Les Français ont donné raison à Messiha, face aux abrutis Booba-Hanouna

Toute ressemblance avec un rappeur intellectuel célèbre, serait purement fortuit !

Impossible qu’un citoyen normal, c’est-à-dire aimant son pays et ses valeurs, parmi lesquelles le respect dû à autrui, ne soit pas suffoqué d’indignation avec ce qui s’est produit chez Hanouna, où le rappeur Booba, abruti intégral, a réussi à faire virer Jean Messiha du plateau de TPMP, en tapant comme un fou sur son buzzeur… sous les rires hystériques de la bande de connards, choisis par l’animateur, et payés (sans doute grassement) par la chaine !

La règle du jeu si j’ai bien compris ; parce que c’est un jeu parait-il, est que lorsque l’un des chroniqueurs (ou gros niqueurs, au choix !) n’est pas d’accord avec ce que dit un invité, il peut le faire savoir en buzzant.

Un être normal, userait du buzzeur avec modération, n’étant pas utile de casser les oreilles de tous en buzzant à toute force, dix fois de suite… Le sujet du jour étant « l’influence du rap sur les jeunes », Booba lui n’a trouvé que cette réponse dès les trois premiers mots prononcés par Jean Messiha, déclarant que celui-ci ne l’aimait pas, et à l’intelligente réponse de celui-ci (qui n’a pu faire mouche compte tenu du Q.I. de moule du rappeur), « je ne vous connais pas humainement, donc je ne sais pas, mais je n’aime pas votre rap », appelant un beuglant « moi je ne vous aime pas » en réponse !

Certains diront qu’il a des excuses… je rétorque, que la connerie ça se soigne !

Après la suite sur le même registre, Hanouna s’est scandaleusement vautré en adhérant au caprice à la con du primate, priant son invité de sortir en lui présentant d’hypocrites excuses…

Mais si l’unique réponse du rappeur, presque essentiellement par buzzeur, peut paraitre outrageante pour l’invité et les spectateurs « normaux », il apparait néanmoins que cette démonstration de l’intolérance de ces gauchistes dépravés, apporte une réponse flagrante au thème choisi : oui, avec de tels défenseurs, le rap ne peut avoir qu’une très mauvaise influence sur les jeunes… et les moins jeunes d’ailleurs, si l’on en juge les glapissements et ricanements stupides qui émaillaient chaque intervention du rappeur, persuadé qu’il se moquait de Messiha, quand c’est l’inverse !

Indubitablement, Booba est K.O. debout par les rares phrases que Jean Messiha a réussi à placer, lançant par exemple un « donc vous nous invitez uniquement pour qu’on ferme notre gueule ! », car si ces mots n’ont apparemment pas pu se trouver un passage chez les cerveaux atrophiés des névrosés du plateau, ils ont certainement ait mouche chez les téléspectateurs dotés d’intelligence et d’humanité.

https://youtu.be/H65LB7wxtIk

https://www.fdesouche.com/2021/03/05/invite-a-debattre-sur-linfluence-du-rap-sur-les-jeunes-jean-messiha-est-immediatement-exclu-du-plateau-de-tpmp-par-booba-sous-les-rires-de-hanouna-et-de-ses-chroniqueurs/

Tous ces tordus se sentent forts et persuadés d’avoir raison, parce que s’imaginant les plus nombreux, ils pavoisent.

N’ayant aucune conscience de ce que ressent le citoyen lambda, face aux multiples agressions, verbales, physiques et mortelles, venant aussi bien des ennemis externes (Africains et Maghrébins nourris à la haine de la France dès le biberon !), que de ceux qui sont censés les protéger, tel l’abominable lâche et fou furieux, prétendu président de la France, les réactions primaires de ses abrutis sont une triste constatation de ce qu’est devenu le niveau intellectuel moyen en France.

Nous déplorons souvent que de vrais débatteurs de talent (Pierre Cassen et Christine Tasin pour ce qui nous concerne ici) ne soient jamais invités sur les plateaux télé, mais si c’est pour être confrontés à des cris de basse-cour, hurlements hystériques, grossièretés et injures… seuls registres de ces malades, c’est presque mieux.

En revanche savoir que de telles émissions sont largement suivies par les jeunes décervelés, ajoute à la désespérance ; ce n’est certes pas ainsi qu’ils amélioreront leur vocabulaire et leur aptitude à réfléchir, débattre, et apprendre des autres.

Et la question se pose : doit-on envoyer nos plus courageux chevaliers servants se faire laminer par des minables, ou laisser ces derniers mijoter dans leur fange ?

Ce n’est pas la première fois que le dégénéré Booba se fait remarquer de la plus stupide manière, et il semblerait que la promesse du Champion de boxe Thaï, Patrice Quarteron, de « s’occuper de lui », à la suite d’un précédent « incident », ne lui ai toujours pas servie de leçon ; pas plus qu’à Hanouna d’ailleurs, déjà mis en difficulté il y a peu lors d’une participation du rappeur à son émission débile… puisque depuis il l’a carrément intégré à sa bande d’ahuris contents d’eux.

https ://ripostelaique.com/defenseur-de-zineb-quarteron-va-soccuper-de-booba-et-dhanouna.html

https ://ripostelaique.com/une-racaille-degeneree-soutenue-par-booba-menace-et-insulte-julien-odoul.html

Bravo cher Jean Messiha pour votre courage, mais je trouve que c’était vraiment faire trop d’honneur à ces gorets beuglants, doublés d’hystériques mouettes rieuses, que de répondre à leur invitation, sachant d’une part que cette émission est juste un traquenard puant, monté par des pauvrets atteints de crétinerie aigüe envers de braves gens ne partageant pas leurs délires, et que d’autre part, ayant quasiment tous l’air ravis de leur état, il serait presque désobligeant de les en priver en tentant de les en guérir.

En d’autres termes, tenter de dialoguer avec ces abrutis, c’est « donner de la confiture à des cochons », puisqu’ils sont à des années lumières de la civilisation qui normalement a su au cours des siècles transformer les hommes du Néandertal en êtres évolués tant au physique qu’au mental.

Chez Hanouna et ses hyènes rieuses, la majorité parait s’être figée en chemin, et s’ils ont su évoluer au niveau, tenue vestimentaire, il semblerait qu’au niveau mental… ça patine !

Il eut été préférable pour Jean Messiha de suivre une des hautes pensées philosophiques du regretté Audiard… en l’occurrence sa sage décision : « J’parle pas aux cons, ça les instruit » !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

0