Dîner de cons de Macron et ses potes : explications foireuses de Schiappa

Couvre-feu uniquement pour le peuple ! C’est démocratique ça Macron ?

 

L’insolent-vaniteux qu’on nous a refourgué comme chef de l’Etat, à cause des sans-cervelle qui votent n’importe comment et ceux qui s’abstiennent… est parait-il (parce que cela reste à prouver !) reconnu positif au Coronavirus !

Première impression personnelle (largement partagée par de nombreux citoyens sceptiques) : est-ce bien vrai ou n’est-ce qu’une énième manœuvre de son parti de godillots, pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes… et en l’occurrence le prendre en pitié et le plaindre ?

https://twitter.com/i/status/1339963294908616711

Doute hyper légitime compte tenu des nombreux mensonges qu’il nous balance sans trêve depuis son « avènement » la manœuvre s’avérant sans grand effet auprès des citoyens, semblant divisés en deux groupes :

– ceux qui s’en foutent  

– et ceux que cela met fort en colère !

Deuxième constatation : à sa place (mais heureusement je ne risquerai jamais d’y être), je serais très vexé de voir si peu de citoyens larmoyants sous mes fenêtres, lui qui se prend pour le nombril du monde surtout en pensant aux foules présentes sous celles du prétendu « dictateur » (c’est pourtant « celui qui le dit qui l’est », si l’on en croit les enfants) Donald Trump quand il a été atteint du virus il y a peu, pour de vrai lui !

Troisième réflexion : lui qui ne manque jamais une occasion de nous culpabiliser, sur tous les sujets qu’il aborde, mais surtout depuis la pandémie qui s’éternise a certainement commis une bourde, un oubli, une étourderie… quel que soit le qualificatif qu’on lui donne ; ainsi que nous l’ont bien démontré certains de ses sbires, comme Ferrand par exemple :

Ou alors, Brigitte n’étant pas là, peut-être que le gamin a tout simplement oublié de se laver les mains avant de passer à table… allez savoir ?

Parce qu’ il est apparu que la veille du « verdict », précisément premier jour du couvre-feu, où chaque citoyen était « invité » à entrer au logis à « 20 h pétantes », sinon gare aux 135 euros d’amende… le grand malade (quel pied de pouvoir l’écrire sans être accusée d’irrespect) était tout simplement à table avec des gens importants… munis sans doute d’une autorisation exceptionnelle pour dépassement d’horaire ?

Non je plaisante, histoire d’oublier ma colère, car il semblerait, d’après TV Libertés, que les gus étaient carrément douze à table… Macron se prenant habituellement pour Dieu, ayant exceptionnellement tenu le rôle de Jésus pour un soir !

Mais comme si cela n’était pas en soi un scandale suffisant, quand les « sans dent » ne pourront dépasser six à table à Noël… avec Pépé et Mémé dans la cuisine ; regardez bien… vous ne constatez rien d’anormal ?

Bon, je vous aide ; combien de femmes présentes ? ZERO ! Une honte.

Tellement que grâce à Marie Delarue qui nous le narre dans un de ses textes hilarants sur Bd Voltaire, la jeune Apolline de Malherbe, s’en est très énervée le lendemain sur l’antenne de BFMTV où elle a pris la suite de JJ Bourdin.

https://www.bvoltaire.fr/macron-malade-apolline-de-malherbe-tres-enervee-yavait-pas-de-femme-a-son-diner/?

Et là où c’est très étonnant, c’est que c’est une nouvelle fois Marlène Schiappa qui vient au secours de ses potes, certifiant, alors qu’elle n’y était pas conviée, que les gestes barrières ont été respectés !

Puisqu’elle vous le dit, vous êtes tenus d’y croire, c’est ainsi en Macronie !

En fait, depuis qu’elle n’est plus à l’égalité Hommes/Femmes, elle s’en fout complètement la Marlène de la parité.

En revanche, elle n’a pas perdu son habitude de dire n’importe quoi, notamment quand elle entend dédouaner Macron et ses sbires d’une quelconque irrégularité, avec un argument qui se discute : Il s’agissait d’une séance de travail, pas d’un réveillon (bande de nazes a-t-elle sûrement ajouté in petto !).

https://twitter.com/RTLFrance/status/1339622713430855682

https://francais.rt.com/france/81923-diner-polemique-elysee-il-s-agissait-reunion-travail-fait-valoir-schiappa

Il n’empêche que malgré les explications foireuses de Marlène, il n’y a pas qu’Apolline que ce diner a mis en colère ; Maître Fabrice Di Vizio, avocat de Didier Raoult et de l’association « Coronavictimes », déchainé au micro de « Morandini Live » sur CNews, annonce qu’il va déposer  plainte pour « violation du couvre-feu », contre plusieurs responsables LREM, quand ceux-ci, qui devraient montrer l’exemple, y compris le président qui s’en targue habituellement, ont carrément démontré avec ce diner qu’ils se mettaient au-dessus des règles qu’ils imposent aux citoyens depuis des mois.

L’argument d’extrême mauvaise foi, avancé, est qu’il s’agissait d’une « séance de travail » suivie d’un diner parce qu’il était tard ; or l’urgence invoquée ne semble pas tenir puisqu’il s’agissait plutôt d’une réunion-magouille au sujet des prochaines élections régionales… réunion qui aurait due être reportée, puisque, lorsque l’on veut être à ce point strict envers les citoyens, on commence par l’être avec soi-même.

https://www.youtube.com/watch?v=5DIfmV_aRKs&feature=youtu.be

L’insupportable arrogance d’un des interlocuteurs de l’avocat, soutenant que la plainte ne sera pas recevable, pourrait bien être contredite… Toutefois, même dans ce cas, cela restera une indéniable faute de Macron et ses complices, démontrant ainsi qu’ils pensent pouvoir tout se permettre.

Quant à Gilbert Collard, il n’hésite à parler d’un certain diner de… cons !

De quoi peut-être ébranler quelques esprits encore hésitants

Conclusion : Grâce à cet épisode, hilarant ou rageant, selon l’humeur du jour, nous avons une nouvelle preuve de votre félonie messieurs les « marcheurs » ; du coup, savez-vous où vous pourrez dorénavant vous mettre tous vos beaux discours moralisateurs, messieurs les bouffons ?

La décence m’interdit d’en dire plus !

Morale de l’événement : au vu des différents arguments, il va de soi que Macron et ses marcheurs viennent de nous faire une belle démonstration du « fais ce que je dis, pas ce que je fais ! ».

Ce qui de fait nous autorise, pauvres citoyens pliant sous le joug des diktats macronistes, à voir les « ordres » venus du haut pour le Réveillon de Noël, sous un autre angle : si nous débordons des horaires imposés, il suffira de prétendre qu’en fait notre réveillon faisait suite à une « séance de travail » avec nos proches, laquelle s’est poursuivie au-delà de l’horaire prévu… et que prenant exemple de nos chers dirigeants, nous nous sommes directement autorisés à passer outre le couvre-feu… Après tout, ya pas de raison !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression.

https://www.lepoint.fr/politique/macron-positif-au-covid-mercredi-soir-le-long-diner-de-la-majorite-a-l-elysee-17-12-2020-2406311_20.php

0