Grosvalet, le socialaud breton qui file 750.000 euros pour les clandos

Et hop : 750 000 € pour ces trafiquants d’êtres humains !

Autant de moins pour les nouveaux chômeurs, et les étudiants en difficulté de cette région !

 

Je sens que vous n’allez pas me croire… tant l’info a tout l’air d’un canular, alors que c’est l’exacte vérité. Des énormités pareilles, ça ne peut pas s’inventer… d’où le formule « la réalité dépasse souvent la fiction ».

N’importe quel facétieux lanceur d’alertes, aurait pu qualifier n’importe quel collabo-mondialiste actuel, hystériquement à la manœuvre dans l’ensevelissement des Français sous des hordes d’envahisseurs illégaux, en le traitant de « gros valet » des mondialistes-immigrationnistes

Pourtant ce n’est pas une farce, mais juste le véritable patronyme de famille qui est échu au « bambin » qui allait devenir bien plus tard, « président » du conseil départemental de Loire-Atlantique monsieur GROSVALET, Philippe de son prénom !

Or ce n’est malheureusement que l’unique anecdote rigolote au sujet de ce triste sire, islamo-socialo-collabo jusqu’à la moëlle, puisque se révélant effectivement un dévoué laquais des mondialistes fous, voulant à toutes forces anéantir les nations civilisées, en les noyant sous l’invasion migratoire de sauvages, majoritairement islamistes qui vient d’accorder une scandaleuse subvention aux véritables néo-négriers que sont les membres de SOS Méditerranée, planqués derrière la mensongère appellation « d’association humanitaire » !

On sait que ces hypocrites officines, dont SOS Méditerranée, sont dans la ligne de mire des courageux et efficaces membres de Génération Identitaire… dont quelques-uns en octobre 2018, avaient « attaqué » (selon les termes de « l’Immonde » et autres torchons gauchistes…) le siège à Marseille, de cette officine prétendue « association européenne de sauvetage ».

Les individus ont mis dehors tout le personnel qui était présent » et déployé une banderole à la fenêtre « SOS Méditerranée complice du trafic d’être humain« , a indiqué un porte-parole de la direction départementale de la sécurité publique à l’AFP. Aucune personne n’a été blessée et les individus ont été interpellés sans incident très rapidement après le début de leur action, vers 14h, a précisé la même source.

Car bien évidemment, la police aux ordres des successifs gouvernements d’immigration depuis des lustres, était ce jour-là, bien plus véloce pour interpeller les 22 participants à une opération d’information véridique, non une insulte…que pour intervenir avec la même célérité lors de manifestations interdites, ou sans autorisation… dès lors qu’il s’agit de mouvements d’extrême gauche… celle-ci étant bien évidemment nettement moins dangereuse que ceux prétendus d’extrême droite, ou plus exactement en désaccord avec la pensée unique du politiquement correct !

https://www.huffingtonpost.fr/2018/10/05/le-siege-de-sos-mediterranee-a-marseille-pris-pour-cible-par-generation-identitaire_a_23552131/

Un combat similaire est mené par les courageux Richard et Olivier Roudier, de la Ligue du Midi, contre le RAIH (Réseau d’Accueil et Insertion de l’Hérault), avec leur incursion dans les bureaux de l’association en 2017 afin d’alerter les pouvoirs publics sur le non-sens des subventions exorbitantes attribuées à ce type d’association

Le RAIH est alors une association qui s’occupe de l’accueil des mineurs isolés étrangers (renommés aujourd’hui mineurs non accompagnés). Une partie de ces mineurs isolés étrangers qui défraient la chronique depuis plusieurs années en commettant de multiples agressions (vol à l’arraché, cambriolage, passage à tabac, viols, etc) à Montpellier et notamment dans le centre-ville.

Quelques mois après l’intervention de la Ligue du Midi, le Conseil départemental avait d’ailleurs décidé de cesser d’attribuer ses subventions à l’association entrainant le placement sous redressement judiciaire de l’association

https://www.lengadoc-info.com/68075/societe/ligue-du-midi-raih-appel-montpellier/

Dans un contexte de crise sociale où, localement comme nationalement, de nombreux secteurs d’activités s’écroulent, des étudiants sont en difficultés, à cause de la gestion chaotique du gouvernement, n’est-il pas logique de qualifier ce choix de « Criminel » ?

Rappelons par ailleurs, que celui de la Loire-Atlantique fait partie de la vingtaine de conseils départementaux qui en septembre dernier, décidaient, suite aux demandes des élus socialistes, de porter plainte contre Eric Zemmour, quasiment aussi haï chez nous, que le grand président Donald Trump, par les mêmes et pour les mêmes raisons : ce sont deux hommes éminemment intelligents, qui aiment leur pays et le font savoir, méprisant avec panache les petits soldats du politiquement correct

Le crime de Zemmour : « Le 29 septembre, il avait qualifié les mineurs isolés de « violeurs », « voleurs » et « assassins ». Ce que peuvent pourtant confirmer nombre de victimes de ces prétendus mineurs… même si les médias collabos s’appliquent chaque fois à bien camoufler, l’origine des racailles responsables des faits divers tragiques, augmentant précisément avec l’incessante arrivée des prétendues chances pour la France… voulues par ceux qui en vivent suffisamment éloignés pour ne pas en pâtir !

A signaler qu’à cette occasion, la présidente du conseil départementale de la Drôme, Marie-Pierre Mouton L.R.), a refusé de souscrire à la demande de Pierre Jouvet et Pascale Rochas (PS), qui ne décolèrent pas… expliquant pourquoi la collectivité drômoise n’entamerait, elle, pas d’action judiciaire :

« Si les mineurs non accompagnés relèvent en partie de la compétence des Départements par le biais de l’aide sociale à l’enfance et dans le cadre d’une politique migratoire qui appartient à l’État, rien n’indique dans cette intervention des faits qui mettraient en cause directement et sans fondement des jeunes accueillis en Drôme ou encore, la gestion de notre collectivité en la matière. ».

Saluons la droiture de cette élue RL… quand tant d’autres trahissent leurs électeurs pour s’acoquiner avec LREM ou l’un de ses satellites dans de nombreuses actions anti-France !

https://www.ledauphine.com/politique/2020/10/12/affaire-zemmour-le-departement-de-la-drome-ne-portera-pas-plainte

« Curieusement », ce sont souvent des maires socialistes qui, bien que soutenant une perpétuelle flagellation de la France pour son odieux esclavagisme (passé et aboli !), prônent avec force, l’aide au sauvetage en mer des hordes de migrants… précisément par ces associations affichées vertueuses, quand elles ne sont en réalité que les nouveaux négriers, de mèche avec les passeurs, aidant les pauvres persécutés dans leur pays, ou fuyant des guerres factices… moyennant finances de la part des secourus… et qui en plus perçoivent sans vergogne, l’argent des contribuables qui devront par la suite supporter toujours plus d’impôts pour sauver « toute la misère du monde »…

Rappelons qu’en septembre dernier, le conseiller départemental RN Franck Manogil avait déposé un recours contre une subvention de 20 000 € à l’association SOS Méditerranée, votée en juillet par le conseil départemental de l’Hérault.

« Cette subvention est celle de trop, noyée dans une liste d’aides à d’autres associations, mais est cinq fois supérieure à ce qui a été attribué à France handicap Hérault, par exemple », explique Franck Manogil. […]

L’élu dénonce les liens qui existent entre les passeurs et les associations de type SOS Méditerranée : « Non que SOS Méditerranée soit le complice mais, comme d’autres, elle en est le complément et finalement, permet à ces passeurs de s’enrichir ».

https://www.midilibre.fr/2020/09/07/herault-subvention-du-departement-a-sos-mediterranee-illegale-selon-un-elu-biterrois-9055057.php

D’ailleurs, à propos de cette subvention, c’est à Monptellier, que le maire socialiste Michaël Delafosse (quand je vous le dit que ça ne s’invente pas !) a rappelé « la volonté d’avoir fait le choix symbolique d’attribuer la toute première subvention du nouveau conseil municipal de Montpellier en juillet dernier à l’antenne héraultaise de l’association SOS Méditerranée et ce dans le but de soutenir ses actions ».

Rappelons surtout, pour les distraits qui s’obstinent à regarder le doigt qui leur montre la lune… que Macron lui-même, s’arrogeant les pleins pouvoirs sous couvert d’une « crise sanitaire », savamment diligentée par les soins de ses potes et agents mondialistes, ruine consciencieusement l’économie du pays en fermant tout ce qu’il peut fermer, en même temps qu’il augmente sadiquement « la dette » de la France, en empruntant toujours plus, se souciant souvent davantage de secourir l’Afrique plutôt que prioritaiement la France !

« La catastrophe économique redoutée par Roux de Bézieux est en train de se produire. On ne va pas la sentir tout de suite puisqu’on la gère à crédit. Si on l’avait compensée par un travail complémentaire, comme il l’avait suggéré, elle aurait pu être dernière nous en quelques années

La dette est une forme de mensonge d’État bien plus grave que celui des masques ou celui des nuages radioactifs qui s’arrêtent à nos frontières. Alors que le produit du travail est définitivement acquis, l’emprunt est une perte différée du patrimoine dont il faudra supporter les échéances (par un travail complémentaire ou un niveau de vie moindre) durant des décennies. C’est la politique de l’égoïsme keynésien: on peut euthanasier l’épargnant, et on ne se préoccupe pas de l’avenir car à long terme on est tous morts ».

https://www.lefigaro.fr/vox/economie/la-fascination-d-emmanuel-macron-pour-la-dette-trahit-le-fait-qu-il-n-a-jamais-ete-un-liberal-20201130

Plus jamais je ne traiterai Macron d’incapable… car en fait il est redoutablement, diaboliquement efficace, appliquant à la lettre les directives de ses mentors, qui l’ont placé là où il est, non pas pour servir la France, mais seulement, en sous-main, leurs intérêts personnels bien sentis !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

0