Le père de Macron nous a-t-il dit que son fils se fout de notre gueule ?

Emmanuel et sa cour ; rien que du beau monde…

Ça y est ! Enfin, le géniteur de notre exceptionnel président-menteur sort de l’ombre et vient nous causer de son fiston et de ses extraordinaires dons qui l’ont mené là où il est (sanglots) !

C’est vrai quoi, il ne faut pas croire qu’Emmanuel soit né le jour où il a été frappé par la foudre à la vue de son merveilleux prof de français, qui étrangement se trouve être une femme, alors que l’exhibition impudique de ses préférences ne laisse aucun doute sur celles-ci… mais cet aspect de l’histoire ne nous regarde pas

Quoique

Ce qui nous regarde en revanche, c’est que pour la première fois depuis 2017, le père Macron nous confirme (plus exactement à Gala… donc prudence…) que son rejeton est un grand acteur, et un grand séducteur … C’est utile en politique, ajoute-t-il.

On avait remarqué, merci !

Mais là où ça craint, c’est quand il ajoute :

« Emmanuel est capable de tirer de chacun ce qui peut lui rendre service à lui… »

Confirmant ainsi l’opinion des vilains « complotistes » qui soulignent régulièrement (surtout ceux qui opèrent sur ce site !) que le gamin n’en a absolument rien à cirer des désirs, états d’âme, réclamations… des citoyens qu’il est censé protéger… y compris les abrutis n’ayant rien vu venir, et à cause de qui on se gave des saloperies du comédien depuis 2017 !

Du coup, on comprend mieux pourquoi il s’entoure uniquement de crétins patentés persuadés qu’ils sont précieux, puisque précisément en les choisissant pour occuper les postes importants de son « gouverne-ment », ils focaliseront sur eux toutes les rancœurs des citoyens mécontents (voire carrément rageurs) et feront d’admirables fusibles à faire sauter illico, en cas de crise de contrariété citoyenne n’ayant pas réussie à être jugulée par les arrosages incessants de bobards médiatiques, allant toujours dans le sens présidentiel… subventions obligent.

Si l’on en croit les éminents journalistes de Gala, après être intervenu auprès de Brigitte, pour lui demander de lâcher les baskets de son fiston, et cesser sa drague limite pédophile (là ce n’est plus Gala, c’est moi !) ; intervention dont on connait le peu de résultat et après être resté muet jusque-là, le Pater avoue être fier du galopin qui a « réussi à faire ce qu’il voulait faire (*), et est entré dans l’Histoire de France, ce n’est pas rien »

(*) Tout petit déjà il avait donc décidé de nous emm

Jusqu’à présent, j’avoue que je plaignais un peu les parents d’un tel loustic (diagnostiqué comme « dangereux psychopathe » par un psy italien devenu célèbre via sa vidéo dès 2017), dont il n’y a donc pas lieu d’être fier ; sauf que dans cet article, on découvre que monsieur Macron sénior, est justement hyper fier de sa progéniture !

Le neurologue, intello féru de lettres anciennes d’après Brigitte, ne dissimule pas sa fierté face à la réussite de son fils qui a conquis le pouvoir « à la façon d’un Bonaparte ! ».

Catastrophe ! Déjà qu’il se prenait pour Jupiter, si en plus son père le compare au jeune Bonaparte, devenu le Grand Napoléon… on n’est pas sortis de l’auberge !

Cours de Théâtre : Brigitte fait répéter à son poulain, les gestes du futur…

Mais il faut rendre justice à notre ancien président-bouffon, qui n’avait pas son pareil pour nous faire rigoler Brigitte n’est pas la seule à avoir donné des cours à son chérubin ; l’éminent ex-président casqué, avait sévit également dans ce domaine… on en voit encore les résultats aujourd’hui… sauf qu’ils nous font de moins en moins rire.

Pour ceux qui malgré l’âge, sont restés de vraies « midinettes », voici une galerie de portraits très privés, issue de quelques répétitions des fameux cours de théâtre, d’où notre grand président (par la taille seulement !) à puisé sa gestuelle, ses mimiques, ses attitudes altières, ou sa modestie légendaire… mais vous comprendrez bien que je ne puisse vous révéler mes sources.

Malgré tout cela, je reste dubitative sur un point, que je livre à votre sagacité :

Le papa du président est-il vraiment aussi fierot de son fiston qu’il veut bien le dire, ce qui serait extrêmement décevant de la part d’un intello aimant les belles lettres (parce qu’au niveau discours de son gamin, ça laisse plutôt à désirer !), où au contraire, ces pseudo-révélations n’ont-elles pas pour but de dénoncer les effets pervers des cours de sa « belle-fille » (chacun ses goûts !), en soulignant qu’en fait, depuis le début, le « petit » se fout de notre gueule à chacune de ses prises de paroles ???

Dans ce cas, sans hésiter, je dis carrément « bienvenue au club des complotistes, monsieur le papa d’Emmanuel » mais j’ai quand même un doute ; à notre époque, on n’est jamais vraiment sûrs de rien !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

0