Dictature : Fourtillan libéré, Perronne sanctionné par Hirsch

Ces deux hommes sont dangereux… ils osent préférer les malades, à la doxa dominante !

 

Deux nouvelles saisissantes ce matin, qui ne manqueront pas de vous laisser perplexe, bien que pouvant être lues sous l’angle de l’espoir

Tout d’abord, si j’ai bien tout compris, il semblerait que l’on guérisse bien plus vite de la folie que du Coronavirus !

Concernant la folie, Il y a bien quelques exceptions, comme le fou furieux destructeur de notre Nation, diagnostiqué « dangereux psychopathe » par un psy italien, lequel est sans doute devenu « mondialement connu » depuis sa vidéo de 2017

En revanche, le Professeur Fourtillan a réussi à terrasser sa folie en un temps record, inconcevable chez nos amis Russes, du temps des grandes purges pour éliminer les opposants au pouvoir… qui restaient donc des années au trou.

Pour le Professeur Fourtillan, c’est terminé, il vient d’être libéré !

Peu importe de savoir si le juge des libertés et de la détention, a pris peur devant les levées de boucliers et manifestations citoyennes  après l’enfermement du professeur, ou s’il est simplement un homme honnête effectuant son travail avec droiture (ça existe encore heureusement) toujours est-il que ce jeudi 17 décembre, il a considéré que Jean-Bernard Fourtillan n’avait plus sa place dans un hôpital psychiatrique… (si tant est qu’il l’ait eu un jour, mais ça c’est juste une réflexion personnelle !).

https://www.youtube.com/watch?v=YOu0WSF6PbU

https://www.midilibre.fr/2020/12/17/uzes-jean-bernard-fourtillan-est-libre-et-a-quitte-lhopital-psychiatrique-9263728.php?

Sans doute ce professeur, déjà considéré comme un trublion par son accointance avec le Professeur Joyeux, un autre réfractaire à certains vaccins, (radié pour des propos controversés sur la vaccination, puis réintégré), était recherché pour ses travaux, prétendus illégaux parce que secrets, contre la maladie d’Alzheimer, et de traitements expérimentaux donnés à des malades (dont aucun ne semble y avoir succombé !) avait considérablement aggravé son cas par un crime de haute majesté… en intervenant dans le film HOL-UP !

https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/sante-publique/pr-henri-joyeux-je-suis-pour-la-vaccination-je-ne-suis-pas-anti-vaccins

On sait à quel point les grands pontes de la science et de la médecine, sont sourcilleux dès qu’un péquin ose leur opposer un avis différent, surtout lorsqu’il s’agit comme actuellement, de pointer du doigts les « accommodements déraisonnables » de certains d’entre eux avec certains laboratoires, lesquels disposent d’un budget impressionnant, capable de détourner un esprit droit et honnête… alors que dire de ceux déjà totalement dépourvus de probité…

Pour l’heure donc, nous pouvons nous réjouir de l’annulation de cette incarcération arbitraire en milieu psychiatrique… même si très vite un nouveau scandale éclate, émanant des mêmes !

Qu’à cela ne tienne, le système s’est immédiatement trouvé une autre cible (histoire peut-être, de laisser refroidir un peu la fronde hystérique contre le professeur Raoult), en la personne du professeur Christian Perronne qui vient d’être démis de ses fonctions par le directeur général de l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris) Martin Hirsch en personne… pour des propos considérés comme indignes de la fonction qu’il exerce, et qui pour faire bonne mesure, dépose plainte devant l’Ordre des médecins !

https://www.francetvinfo.fr/sante/hopital/ap6hp-christian-perronne-est-demis-de-ses-fonctions-pour-des-propos-indignes-de-la-fonction-qu-il-exerce_4223433.html

Mais n’allez surtout pas croire que l’Hôpital de Garches a fermé pour empêcher le professeur de parler, lui qui est un des soutiens de l’hydroxychloroquine et caution médicale du documentaire Hold Up, et qui en juin dernier a osé signer un pamphlet intitulé « Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise » ?

Puisque RTL vous dit que c’est faux, c’est un pur hasard et c’est tout !

Non, cet hôpital a fermé, en pleine crise sanitaire et comme tant d’autres depuis des décennies malgré les annonces mensongères des politiciens, c’est juste parce que cela a été décidé en haut lieu… où le plan officieux (appelé N.O.M.) est bien différent des objectifs annoncés officiellement par les gouverne-menteurs !

https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/coronavirus-non-l-hopital-de-garches-n-a-pas-ferme-pour-empecher-le-professeur-perronne-de-parler-7800941663

Quand on sait avec quelle mesure le Professeur Perronne s’exprime, clairement, avec conviction et sans violence… comparé aux discours souvent incohérents et contradictoires, de l’hystérique qui nous sert de président, on peut s’étonner sauf pour ceux qui ne doutent aucunement des « relations pour le moins douteuses » des mandarins de la médecine avec la politique, et par conséquence directe avec la grande finance !

Ecoutez-le d’ailleurs répliquer, toujours avec le calme qui le caractérise, à ses bourreaux, lesquels ne seront jamais dignes de lui arriver à la cheville… et je lui laisse le soin de vous annoncer quelle réaction il leur oppose.

https://www.youtube.com/watch?v=_yhdN2v7o94&feature=youtu.be

Malgré tout, comme je suis d’un naturel optimiste, j’avoue que cette nouvelle, scandaleusement désespérante au premier abord, est aussi porteuse d’espoirs… si dans la foulée, tous les médecins qui actuellement émettent des propos indignes de leur fonction, notamment sur les ondes radiophoniques, les chaines télévisuelles, ou encore sur les « médias papier », vont ainsi être eux aussi rapidos mis au piquet, avec interdiction de s’exprimer jusqu’à nouvel ordre. (Véran si tu nous lis !)

Enfin c’est ce que nous sommes en droit d’attendre, parce que d’une logique imparable… à moins d’afficher officiellement un énorme « deux poids, deux mesures » … habituellement pratiqué dans la plus grande discrétion…

Dites donc, ça va en faire de la place sur les plateaux télé, où tout ce beau monde monopolisait la parole… malheureusement pour faire du vent avec leurs mensonges à répétitions, qui finalement ne leurrent plus grand monde, hormis les naïfs congénitaux incurables.

Sans compter qu’il serait possible également d’englober dans ces nouvelles mesures les pros de la politique, qui mentent comme ils respirent et se permettent, du haut de leur prétendue supériorité, d’insulter certains citoyens, dès lors qu’ils ont le tort de voter pour le parti honni quand bien même celui-ci n’a jamais eu en mains les guides que tous ces malfaisants accaparent depuis des décennies !

Je rêve d’un système où l’électeur pourrait accéder à un « bouton éjecteur » pouvant immédiatement éliminer un élu-parasite ayant pour habitude de renier ses promesses, et d’une manière générale, tous les « décideurs » s’ingéniant à pourrir la vie des citoyens en restreignant drastiquement leurs libertés, et en persécutant  férocement les dissidents à leurs visées nocives et scandaleuses !

« Boudiou », comme on dit en Occitanie : quel salutaire ménage ça ferait de jeter ainsi aux orties tous les usurpateurs en place depuis si longtemps !

Et quelle meilleure solution pour sortir le pays du marasme dans lequel tous ces véritables criminels (par responsabilité directe) l’ont jeté et maintenu pour leur unique intérêt personnel ?

Ne haussez pas les épaules, et ne frappez pas votre front de votre index… mais réfléchissez-y plutôt avec bienveillance.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

N.B. A titre personnel, j’adresse à ces deux grands hommes, un immense merci pour n’avoir jamais suivi ceux qui, en même temps qu’ils augmentaient leur savoir… perdaient leur modestie et leur humilité, au point de ne supporter aucune contradiction.

0