Pour un maire musulman insulté, combien de Gaulois agressés par des muzz ?

Publié le 25 août 2020 – par  – 26 commentaires – 1 485 vues

Franchement, est-ce qu’il a l’air d’un « bougnoule, ce sympathique maire de Givors ?

Quelle horreur ! Mais quelle horreur !

Traiter un brave type de « bougnoule » sous prétexte qu’il se prénomme Mohamed, déjà ce n’est pas très élégant ; c’est même « pas bien » du tout chez les bobos bien-pensants… mais quand en plus il s’agit d’un maire, dûment élu démocratiquement, selon nos valeurs républicaines, c’est encore plus affreux !

Figurez-vous que le ci-devant (certains vont se retourner dans leur tombe) Mohamed Boudjellaba, éminent maire de Givors (69), a reçu un tombereau d’injures et de menaces dans une lettre anonyme…

… étourdiment écrite à la main, ce qui offre le plus grand espoir de retrouver « l’invectiveur », vu que les « hautes autorités » auxquelles l’insulté a fait appel ne manqueront pas de lâcher nos plus fins limiers aux trousses de ce malpoli qui, selon les termes mêmes de la pauvre victime, aurait carrément mis en péril la pierre angulaire du vivre- ensemble, fondement de notre république !

https://twitter.com/CEGivors2020/status/1297223817924939776

Rien de moins !

Vous noterez que l’insulté ne s’adresse pas à n’importe qui puisque, en plus de sa plainte au procureur et au préfet du Rhône, son tweet s’adresse également à la Licra, au MRAP, à Macron et à Darmanin…

Autrement dit, le gratin en matière de défense de ce fameux vivre-ensemble… celui que les stupides Gaulois s’emploient à respecter… à quelques exceptions près… rasant les murs pour ne pas provoquer ces hypersensibles que sont les musulmans en général, et les islamistes en particulier…

Hormis les plus courageux encore capables de s’opposer aux racailles issues précisément de cette « diversité » tant vantée par le système, au risque de se faire tabasser dans un rapport de forces toujours en faveur des agresseurs (susceptibles mais pas très courageux !)… dans l’indifférence générale, dont celle de l’État incapable de protéger ses concitoyens, lesquels, comme le souligne Cyrano, n’ont plus le choix qu’entre la lâcheté ou le panache suicidaire !

http://www.fdesouche.com/1416293-lyon-69-augustin-17-ans-violemment-tabasse-apres-avoir-voulu-defendre-des-femmes-harcelees-place-bellecour

Il n’empêche que le très estimé (par lui-même) nouveau ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin (ou Dardmalin pour les intimes) est profondément écœuré…

Je n’ai pas souvenance de ce même état chez lui, à chaque tabassage de jeune Gaulois ayant voulu se porter au secours de jeunes filles en péril, face à des racailles, ni de ceux qui sont agressés, et souvent tués chez eux, par les potes des précédents !

En même temps, s’il « ne laisse rien passer », à l’identique du masque pour se protéger et protéger les autres du Covid, qui enregistre, paraît-il une très forte augmentation journalière, précisément depuis qu’il est obligatoire (mouarf !), les racistes (qui ne sont pas ceux qu’il croit) ne risquent pas grand-chose, hormis mourir de rire !

Sincèrement, à moins d’être doté d’une mauvaise foi caractérisée, ou plutôt d’un parti pris contestable (pour ne pas heurter la « sensibilité religieuse » de certains)… il semble d’une évidence aveuglante que les « faits divers » quotidiens, relatés par les médias d’État, s’appliquant à en exclure prénoms, religion et provenance, de leurs auteurs… ce qui du coup les désigne encore mieux, proviennent toujours de mêmes fripouilles obéissant à leur unique foi et loi : exterminer les mécréants !

Aucun pratiquant des autres religions n’est ainsi incité par ses propres pairs à tuer tous ceux qui ne croient en rien ou en d’autres dieux ; il est donc aisé de conclure qui sont les auteurs, à chaque nouvel égorgement, viol, tabassage à dix contre un… surtout quand ils sont accompagnés du véritable cri de guerre qu’est leur « Allahu akbar »… lequel est hélas de plus en plus toléré officiellement par les indignes autorités, quasiment aussi lâches que ces assassins !

Alors qu’on cesse de vouloir nous tirer des larmes chaque fois qu’un de ces représentants officiels, se prétendant citoyen français, mais ne ratant jamais une occasion de mettre en avant sa communauté, voudrait nous faire croire que ce sont les musulmans qui sont en permanence insultés et agressés par les Français d’origine.

Ici, le simple fait que l’élu insulté parle du respect des élus « dans leur diversité » prouve que c’est bien cette question de diversité qui lui semble importante ; or, que l’on soit breton, bourguignon ou basque… on est avant tout français… c’est ce que devrait ressentir ce maire s’il était censé représenter ses concitoyens français… Alors qu’en fait il réagit plutôt en représentant d’une communauté qui se trouverait forcément insultée dans son ensemble.

Mais où sont donc passés vos cris d’orfraie, Monsieur le maire, quand un citoyen gaulois se fait tabasser par plusieurs de vos « frères », justement dans votre département ? Il ne me semble pas vous avoir entendu… pas plus que vos semblables, dans les mêmes circonstances, bien plus nombreuses dans le sens insultes ou agressions en provenance de la « diversité » contre les Français, plutôt que l’inverse… que vous vous empressez pourtant chaque fois de bien monter en épingle, afin d’inverser les rôles et d’endosser celui de victime !

Désolée, M’sieurs-dames, mais pour moi, le compteur des insultes à caractère racial est carrément impossible à stopper concernant celles adressées aux citoyens gaulois… alors que pour dénombrer celles qui ciblent votre communauté, pourtant grossies artificiellement selon vos pleurnicheries habituelles, elles pourraient se compter sur les doigts, sans besoin de compteur !

Alors quand on vous entendra réagir avec violence contre le comportement inadmissible de vos coreligionnaires envers les citoyens français, autres que « de papiers » ; ceux que vous avez du mal à désigner autrement que par « céfrans » ou autres gracieusetés… quand vous cesserez de dire que vous vivez en France (avec tous les avantages, véritable raison de votre présence) mais que votre cœur bat uniquement pour votre pays d’origine… alors nous pourrons réellement vous considérer comme acceptables pour le vivre-ensemble dont on nous soûle, mais qui n’est que votre volonté de nous faire vivre chez nous, comme chez vous, selon vos coutumes !

Question subsidiaire : en quoi le terme de bougnoule adressé à un maire serait-il plus inacceptable que les nombreuses insultes qui fleurissent sur les réseaux sociaux, à l’égard des Français… de même qu’envers ceux qui ont le malheur de croiser une racaille islamisée ?

Fastoche : le premier fait partie d’une espèce protégée par nos dirigeantsqui s’imaginent pouvoir conserver le pouvoir en le partageant avec les musulmans (grosse rigolade pour ceux qui savent très bien que ces derniers veulent le pouvoir pour eux seuls !) ; les seconds bénéficient à peu près du même respect que les moutons destinés à l’abattoir… selon les visées de mondialistes maudits, drivés ici par Macron !

Alors c’est vrai, j’aurais bien versé quelques larmes sur votre pauvre sort, mais hélas je suis actuellement en rupture de stock… et à cause du Covid qui complique lourdement le quotidien de chacun, je n’ai aucune idée de ma prochaine livraison.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

http://www.fdesouche.com/1416139-givors-69-traite-de-bougnoule-et-menace-de-mort-le-maire-mohamed-boudjellaba-porte-plainte

Ce contenu a été publié dans COUP DE COEUR. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *