Pour Piolle, qui prononce le mot “ensauvagement” est un facho

Un « vert » taclant un « rose », ou quand l’hôpital se moque de la charité !

 

Moi ce qui me plait, c’est quand les vautours et les hyènes se dévorent entre eux !

Chez les Kmers-vert par exemple, hier (en septembre) c’était Isabelle Saporta, la compagne du grand sachem écolo, Yanick Jadot, qui fustigeait deux « élus rabat-joie », Grégory Doucet et Pierre Hurmic, les nouveaux maires écologistes de Lyon et Bordeaux, dont les propos semaient l’embarras jusque dans leurs rangs :

« S’ils ont une idée à la c… par jour, on ne va pas s’en sortir. » rageait-elle !

Tandis que Jadot lui-même rappelait à ses troupes, que les écologistes « ne doivent pas perdre le fil d’une écologie qui réunit… »

https://www.ouest-france.fr/politique/le-sapin-l-epine-dans-le-pied-des-verts-6973143

Aujourd’hui, il semblerait bien que ce soit le cas, entre le maire de Grenoble, Eric Piolle, incarnant une ligne radicale, à gauche de la gauche… face à une ligne plus modérée, « plus centriste », représentée par Yannick Jadot.

Les divergences sont marquées entre les deux camps. Le débat sur la 5 G en est encore la preuve. Alors que les maires écolos réclament un moratoire sur le sujet, Yannick Jadot demande, lui, un débat public, précisant n’avoir aucune opposition de principe sur cette technologie de réseau mobile… Alors que la course vers l’Élysée est lancée chez les Verts, elle s’annonce sinueuse.

En attendant, chacun met les bouchées doubles pour se démarquer de l’autre camp, et le moins qu’on puisse dire c’est que Eric Piolle met le paquet dans ses récentes interventions radiophoniques, où il déclare péremptoirement, attachez vos ceintures, à propos de l’agression criminelle du jeune Yuriy, qu’il réfute le terme « ensauvagement » repris par le freluquet Darmanin, au prétexte que ce serait « reprendre le vocabulaire de l’extrême droite », quand tout ceci ne serait rien, au regard des « crimes » commis contre l’environnement, les violences faites aux femmes, et l’évasion fiscale…

https://twitter.com/i/status/1356870681015816193

On reconnait donc bien derrière ce gloubi-goulba, les habituelles attaques visant ce qui viendrait uniquement de la droite ; chacun sachant que JAMAIS un homme de gauche ne roulerait en véhicule polluant, ne tabasserait sa femme, ou planquerait ses deniers dans des paradis fiscaux !

Les supra-extrémistes de gauche en rêvaient… Piolle l’a fait !

Alors que nous avons tous en mémoire les frasques d’hommes de gauche, dont les excès, les violences et les malversations… sont désormais suffisamment célèbres pour contredire ses stupides et malveillantes insinuations !

Sûr que les actuelles « féministes de choc » apprécieront, vu que ces pétasses sont toujours « à côté de la plaque » à propos de la défense des femmes, maquillant leur haine de l ‘homme blanc sous des prétendues actions d’égalité entre hommes et femmes on a vu ce que cela donnait avec une Marlène Schiappa au gouvernement, se mêlant de toutes autres choses que la grande cause qu’elle était censée incarner et défendre !

Dans ce genre d’intervention, on sent bien, chez Piolle et ses semblables… qu’ils ne tarderont pas à ressortir de leur musée des horreurs perso, le fameux épouvantail « tout sauf le RN ! » qui leur a si bien servi aux différents scrutins… et qu’ils pensent encore suffisamment efficace chez les faibles d’esprit gobant la sainte parole-unique déversée non-stop par les médias vendus à voir !

Parce que, à cause ou grâce, à l’intelligence d’un virus qui semble se jouer de nos « gouverneux », mettant à bas leurs plans calamiteux en mutant… il n’est pas certain que les confinements, couvre-feu, obligation du masque en plein air n’aient pas fini par ébranler, enfin, leur confiance aveugle en la doxa dominante…

On peut détester les mensonges et manipulations éhontées des gauchistes, dont les écolos ne sont qu’une « émanation-pastèque » (vert à l’extérieur, rouge à l’intérieur), mais on ne peut leur retirer que ce sont quasiment tous, de grands comiques devant l’Eternelmême s’il leur arrive encore plus de nous faire pleurer.

Piolle nous prouve ici qu’il ne fait pas exception à la règle… même si on adorerait pouvoir changer de répertoires pour rigoler !

Pour l’heure, l’entendre cibler le gringalet surnommé « Dard-malin » par les rieurs, en lui décochant une flèche empoisonnée prétendant que d’un simple mot, ce dernier emploierait un vocabulaire d’extrême droite (injure suprême chez tous ces morveux méprisants) et occulterait tout le reste… ne peut que nous réjouir, même si, venant de Piolle ce n’est qu’un immense culot et une encore plus immense « mauvaise foi » (dans les deux sens du terme).

Car s’il est aisé de jouer au mec sensible, laissant entendre qu’il fait front en acceptant la violence des critiques… c’est tout juste si là encore, il ne trouve pas que lui et ses potes sont bien plus à plaindre qu’un jeune s’en prenant « plein la gueule », une seule fois… alors qu’eux sont la cible de critiques verbales bien plus douloureuses…

Pour des egos hypertrophiés, on le conçoit, mais nous qui sommes normaux, ça nous donne de furieuses envies de les baffer… avant de les envoyer faire une « retraite spirituelle » dans un des « quartiers sensibles », peuplés d’ultra-violents (et pas qu’avec des mots !) jeunes « en perte de repères » … comme les nomment les médias poltrons et faux-culs, refusant de parler de racailles, souvent islamistes.

« On fait partie d’une famille politique, explique-t-il, on a une fraîcheur, elle a ses avantages et ses inconvénients. Mais ces polémiques sont l’écume d’une critique plus profonde. Avant quand nous n’avions pas le pouvoir nous étions pour certains, des utopiques romantiques, et maintenant on est des Khmers verts, des ayatollahs. On voit cette violence mais il faut accepter cela et avancer ».

https://www.publicsenat.fr/article/politique/eric-piolle-les-ecologistes-sont-une-force-politique-qui-cree-un-choc-avec-le

Dans le même registre de refus du terme ensauvagement, un autre grand comique avait déjà fait polémique jusqu’à dans son camp en septembre dernier :

« Ce terme divise le camp du président de la République. Emmanuel Macron refuse une nouvelle fois ce mardi de commenter l’emploi du mot « ensauvagement » pour qualifier l’insécurité. Il a par ailleurs critiqué la presse pour avoir « fait le Kamasutra de l’ensauvagement depuis 15 jours ».

« J’ai déjà répondu dix fois à ce truc-là. Ce qui m’importe ce sont les actes, pas les mots […] avait-ajouté.

Bien sûr Coco, seulement il se trouve que justement ce qu’on te reproche, c’est de nous noyer, toi et tes complices, sous des torrents de mots mensongers et manipulateurs… pendant que les racailles, elles, passent aux actes, violents et meurtriers, de jour comme de nuit et sans jamais poser de RTC (Réduction du Temps de Cruauté) !

https://www.leparisien.fr/politique/ensauvagement-macron-ironise-sur-le-kamasutra-fait-par-la-presse-08-09-2020-8380695.php

Ce qui me fait doucement rigoler c’est que ce terme d’ensauvagement, au sens normalement hideux, a pourtant un côté presque sympathique, quand on sait qu’il est capable de « mettre le boxon », à l’intérieur même de ce gouvernement d’élites, qui a tout bien fait, comme il fallait, et qui, en l’absence de reconnaissance de la Nation, s’auto-décerne à chaque prise de parole une insolente satisfaction du devoir accompli !

Du coup, je ne vois pas bien pourquoi Piolle a l’air si contrarié de ce mot dans la bouche de Darmanin, puisque celui-ci, avec Dupont-Moretti, s’était fait recadrer par Macron en septembre…

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/09/09/ensauvagement-macron-recadre-darmanin-et-dupond-moretti_6051574_823448.html

Surtout que lorsque Darmanin fait (dans le vide) des moulinets de ses petits bras musclés, en affirmant « qu’il faut stopper l’ensauvagement » … s’il s’y prend aussi bien que pour la lutte contre l’islam et ses égorgeurs et décapiteurs de mécréants, se précipitant pour rouvrir une mosquée, à peine trois mois après sa fermeture je rassure le gars Piolle : t’as rien à craindre mec !

https://www.lefigaro.fr/politique/gerald-darmanin-il-faut-stopper-l-ensauvagement-d-une-partie-de-la-societe-20200724

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

0