Congé après la mort d’un enfant : Macron fait rétropédaler Pénicaud

Macron révèle qu’il a un cœur. Qui l’eût cru ?

 

Décidément, rien ne nous sera épargné par ce gouvernement de sagouins, incapables de marcher d’un même pas, sans buter sur un nouvel écueil… que dans leur grande incompétence collégiale ils n’avaient pas vu venir !

Déjà avoir choisi la dénomination « République en Marche » pour le parti du simili-Président était risible en soi puisqu’elle a rapidement prêté le flan aux moqueries du genre « en marche arrière », ou « en rétropédalage », ou encore il y est parfois question également de godillots, ce qui est du plus haut comique quand on connaît les moyens financiers de tout ce beau monde pour se chausser…

De plus il n’a pas fallu longtemps aux citoyens éclairés pour constater que « La Répression En Marche » convenait bien mieux à ce panier de crabes où s’agitaient les plus beaux spécimens de vautours et de girouettes, uniquement préoccupés de leur sort et se foutant magistralement de celui de la France et des Français… le tout en clamant le contraire !

Alors après nous avoir infligé des discours propagandistes totalement indigestes pour qui sait lire entre les lignes ou entendre entre les mots ; après s’être toujours donné  le beau rôle en réfutant les critiques, quitte à dire le contraire de ce qu’il a dit ou promis précédemment, insinuant que nous n’avions rien compris (normal pour des gens de rien) ; bref en démontrant chaque jour un peu plus qu’il n’est absolument pas le « Président légitime » qu’il prétend, puisqu’il trahit la France comme jamais, voilà que monsieur « Je-dois-tout-faire-moi-même » saute sur une occasion en or de démontrer qu’il a un cœur… ce que nous ne soupçonnions pas pour ne l’avoir encore jamais vu à l’œuvre, autrement que pour ses espèces protégées personnelles.

Car en intervenant de toute son autorité (défense de rire) auprès de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, la rigidité dont celle-ci faisait preuve à propos d’une augmentation du congé parental après le deuil d’un enfant, a dû céder.

Rappel du déroulement des faits :

La loi autorisant actuellement un congé de deuil de cinq jours pour les parents subissant la cruelle perte d’un enfant, une proposition de loi du groupe centriste UDI-Agir, pour l’extension de ce congé à douze jours était débattue fin janvier à l’Assemblée nationale.

Or si l’Assemblée ne voyait aucun inconvénient au « don de RTT » de la part des collègues d’un parent venant de perdre son enfant, les députés LREM ne soutenant pas le texte, la proposition après un débat houleux fut rejetée par 40 voix sur 38 (on notera encore ici le scandaleux nombre de députés absents sur les 577 payés par les contribuables !).

Le rapporteur, Guy Bricout (UDI-Agir), a tenté dans l’hémicycle de revenir au texte initial, arguant que cinq jours n’était « pas à la hauteur » pour « reprendre pied suite à la mort d’un enfant » et en appelant à « l’humanité » de ses collègues. Il a rappelé que chaque année en France, 4 500 enfants mourraient avant d’avoir atteint la majorité (souvent hélas avec la gracieuse participation des égorgeurs d’Allah !)

C’était sans compter sur Sereine Mauborgne de LREM qui a défendu la « possibilité pour l’employeur de créer un compte de don », la ministre du Travail Muriel Pénicaud mettant aussi en avant un « élan de solidarité » avec le don de RTT pour un collègue endeuillé.

Toujours généreux avec le cœur ou le porte-monnaie des autres, ces charognards… tout en prétendant hypocritement que le coût de ces congés supplémentaires ne devrait pas incomber à 100 % à l’entreprise, ni à la solidarité nationale… d’où le recours au don de RTT des collègues.

Même l’hyperactive Marlène Schiappa, arrivant à cumuler l’écriture de romans à son poste de secrétaire d’État à l’égalité hommes/femmes, a fait part de sa désapprobation en se désolidarisant de l’attitude de l’exécutif, le 31 janvier sur BFM TV :

« Mettons du cœur là-dedans, je crois que pour toutes les personnes qui savent ce que c’est d’avoir perdu un enfant […], je crois qu’on peut considérer que 12 jours, c’est vraiment un petit minimum ».

Mais, comble de l’ironie comme le signale Mediapart, c’est le Medef qui demande un nouveau vote sur cette disposition de la proposition de loi.

Voilà qui change tout ! Car, si c’est leur donneur d’ordres qui les y invite, il ne fait pas de doute que ces députés serviles s’empresseront d’approuver demain ce qu’ils ont rejeté hier. Car de dignité, ils n’en ont plus depuis bien longtemps(je confirme !).

https://blogs.mediapart.fr/marugil/blog/010220/lrem-chez-ces-gens-la-ne-pense-pas-monsieur-ne-pense-pas-com

D’autant plus que celui qui n’a pas d’enfant, hormis ceux de son épouse, plus apparentés à des « frères et sœurs »…  voulant tout régenter comme à son habitude, s’est donc empressé de faire connaître son auguste avis sur la question,  en « demandant au gouvernement de faire preuve d’humanité »…

Exactement comme si ce mot figurait dans son vocabulaire perso… ce qu’il n’a encore jamais démontré clairement, autrement que dans ses discours-baratins.

Pourtant il craque devant de petits minois… parfois même un peu plus grands…

Comme celui qui aurait le courage d’affronter Jupiter en lui demandant de rester dans son pré carré, n’est pas encore né, c’est donc à contrecœur que Muriel Pénicaud s’est inclinée et a médiatement entamé le rétropédalage, en annonçant :

« Face au deuil, il faut du soutien psychologique et nous allons le renforcer. Mais il faut aussi un temps de répit. Sur ce sujet, le gouvernement reconnaît une erreur qu’il entend rapidement corriger », s’engageant « à trouver dans les tout prochains jours les solutions » pour un allongement à 12 jours.

Si constater qu’Emmanuel Macron a un cœur est plutôt réjouissant, même s’il n’en fait pas souvent usage, il est tout de même ahurissant de voir à quel point il peut se mêler d’intervenir dans l’élaboration d’un texte de loi, sans que quiconque n’ose s’en offusquer… ce qui n’était manifestement pas encore apparu à certains citoyens-électeurs  étourdis.

Dont acte.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

https://francais.rt.com/france/70919-deputes-lrem-refusent-allonger-cinq-12-jours-conge-deuil-enfant

https://francais.rt.com/france/70995-conges-apres-mort-enfant-emmanuel-macron-intervient-gouvernement-retropedale

https://www.francetvinfo.fr/societe/emmanuel-macron-demande-au-gouvernement-de-faire-preuve-d-humanite-sur-le-sujet-du-conge-de-deuil-d-un-enfant_3808615.html

 

Ce contenu a été publié dans POLITIQUE SOCIALE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Congé après la mort d’un enfant : Macron fait rétropédaler Pénicaud

  1. Simon Cussonet dit :

    Un cœur Macron ???….je crois plutôt que c’est sa vieille qui lui dit ce qu’il doit faire !..elle l’a toujours mené par le bout du nez le gamin !

  2. Vauban dit :

    LREM ne prévoit pas d’augmentation de la mortalité infantile en France! C’est une excellente nouvelle! Schiappa a fait mousser les valeurs humanistes de son patron à bon compte, il est le plus humain de son parti!!!! Quel FDG!

  3. Clovis dit :

    Quelle bande de tartufes !
    Ils n’ont rétro-pédalé que parce qu’ils savaient très bien qu’il allait y avoir une indignation totale du peuple.
    Ce qui fût immédiat !
    La PENICON n’a encore pas compris qu’elle n’était plus la DRH d’une multinationale, et que dans son poste devait primer une certaine empathie pour le petit peuple…

  4. THE-END dit :

    c’est qui le gamin et le vieux caniche qui tire la langue .

  5. Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    Pénicaud a fait son mea culpa façon Belloubet, je l’ai entendue déclarer : « c’est une erreur… » et blablabla
    Deux fois en une semaine !
    Des tartuffes. À quand le prochain ?

  6. patphil dit :

    rétropédalage : mais c’est la marche arrière, donc en marche ! quel mauvais esprit vous faites!

  7. Pascal JUNG-LEDOUX dit :

    « Les Racailles En Merdasse » pédalent dans la semoule???C’est le plat national de leurs amis Garbit!!!

  8. André LÉO dit :

    Chaque provocation, chaque trahison des Citoyens par la macronie est là pour faire oublier que la mondialisation est en train de liquider nos industries, nos savoir-faire, Notre France!
    Les députés de macron, élus par les abstentionnistes, ont voté contre tout ce qui protégeait un peu le Français moyen. Et pendant qu’ils votent pour supprimer une « aide morale » à des parents dont l’enfant est décédé, c’est le CNES, ses satellites Français d’observation de la Terre qui sont bradés à un fond spéculatif belge.
    L’europe du fric, carpette de l’open society multiculturelle de Soros-Macron, avance discrètement à grand pas… de loups!
    Les 56% d’abstentionnistes de 2017 resteront-ils encore longtemps le cul rivé sur leur canapé IKÉA, devant la télé décervelante de Ruquier et d’hanouna?

  9. amril dit :

    Encore un enfumage masquant les vrais problèmes.
    Quels générosité de ces progressistes au grand coeur qui vont calmer la souffrance extrême avec des jours de congé supplémentaires; pourquoi pas un mois, un an, ad vitam eternam pour les inconsolables?
    C’est lagarde qui a trouvé cela pour flatter sa communauté chérie?
    D’autres fumistes vont paraît-il planter des arbres, d’autres déplacer des gares…
    La connerie en marche sans limitation de vitesse.

  10. boris dit :

    CETTE VIEILLE ROMBIÈRE qui ne sait pas parler correctement a été obligée de faire MARCHE ARRIÈRE c’est tout ce qu’ils savent faire.
    Tous des incapables qui mènent le Pays à la catastrophe.

  11. Une patriote dit :

    Pas de compassion de la part des guignols lobotomisés de LREM ou clones de Macron envers les parents français qui perdent un enfant, alors que dans le même temps ces dégénérés retournent ciel et terre pour faire revenir en France les fruits pourris aux gènes d’assassins et d’éventreurs que sont les mioches résultant de la copulation de terroristes et femelles aux mêmes idées criminelles ! Macron ne rétropédale qu’à cause des élections en faisant semblant d’avoir de la compassion, CHOSE QUI LUI EST COMPLETEMENT INCONNUE !

  12. Tripes aviseur dit :

    Nous nageons dans l’immensité de l’inconvenance. Certains vont s’y noyer plus vite qu’on ne le pense.

  13. ricco delestaque dit :

    Inutile de se poser plus de questions sur le rôle du parlement, là, nous avons bien la preuve qu’il ne s’agit que d’une chambre d’enregistrement par godillots serviles, mais que s’est il passé, ils avaient oublié d’en parler au taulier ? Là nous observons que le patron a dit de revoter, on devrait supprimer l’assemblée nationale qui coute trop cher finalement, et on décrète un 49/3 permanent, quelle idée de se compliquer la vie comme ça.

  14. Laurent Pothion dit :

    Du cœur Macron…. Oui intéressé, du gros cinoche
    On dit non à une proposition de loi et après ‘Zorro Manu 1er’ arrive et on change d’avis manœuvre électoraliste pour complaire aux électeurs
    Les municipales arrivent….

  15. POLYEUCTE dit :

    « Retournement » tout juste démago de Macron quand on connait son Amour de la Famille!
    Après tous les avatars subis ces derniers jours.

  16. Marie dit :

    Le gouvernement, le président, et les députés de la République en marche viennent de jouer là un de leur meilleur rôle dans le film « les hypocrites ».

  17. denfer VICTORIA dit :

    « Macron révèle qu’il a un cœur. Qui l’eût cru ? »

    Plus “CON” …tu meurs !!! C’est impensable de sortir une connerie pareille….!!!
    Incroyable! mais par qui sommes-nous gouvernés ?????

    « Votre problème, c’est que vous croyez qu’un père est forcément un mâle ».

    (Emmanuel Macron à Pascale Morinière, présidente des associations familiales catholiques, lors du 30ème anniversaire de la ratification de la convention des droits de l’enfant. Élysée, janvier 2020. Cité par « Valeurs Actuelles »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *