La réponse du maire de Trappes, Ali Rabeh : un procès contre Didier Lemaire !

L’actualité tournant sans discontinuer autour du Covid/confinement/vaccination ( aucune autre solution selon les « zofficiels » !), de « l’ enrichissement islamique » à coup de menaces de mort, ou plus directement de hache, ou encore de nos frontières prétendues fermées mais qui laissent passer kyrielles d’envahisseurs illégaux, auxquels il ne faut surtout pas toucher les citoyens éclairés (non, pas ceux qui travaillent chez EDF, ceux qui lisent les ré-informateurs !), passent l’essentiel de leurs journées, soit à sangloter sur l’avenir de plus en plus sombre de la France, et du leur par ricochet, soit à hurler de rire à chaque nouvelle trouvaille des gaucho- mondialistes, pour maquiller les vérités sur chacun de ces sujets ; et ce dans l’unique but de leur laisser le temps de peaufiner l’ignoble plan mondial de destruction des nations, et des citoyens gênants qui vont avec !

Depuis quelques jours, c’est la ville de Trappes, commune des Yvelines autrefois sans histoire, qui est sous les feux des projecteurs, depuis que Didier Lemaire, professeur de philosophie dans un lycée de cette ville, avait courageusement posté une « lettre ouverte » via le Nouvel Obs, en soutien au martyr Samuel Paty, au lendemain de sa décapitation par un islamiste, pratiquant cette si belle religion qu’on nous vend comme « de paix et d’amour » !

https://www.nouvelobs.com/societe/20201101.OBS35509/lettre-ouverte-d-un-prof-de-trappes-comment-pallier-l-absence-de-strategie-de-l-etat-pour-vaincre-l-islamisme.html

Depuis, totalement écœuré par l’inertie des pouvoirs publics face à la montée des violences et cruautés islamiques, et à la naïveté d’une grande part de citoyens, gobant l’info officielle certifiant que seule une « infime » minorité de radicaux seraient à craindre, cet homme courageux refusant de taire plus longtemps son ressenti, s’est fait entendre en quelques heures, sur plusieurs antennes radios et chaines télés, alertant sans emphase sur le danger qui nous menace.

Didier Lemaire : “Nous allons vers la guerre civile (…) Il y a des foyers islamistes partout. Ces jeunes vont passer à l’acte (…) On n’est plus en état de paix. Il est temps que les Français se réveillent”

Comprenant que cette habituelle info frelatée, émanant de ceux se disant « je suis Charlie » au lendemain de la tuerie du journal… mais glapissant immédiatement après chaque attentat, viol, égorgement… avec les « frères et sœurs », que « CÉPAÇALISLAM », n’était pas en mesure de donner un véritable état des lieux sur la réelle montée en puissance des intégristes… soutenus par tous les traitres à la Nation et au Peuple, Didier Lemaire s’exprimait, calmement mais avec conviction, au micro de Pascal Praud de 8 févier, à « l’heure des pros ».

Vous pourrez retrouver l’intégralité de son intervention sur le lien suivant :

https://www.cnews.fr/videos/france/2021-02-08/je-suis-devenu-une-cible-le-temoignage-de-didier-lemaire-professeur-de

Jugé islamophobe (peur de l’islam qui bien que légitime, est devenue un gros mot pour la bien-pensance !), par certains élèves et parents ce professeur serait depuis sous protection policière, bien que, comme l’ensemble de ses propos, ce soit mis en doute par Le Parisien… l’un des journaux grassement subventionnés par l’Etat, avec nos impôts, mais qui n’en ayant jamais assez, a décidé que comme au poker, il faut payer pour voir ses publications sur le Net

https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/33224-aide-a-la-presse-les-journaux-les-plus-aides-par-l-etat

Quelques extraits néanmoins, à la mesure de ces journaleux aux bottes du pouvoir, ne transmettant que « leur » vérité (occultant tout argument contradictoire) dont les récits faisandés ont vite fait de nous mettre le doute !

« Lorsque Anna* a découvert ses propos sur Twitter dimanche soir, l’élève de seconde a été « déçue » par son professeur. Surtout quand celui-ci évoque que « Trappes est une ville définitivement perdue ». D’autant que celle qui assiste à son cours tous les mercredis pendant deux heures, explique que « c’est le premier à dire qu’à Trappes il y a de belles choses ».

La jeune fille qui ne comprend pas « pourquoi il a raconté tout ça », même si elle reconnaît que Trappes est « une ville où il y a eu des problèmes » bien que « chacun fait sa vie et tout le monde s’en fiche des religions ». « Choquée », elle aurait même aimé « être en plateau face à lui pour le contredire ».

Selon sa camarade Julie*, élève dans la même classe, : « Monsieur Lemaire est un bon prof qui motive ses élèves et dans ses cours, il y a beaucoup de débats ». Mais depuis les sorties médiatiques de l’enseignant, il est de moins en moins populaire parmi les lycéens.

Alors que dans l’établissement il y a une « bonne entente entre les profs et les élèves », Anna et Julie estiment que Didier Lemaire a voulu montrer « une image erronée de la ville et de ses habitants ».

Pour les jeunes filles, leur enseignant est « quelqu’un qui parle beaucoup de lui et qui veut être dans la lumière, il savait que ses déclarations feraient polémique ».

https://www.leparisien.fr/yvelines-78/trappes-ville-definitivement-perdue-dans-son-lycee-les-propos-de-didier-lemaire-etonnent-08-02-2021-8423933.php

Sans doute les deux jeunes filles, vraisemblablement sélectionnées par LP pour leurs propos « dûment politiquement corrects », ignorent que précisément dans leur bonne ville où il ne se passe rien de grave… les électeurs vont néanmoins devoir aller revoter pour élire un nouveau maire…

Celui élu en 2020, répondant au nom de Ali Rabeh venant de voir ses comptes de campagne rejetés par la Commission nationale !

https://lagazette-sqy.fr/2021/01/07/votreville/trappes/le-compte-de-campagne-dali-rabeh-rejete/

Il se trouve que justement ce maire a annoncé qu’il porterait plainte pour diffamation, contre Didier Lemaire, concernant un désaccord sur les propos du professeur… mais ce qui est drôle c’est l’opinion de « saint Ali Rabeh », pur comme la neige, sur Didier Lemaire :

Didier Lemaire se trouve, depuis peu, sous protection policière pour ses prises de position médiatiques sur le supposé islamisme à Trappes. Le maire de la ville, Ali Rabeh estime lui avoir été diffamé par un homme qu’il considère comme « un militant politique à la crédibilité contestable, qui a une idéologie et qui n’est pas juste un professeur ». Ali Rabeh, qui bénéficie aussi d’une surveillance renforcée, lui reproche notamment de noircir le tableau de la présence d’un islam radical à Trappes. Par ailleurs, face aux menaces dont fait l’objet Didier Lemaire, le rectorat lui a proposé de changer d’établissement mais il a refusé.

Personnellement, entre un maire qui a maquillé ses comptes de campagne, et un professeur de philosophie, je n’hésite pas une seconde à soutenir le second…

https://www.alnas.fr/actualite/politique/le-maire-frequente-un-noyau-dur-de-salafistes-dans-sa-petite-mosquee-patrick-karam-sen-prend-a-ali-rabeh-maire-de-trappes-video/

Heureusement pour remettre de l’ordre dans tout cela, nous avons Marlène Schiappa, découvrant opportunément « l’eau chaude », en ces temps troublés où il n’est pas faux de penser que les « godillots » de LREM sont en pleine perdition et ont largement enclenché la marche arrière… s’insurge sur BFMTV, un des meilleurs fleurons de la langue de bois, en flots continus.

Elle ose donc avec un courage qui n’appartient qu’à elle… dénoncer un abandon des questions de laïcité par une partie de la gauche.

Enfoncer une porte ouverte, ça s’appelle !

https ://twitter.com/i/status/1358379361666293762

Bien Marlène !

On s’étonne néanmoins que tu n’ai jamais tiré la sonnette d’alarme sur ce sujet lorsque tu détenais la prestigieuse tâche de veiller à l’égalité hommes/femmes, laquelle est précisément inconnue dans le monde musulman, régit par le Coran et son unique loi, la Charia, où le sort réservé aux femmes est carrément abject… y compris par ceux qui vivent sur notre sol !

Enfin, c’est du Schiappa pur jus, qui n’étonne plus grand monde chez les citoyens lucides.

D’autant plus que très rapidement elle retombe dans ses travers habituels de féministe d’opérette, puisqu’elle proclame que non seulement l’annonce d’une amende pour port du foulard est une « fake news » (à prononcer avec une patate chaude dans la bouche, sinon on peut dire aussi canular, bobard, intox… en vrai français !), mais qu’il n’en est absolument pas question !

Ce qui est chouette avec Marlène, c’est qu’elle est fortiche pour dire tout et son contraire… surtout quand il s’agit de se prétendre « un recours des femmes » contre les machos… dans le même temps où elle prend des pincettes avec l’islam, leur plus féroce ennemi !

https://twitter.com/i/status/1358378360779456515

https://www.fdesouche.com/2021/02/07/islamisme-marlene-schiappa-denonce-le-manque-de-courage-du-monde-politique/

En mai 2018, Marlène avait délocalisé son ministère à Trappes pendant trois jours… curieux pour une ville sans histoire !

https://www.lejdd.fr/Politique/marlene-schiappa-a-des-eleves-de-trappes-ne-vous-fixez-aucune-limite-3643889

Est-ce exagéré de prétendre que, notamment à Trappes, les mesurettes contre le « séparatisme » de Macron et ses comiques troupiers ne sont que du pipeau, comme beaucoup de ses effets de manches, et rien d’autre ?

Parce que contrairement à lui, certains citoyens, dont Didier Lemaire, ont une idée très précise, sur ce qui devait être fait, à Trappes comme ailleurs, pour rétablir la paix, la justice et la laïcité, partout où les islamistes, forts d’être soutenus par des pleutres politiques (au pantalon perpétuellement sur les mollets !), s’imaginent déjà en nombre suffisant pour passer à l’étape supérieure !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

0