Insulter les juges pourtant cléments, et leur montrer son sexe, c’est signé !

Heureusement qu’à Toulouse elle avait les yeux bandés…

On peut toujours compter sur FDesouche pour nous alerter sur les faits divers de la vraie vie… ceux qui n’ont rien à voir avec la transmission des journaleux, dans le langage édulcoré ou carrément mensonger qui leur est propre, destiné à toujours nous faire prendre des vessies pour des lanternes, dès lors qu’un représentant des espèces protégées par le pouvoir est en cause…

C’est le cas de cet événement qui s’est déroulé récemment au tribunal correctionnel de Toulouse, où le prévenu de 24 ans comparaissait en visioconférence, depuis la maison d’arrêt de Seysses (Occitanie) où il était détenu depuis son arrestation.

Contexte :

Lors des faits, « l’individu », dont l’identité est soigneusement zappée par les journaleux de La Dépêche (1er indice) est manifestement aviné et présent sur les berges de la Garonne, au moment où un moniteur de kayak mène un groupe de personnes désireux d’apprendre à naviguer sur ce fleuve…

Ayant cru bon d’importuner une jeune femme, le moniteur a dû intervenir, comme tout homme couillu sait le faire dans ce genre de situation, devenue banale puisque fort courante… n’en déplaise aux stupides boni-menteurs du « vivre-ensemble ».

Mal en a pris à ce courageux qui s’est morflé en retour entre 20 et 30 coups de poing avant que son assaillant tente de le noyer à trois reprises… réussissant à lui maintenir la tête sous l’eau entre 5 et 6 secondes lors d’une de ses tentatives.

Heureusement que le moniteur est un pro de la natation, ce qui lui a permis de s’extraire de la violence disproportionnée (2e indice) du fou furieux, le visage tuméfié qui lui vaudra 3 jours d’interruption de travail…

Le « suspect » est rapidement arrêté, et oh surprise… il s’agit d’un « familier » du palais de justice (3e indice) où il va donc comparaître pour la 30e fois (4e indice témoignant de l’extrême clémence des 29 juges précédents…)

Un profil « cabossé » :

Me Nicolas Raynaud de Lage, avocat du « prévenu » s’étant échiné à rappeler « le profil cabossé de ce jeune, livré à lui-même, qui souffre de toutes les carences possibles : affectives, éducatives et intellectuelles », verra ses efforts récompensés, lorsque le verdict prononcé, de 18 mois d’emprisonnement, dont 6 mois de sursis probatoire, édulcorait les 18 mois fermes requis par le procureur… eu égard à un casier déjà très chargé pour son jeune âge.

Où les carences intellectuelles font du vilain :

Sauf que manifestement l’anonyme (pas pour les prétoires !) n’ayant effectivement pas la lumière à tous les étages, n’a pas saisi qu’il venait de bénéficier d’une mesure de clémence (une de plus !) et est entré dans « un état de fureur indescriptible », injuriant copieusement les magistrats, avant de baisser son pantalon par trois fois, exhibant ce qui lui sert de cerveau (indice définitif et probant !), au grand dam du juge Didier Suc, pourtant patient et indulgent… qui après s’être étouffé d’un « où sont les surveillants » (de la maison d’arrêt), a fini par inviter la greffière à acter « l’incident » d’audience !

Ce qui est certain, sauf pour les crétins irréductibles, c’est qu’avec un tel palmarès, sa 31e parution devant un tribunal ne fera pas long feu, dès qu’il aura bénéficié d’une remise de peine conséquente… ne lui laissant que les 6 mois avec sursis…

Entre temps, je souhaite bonne chance à ceux qui auront le malheur de croiser le chemin de ce « cabossé-cabosseur », indistinctement femmes, considérées comme proies toutes désignées, ou hommes dotés de ce qu’il faut là où il faut, car devant une telle violence, il faut manifestement être plusieurs pour canaliser ce frapadingue.

Gueules cassées (comme lors de la Grande guerre) ou profil cabossé… qui est le plus à plaindre ?

À moins que l’histoire étant parvenue à la connaissance du tout nouveau et fringuant ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, l’exhibitionniste soit convoqué à Beauvau où pourraient lui être confiées des études comparatives… sous couvert d’un nouveau Comité Théodule dirigé par son copain Benjamin Griveaux, présentant les mêmes intérêts pour l’anatomie, et actuellement en instance d’affectation auprès des jeunes… justement !

Affaire rondement menée… « en voilà une idée qu’elle serait bonne », dirait Coluche, depuis sa cellule, s’il était encore parmi nous !

https://www.ladepeche.fr/2020/08/03/toulouse-il-insulte-le-juge-et-exhibe-son-sexe-trois-fois-lors-de-son-proces-9005831.php

Petite question : après l’énoncé de ce rébus nouvelle manière, serez-vous capables d’émettre une proposition, quant à la « provenance » de l’individu cabossé ???

Non, pas le moniteur tabassé, le « carencé »…

Vous avez dix minutes !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Ce contenu a été publié dans DJIHAD. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Insulter les juges pourtant cléments, et leur montrer son sexe, c’est signé !

  1. patphil dit :

    hélas encore une énième version du laxisme judiciaire, c’est désespérant.

  2. Laurent Droit dit :

    Sûrement un esquimau !!! :o)

  3. Hardy dit :

    Non mais attendez… c’est donc Rambo le boognoole? Ou un boxeur professionnel? Un contre un, a mains nues, c’est jouable non?

  4. zéphyrin dit :

    c’est encore une injustice, cet homme réclamait des soins suite à un gonocoque qui le faisait souffrir.. Personne ne le croyant, il s’est vu dans l’obligation de faire voir « l’objet de ses tourments »
    pourquoi tant de haine ? …

  5. POLYEUCTE dit :

    Une vraie Tête de Noeud !

  6. didile dit :

    C’est normal que Benjamin Griveaux fasse des émules .
    Pour avoir fait pareil que ce prévenu ,il a obtenu un poste important .Il va s’occuper de l’alimentation des jeunes .Bien sûr ,on croyait que c’était le rôle des parents et en particulier ,des mamans, mais Macron a anticipé les hurlements des féministes alors il a nommé un spécialiste désormais inoccupé.
    Et voilà que dans son tribunal ou dans sa cellule ,notre détenu s’est mis à rêver .Si ses performances suffisent à entrer dans l’entourage de l’Elysée ,en toute humilité ,il est prêt à faire le spectacle autant de fois qu’il faudra.

  7. PANDRE dit :

    C’est vrai qu’il y a de moins en moins de tôliers en France. Et pour réparer un individu cabossé, c’est autre chose qu’une bagnole! Mais la justice sait faire……………

  8. yvank dit :

    Allemagne : 3 ans de prison pour avoir tué 2 ados en les jetant sur les rails alors qu’un train arrivait. La justice a estimé qu’il n’y avait pas intention de tuer (www.Fdesouche.com). L’Allemagne semble avoir des Moretti à l’oeuvre dans ses rangs. Les ados jetés sur les rails n’ont pas été capable d’éviter le train? Ça vaut trois ans de prison aux gentils islamistes (je ne fait pas d’amalgame avec les deux ou trois islamistes qui penseraient que l’acte ne vaut pas quelques pucelles de plus dans le grand lupanar d’Allah).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *