Racisme, médias : comment l’école gauchiste formate nos enfants

 

Nous sommes de plus en plus nombreux à douter, pour ne pas dire rejeter, tout ou partie des infos officielles, dont nous abreuvent (en toute indépendance, qu’ils disent !) ceux qui sont chargés de transmettre au populo les directives gouvernementales du plus détesté des Présidents dont la France se soit dotée… par la faute de quelques crétins, incapables de raisonner sainement en écoutant leur voix intérieure… et de tous les inconscients ou lâches qui préfèrent s’abstenir de voter, sous prétexte que la démocratie est bafouée et ne sert plus à rien !

Si nos vaillants ancêtres avaient raisonné de même, nous en serions toujours à l’âge de pierre… précisément là où les ordures qui se sont emparés du pouvoir à l’échelon mondial voudraient nous voir retourner… du moins ceux qui survivront à leurs génocides des gêneurs !

Heureusement, grâce à l’Observatoire du Journalisme (Informer sur ceux qui nous informent), nous apprenons que :

Comme chaque année à l’arrivée du printemps, l’Éducation nationale fait sa grande messe médiatique en forme de propagande pour les médias de grand chemin. Cette année, l’opération de masse a commencé lundi 22 mars 2021.

En 2020, l’opération fut assez discrète compte tenu du contexte Covid-19 et des fermetures de classes…

Mais en 2019, l’OJIM s’était déjà penchée sur cette outrancière propagande des médias « bien en cours » auprès des jeunes, puisque bien évidemment approuvée par les hauts responsables de l’Enseignement national, à savoir, ministre et délégués, syndicats de profs et des parents d’élèves… représentant une minorité, mais tellement « agissante » qu’on n’écoute qu’elle !

Rappels de quelques inquiétantes « perles » relevées :

« Sans frontières » est devenu un mantra

– Le contexte est à la « mobilisation internationale », terme militaire, lutte sans merci. Contre quoi ou qui sinon ceux qui pourraient éventuellement avoir une vision autre du monde ?

– L’UE s’y met, lançant sa semaine d’éducation aux médias sous l’égide de la commission européenne

– Plus de 18 000 établissements scolaires français participent, un million de journaux sont distribués (une autre forme de subvention pour les journaux amis), 230 000 enseignants sont engagés dans un processus qui concerne 4 000 000 d’élèves : ce côté massif ne peut qu’impressionner et encore plus interroger

– Il est important que les enseignants sachent ce qu’il convient de dire. Un outil est mis en œuvre :

M@gistère : nouveau parcours de formation à distance à destination des professeurs des écoles sur le thème de « Lire l’actualité ».

Déjà là, un esprit sain commence à suffoquer, mais dites-vous bien que, tout comme « les gens qui ne sont rien » sont abreuvés à longueur de journée par le bourrage de crânes du nom de « la pandémie », magnifique prétexte à tous les interdits cumulés par Macron et sa clique, les enfants sont également les cibles de l’incessant matraquage médiatique dès l’école, où, bien plus qu’apprendre à lire et écrire convenablement leur langue maternelle… il est urgent de leur inculquer le politiquement correct, en commençant par l’antiracisme à tout prix (sauf celui anti-Blanc qui n’existe pas, d’après eux !), mais également quels sont les « bons » organes de lecture de l’actualité, et quelle tournure d’esprit acquérir pour toujours le approuver !

L’OJIM, nous confirme d’ailleurs qu’en général, la semaine de la presse à l’école ne vient pas seule. Elle est accompagnée de la semaine de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

Ainsi, les enseignants de France ont reçu, le 21 mars 2021, un email de cette sorte (formulations diverses selon les académies) :

« Chers collègues,

S’est ouverte aujourd’hui la semaine de de l’éducation contre le racisme et l’antisémitisme. Nous savons bien que ce n’est pas le travail d’une semaine mais une éducation faite au quotidien, tout au long de l’année, et tout particulièrement en histoire-géo-EMC. De nombreuses ressources sont à votre disposition mais nous attirons votre attention sur un outil qui ouvre au grand public cette semaine, avec un espace destiné aux enseignants et de courtes videos (2–3mn) très utilisables en EMC : Sapio, le campus numérique de la LICRA … »

L’intégralité du message est reprise dans le lien en bas de texte ; il est fortement recommandé aux esprits fragiles de faire des poses entre chaque thème abordé, de manière à se préserver d’un éventuel malaise, ou d’une possible crise de rage destructrice…

Spécificité de cette année :

« Face à la pandémie, la Semaine de la presse et des médias dans l’École souvre cette année dans un format inédit, 100% adapté au contexte sanitaire et avec une mobilisation sans précédent des acteurs de l’éducation, des médias et du numérique.

Ce sont 20 461 écoles, collèges, lycées, représentant 260 000 enseignants, 4 500 000 élèves ainsi que 1800 médias partenaires impliqués cette année. Avec une augmentation de 1 800 établissements scolaires inscrits pour cette 32e édition, la participation est en hausse pour la 7e année consécutive. Les écoles primaires se sont très fortement mobilisées, avec 7 386 inscriptions, ce qui constitue un taux de participation record dans lhistoire de la Semaine de la presse et des médias dans l’École. » (Source : CLEMI).

L’enjeu est donc de taille, puisqu’il y va du contrôle des consciences dès la maternelle.

D’où le sous-titre de l’OJIM « la presse officielle tu ingurgiteras, mon fils » !

Avec pour thème cette année : « S’informer pour comprendre le monde ». 

Et un slogan écrit en majuscule dans le dossier de presse : « MOBILISATION GENERALE DU MONDE SCOLAIRE ET DES MEDIAS » …

Nul doute que nos bambins et ados seront déjà bien préparés à cracher demain sur les médias rebelles refusant de publier la pensée unique, et se complaire dans la saine lecture des bibles de la bien-pensance, tels entre autres, « Le Monde » et « Libé » !

Se reporter aux liens suivants (pour les esprits les plus forts et mieux armés) pour connaître tous les détails du désastre… à l’égal du désastre des programmes scolaires, charcutés par les gauchistes du pouvoir.

Mais sachez déjà, toujours d’après l’OJIM :

Que les nombreux partenaires sont clairement identifiés à gauche, tant en ce qui concerne les médias retenus (ElémentsL’OJIM, L’incorrect, Valeurs Actuelles, Présent, TVLibertés, RT… ne sont pas invités) que des associations, comme par exemple « La Chance. Pour la diversité dans les médias ».

Pour les parents attentifs et non politisés (donc forcément inquiets) habitués à scruter les programmes scolaires de leurs enfants, c’est déjà un combat de titans pour lutter contre les nombreux scandales qu’ils contiennent… il est clair que cette nouvelle forme d’endoctrinement de cerveaux des enfants ne peut que les scandaliser et les démoraliser encore plus…

Raison de plus pour rejoindre les lanceurs d’alertes, luttant férocement pour survivre sans les subventions attribuées aux menteurs professionnels, afin de toujours rectifier les fausses informations de ceux qui précisément se posent en donneurs de leçons, du haut de leur prétendue supériorité humaine et professionnelle !

Raison de plus pour participer, chaque fois que possible, à un rassemblement de patriotes, dont ceux organisés chaque semaine par le parti « Les Patriotes » de Florian Philippot.

Raison de plus pour écouter chaque jour, les brillantes analyses d’Éric Zemmour à 19 h sur CNews.

Raison de plus pour signer la pétition contre l’hallucinante amende de 200 000 euros, infligée par le CSA, gendarme scandaleusement hyper-partial, à CNews ; vraisemblablement pour l’obliger à virer Zemmour, à cause de sa formidable audience, qui fait tant peur au pouvoir, mais dont la raison officielle, serait les propos « abjects » du journaliste, dénonçant « la délinquance de plus en plus violente des immigrés mineurs isolés » Ce qui est vérifiable chaque jour dans les rubriques sanglantes des médias locaux, moins enclins à cacher sous le tapis les assassinats et autres exactions des « gentils migrants » !

https://damocles.co/zemmour-censure-liberte-expression/

140 573 signataires au moment où j’écris !

Bien que décidée à ne pas baisser les bras, et continuer à me battre jusqu’au bout contre les ordures mondialistes et tous leurs complices, je suis soulagée d’être « en fin de parcours », car je serais certainement hyper-angoissée si j’avais aujourd’hui 20 ans, 30 ans ou plus, et si j’avais des enfants en âge d’être scolarisés (voir les fréquents suicides de nos jeunes, désespérés d’être sacrifiés par ceux qui officiellement devraient les protéger !) !

Ce dernier point étant précisément pour moi une raison supplémentaire de combattre férocement les vrais responsables de la tragédie actuelle qu’ils nous imposent… en continuant à se goberger et se goinfrer « aux frais de la princesse », tout en nous assénant leurs leçons de morale à deux balles !

Inspirons-nous du courage de nos aïeux, ayant toujours bravement affronté et vaincu les diverses épreuves traversées par la France, afin de nous léguer une Nation forte et heureuse ; il est plus que temps de nous soucier de celle que nous voulons léguer à nos enfants et petits-enfants, si nous ne voulons pas finir dans les poubelles de l’Histoire, avec les gueux qui se sont emparés de toutes les manettes du pouvoir, pour leur service exclusif !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression, si méprisée par les médias « officiels »

https://www.ojim.fr/

https://www.ojim.fr/semaine-de-propagande-mediatique-a-lecole-cest-parti/  2021

https://www.ojim.fr/semaine-de-la-presse-et-des-medias-dans-lecole/  2019

0