quelque chose. Savez vous que depuis la Libération, les fonctionnaires (pas seulement les policiers) ont le DROIT de ne pas se soumettre aux ordres qui heurtent leur conscience ? Alors qu’attend l’ensemble de la police et de l’armée pour se mettre du côté du peuple ?

    0
    • « le DROIT de ne pas se soumettre aux ordres qui heurtent leur conscience ? »mdr…l’avancement professionnel risque d’en pâtir sévèrement !

      0
  10. C’est le monde à l’envers: les agresseurs protégés, et les victimes écrasées par le pouvoir (politique, judiciaire, policier). Hélas les quelques bons policiers qui font ce qu’ils ont à faire sont eux aussi écrasès par le système. Et ils le seront tous s’ils ne se décident pas à se révolter. Il est temps. Messieurs, vous portez des uniformes, des armes, un devoir de protection de la France. Allez vous vous aplatir comme des larves devant les abrutis qui nous gouvernent ? Ou est votre honneur ?

    0
  11. quand donc les magistrats vont commencer a faire leur boulot et a ne plus ere avant tout idéologues?les policiers devraient se mettre en sommeil pendant quelques jours tant au point de vue PV (l’argent ne rentrera plus) qu’au point de vue délinquance ou se sera le western ! peut être que les Français commenceront a réagir ! je dis peut être car un mouton ne réagit pas , il attend passif !

    0
  12. On ferait le millième de ce « qu’ils font », « eux », On serait tous en taule ; mais comme c’est « eux » et qu’il faut préserver leur culture de merde, les financiers -parce que c’est ces derniers qui dirigent depuis pompidou- ont décidé qu’il fallait privilégier la culture de merde à celle qui Nous a fait tenir 2000 ans……la culture civilisationnelle Blanche étant désormais conclue comme un frein à leur monétarisation de l’échange, il faut donc éradiquer la culture Blanche….

    0
  13. Qui respecte la loi est en prison .qui ne respecte pas la loi est en liberté. Macron et sa clique nous prend vraiment pour des Cons.

    0
    • racaille étrangére maghrébine ou Africaine logé nourri et touti cointi inpuni intouchable, mais nous les FDS devons payer au propre comme au figuré voila le soucis

      0
  14. résumons un policier essaie de stopper un délinquant multirécidiviste qui a la fin essaye de l’écraser en entreprenant une marche arrière et forcément c’est le policer le coupable pas d’avoir abattu, alors pas un Francais de souche car la ca n’aurait pas eu d’impact sur sa carrière de poseur de PV, mais il a osé tirer sur un noir d’origine étrangere élevé a 100% par nos allocations ainsi que tout son clan, voila le véritable crime de ce policier ! et c’est bien cela qui me fait vomir

    0
  15. Je ne comprends pas pourquoi les policiers les gendarmes et toute l’armée ne fassent pas une pétition nationale pour virer cette merde de collomb qui n’a rien à faire à ce gouvernement de merde déjà on le voyait le jour de la cérémonie où macrouille lui caressait la joue de collomb qui est une saloperie pleurait alors là j’ai compris avec une ordure pareille on ne sera pas protégé nous le peuple.

    0
    • colomb lui obeit a macron,les juges sont tous des politicards de gauche,on protege la racaille mais le franchouillard qui veut se defendre le goulag,vivement la revolution que l’on ressorte la guillotine et qu’elle serve a nous debarasser de tout ses traites qui detruisent la france

      0
    • l’armee et la police et les citoyens ensemble resultats guerre civile et returnement du gouvernement actuel ,,serait la solution ,,,mais les francais parlent ..gueulent et vont voir leurs jeux de football et leurs verres de vin!.l’italie c’est different…a copier…

      0
  16. La momie élue en 81 nous avait bassiné avec l’état de droit…Ce qui s’est traduit par l’acceptation des zones se non-droit. Le droit issu de nos lois s’applique par la justice étatique qui donne le pouvoir aux juges rouges qui l’utilisent de façon nuisible pour la France car ils ont fait de la France une zone complète de non droit où le coup de couteau à la carotide devient un standard journalier. La félonie de la magistrature ouvre légitimement la voie au droit de faire justice soi-même.

    0
    • Vous faites bien de pointer la question du Droit. Notre Droit national séculaire protégeait assez bien les français. Mais la « Construction » européenne a décrété supra-légal le droit européen, copié du droit onusien, qui n’est rien d’autre qu’un Communisme mondial. Aussitôt les droits-créances ont rendu viable pour les allogènes, l’invasion de notre pays. Alors se mettent en place des politiques clientélistes, dont le laxisme pénal envers les voyous allogènes, est une manifestation de plus.

      0
  17. Quand donc les policiers de base vont ils se réveiller. Où est leur hiérarchie ? Silence on collabore avec le gouvernement et la justice d’extrême gauche. Honte à eux ils sont indignes de leur fonction. La soupe est bonne pour eux et n’hésitent pas à sacrifier leurs hommes pour leur satisfaction personnelle. Quelle lâcheté !

    0
  18. Supposons que la magistrature Française condamne fermement des terroristes, sans remises de peines, tous ceux qui égorgent les gens, ces magistrats risqueraient immédiatement de se faire égorger à leur tour.
    C’est pas difficile à comprendre.
    Il en va de même pour tous les membres du gouvernement.
    La seule solution est que les Français doivent s’armer pour se défendre.
    A faire inscrire dans la constitution !

    0
  19. Le Syndrome de Stockholm se répand en France aussi !
    On aime nos tortionnaires. Malheur à ceux qui s’y attaquent ! Ils n’ont rien compris !
    Macron et son équipe sont des tortionnaires, ils ont été élus ! CQFD !

    0
  20. la seule solution pacifique; sortir son drapeau Bleu, Blanc, Rouge avec la croix de Loraine (la France Libre) en permanence et ne pas hésiter à écrire au président, c’est gratuit et cela fait marcher la poste et le secrétaire de l’Elysée .soutenir systématiquement les forces de l’ordre. les armées ne sont plus en état de défendre le Pays depuis F.Mit.

    0
  21. Honte aux politiques qui accélèrent de fait le grand remplacement en entravant le travail des policiers et en les jetant en pâture aux voyous.
    Honte aux syndicats de flics incapables de défendre leurs collègues et en collusion avec le pouvoir en place.

    0
  22. Un Peuple libre ne délègue JAMAIS sa Sûreté à des politiciens nationaux, hors du contrôle du citoyen ! La Police et même la Justice sont des institutions locales en Suisse et cela fonctionne bien mieux. La Sûreté publique est l’enjeu d’une désinformation systématique de la part des institutions aux mains des immigrationistes : Gouvernement, Ministère public, media cooptés (via le CSA) ou stipendiés. C’est l’alliance des mondialismes : islamique et humanitaristes no border !

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*