Enfants délateurs et décret gestes barrière : de mieux en mieux !

Le merveilleux projet de « Désinfox Coronavirus » du gouvernement, soutenu par la non moins merveilleuse Sibeth N’Diaye, a fait long feu face aux critiques, et a rapidement été retiré de la circulation avec les explications de l’éminente porte-parole ; comme toujours, ces abrutis de Français n’ont rien compris !

Entre deux méditations, Sibeth peut tout expliquer…

Bien sûr, elle ne l’a pas dit en ses termes, car chacun sait que Sibeth sait se tenir, et tourne sa langue autour de sa clope au moins deux fois avant de parler…

« Quand vous entendez dans les vidéos qu’il faut boire de l’eau de javel pour guérir du Coronavirus, il est normal que le gouvernement souhaite faire en sorte que le maximum d’informations sûres et vérifiées soient mises à  disposition. C’était l’unique but que nous recherchions. Malheureusement cela a été mal compris » : « En aucun cas il ne s’agissait de faire le tri entre le bon grain et l’ivraie dans les médias » a-t-elle déclaré sur Europe 1.

Comme si c’était le genre de la maisonnon mais, j’vous jure ! C’est vrai qu’ils ont la comprenette difficile, les populistes ; les autres n’ont aucune difficulté à comprendre les infos LREM puisqu’ils sont branchés 24 h/24 sur la pensée unique du politiquement correct, et donc aptes à glapir « au scandale » à la moindre parole déviante.

https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200508.OBS28550/le-service-desinfox-coronavirus-a-ete-mal-compris-selon-sibeth-ndiaye.html

Mais chez les « marcheurs » on ne se laisse pas désarçonner si facilement… et on trouve très vite une autre sublime idée sur laquelle rebondir, pour arriver à leurs fins… même si pour cela il faut prendre des chemins de traverse.

Ainsi, laissant tomber (provisoirement ?) les médias susceptibles, leurs nouvelles proies, censées être plus malléablesne sont autres que les gosses, via l’école, et donc le merveilleux ministère de l’Éducation nationale, et son grand responsable Blanquer, qui va pouvoir renforcer sa propagande d’État avec la mise en œuvre de son protocole de déconfinement pour sortir de la crise du Covid-19.

Ce qui provoque interrogation chez Bertrand Dunouau, professeur certifié de lettres classiques, s’exprimant sur Bd Voltaire :

« Tout d’abord en infantilisant les enseignants : notre ministre se réclame d’une  « école de la confiance », mais il ne fait pas confiance aux enseignants pour être capables de savoir, chacun dans sa discipline, quels seront les besoins prioritaires pour terminer cette année et préparer l’année scolaire 2020-2021 afin d’obtenir les connaissances minimales requises à la poursuite des études, puisqu’il met en ligne des « fiches d’objectifs pédagogiques prioritaires ».

Exactement comme le gouvernement ne faisant pas confiance aux médecins de ville pour juger des traitements à utiliser contre le Coronavirus, a cru bon de s’entourer d’experts de salon et de plateaux télés… d’où la cacophonie qui s’est  ensuivie.

Et là ce qui pose problème, c’est que parmi ces fiches figurent celles des « risques de dérives sectaires » et « risques de replis communautaristes » ; expliquant qu’il faut « identifier » et « prévenir les risques » d’une dérive sectaire… comme par exemple qu’il faudrait « un retour à la croyance comme seule solution salvatrice »

Ce qui déjà parait fortement être une atteinte à la liberté de penser et d’expression ; mais de plus, il y a fort à parier que ce sont une nouvelle fois « les cathos » qui seront visés par ces mesures dangereuses, puisque, ayant cédé aux demandes communautaristes islamiques sur l’apprentissage de l’arabe en classe, on imagine mal Blanquer et ses troupes « punir » les nombreux débordements en classe des petits musulmans, décrétant que leur petites camarades filles sont impures et refusant de leur serrer la main… comme c’est déjà de mise dans de nombreuses classes. Surtout si par exemple, un garnement prétend pouvoir combattre le Coronavirus en buvant de l’urine de chameau !

Le pire dans l’histoire étant que désormais : « les enseignants en classe, les surveillants dans la cour et les couloirs devront être vigilants, repérer et faire remonter à la MIVILUDES (créé en 2002 par le gouvernement de M. Raffarin, mais qui trouve aujourd’hui une nouvelle jeunesse) tout « propos hors de la sphère républicaine en rupture avec les valeurs de l’école » (ne sont-elles donc pas les mêmes que celles de l’État dans son ensemble ?) « et qui s’attaquent à la cohésion sociale ». Ne sont-ce pas, plutôt, les gestes dits « barrières » et la distanciation physique improprement nommée « distanciation sociale » qui s’attaquent à la cohésion sociale, à la reprise d’un comportement humain, chaleureux et bienveillant ?

https://www.bvoltaire.fr/de-quoi-sinquiete-leducation-nationale-de-ceux-qui-croient-que-le-coronavirus-est-un-chatiment-de-dieu/

Vous la sentez venir, la délation à tous les étages ??? Après l’appel à la délation des médecins, voici celui des enseignants mais aussi des enfants et des parents…

Parce que pendant qu’on y est, pourquoi ne pas demander aux enfants de dénoncer leurs parents qui, à table, se laisseraient aller à critiquer ce merveilleux gouvernement ?

Et là c’est Anton Kurdosski, travailleur social, qui exprime sa crainte, se demandant si la macronie n’aurait pas l’intention de couronner un nouveau Pavel Morozov, ce jeune paysan de l’Union soviétique érigé en icône du communisme, parce qu’il n’aurait pas hésité – selon le mythe – à dénoncer son père qui était un opposant à la collectivisation. Son titre officiel était celui de « pionnier-héros numéro 001 de l’Union soviétique ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pavel_Morozov

« Des enfants peuvent tenir des propos manifestement inacceptables. La référence à l’autorité de l’État pour permettre la protection de chaque citoyen doit alors être évoquée, sans entrer en discussion polémique. Les parents seront alertés et reçus par l’enseignant, le cas échéant accompagné d’un collègue, et la situation rapportée aux autorités de l’école. »

Comprendre en fait : surtout qu’aucun commentaire, moquerie, reproche… ne soit perçu, même à l’école, par les oreilles de Big Brother, sur la gestion de crise de notre gouvernement si compétent et dévoué !

Cela ne vous rappelle rien ? On se croirait vraiment au ministère de la Vérité décrit par Georges Orwell dans 1984.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Miniver

Ce genre de tentative s’inscrit dans la droite ligne de la loi Avia, liberticide et imbécile […] D’autre part, cela pose le problème de l’arbitraire d’un gouvernement à la dérive qui tente de sauver les meubles de son adhésion au dogmes ultralibéraux et mondialistes en vogue actuellement.

https://www.bvoltaire.fr/la-macronie-va-t-elle-couronner-un-nouveau-pavel-morozov-denonciateur-des-derives-familiales-en-ces-temps-de-covid-19/

Pour tenter de dédramatiser cet avenir super-inquiétant que nous concoctent Macron et ses petits soldats, abordons un autre sujet, tout aussi préoccupant, mais avec l’humour qui caractérise Jany Leroy ; les gestes barrières.

À peine remise de mon fou rire à la lecture de ce texte désopilant, je vous en livre quelques extraits :

« Depuis lundi 11 mai, les gestes barrières font l’objet d’un décret. Tes mains tu savonneras, ton mouchoir dans une poubelle tu jetteras, ton nez tu essuieras et ta bouche tu fermeras Bien que le texte de loi ne prévoie aucune sanction en cas de manquement aux dix commandements du parfait résistant au Covid-19, le juriste Nicolas Hervieu fait remarquer que le contrevenant pourra toutefois se voir appliquer une amende de 38 euros au titre du régime général pénal. Punition laissée à la libre appréciation d’un maire ou d’un officier de police judiciaire. »

Toujours le « en même temps »… on retrouve bien la patte du maître !

Parmi les injonctions du décret : « Éviter de se toucher le visage, en particulier, le nez, les yeux et la bouche. ».  Le menton, les joues et le front restent des territoires autorisés. Camping sauvage interdit. Le visage se voit réglementé au même titre que la voie publique. Les puristes réclament des panneaux. Des limitations de vitesse, des pistes cyclables. Les régimes les plus autoritaires n’avaient pas pensé à inventer le métier de contrôleur de gestes.

https://www.bvoltaire.fr/le-decret-des-gestes-barrieres-vient-de-sortir/?

Je ne peux m’empêcher de songer à tous les dégoûtants qui, dans les embouteillages, ne trouvent rien de mieux pour patienter dans leur véhicule à l’arrêt… que se mettre les doigts dans le nez… à la recherche d’on ne sait trop quoi !

Ceux de Paris n’auront pas de problème puisqu’ils devront désormais voyager en vélo, les voitures devenant interdites (sauf celles des VIP évidemment) ; les autres auront intérêt à revoir leurs gestes s’ils ne veulent pas morfler gravement… Une contravention à 38 euros pouvant très rapidement se transformer en 135 euros… ça s’est déjà vu.

En ce qui me concerne, un bon geste barrière, c’est celui-ci, et nul autre :

Mais comme il semblerait que nos « décréteurs » ne sauraient penser à tout, Jany Leroy relève que ; « Imprécision du décret : le législateur ne dit pas s’il faut se laver les mains selon la méthode Bilal Hassani, qui préconise de porter une perruque blonde durant l’opération. Sont-elles fournies par la mairie de Paris ? »

https://www.bvoltaire.fr/bilal-hassani-dans-un-tutoriel-de-lavage-de-mains-un-sketch-offert-par-la-mairie-de-paris/

J’aime bien terminer sur un éclat de rire.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Ce contenu a été publié dans INTOX-DESINTOX. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Enfants délateurs et décret gestes barrière : de mieux en mieux !

  1. BobbyFR94 dit :

    Josiane, excellent article, mort de rires en regardant le dessin du geste barrière…dans la gueule didier leboche !!!

  2. ricco delestaque dit :

    pas facile la  » distanciation  » , terme d’ailleurs inadapté, sur une plage des Côtes d’Armor qui vient de ré-ouvrir en toute discrétion, j’ai eu du mal à passer entre les baigneurs allongés sur leurs serviettes, tant ils étaient nombreux, ils séchaient dans un vent du Nord glacial de 90 km/h, un vent qui souffle depuis 3 jours ! Parait qu’ils [ceux qui nous gouvernent] craignent un afflux de touristes, étant principalement parisiens, sauf que nous sommes à 450 km de la capitale, et qu’on nous dit qu’on va ( les flics, ceux que nous devons aimer ) être particulièrement vigilants sur les routes, je n’avais pas remarqué de relâchement de ce côté là ? Les vacances autorisées juillet et aout, donc à moins de 100 km de chez soi ? Ça va être marrant autour de Paris !

  3. patphil dit :

    préoccupation unique du gouvernement : faire rentrer des sous en mettant des PV à gogo
    deuxièmement : tenir les français en laisse

  4. Airvoyant dit :

    Bon, en même temps, faut comprendre ! Si bête dans ce miroir (parce qu’elle est moche aussi, bien trop typée la vache kebab) est trop intelligente façon son frère Mouloud Legendre. Les jours heureux, c’est pas pour demain ! Et dire que la majorité des veaux halal ou pas ont voté pour eux.

  5. gilbert dit :

    si elle savait (mais elle doit le savoir) comment l’ivraie que je suis lui en pousse un gros à cette erreur de casting, elle arrêterait son cinéma!!!

  6. Durocher dit :

    Cette ambiance « bisounours » (faut pas mettre ses doigts dans le nez, faut bien se moucher, faut bien se torcher, faut dire merci à la dame…. »), tentant de cacher maladroitement un état totalitaire, est juste INSUPPORTABLE.
    On maintenant affaire à des kapos venant inspecter nos sinus et nos polypes.
    A EJECTER D’UN REVERS DE LA MAIN COMME DES MOUCHES A MERDE, avant qu’ils viennent s’introduire de force !!!….

  7. Durocher dit :

    La problématique est simple :pour ceux qui n’ont pas compris qu’il faut DESINFECTER l’Elysée de ces pourritures par la force si nécessaire, ils iront toujours plus loin. C’est pourtant assez simple à piger, non ?

  8. SELENA78 dit :

    putain que c’est exaspérant a la fin ! « abrutis de français » dites vous ? vous vous prenez pour qui pour insulter un peuple qui vous a accueillis quand vous étiez dans la merde avec Mussolini ? et vous avez le culot de dire dans votre entête « Grace au respect et à la reconnaissance de mes aïeux envers la France, mes racines étrangères se sont bien intégrées à mes racines gauloises »(sic) hypocrite?Madame nous ne portons pas une responsabilité collective d’une part de ce que font certains traitres il y en avait chez les votres et pas toute la collectivité et d’autre part , lorsqu’on est formaté par merdias et technologies subliminales tous les jours on n’ pas conscience n de soi même ni de la responsabilité qu’on porte en tant que peuple . alors ça suffit ! choisissez votre camp !

    • Josiane Filio dit :

      Avant d’insulter les gens, sur une phrase qui ne vous plait pas, on commence par lire lentement, en totalité plutôt qu’en travers… alors on s’aperçoit vite qu’il s’agit de second degré.
      La phrase en question était censée être dans la bouche de Sibeth.
      Vous n’avez sûrement jamais lu mes textes, sinon vous sauriez que je manie souvent l’humour… et par les temps qui courent il est prudent de lui donner une fausse apparence de politiquement correct.
      PS pour info mes racines méditerranéennes ne sont pas italiennes, mais espagnoles… et je suis née à St Denis (93), je n’ai donc jamais été « mise dans la merde par Mussolini »!
      Quant à mon camp il est tout choisi… je suis contre tous les connards donneurs de leçons !

  9. ricco delestaque dit :

    Si on ne peut plus verbaliser de 135 € les gens dans la rue qui sortent leur chien, il faut bien trouver un autre moyen pour foutre des prunes, la délation récompensée, bravo, il fallait encore trouver ça.Et pour faire 135 € il faut trois prunes et demi pour compenser, alors attention, ça rappelle une époque où  » les murs ont des oreilles  » ?

  10. Rems dit :

    On est cette fois en pleine dictature !

  11. Coco dit :

    J’adore l’image relative au « geste barriere » qui pourrait s’appliquer à bien d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *