Parisiens et Marseillais vont-ils se soumettre à Macron-Véran ?

Quel mal se donnent les félons, pour peaufiner la ruine de la France !

Il faut vraiment faire attention à tout ce que l’on dit, que ce soit ou non du second degré… car de nos jours où les cerveaux sont fatigués d’une trop grande consommation d’informations 24 h / 24, il est très facile de comprendre une info de travers.

Exemple :

Ce matin un ami me demande si j’ai entendu l’intervention de notre très estimé ministre de la Santé hier soir, je réponds : j’ai juste entendu un vague condensé…

Et l’ami en question de rétorquer, super étonné : ah bon, il a dansé aussi ???

Bon, je savais que cela vous ferait bien rigoler, mais c’est justement l’exemple en or pour vous recommander de veiller à être toujours bien compris, car il s’en faut parfois de peu pour entacher « une réputation pourtant impeccable », uniquement à cause d’une notion de vocabulaire qui n’est pas perceptible à l’oreille.

Heureusement que cela restera entre nous et ne parviendra jamais aux oreilles du sensible Véran, déjà super déboussolé par les mesures drastiques qu’il est obligé de nous infliger, bien évidemment à l’insu de son plein gré…

Il me semble d’ailleurs qu’après l’écriture inclusive, nos têtes pensantes du camp du bien, devraient bien se pencher sur les quiproquos auditifs à cause de nuances orthographiques, impossibles à détecter à l’oreille…

En même temps, comme dit toujours notre très aimé chef d’Etat (j’ai bon là ?) le danger va finalement se raréfier de lui-même, puisque de plus en plus, nous n’aurons plus le droit d’aller, au restau, au théâtre, au cinéma, au music-hall… (liste non exhaustive) … pour le moment, surtout à Marseille… (à cause du Pr Raoult qui s’obstine à énerver nos dirigeants avec son traitement qui  guérir des gens, avant même  la mise au point du vaccin de Big Pharma qui sera obligatoire sous peu)… et un peu seulement à Paris (Hidalgo a dû négocier avec les hautes « zautorités »).

Comme toujours il ne s’agit que d’une période de 15 jours, mais désormais tout le monde est bien convaincu que le virus est toujours là, embusqué un peu partout, prêt à fondre sur nous à la moindre inattention… et que passé ce délai nos « zélites » auront trouvé « le » nouveau prétexte pour un nouveau serrage de vis, encore plus fort, obligatoire, et étendu à d’autres zones en danger !

Pour Marseille ça tombe doublement mal, car déclarée « ville ouverte » aux pauvres migrants que nous livrent les ONG, régions, départements, Etats et UE… tellement généreux avec l’argent du contribuable, notamment via le « Aylan Kudi », du nom du gamin dont la mort avait été instrumentalisée en 2015, navire de l’ONG allemande Sea-Eye, en route vers les côtes françaises après avoir secouru quelque 130 migrants en mer Méditerranéeavec la bénédiction de Saint-Macron ! 

https://resistancerepublicaine.com/2020/09/23/marseille-aux-mains-des-gauchos-appelle-les-navires-avec-migrants-a-accoster-chez-nous-dorenavant/?

Les nouvelles règles « de sécurité » vont-elles s’appliquer également à tous les nouveaux venus, essentiellement clandestins, ou vont-ils d’emblée en être exemptés… comme bien d’autres choses… alors que question mesure d’hygiène ils n’ont pas l’air d’être au top, si l’on considère que certaines maladies oubliées, sont à nouveaux « en action » précisément depuis les arrivages sauvages d’immigrés clandestins… Moi je dis ça, je dis rien…

Pourtant c’ est bien connu que tous ces pauvres gens, incapables de se révolter dans leurs pays d’origines contre des conditions de vie inacceptables, s’attendent à être accueillis, nourris, logés… et distraits… selon la pub qui leur a dument été faite par ceux qui veulent la mort des pays civilisés, en les noyant sous des marées de sauvages intransigeants…

D’ici à ce qu’on se retrouve avec une nouvelle mutinerie de sans-papiers, aux exigences violentes, bruyantes, et impatientes, avec grande manifestation, marche vers Paris… ça nous pend au nez !

Enfin surtout aux Marseillais, qui ont déjà leur content d’envahisseurs… mais vraisemblablement de leur plein gré, puisqu’ils s’obstinent à voter pour des élus estampillés « je suis migrants » … tel le généreux Benoît Payan, remplaçant du maire de Marseille malade, qui se précipitera ventre à terre pour accueillir les « p’tits nouveaux ».

Avec les troquets et les restaus fermés, où vont-ils se retrouver tous ces « écorchés de la vie » au point de n’être responsables de rien ; comment vont-ils pouvoir prendre leur thé à la menthe « comme là-bas dis-donc » … et surtout qui vont-ils bien pouvoir trucider si tout le monde est confiné chez soi, privé de sorties, et donc rivé devant sa télé ?

Ils y pensent à cela, les grands décideurs de Paris ? Pas sûr !

Et que vont dire nos grands révolutionnaires, vont-ils se rebeller ? Pas sûr non plus !

Renaud Muselier, président de la Région Sud, a réagi dans un communiqué ce mercredi soir, avant de se coucher, comme d’habitude…

« C’est un quasi-reconfinement pour la Métropole d’Aix-Marseille, j’en prends acte mais je le regrette.«  dénonçant une décision « prise sans aucune concertation, de façon unilatérale. »

C’est violent comme réaction… mais plutôt bref, et surtout sans suite !

https://www.nicematin.com/faits-de-societe/cest-un-quasi-reconfinement-renaud-muselier-reagit-apres-les-annonces-dolivier-veran-576966

Le grand « insoumis » Jean-Luc Mélenchon ? Ah ben non, ma pauv’dame, l’est ben trop occupé à faire respecter sa personne (qui est sacrée) des « selfieurs » malappris qui le serrent de trop près… et que certains osent même toucher (sacrilège !).

En plus, il s’en fout Méluche ; du moment qu’on accueille de quoi submerger les blonds aux yeux bleus qui le mettent mal à l’aise… le reste ce n’est pas son problème !

Les commerçants alors ? Du moins ceux qui n’ont pas déjà mis la clef sous la porte, après la baisse de leurs revenus dus à la pandémie et toutes ses suites et rebondissements…  A voir, mais rien n’est sûr non plus…

Restent les racailles des quartiers Nord, et là, on sait qu’on peut compter sur eux, dès qu’il est question de désobéissance et de narguer l’autorité… sauf qu’en fait, comme c’est leur attitude générale, on ne voit pas très bien en quoi cela gênerait le pouvoir, habitué à regarder ailleurs avec précaution, à chaque incartade… histoire de ne pas être obligé de sévir…

Du coup, je plussoie (de plussoyer) donc totalement la conclusion de Christine Tasin sur Résistance Républicaine :

« Tant que les Français ne seront pas dans la rue, ça continuera… Qu’on se le dise. »

D’accord, mais… avec ou sans masque ?

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

0

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*