Le sulfureux Ferrand au Perchoir malgré ses casseroles ? Merci Macron !

La nomination de François de Rugy au poste de ministre de la « Transition écologique » (vaste truc prétentieux ne servant à rien de concret, hormis faire plaisir aux bobos tendance écologique, et au passage placer un copain), libère le poste prestigieux qu’il occupait au « perchoir » de l’Assemblée nationale.

« Être propulsé numéro 4 dans la hiérarchie de l’État est une mission politique – il faut être de la majorité présidentielle – et démocratique. Le président – ou la présidente – du perchoir aussitôt élu(e) n’est plus le représentant d’un parti mais doit faire respecter les droits et les devoirs de tous les groupes représentés dans l’hémicycle », nous rappelle Le Parisien.

http://www.leparisien.fr/politique/ferrand-bientot-au-perchoir-apres-rugy-04-09-2018-7876215.php

C’est cela ! On y croit, on y croit

Surtout quand il se murmure avec insistance « dans les milieux autorisés », comme aurait dit Coluche, que le grand favori serait l’ineffable Richard Ferrand, précisément actuel « président du groupe LREM », c’est-à-dire le plus important (en nombre, pas en qualité… ça se saurait !) de l’actuelle Assemblée.

Il est vrai que si l’on se réfère aux nombreux tours de passe-passe, pas de clerc, revirements… jupitériens, par rapport aux merveilles annoncées dans son programme « d’avant les élections », la nomination de Ferrand ne serait qu’une carabistouille supplémentaire…

Mais même ainsi, il y aurait comme un hic, voire plusieurs !

Parce que figurez-vous que même si, comme tout un chacun, Ferrand n’a que deux pieds… il a également « deux talons d’Achille », ce qui déjà doit lui être très pénible pour marcher, mais de plus représente carrément un méga-problème en politique.

Et même si sa majesté Macron en personne n’est pas trop regardant sur le CV de ses copains collaborateurs et ministres, cela risque tout de même de faire sacrément désordre, malgré l’absence de « l’Arlésienne » loi de moralisation des élus.

Il y a donc principalement « l’Affaire des Mutuelles de Bretagne » qui n’en finit pas de lui coller aux basques, comme un vieux chewing-gum crachouillé n’importe où, et qui, malgré les efforts déployés pour l’enterrer, refait régulièrement surface.

Mais que lui reproche-t-on exactement ? Une bagatelle :

Richard Ferrand aurait favorisé ses proches et aurait même lésé les Mutuelles de Bretagne qu’il a dirigées jusqu’en 2012.

Or, si pour un François Fillon ou une Marine Le Pen, un reproche similaire s’est vu promptement bouclé par une justice se confirmant de plus en plus « à deux vitesses » (cf. le visionnaire La Fontaine), il n’en est pas de même pour un Ferrand, étiqueté successivement « socialo » puis « marcheur » de la première heure, bénéficiant d’un laxisme juridique intolérable.

« Le revirement exceptionnel du parquet de BREST, à classer cette affaire puis à diligenter une enquête préliminaire ne laisse aucun doute. Les juges sont les protecteurs des fantoches et des corrompus placés au pouvoir par l’oligarchie. Le bail consenti par les Mutuelles de Bretagne à la compagne de FERRAND est une convention règlementée, soumise au contrôle du conseil d’administration de la mutuelle et au contrôle indépendant du commissaire aux comptes. […] Il y a là quelque chose qui s’assimile à un délit d‘initié que le juge pourrait requalifier comme tel. Par conséquent, les juges auraient dû se saisir et ouvrir une enquête. C’est élémentaire ».

https://liguedumidi.com/affaire-ferrand-coup-detat-judiciaire-permanent/#more-5013

https://www.ladepeche.fr/article/2017/06/07/2589180-affaire-ferrand-les-mutuelles-perquisitionnees.html

https ://ripostelaique.com/dehors-ferrand-celui-qui-osait-donner-des-lecons-a-fillon.html

« Une première fois, les juges ont refusé d’instruire le dossier puis, une seconde fois, le dossier a été classé sans suite », souligne-t-on dans l’entourage de Richard Ferrand.

Pour autant, malgré ces affirmations, l’affaire étant loin d’être bouclée, Macron prendra-t-il le risque d’une future condamnation judiciaire pour le prétendant au perchoir, même si c’était à l’origine son premier souhait pour Ferrand.

En juillet 2017, Le Télégramme écrivait déjà :

« Le dossier des Mutuelles de Bretagne n’a pas eu la peau du ministre. Ni celle du député. Elle a en revanche barré la route que lui avait tracée le président Macron. Celle qui devait le mener non pas à la présidence du groupe LREM à l’Assemblée, mais à son perchoir ».

https://www.letelegramme.fr/france/richard-ferrand-le-dessous-des-cartes-02-07-2017-11580303.php#R7y2WUOVFlgJtQMM.99

 
Pas encore, pépère ; y a toujours comme un doute… sérieux même !

En second lieu, et bien qu’il s’en défende, il apparaît, du moins pour les citoyens honnêtes, qu’il y aurait eu comme un conflit d’intérêts entre « l’activité professionnelle de monsieur Ferrand qui, bien qu’ayant quitté son poste de directeur en 2012, a conservé un poste de chargé de mission au sein des Mutuelles de Bretagne… et son mandat de député ! »

En d’autres temps, un chef d’État digne de ce nom aurait particulièrement veillé à ce que toute la clarté soit rapidement faite sur la moindre suspicion visant un individu pressenti pour un poste important…

Mais ça, c’était avant !

Après les atermoiements du « Con Bandit », à qui le monarque avait proposé le poste du démissionnaire Hulot, suivis très vite par cette éventualité d’un Ferrand sur un perchoir (tenant dans son bec un…) pardon, je m’égare, mais avouez que le suspense est insoutenable.

D’autant plus qu’il se murmure également qu’un autre grand ami de Manu, Stéphane Bern, se prétendant berné (impossible de la louper, celle-là) par les minables crédits alloués à la sauvegarde du Patrimoine national, au point de devoir inventer un loto spécifique, aurait aussi des velléités de départ.

Jean Messiha, Conseiller spécial du R.N. (ex-FN) partage d’ailleurs la même exaspération dans un tweet plein de bon sens… qui malheureusement ne convaincra aucunement les aveugles et malentendants du gouvernement Macron.

C’est pas pour dire, mais il règne un sacré bordel sur le navire Macron qui semble prendre l’eau de toutes parts !

Comme c’est ballot ! Il était si bien parti le président hors-sol !

Josiane Filio. Au nom de la Liberté d’expression

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Ferrand

Quelques rappels des hauts-faits du sieur Ferrand, dûment publiés sur R.L. en 2017

https://ripostelaique.com/moralisation-les-casseroles-de-ferrand-font-reporter-la-loi-bayrou.html
https://ripostelaique.com/macron-larroseur-arrose-se-prend-les-pieds-dans-les-tuyaux-pourris-de-ferrand.html
https://ripostelaique.com/richard-ferrand-la-ripoublique-en-marche-ou-quand-passent-les-faisans.html

Ce contenu a été publié dans POLITIQUE SOCIALE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Le sulfureux Ferrand au Perchoir malgré ses casseroles ? Merci Macron !

  1. Dupond dit :

    Non seulement ce sont des profiteurs mais le pire de l’ignominie c’est qu’ils voient leurs compatriotes se faire massacrer sans lever le petit doigt !!! Politicards verreux vous payerez un jour ….

    • JJF dit :

      Mais ils s’en foutent de nous et ceux depuis la nuit des temps. Le politique dit ce qu’on veut entendre, après allez vous faire enculé. Regardez ce Macron de merde il appelle tout les arabes au gouvernement. Il y a plus de France. Déjà Coluche le disais. La France est le seul pays arabe qui n’est pas en guerre. Personne bouge. Moi j’ai fait deux guerres . J’en ferai pas trois. Je leur crache à la gueule eux leur putain d’Islam et toute leur merde. Vous voulez tous attendre les élections.

    • JJF dit :

      Et bien attendez. Pendant quatre ans ils vous le mettront. Moi je vais faire comme ces enculés qui ne pensent qu’à eux. Et je vais baiser l’état autant que je peux. Pourquoi personne va soutenir et s’indigner de cette justice de merde, les salope qui dérobent 40000e et qui sont en haut et promu. Moi être sur un site,juste parler sans agir ne m’intéresse pas. Je mènerait ma guerre comme je le fait en ce moment. Bonne continuation à tous et espérons le soulèvement.

    • Jean-Marie dit :

      Dupond.
      Je l’espère également, voir tous ces ignobles scélérats déférés devant une justice populaire qui ne leur fera aucun cadeau.

  2. BERNARD dit :

    C’est le rideau () de la méduse… espérons que des Soudanais viendront les sauver. Mais ce qui me fait le plus marrer, c’est de constituer « une raie pourrie exemplaire » en y mettant des ténors gauchiasses, là ça devient juste impossible, mais il y a des débiles qui y ont cru. lustucru !

  3. Solair dit :

    c’est un pourri parmi tant d’autres au gouvernement et dans l’entourage du chef

  4. ADLER dit :

    Le Macrouille s’entoure que de crapules. Avec un Président pareil et ses courtisans trainant tous des casseroles, s’il ne dégage pas avant la fin de son déplorable quinquennat, ce qui reste (car HOLLANDE LE BOUFFI a fait du mal), de la FRANCE ne sera qu’un champ de RUINES.

  5. pauledesbaux dit :

    c’est sur leur CV qu’ils sont choisis plus ils ont de « casseroles » plus ils ont des chances de rentrer au GOUVERNEMENTS NUL DE CHEZ NUL? MRD je ne pourrais jamais briguer un « porte-feuille ministériel » encore moins de porte-monnaie ou de comptes à l’extérieur de mon PAYS……

  6. MAUREL dit :

    Un pourri au perchoir et que font les députés de l’opposition ils s’écrasent. Ils devraient avoir honte d’accepter cela .

  7. Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    L’Élysée est une Cour des Miracles version moderne où la faune cosmopolite et interlope se côtoient joyeusement avec la bénédiction de son chef spirituel, Macreux 1er.

    Dernière en date : le locataire de l’Élysée se serait entiché de M’jid El Guerrab mis en examen pour avoir agressé Boris Faure un élu PS. Source : https://www.valeursactuelles.com/politique/quand-emmanuel-macron-tente-de-seduire-un-depute-mis-en-examen-98659

  8. Emile dit :

    Des pourris au gouvernement ,on en a déjà eu…
    Mais là , il fait fort notre franc Macron
    Un pourri a la tête du parlement…
    Plus les presidences se suivent , pire c’est….
    Et la connerie des Français qui élisent un tel fumier ( 34 %) , qu’en dire…?

    • Marie Noelle Morgant dit :

      Non, on oblige les Français à voter pour un pourri, puisqu’en face il y a toujours le F.N mais il y a souvent un pourri en face du F.N.

  9. patphil dit :

    élection d’un ppourri par des godillots!
    la république exemplaire est en marche

  10. DUFAITREZ dit :

    Déjà dit, mais non lu…
    « De Rugy a été nommé Ministre pour le virer de l’A.N. ». Le Navire tangue…
    Lui faire payer le report de la réforme constitutionnelle. Trop mou, voire dangereux…
    Ferrand, élu contre les 3 Grâces, (ou Garces) sera la voix de son Maitre !
    Connaissant son dossier, (déjà écrit) il s’en sortira. Reste le Sénat…

  11. CLV dit :

    Une fois de plus j’adore Josiane votre article et y adhère complètement. Le gouvernement irréprochable disait il ? Il s’agit plutôt d’un gouvernement de cancrelats, c’est évident. Une fois de plus, merci et bravo pour votre article.

  12. Marie Noelle Morgant dit :

    Merci d’être là pour nous informer, ce n’est pas par les journaux télévisuels que nous le serons, tous les propriétaires sont les amis de Macaron

  13. dom dit :

    redevenons des gaulois et soyons en fiers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *