Quand on commence à recaser les copains, ça sent la fin de règne !

Mais hâtons-nous de les recaser, ce sont des copains !

Une chose est sûre en ce début 2019, c’est que pour oser en France, se déclarer citoyen français fier de sa patrie en clamant son identité nationale, au nez et à la barbe (s) des félons qui nous gouvernent, il faut avoir un cœur à toutes épreuves !

Chez mon cardiologue justement il y a peu, je me suis entendu dire que « tout allait bien, mais que je devais être un peu speed »… On se demande bien pourquoi puisque, si j’en crois les nouvelles fraîches véhiculées par les médias officiels, « tout va très bien dans le meilleur des monde en France, où l’on pratique le vivre-ensemble ; la convivialité tellement poussée à l’extrême qu’elle va jusqu’à obliger les citoyens à accueillir tous les miséreux de la terre, ce qui, ajouté à tous les dégénérés déjà sur place, conduit à un beau bordel jusqu’aux fins fonds de cette « France profonde », si méprisée des politicards professionnels, dès qu’ils n’ont plus besoin de leur vote… jusqu’au prochain scrutin !

Mais bon, ceux qui savent pertinemment que depuis le temps que lesdits médias nous servent journellement les mêmes salades, on finit par conclure que leurs nouvelles prétendues fraîches sont en vérité totalement avariées et sentant désormais tellement fort qu’elles en sont arrivées à réveiller ce peuple endormi par les pros du mensonge, passés maîtres en hypnotisme profond, via un matraquage permanent à base de formules aptes à effrayer les pauvres naïfs, telles « tout sauf le FN » ou encore « avec le RN au pouvoir nous basculerons dans les-heures-les-plus-sombres-de-notre-Histoire »…

Désormais on sait que « notre Histoire », ils s’en foutent royalement, et pour un nombre croissant de citoyens, ils ne sont plus crédibles du tout !

Et c’est là où cela se complique pour notre cœur et notre raison, c’est que depuis que l’armée indépendante des Gilets jaunes a déclaré la guerre aux cancrelats qui prétendent nous appendre à vivre (exclusivement selon leurs normes), nous oscillons désormais chaque jour entre les bonnes nouvelles et les plus révoltantes…

Comment d’ailleurs ne pas être ballotés entre deux extrêmes, lorsque le prétendu chef de l’État nous assure qu’il nous aime… tout en ne perdant aucune occasion de nous insulter devant la terre entière ?

Les bonnes, susceptibles de nous réjouir, c’est quand on apprend que le ministre de l’Intérieur démissionne, laissant entendre qu’il découvre l’étendue de la réalité… lui qui avait pourtant le nez dessus ; et que pour le remplacer, Jupiter et son premier esclave ont un mal fou à trouver un successeur !

Les mauvaises, c’est quand le remplaçant s’avère bien pire, niveau cruauté, manque total de respect humain et surtout fourberie que son prédécesseur, puisque capable d’accepter (voire même demander, allez savoir) le concours des casseurs, antifas, racailles des banlieues … afin de discréditer, par exactions diverses, ce « mouvement » devenu « révolte ouverte contre le pouvoir » que sont les Gilets jaunes.

Les bonnes, c’est quand Griveaux (tête de…) doit être exfiltré de son bureau pour échappé à des « sans-gêne » s’invitant chez lui sans bristol… et que mes crampes de rire viennent à peine de se calmer (j’espère ne pas les réactiver en vous en reparlant…) ; c’est quand Édouard Philippe, qui n’a pas dû apprécier que son « boss » prévoit de « changer l’équipe », comprend immédiatement que cela commence à sentir le sapin pour lui et ses complices… et se met fissa à recaser ses copains avant la grande débandade.

C’est ainsi que nous apprenons que déjà Claire Scotton, directrice adjointe du cabinet de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. a été bombardée directrice de la stratégie RH d’Orange, où elle a commencé à travailler le 2 janvier. D’après les syndicats, la mignonne verrait ainsi « tripler sa rémunération, ce qui d’après les sources du journal permettrait à la pauvrette d’empocher tout compris salaires, primes, actions, retraites complémentaires… l’équivalent de 250.000 à 300.000 euros par an. Alors qu’en cabinet elle devait émarger à moins de 100.000 euros. »

Le tout sans passer par la case chômage ! Vous parlez d’un bol !

Du coup, le gars Édouard a décidé que lui aussi il allait donner « un petit coup de pouce » à la carrière de ses gens, ainsi que nous le rapporte F Desouche :

« Ces derniers jours, plusieurs membres des cabinets ministériels – notamment à Matignon – ont été discrètement recasés.

À Matignon, Édouard Philippe a, lui, voulu assurer l’avenir de sa chef de cabinet – qui a aussi été celle de Jean-Pierre Raffarin –, Anne Clerc, qui n’est pas haut fonctionnaire et qui n’avait donc pas de point de chute dans l’administration en cas de démission du gouvernement – après les élections européennes par exemple… Dans un décret du 19 décembre passé inaperçu dans le grand public mais pas dans la haute fonction publique, le Premier ministre l’a nommé préfète chargée d’une mission de service public, autrement dit sans affectation territoriale. Un joli saut de carrière ».

Et hop ! Encore une payée à ne rien faire !!!

Restons calme, s’énerver est très mauvais pour le cœur !

Toujours à Matignon, le conseiller territoire, l’excellent François-Antoine Mariani, qui n’est pas non plus haut fonctionnaire de carrière, a été nommé, ce même 19 décembre, commissaire délégué à l’égalité des territoires – un poste crucial en ces temps de troubles dans « la France périphérique ».

http://www.fdesouche.com/1141191-gouvernement-philippe-le-recasage-des-membres-de-cabinet-commence

Corse matin nous apprend que ce désormais ex-conseiller technique du Premier ministre, vivait depuis peu sa première expérience dans les coulisses du pouvoir, après de multiples fonctions dans le giron des institutions politiques.

https://www.corsematin.com/article/article/francois-antoine-mariani-en-mission-pour-les-territoires

C’est vrai que tout cela commende à fleurer bon la panique chez tous ces brigands qui selon leur bonne habitude, tentent de sauver les meubles avant le grand départ… comprendre caser le maximum de copains à des postes de préférence bien outrageusement payés si l’on se réfère au rapport « qualité / prix »… quand ce n’est pas comme vu plus haut, carrément payé des sommes folles à ne rien faire du tout !

Le seul qui reste calme dans tout cela, c’est celui qui, d’après lui, n’aurait rien à se reprocher puisqu’il n’y a pas de policiers violents qui auraient molesté des Gilets jaunes… qui ne sont rien que des menteurs, en plus d’être des troubles à l’ordre public !

Enfin, si vous avez le temps… consultez les commentaires qui font suite à ce superbe poker-enfumage

https://twitter.com/JeanHugon3/status/1085106003933302784

Mais si ce ne sont pas les policiers… alors m’sieur Casta, c’est quoi cette étrange épidémie de « morts subites sur la voie publique », de « comas », d’yeux tombant tout seuls, de nez qui saignent sans raison ???

Décidément, il nous aura tout fait celui-là ; au point que j’en suis presque à regretter le si gentil et si efficace Gérard Collomb… c’est vous dire l’étendue du désastre !

Ça va mal finir c’t’ histoire, moi je vous le dis !

Josiane Filio au nom de la Liberté d’expression

Ce contenu a été publié dans COLLABOS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Quand on commence à recaser les copains, ça sent la fin de règne !

  1. Dupond dit :

    Lorsque le parti socialiste s’est écroulé et qu’il n’y a plus eu de ronds a distribuer apres la vente de solférino ça leur a fait tout drole de chercher du boulot apres toutes ces années avec la vieille mitte et son énorme gaspi (ne croyez pas que tous ont été recasés !!!
    https://voixdupeuple.wordpress.com/2016/03/17/lhomme-qui-ruina-la-france/

  2. Laurent dit :

    Consolons nous en nous disant que ces parasites payés à ne rien faire pourraient être encore plus nuisibles à la société si par malheur ils se mettaient à faire quelque chose;)

    • Josiane Filio dit :

      Effectivement Laurent, c’est un argument qui tient la route et qui, à défaut de nous consoler totalement, peut servir à minimiser notre colère et notre désespoir devant la montée des forces du mal…
      Merci de ces paroles revigorantes.

    • Dupond dit :

      +1000000000000000000
      (mdr)

  3. Jill dit :

    Ali Juppe piaffe d’impatience… il se contenterait
    de Matignon en attendant mieux;un recours en
    quelque sorte qui l’obligerait à l’insu de son plein gré à servir à l’Elysee ;une forme de sacrifice.

  4. cri dit :

    TOUS DEHORS ON N EN VEUT PLUS MEME PAS LEURS OMBRES

  5. Carole dit :

    Surtout ne changez pas, chère Josiane. Vous êtes formidable, vous dites toujours tout haut ce que nous pensons tout bas. Vous êtes un solide pilier de RL. Bonne et heureuse année à vous !

    • Josiane Filio dit :

      Merci beaucoup Carole pour votre adorable message et pour vos bons voeux.
      Que 2019 vous soit également la plus sereine possible dans ce contexte agité, ainsi que pour tous les courageux Gilets Jaunes.
      Ceux que je connais sont particulièrement vaillants et pas près du tout à céder un pouce de terrain à Macron. Haut les coeurs.

  6. le Franc dit :

    tiens, le père toubon dans le viseur du canard…… »je ne comprends pas qu’on veuille faire de moi une victime »…..

    https://actu.orange.fr/france/jacques-toubon-ne-comprend-pas-que-la-polemique-sur-ses-revenus-magic-CNT000001c2C0x.html

    un véritable ehpad pour rien que les gens du même monde que celui de la fonction publique, en plus « ça rapporte au lieu de coûter », voilà ce qu’on appelle une république aboutie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *