Défenseur des droits : après Toubon, une journaleuse, Claire Hédon !

Le mandat de l’éminent Jacques Toubon (Allgood comme disent les bilingues qui ont fait anglais en seconde langue) qui occupait avec brio (???) le somptueux poste de « défenseur des droits » arrive à terme et c’est avec chagrin que nous (la France et ses citoyens) allons devoir nous passer des services de ce grand homme !

C’est dire comme ça va chouiner dans les chaumières !

Enfin, surtout chez ceux qui savent exactement en quoi consiste cette véritable sinécure, que des méchantes langues pourraient assimiler à un placard doré, créé exprès par nos dirigeants à l’imagination débordante dès qu’il s’agit de caser un pote « en disponibilité ».

Qu’a bien pu faire le sieur Toubon à ce poste, grassement rémunéré avec nos sous (15 000 euros par mois, paraît-il !), je n’en sais trop rien, et pour tout vous dire, je m’en fous totalement, sauf si je me penche sur ce salaire, comme tant d’autres, inversement proportionnel à l’utilité véritable du poste, et à la valeur tout aussi véritable du récipiendaire.

Opinion sans doute pas partagée par tous ceux qui sont logés à la même enseigne (gamellards ça s’appelle !) qui au contraire doivent trouver que si l’État ne dépensait pas « un pognon de dingue » pour les retraites des gens qui ne sont rien (les leurs c’est différent !), ils pourraient recevoir un salaire bien plus en adéquation avec leur valeur !

D’ailleurs, contrairement aux méchantes langues, dont je suis, ces gens-là prennent très au sérieux le poste qu’ils occupent (souvent à peigner la girafe !) et le titre qui va avec, et sont donc persuadés qu’ils sont indispensables à la Nation.

Raison pour laquelle, malgré tout le travail qu’il abat, le chef de l’État a dû faire un choix parmi les nombreux amateurs de sinécures, et n’a pas mis longtemps à trancher (enfin à « proposer », mais avec lui on sait ce que cela veut dire…) pour nous sortir de son bonnet une certaine Claire Hédon, ancienne journaliste de RFI et France Inter (tiens donc !).

Le challenge va être difficile à relever car il paraîtrait, du moins si j’en crois Libération, que bien que sa nomination par l’ahuri Hollande en 2014 ait fait ruer dans les brancards (Toubon avait voté contre l’abolition de la peine de mort en 1981 et s’est plus tard opposé au Pacs… une pétition contre sa nomination avait recueilli alors plus de 95 000 signatures).

Six ans plus tard, Jacques Toubon quitte ses fonctions, auréolé d’un bilan inattaqué (et inattaquable) et d’une image impeccable, idole des jeunes et de tout ce que la France compte de défenseurs des libertés publiques.

Vous pouvez tousser, mais dans votre coude, hein, n’oubliez pas, parce que le Covid rôde encore !

https://www.liberation.fr/france/2020/06/30/jacques-toubon-fin-de-mandat-d-un-defenseur-inespere_1792944?

https://www.sudouest.fr/2020/07/01/a-la-veille-de-son-depart-le-defenseur-des-droits-encourage-les-francais-a-saisir-l-institution-7618597-710.php

Ce n’est certainement pas un mauvais homme, puisqu’il avait réclamé un « débat public » sur les libertés en France (vaste problème), mais avec un égocentriste comme le gars Macron, on connaît la chanson… car ce ne serait qu’un remake de ses prétendues « consultations » des citoyens, dûment transformées en soliloques  présidentiels !

https://larochesuryon.maville.com/actu/actudet_-france-coronavirus.-jacques-toubon-le-defenseur-des-droits-reclame-un-debat-public-sur-les-libertes_54135-4051226_actu.Htm

Celle qui est donc appelée à lui succéder dans ce beau rôle (s’il était réellement dirigé vers un traitement juste pour tous les patriotes !) ne présente pas tellement matière à se réjouir puisque, devenue carrément présidente de ATD Quart Monde (ayant pour but d’éradiquer la pauvreté) on se doute que la pauvreté qui la touchera en priorité ne sera certainement pas celle de ses concitoyens, mais bien plutôt… toute la misère du monde !

https://www.youtube.com/watch?v=yqAxhwQJuYU

« Reste simplement à savoir si, une fois sa nomination entérinée, la journaliste se montrera aussi critique du pouvoir en place que l’ancien ministre de la Justice de Jacques Chirac, lequel n’a jamais hésité à pointer les lacunes et autres manquements du système français »

https://www.huffingtonpost.fr/entry/claire-hedon-macron-defenseur-des-droits_fr_ 5efb8eb8c5b6ca970915fd5a

Quoi qu’il en soit, ce qui pour moi reste un mystère, malgré la définition « officielle », c’est en quoi consiste exactement ce fameux poste de « défenseur des droits »… si l’on en juge par la multiplication des préjudices envers les pauvres citoyens français n’ayant pas la chance d’avoir une sommité dans leur manche ; injustices commises justement par ceux qui, à d’autres niveaux, sont déjà censés défendre leurs droits !!!

https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/institution/organisation/defenseur

D’ailleurs, ces fameux droits ayant précisément une fâcheuse tendance à diminuer comme peau de chagrin… on se demande ce qui va bientôt pouvoir rester à faire à madame Hédon… quoique, avec ses autres casquettes, et notamment son ONG, elle ne va pas chômer, du moins pour défendre « les autres »… ceux avec lesquels Macron et Cie ont décidé de nous étouffer, et qui vont vraisemblablement continuer à nous envahir, à l’insu de notre plein gré !

Remarquez qu’avec ce qui vient d’arriver au couple Fillon, il est certain que même chez ceux qui ont eu en mains la destinée du pays, on n’est pas toujours à l’abri de partialité, cruauté, persécution… de la part d’un ou des partis adverses… c’est la dure loi en politique… pire que dans la jungle !

Alors quand on est traité, par le sommet de l’État, d’illettrés, d’alcooliques et de fainéants… de surcroît racistes, on peut s’attendre à ce que la nouvelle « défendeure » ne s’intéresse pas plus à nous, gens de peu, que ses prédécesseurs, tous issus du prétendu « camp du Bien » !

Sauf qu’on s’en fout, puisque cela fait déjà un bon moment que nous sommes traités par-dessus la jambe, par tout ce beau monde qui n’en peut plus de nous être tellement supérieur, prétendant qu’ils réussissent tout ce qu’ils entreprennent…

C’est eux qui le disent, alors c’est bien la preuve !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Ce contenu a été publié dans COLLABOS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Défenseur des droits : après Toubon, une journaleuse, Claire Hédon !

  1. .Dupond1 dit :

    Toubon avait un regard qui illuminait nos journées sans soleil ,a l’inverse de son regard ,il était droit dans ses bottes . Son départ nous remplit de tristesse et en vérité je vous le dit il sera tres difficile de retrouver un personnage de cette stature

    • ven85 dit :

      un connard et un traite qui aurait du etre a la retraite depuis longtemps,remplacer toujours par les memes anti france,UMPS,ils se soutiennent ensemble pour garder le pouvoir et c’est pour cela qu’ils ont diaboliserEX FN ET RN et ne veulent prendre aucun accord avec eux,depuis 40ans,ils bouffent le fromage avec leurs copains et avec l’aide des idiots utiles qui votent pour eux et detruisent la france

  2. philpat dit :

    comment se fait il que dans cette république progressiste il y ait besoin d’un défenseur des droits ?
    les droits de l’homme djihadiste à égorger est soutenu par les zélites
    les droits des racailles à bruler, caillasser est soutenu
    le droit des violeurs étrangers est soutenu par des juges qui reconnaissent leurs manques de savoir les codes
    les « jeunes » migrants ne sont ils pas autorisés à tabasse des vieux dans la rue pour leur piquer 20€

    • astrid dit :

      Sans doute pour justifier l’existence et la subvention d’associations dont la vocation première est de gaver d’argent public des gens qui ne trouveraient aucun emploi et qui pourrissent la vie de quartiers entiers. Combien ont escroqué la smala traoré avec leurs associations ????

      RFI et France Inter + ses années dans l’humanitaire, en voilà un beau parasite.

  3. Antoine dit :

    Je serai d’accord le jour où cette sinécure s’appellera « défanseur des droits des français » !

  4. possum dit :

    Haut conseil, Observatoire, Autorité, CSE ( conseil économique et social) etc.. Autant de termes ronflants pour désigner toutes ces gamelles de la République où se précipitent, groin en avant, le troupeau des parasites et des petits copains du pouvoir.
    Espérons que le ( ou la) futur candidat patriote pour l’élection de 2022 n’oubliera paz de prévoir la suppression de toutes ces ‘instances’ qui coûtent cher et ne servent à rien.

  5. Dominique dit :

    Ce poste ne sert à rien….

  6. POLYEUCTE dit :

    Toubon ? Plus de 30.000 par mois ! Député, Ministre, DdD, etc….
    Excellent S.Gal du RPR, il a viré sa cuti…
    Un Anti France plus, motivé par le Fric !

  7. Eric des Monteils dit :

    Avec une carrière de journaliste à Rance Inter, le pouvoir ne risque pas de mauvaise surprise. En effet, quelle meilleur exemple de soumission qui puisse faire que l’on occupe un poste de gentil toutou bien dressé par ses maitres ?
    Il est vrai que les pilleurs d’état manquent d’état d’âme et de vergogne ! Le secret pour être un bon politique : ne jamais avoir honte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *