Sur “Brut”, Macron a livré ses policiers aux racailles et aux gauchistes !

Nos zélés élites comptent bien faire perdurer la terreur qu’inspire le Covid 19 (je persiste à le considérer comme masculin !) tout le temps qu’il leur sera nécessaire pour vacciner un maximum de crétins, décérébrés pour cause d’overdose de BFM et Cie ; prioritairement les gus se baladant masqués « en plein air » !

Pourtant c’est tout autre chose qui m’inspire une inquiétude grandissante : la manifeste incapacité de nos prétendus « services d’ordre », à mettre fin aux échauffourées qui se produisent régulièrement, chaque fois que quelque chose ne plait pas à des minorités gauchistes agissantes !

Car autant on a pu voir avec quelle célérité, les mêmes ont sauvagement et cruellement attaqué les Gilets jaunes, dont le nombre et les légitimes revendications, indisposaient les bouffons du pouvoir… autant ils semblent sans effets, face aux racailles d’extrême gauche et les prétendus antiracistes sautant sur la moindre occasion pour casser, brûler, détruire… tout ce qui se présente à eux !

Ainsi les manifestations qui se déroulent ces derniers jours, contre la loi « sécurité globale » qui indispose tant ces abrutis, parmi lesquels j’imagine, bon nombre a voté pour Macron (et son régime dictatorial prévisible) pour parer au danger du RN arrivant au pouvoir !

On peu aisément remarquer, alors que la comédie dure depuis plusieurs jours, que pendant les affrontements de ce samedi, tant à Paris que dans les régions, aucun flash-ball, aucune lance à eau… généreusement utilisées contre les G.J. n’apparait sur les différentes images et vidéos ! POURQUOI ?

Pourquoi les forces de l’ordre ne répliquent pas avec la même violence ? Si ce sont les ordres venus de leur hiérarchie, c’est peut-être le moment de revoir le sens de leur engagement, avant d’y laisser leur vie, comme trop de leurs collègues déjà !

https://youtu.be/0AZSNcK4v7g

https://francais.rt.com/france/81471-violences-paris-regions-lors-manifestation-contre-loi-securite-globale

https://www.fdesouche.com/2020/12/05/paris-la-marche-des-libertes-contre-la-loi-securite-globale-degenere-serieusement-direct/

Notez que ce redoublement de violence à l’égard des policiers, survient tout juste après le scandaleux interview-brûlot que sa majesté Macron a accordé au média en ligne « Brut » (*), où parmi les sujets abordés, il a une nouvelle fois outrepassé sa fonction de président en titre, pour un numéro ressemblant à s’y méprendre à un début de campagne… bien que parmi ses nombreuses hypocrisies il prétende n’avoir pas encore décidé s’il se représenterait en 2022 !

Sur Twitter, Marine Le Pen résume assez bien l’essence même du discours, du moins le passage qui a bien mis le feu aux poudres, livrant les policiers en pâture aux antiracistes vendredi, puis aux gauchistes survoltés samedi !

https://www.bvoltaire.fr/macron-chez-brut-plus-communautariste-que-jamais/?

https://www.bvoltaire.fr/policiers-laches-par-macron-le-vendredi-sauvagement-attaques-par-lextreme-gauche-le-samedi-et-apres/?

Déjà le choix d’un média principalement destiné aux jeunes, en dit long sur ses intentions maintenant qu’il pense avoir définitivement réglé le problème des « vieux », grâce au virus à qui il donne un sérieux coup de main pour les faire disparaitre définitivement ; les jeunes, les noirs et les musulmans étant son éternel credo… en attendant les robots !

Si nous étions encore réellement dans un Etat de droit, et si les Français n’étaient pas si anesthésiés par les incessantes perfusions de mensonges officiels, les maintenant dans une sidération paralysante, cet interview vaudrait à son auteur une arrestation immédiate !

Mais nous sommes en 2020 sous la gouvernance macron, où les citoyens scandalisés par la dictature qui ne dit pas son nom, se contentent de râler à domicile devant leur télé, et répugnent à descendre dans la rue… laissant ainsi la place aux racailles agissantes !

Il ressort donc que les policiers sont légitimement mécontents, notamment sur l’annonce de l’ouverture d’une nouvelle « plateforme pour signaler les discriminations » qui existe déjà (4.792 signalements en tout genre ont été effectués sur la plate-forme IGPN en ligne, durant l’année 2019, selon les chiffres officiels).

Parmi les propos inacceptables du président, une accusation déguisée ne passe pas auprès des policiers… comme on les comprend : « lorsqu’on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé » !

Qu’est-ce qu’il en sait, lui qui s’est terré dans son bunker élyséen à l’approche des G.J. et qui ne se déplace jamais sans son armée de gardes du corps !

Avec raison, les syndicats policiers répondent :

« Les policiers ne sont pas votre variable d’ajustement… reçus à l’Élysée le 15 octobre, lâchés le 4 décembre. » « Il semble beaucoup plus simple d’accuser les policiers que de reprocher aux politiques des cinquante dernières années d’avoir cloîtré des populations dans les banlieues »

Appelant dans foulée à « ne plus faire de contrôles d’identité », ce qui, comme toujours chez les organisations syndicales, n’est qu’une demi-mesure de manière à ne pas se fâcher définitivement avec le pouvoir !

En effet cette mesurette aurait pour conséquence de livrer encore plus le pays aux racailles, alors qu’il serait bien plus productif, par exemple, d’appeler l’ensemble des forces de police à ne plus servir ce pouvoir putride dans ses atteintes à la liberté des citoyens, les enfermant et les tenant en laisse pour des sorties réglementées !

Que les policiers arrêtent de faire du zèle en appliquant à la lettre les directives du dictateur Macron, et cessent immédiatement de verbaliser les citoyens sans masque et/ou autorisation de sorte, fussent-ils septuagénaires ou plus, ils en seront grandement appréciés !

La police avec nous !

Sans cet impôt déguisé que sont les inacceptables parce qu’illégales, amendes, le pouvoir devrait revoir rapidement sa stupide copie… d’autant plus qu’une telle attitude verrait immédiatement la vindicte populaire abandonner les policiers, pour se tourner enfin vers les vrais responsables : Macron et ses donneurs d’ordre, ainsi que tous leurs esclaves obéissants… parce que dûment achetés !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

(*) Brut est un média en ligne français fondé en novembre 2016…  À destination principalement des jeunes, Brut est essentiellement diffusé sur les réseaux sociaux et uniquement sous format vidéo.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Brut_(m%C3%A9dia)

https://www.ladepeche.fr/2020/12/04/direct-suivez-linterview-demmanuel-macron-a-brut-9238209.php

0