Quand deux crétins gauchistes rêvent de stopper la « droitisation des plateaux télés » !

De Lagasnerie, De Villers : deux bouffons gauchistes, payés avec nos impôts !

Est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer ce que sont finalement les « valeurs de gauche » ???

Parce que j’avoue qu’avec les récentes sorties de quelques olibrius se prétendant précisément de gauche, il y a contradiction totale avec ce que je croyais ; encore que le doute se soit installé chez moi depuis déjà « un certain temps » (comme le fût du canon… pour ceux qui se souviennent du célèbre sketch de Fernand Raynaud) !

En cause aujourd’hui deux individus, aussi stupides que pleins de morgue, d’une part en raison de leur « profession », mais aussi parce qu’osant se draper de la sublime étiquette dite « de gauche » cela leur semble suffisant pour se donner automatiquement des gages de bonne foi et d’honnêteté… alors que chaque jour, ceux qui ne sont plus que de vils « gauchiasses », nous prouvent le contraire par leurs déclarations, malheureusement souvent suivies d’effets !

Et ce n’est surement pas un hasard si ces deux connards de compétition, officient sur « fRance Inter », chaine du service publique (me semble utile de le souligner, car de nos jours, cela ne semble plus flagrant sur leurs ondes !) l’un en tant qu’invité, l’autre en tant qu’employée… donc les deux rémunérés avec nos impôts !

Le premier, roulant les mécaniques parce qu’il affiche un titre de « sociologue de gauche » (le camp du bien !) se nomme en toute modestie, Geoffroy de Lagasnerie, que l’on a très vite envie de modifier en « Lagacerie » après seulement quelques instants d’écoute du désagréable débit de mitraillette qu’il utilise pour nous offrir ses idées, forcément intelligentes !

D’ailleurs afin de vous épargner la diction essoufflante de ce bouffon, je ne vous soumet qu’un seul extrait vidéo… la suite en écriture :

https://twitter.com/i/status/1311202631554158594

Autres extraits des enseignements de ce cuistre, champion du monde d’inversion des valeurs, dans un véritable récital de poncifs aussi ridicules que lui :

« “J’ai été jeté dans un monde où il y a des gens qui votent plus à droite que moi. Je ne vois pas pourquoi je devrais subir leurs lois”.

« Les gens de ma génération, ça fait 40 ans que nous vivons sous la droite et on en peut plus. Il y a un sentiment d’étouffement politique ».

« Les jeunes ont des cerveaux malléables (…) Oui, c’est ça, c’est les jeunes, les étudiants, les lycéens, les collégiens (…) En s’adressant aux jeunes, on peut produire des transformations plus effectives ».

« La politique, c’est de la démographie. Le cerveau de Macron a été formé il y a 20 ans, et aujourd’hui nous vivons il y a 20 ans ».

« Quand vous faites régner une politique, qui, au nom de la santé, s’appelle Travail Famille Patrie, vous rentrez dans un mood (ambiance) pas très sympathique »

Pour résumer : cette nullité crasse, se prétendant « sociologue », est tout simplement :

– contre le débat !

– et veut rétablir la censure pour que les idées justes (les siennes !) prennent le pouvoir sur les idées injustes (celles des autres, bien sûr !)

Alors que c’est précisément l’inverse, depuis que les gauchistes d’opérette se sont emparés du pouvoir, via Mitterrand, Hollande, et Macron (même s’il prétend le contraire parce que conduit par les financiers, c’es le même en pire !).  

Il est au courant le pseudo sociologue, que la pandémie de Coronavirus est tombée pile poil pour sauver Macron et ses troupes des manifestations qui menaçaient de continuer (Gilets jaunes, Retraites, Personnels soignant…) paralysant son pouvoir, lequel s’apparente davantage à une simili-dictature plutôt qu’à une démocratie, lui fournissant ainsi un magnifique prétexte pour embastiller les citoyens pendant des semaines, puis, aidé des médias à sa botte, de les maintenir, à peine dé-confinés, dans un climat anxiogène, augmentant de jour en jour, en constante contradiction avec la vérité soutenue par de vrais scientifiques, contrairement à tous les bouffons invités à l’exprimer sur les antennes de la propagande d’état ?

