Hommage à Samuel Paty : sur 400 invités, combien d’islamo-collabos ?

 

Aujourd’hui, « les bonnes âmes » qui nous gouvernent, avaient décidé que le décapité, Samuel Paty aurait des obsèques nationales et qu’une cérémonie d’hommage lui serait rendue… avec tout le gratin, dans la cour de la Sorbonne, selon la demande de la famille.

Avec beaucoup d’à-propos, le chef de l’Etat arborait un masque noir (deuil oblige) ; quelle délicatesse chez l’un des principaux responsables de ce crime, dont les mains sont pleines du sang des victimes tombées sous les coups des islamistes !

            https://www.youtube.com/watch?v=Qp_J4iSbqCc

Ils sont venus, ils sont tous là… me donnant immédiatement envie de hurler, de griffer, de mordre… devant tant de monstrueux culot, de foutage de gueule, envers le peuple de France, et plus particulièrement en ces circonstances, d’une famille, d’amis, de collègues, du supplicié, tous meurtris à cause de leur incompétence, leur rouerie et leur abject dessein.

« Ils », ce sont tous les hypocrites, les salopards, les manipulateurs politicards professionnels (incapables d’autre chose que les magouilles politiciennes), réussissant toujours à se tirer des pires mauvais pas, qui osent aujourd’hui, venir imposer leur présence, non seulement aux proches de Samuel Paty, mais à l’ensemble des citoyens français qui subissent depuis des années les exactions de l’islam (et non pas de l’islamisme, Mr Macron !), et doivent en plus se taire, sous peine d’être trainés devant les tribunaux, accusés d’incitation à la haine, quand ce sont les adorateurs d’Allah qui tuent encore et toujours !

Après avoir pour la plupart participé à la destruction de notre magnifique Enseignement scolaire, jadis si loué et montré en exemple : après avoir, par leur politique d’accueil infernal de sauvages à l’opposé de nos valeurs, imposé aux enseignants, des classes où sous prétexte de ne pas stigmatiser, il fallait subir et ne pas punir, préférer le dialogue aux brimades, accepter leur différences (quand eux ne supportent pas les nôtres…) bref, s’écraser devant les petits caïds de banlieue qui à défaut d’autre chose, ont très vite appris qu’en raison de la pleutrerie de nos dirigeants, exigeant qu’on ne fasse pas de vagues… ils pouvaient dont se permettre de pousser chaque jour le bouchon un peu plus loin… Après toutes leurs lâchetés devant l’ennemi, qu’ils pensent avoir apprivoisé, ce jour nous enterrons une de leurs victimes, et ils ont l’arrogance de se pavaner avec la duplicité qui les caractérise tous !

Car si aujourd’hui, en 2020, le monde entier doit partager notre sidération devant la décapitation en pleine rue d’un enseignant qui, plus courageux que certains de ses collègues, avait choisi, malgré sa peur, d’enseigner à ses élèves « la liberté de penser et d’expression », c’est uniquement de leur faute à tous ces fieffés hypocrites !

Dégoulinants de fausse compassion, arborant leurs airs les plus faux-culs, que ce soient les membres du gouvernement actuel, du précédent, de ceux qui se sont succédés aux commandes après de Gaulle, pour mieux dérouler le tapis rouge à l’islam…ils sont là, sans vergogne, fiers d’être en « représentation nationale » !

Voir une Anne Hidalgo, gonflée d’importance, arborant son écharpe tricolore (qu’elle déshonore chaque jour un peu plus !) me mène aux bords de l’hystérie.

Voir parmi les « V.I.P. »  Hollande, Clémentine Autain, Ali Juppé en personne, et tant d’autres félons, tel un Manuel Valls, qui avait proclamé sans honte « qu’il allait falloir s’habituer à vivre avec la menace terroriste » … paroles d’incompétence, de renoncement devant l’ennemi !

Que fait-il là, ce traitre professionnel, un coup je suis Français, un coup je suis Espagnol… selon le sens du vent, mais toujours présent, n’ayant aucunement l’intention de renoncer ! Lui particulièrement me donne des envies de meurtre !

Voir tous ces fourbes est au-dessus de mes forces ; je n’arrive pas à comprendre comment les parents de Samuel Paty, comme ceux de tant de victimes avant lui, peuvent tolérer la présence de tels monstres de perfidie… à moins qu’ils n’aient pas encore compris jusqu’où peut aller leur félonie !

Un père exemplaire comme Patrick Jardin, devait suffoquer devant ce qui lui rappelait son propre deuil, et son courage devant le minus Valls pétris d’orgueil et de mépris envers le peuple.

Car derrière ses beaux discours grandiloquents, est-ce que Macron a enfin donné ordre de fermer nos frontières afin de stopper immédiatement le flot ininterrompu de migrants, dont la très grande majorité est islamiste… et parmi lesquels se trouvent de très nombreux assassins en puissance ?

Certainement pas !

Faut-il qu’enfin l’un d’entre eux s’en prenne à l’un (ou l’une) de ces cafards, pour qu’ils cessent enfin de courber l’échine ?

Ils sont tous incapables d’éprouver de la honte car ils n’ont aucune conscience ! Sinon il y a longtemps que le remord les aurait rongés, et poussé aux dernières extrémités.

Mais a-t-on déjà vu un politicien contemporain se suicider ?

Hormis les faux suicidés du temps de Mitterrand, il me semble bien que NON ! CQFD.

Pourtant cet étalage d’hypocrisie de nos prétendues élites, ne fait que répondre à ceux à qui ils ont laissé la bride sur le cou ; les imams, dont personne ne vérifie leurs enseignements-bourrages de crânes, même si de temps en temps, histoire de faire croire « qu’on fait quelque chose », on ferme une ou deux mosquées… pour mieux laisser en paix les milliers d’autres poussant sur notre territoire comme des champignons !

https://www.youtube.com/watch?v=9yprh0DIXVE

Mais de quoi se plaindre, le décapité a eu droit à une magnifique cérémonie d’hommage, il a reçu la Légion d’Honneur à titre posthume (ça lui fait une belle jambe !) et les palmes académiques ; et son petit garçon âgé de cinq ans va devenir « pupille de la Nation », foi de Jean-Michel Blanquer !

https://www.bfmtv.com/politique/le-fils-de-samuel-paty-va-devenir-pupille-de-la-nation_AN-202010210054.html

Avec tout cela, « ils » s’achètent une conscience tranquille à bas prix les félons !

Heureusement, avant la prestation du guignol national, quelques proches prendront la parole pour de vrais hommages :

https://www.youtube.com/watch?v=rVKwOc2Er-k

https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2522271-samuel-paty-la-ceremonie-d-hommage-a-la-sorbonne-en-direct-video/

Et enfin, alignant les phrases bateaux comme à son habitude, le grand maitre va nous offrir son texte d’hommage à celui à qui il n’a pas permis de rester en vie, et qui dès demain oubliera toutes ses promesses, pour s’en retourner à ses manigances d’enfermement et de couvre-feu… fort de la stupidité d’une partie des citoyens, incapables de voir ce qu’il prépare pour bientôt !

Dans ce replay du discours du plus sournois de nos présidents de la République, « France 24 » annonce :

Emmanuel Macron a dénoncé « les lâches » qui ont livré Samuel Paty « aux barbares »…

Qui pourrait croire que dans un moment d’égarement, il fait son mea culpa ?

Peu de risque de le croire pour un grand nombre de citoyens avertis, certainement… pourtant sous la vidéo figure un commentaire le remerciant pour ce « magnifique hommage ». Révoltant de niaiserie !

https://www.youtube.com/watch?v=HjAC5eWaZG0

Je l’avoue, je n’ai pas pu donner à cette cérémonie, l’attention et le recueillement qu’elle méritait, trop en colère contre l’armée des fourbes ; mais je n’ai besoin de personne pour plaindre ce jeune prof, son petit garçon qui ne pourra jamais connaitre la fierté de son papa à chacune de ses réussites… et encore moins des simagrées de ces Janus de bas étage.

Demain sera un autre jour… en attendant la prochaine manifestation de ceux dont certains ont encore l’aplomb de se dire victimes… et se plaindre, comme après chaque attentat !

https://www.youtube.com/watch?v=Xhs5keu5OiQ

Sans commentaires !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

0

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*