Tous les pédo-bobo-socialauds se pavanaient aux obsèques de M.-F. Pisier

Un secret de famille c’est intolérable à supporter ; parfois, ça peut même tuer !

Comme l’explique fort bien Xavier Raufer, docteur en géopolitique et criminologue, au micro de Bd Voltaire dans la vidéo qui suit, la révélation dans l’ouvrage « La Familla grande » publié par Camille Kouchner, du viol de son frère par leur beau-père, Olivier Duhamel, a éclaté comme une bombe sur la gauche caviar.

Extraits :

« Depuis une bonne trentaine d’années, sinon plus, la gauche caviar a monopolisé tous les pouvoirs, le pouvoir médiatique, politique et littéraire. Nous sommes là typiquement au cœur de ce que Michel Maffesoli appelle à l’infosphère. C’est la conjugaison des gens comme les propriétaires, les milliardaires, les grands journaux et les grands éditeurs qui ont le pouvoir de dire et de faire. Tout cela faisant désormais une sorte de ratatouille et plus si affinité qui contrôlaient par le sommet la société. Ces gens-là définissaient ce que tout le reste de la société ou presque était prié de penser. C’est la raison pour laquelle cette explosion et les dégâts énormes qu’elle est en train de faire sont une merveilleuse bonne nouvelle » […]

« Ce qui s’est déroulé dans cette affaire est la manifestation de la toute-puissance d’un système de pouvoir. Ces gens-là étaient au-dessus du lot commun. Ils se comportaient comme les marquis et les ducs que l’on voit dans les orgies du Marquis de Sade qui exploitent sexuellement des gens de petite condition. C’était exactement cela. »

https://youtu.be/Qs9hLRs8ou4

https://www.bvoltaire.fr/xavier-raufer-sur-laffaire-duhamel-ce-livre-eclate-comme-une-bombe-sur-la-gauche-caviar-toucher-aux-enfants-est-une-honte-absolue/

Pendant qu’Evelyne Pisier la mère des enfants, issus de son premier mariage avec Bernard Kouchner, autre aveugle et sourd, se réfugiait dans l’alcool (officiellement à cause du suicide de sa propre mère), mais prenait la défense de son époux, en relativisant les faits ; pour elle il n’y aurait pas eu de sodomie, juste une fellation, et « Victor » avait quinze an…

… un drame allait se jouer chez sa sœur, l’inoubliable actrice Marie-France Pisier.

Avertie par sa nièce de ce que leur beau-père, Olivier Duhamel, faisait endurer à son frère depuis des années, l’actrice s’est refusée à cautionner cette omerta générale de la caste !

Quand elle a su, elle a voulu parler (révèle Camille) … mais c’était sans compter sur une démoniaque chaise en fer forgé, bien déterminée à lui clore le bec en la coinçant au fond d’une piscine !

« Son mari, Thierry Funck-Brentano s’est aperçu de son absence vers quatre heures du matin. Il a découvert le corps de l’actrice enchevêtré dans une lourde chaise en fer forgé au fond de la piscine familiale. »

A l’époque, le viol sur mineur par personne ayant autorité, étant bien gardé secret, il a été facile de conclure au prétendu suicide de l’actrice, d’autant plus que dévastée par le suicide de son père en 1986, puis de sa mère en 1988, la récidive de son cancer du sein, ajoutés à une sciatique tenace qui l’obligeait à marcher avec une canne… tout témoignait de la prise d’alcool et de médicaments, détectés par les légistes, suffisamment pour « altérer la réactivité et les réflexes« , même si insuffisants pour provoquer la mort

https://www.telestar.fr/people/marie-france-pisier-le-mystere-de-sa-mort-photos-186327

On en restera donc là ; le mari convaincu du suicide, les enfants penchant plutôt vers un accident.

D’autres en revanche, avait tous les éléments pour connaitre exactement les clefs du mystère !

Il serait donc souhaitable que l’enquête ouverte à propos des agissements du pédophile Olivier Duhamel, s’oriente également vers la complicité tacite de tous les hypocrites incapables d’éprouver les mêmes états d’âme, dévastateurs de l’actrice.

Car sachant désormais, qu’avec les révélations de celle-ci, la caste des intouchables aurait connu bien plut tôt la déflagration actuelle (qu’ils ne se plaignent pas, ils ont eu neuf ans de « rab » !), il est aisé de lire le déroulé des faits, d’une toute autre manière… ces gens-là étant capables de bien des choses pour que ne soient jamais révélées leurs turpitudes.

Avec le recul, la vidéo suivante qui m’avait échappé à l’époque, car réalisée par Gala… que je n’achète ni ne regarde, se visionne entre dégoût et nausée, devant le défilé de la secte où tous les « grands noms » ou se prenant pour tels, sont présents.

Car, si les badauds « insignifiants » sont là, discrètement rangés face à l’entrée de l’église, c’est sous une double haie d’effacés admirateurs de l’actrice, que ceux « qui sont célèbres » arrivent, dont aucun ne semble vraiment sincèrement affectés

Comme pour « la Mamma » que chantait Aznavour, ils sont venus, ils sont tous là… tous les maudits de la clique d’hypocrites « bobo-socialo-pédos » où l’on reconnait, « écrasés de chagrin » (???) certains carrément tous sourires comme s’ils se rendaient à un « pince-fesses » (!!!), les Kouchner, Ockrent, Aubry, Cohn-Bendit, Lang, Jospin, Elkabbach, Elkrief, Ney, Benguigui, et bien sûr Mitterrand Frédéric, osant témoigner d’une émotion, que l’on peine à trouver sur les visages, et que beaucoup d’entre eux se penchaient sur les « souvenirs d’enfance » du nom d’un film de MF Pisier !

Que du beau linge !

Sachant ce que l’on sait maintenant des souvenirs d’enfance des victimes de ces pourris, qu’ils soient auteurs ou simplement témoins discrets, nous mène automatiquement au bord de la nausée, et il faut se retenir de ne pas lâcher d’injures à chaque image des arrivées ou sorties de ces sous-hommes et femmes !

https://www.youtube.com/watch?v=DFOiVvoh9iw&feature=youtu.be

Les obsèques de la honte, l’armée des « bobo-socialo-pédos », venus saluer hypocritement la lumineuse actrice qui comme eux savait, mais ne voulait pas se taire !

Je lui préfère de loin, cette vidéo hommage, simple succession d’images, faite au lendemain de son décès, et dont l’auteur semble bien plus sincère que les bouffons de la précédente :

https://www.youtube.com/watch?v=OseS0Od0-rA

Quelles que soient les véritables raisons de sa mort, l’actrice mérite de reposer en paix, après une vie lui ayant apporté célébrité et honneurs, avant de décider d’y ajouter chagrins multiples et horreur d’un drame familial soigneusement enfoui pendant des années.

Alors, tout à fait entre nous ; Marie-France Pisier, suicidée ou assassinée par… une chaise ?

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

0