Et finalement, reprenez-moi si je me trompe : hormis dégommer tous les principes et valeurs humaines, ayant présidé à la vie sociale depuis des lustres, lesquels ont toujours fait office de progrès… qu’est-ce qu’il propose de concret et surtout de positif ce pauvre guignol, se situant réellement tellement à gauche qu’il ne tardera pas à tomber dans l’abîme de l’oubli… Rien !

Nullement étonnant alors de constater qu’immédiatement ses idées ont été qualifiées « d’inspirantes » par Hidalgo (qui rime avec Dingo, voir plus bas son nouveau délire), celle qui malgré tout le mal déjà fait à Paris, vient d’être réélue pour continuer encore pendant cinq ans, son travail incessant de sape, non seulement des rues, quartiers, arrondissements… mais aussi de ses habitants, travailleurs, touristes… en digne « con-sœur » frapadingue de l’abruti cité plus haut !

Ce qui lui vaut aussitôt de sympathiques interrogations et commentaires sur le site « arrêt sur images ».

https://www.arretsurimages.net/chroniques/le-matinaute/lagasnerie-les-inspires-et-les-effares

https://twitter.com/publicsenat/status/1310917600306778113

J’aimerais bien savoir ce qu’elle fume parce que ça a l’air d’être super efficace… pour déconner !

Toujours sur cette merveilleuse radio publique, orientée à gauche toutes, comme tous les médias publiques…officie également une simili journaliste dont les derniers délires méritent qu’on s’y arrête un instant… enfin, surtout les plus forts psychologiquement, capables de résister à tant de monumentale connerie, doublée de méga mauvaise foi, sans tomber illico dans une sévère dépression !

Sonia Devillers donc, journaleuse à Rance Inter, décide ni plus ni moins de contrer « la droitisation des plateaux de chaînes d’info en continu », en sommant le patron du CSA, gendarme du PAF, de lutter contre l’invasion de ceux qu’elle nomme avec mépris « les gens » (on se demande chez qui elle a bien pu trouver cette expression ?).

Les gens se font entendre à droite. Le CSA doit les faire taire, décrète la bouffonne !

Elle a osé demander au patron du CSA, de comptabiliser le temps de parole des personnalités de droites. « Autour de ces plateaux, ce ne sont ni des militants, ni des soutiens, ni des patrons de partis, ce sont des éditorialistes, des Michel Onfray, des Zineb El Rhazoui, des Jean-Claude Dassier, des Rokhaya Diallo, des Gabrielle Cluzel… Et ces gens-là ne sont pas encartés, pourtant leur parole est éminemment polémique et politique », a-t-elle énuméré, prenant soin de mentionner Rokhaya Diallo, seule intervenante de gauche dans la liste.

https://twitter.com/i/status/1310509782319747073

Un culot pareil, c’est littéralement effarant !

Ce qui lui vaut la réponse ironique de l’avocat G-William Goldanel

« Il y a peut-être une droitisation des chaînes infos mais que dire de l’écrasante hégémonie de la gauche dans les médias de service public ? Je suis pour le pluralisme imposé par le CSA s’il s’étend a France Inter », a abondé, également sur Twitter, la journaliste du Figaro Eugénie Bastié

Il fait quoi le super héros (ou héroïne) destiné à nous délivrer définitivement de tous ces cancrelas se prenant pour des dieux ? Cela fait un bail qu’on l’attend !

De toutes façons on ne sait même pas qui s’est, puisque Donald Trump, Vladimir Poutine, Viktor Orban… sont déjà pris… Qui alors pour sauver la France ?

Au secouuuuuuurs !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Sources :

https://www.fdesouche.com/2020/09/30/geoffroy-de-lagasnerie-sociologue-de-gauche-je-suis-contre-le-debat-il-faut-retablir-de-nouvelles-formes-de-censure-dans-lespace-public-pour-que-les-idees-justes-prennent-le-pouvoir-sur/

https://www.valeursactuelles.com/societe/video-une-journaliste-de-france-inter-somme-le-patron-du-csa-de-lutter-contre-la-droitisation-des-plateaux-de-television-124076

Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *