La blague du jour : Attal nous dit qu’il ne connaît pas Chalençon…

Mais c’était une blague… qu’ils disent…

Les gens sont méchants, je le dis toujours, mais un nouvel épisode de fausses-nouvelles vient attrister l’élite (ou prétendue telle) de la population française, à un moment où notre grand vizir vient de nous rejouer, avec mine de circonstance, un de ses airs préférés, « je fais cela à mon corps défendant, mais c’est pour votre bien » en nous confinant pour la 3ème fois en un an et demi !

Et hop : tous les départements confinés, par souci d’égalité entre les citoyens, couvre-feu à 19h, défense de s’éloigner de sa cage de plus de 10 km sinon amende, port du masque et respect des mesures sanitaires sinon amendes cumulables, et envoi sur le front, de toute la flicaille disponible, c’est-à-dire celle qui ne mérite aucun respect puisque empressée de punir injustement les citoyens qu’ils ne sont pas capables de les protéger contre les racailles ne cessant de proliférer !

En même temps, comme dirait l’autre, en ce qui concerne l’égalité des citoyens, il faudrait justement être aveugle profond pour ne pas encore s’être aperçu que « certains sont plus égaux que d’autres » … soit en fonction de sa couleur de peau (rien à voir avec la race parait-il !), soit en fonction de son compte en banque et/ou de sa notoriété !

Raison pour laquelle un reportage sur M6 vient de semer un véritable séisme à propos de ministres qui dineraient dans des restaurants clandestins…

Ce que les gens peuvent inventer, j’vous jure… Comme si c’était le genre de la maison ; heureusement que Gabriel Attal n’a pas hésité à témoigner que c’est quasiment impossible…

https://twitter.com/i/status/1378743756455821314

D’ailleurs, est-ce qu’un seul de nos gouvernants oserait nous mentir, je vous le demande ? Tenez, Macron par exemple… Euh, non, oubliez, c’est un mauvais exemple !

Toujours est-il que ce reportage a fait grand bruit, au moment même ou le nouveau tour de vis (il paraitrait que ce sera le dernier…) vient d’être proclamé, semant un ressentiment grandissant chez les citoyens ne disposant d’aucun moyen de s’y soumettre, sauf à le payer très cher.

Des journalistes de M6 se sont infiltrés dans des fêtes privées organisées à Paris. Au cours de l’une d’entre elles, un célèbre collectionneur a affirmé qu’il avait dîné en compagnie de ministres dans des restaurants clandestins à plusieurs reprises.

https ://twitter.com/i/status/1378089447271596038

Sauf que cela a fait tellement de vagues sur les réseaux sociaux et autres diffuseurs d’alertes, que le très compétent Gérald Darmanin a aussitôt réclamé au Procureur de Paris, Rémy Heitz, d’ouvrir une enquête pénale ; c’est qu’il ne plaisante pas avec son rôle de ministre de l’Intérieur, Gérald… surtout quand il s’agit de se démener pour blanchir un ou plusieurs de ses confères, très certainement incriminés à tort par des jaloux mal pensants…

Même Marlène Schiapa s’en est mêlée, c’est dire l’importance de l’événement ; elle qui ne chôme pas entre l’écriture de deux romans, ses obligations familiales et professionnelles, mais qui trouve néanmoins toujours le temps pour nous donner gracieusement son avis… dont ont pourrait très bien se passer, mais elle est comme ça Marlène, elle aime éduquer les foules…

« On notera la qualification apposée par Marlène Schiappa aux participants de ces agapes clandestines : « obscurantistes ». Ce n’est pas le mot qui nous serait venu tout de suite à l’esprit. Mais bon, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur a peut-être des informations que nous (n’importe quel citoyen) n’avons pas. » nous rapporte Georges Michel sur Bd Voltaire.

https://www.bvoltaire.fr/restaurants-clandestins-marlene-schiappa-sen-prend-aux-obscurantistes/

Du coup, l’un des principaux intéressés, en l’occurrence Pierre-Jean Chalençon, propriétaire du « Palais Vivienne » mis en cause par le reportage en question, a fait savoir, via son avocat, qu’en fait il faisait seulement « de l’humour » quand il avait assuré que des ministres participaient à de tels repas.

« Pierre-Jean Chalençon, grand collectionneur des objets de Napoléon, a toujours apprécié faire de l’humour (…). C’est ainsi que quand celui-ci précise qu’il dîne avec des ministres dans des restaurants clandestins, il manie avec brio le sens de l’absurde… ».

Bon sang mais c’est bien sûr, comme disait le célèbre « Inspecteur Bourrel » de mon enfance ; c’était une blague de 1er avril et bien sûr tout le monde a plongé !

Pourtant, « Par les deux phrases du communiqué de son avocat à l’AFP, M. Chalençon – déjà identifié par des médias et des internautes comme la source – reconnaît finalement être cette personne ayant parlé en voix off déguisée à M6 ».

Mais puisqu’on vous dit que c’était de l’humour !!!

Rendez-vous compte que ce pauvre homme (non, pas Bourrel, Chalençon, suivez quoi !) a déjà dû quitter l’émission « Affaire conclue » sur France 2, éjecté sur accusation d’antisémitisme, et que du coup il s’était recentré sur les locations de son Palais Vivienne.

Et bien que certifiant que son cachet mensuel de 10 000 euros pour l’émission, « n’était pas grand-chose et qu’il n’a pas besoin de ça », c’est très en colère qu’il avait adressé un message au chef de l’Etat ; âmes sensibles s’abstenir :

« Monsieur le président, il faut absolument que vous nous aidiez. […] Aujourd’hui, il y a des dizaines, des centaines de personnes qui ont des manoirs, des châteaux ou des domaines en France, qui ont des propriétés dans Paris, et qui ne peuvent plus s’en sortir, et qui sont malheureusement obligés de vendre. »

Vous réalisez la misère de ces pauvres gens ?

Comment les restaurateurs de luxe vont-ils s’en sortir, sans la clientèle des ministres ? Propriétaires de manoirs, de châteaux, de domaines et d’appartements à Paris, unissez-vous !

En attendant, il en est réduit à venir s’exprimer sur les plateaux télé, au bord des larmes, semant tristesse et désolation… chez ceux qui n’ont ni manoirs, ni châteaux… mais souvent un grand cœur et une âme bien plus belle que les pourris de son espèce.

Et c’est donc sans le moindre scrupule que je transmets le tweet suivant :

https://twitter.com/i/status/1378755370026475521

Surtout que, cerise sur le gâteau, l’ex député LREM devenu pratiquement incontrôlable, Joachim Son Forget, balance à son tour…

Rappelons qu’issu du PS, puis très bon élève de la Macronie, cet électron libre, véritable trublion, avait, entre autres « facéties », réussi à flinguer en plein vol, l’ex candidat à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, en relayant sa vidéo « pornographique » :

“J’ai relayé la vidéo pour montrer de l’intérieur ce qui se passe, les coups bas, et l’hypocrisie”, expliquera-t-il.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/portrait-joachim-son-forget_fr_5e46717ec5b64433c61483f3

Au risque de choquer les âmes bienpensantes, je trouve qu’un homme qui a réussi à dégommer l’un des plus nuisibles petits soldats de Macron, ne peut être antipathique… même s’il n’est pas exemple lui-même d’hypocrisie… puisque, désormais siégeant en non inscrit, il n’a pas été évincé, ce qui subodorerait que peut-être, il aurait accepté certaines concessions au système…

Quoi qu’il en soit, sa réponse à Darmanin, relance le débat, nous confirmant que les « prétendus petits saints » qui nous gouvernent, ne sont que de grossiers sournois, pratiquant, entre autres scandales, l’ignoble et injuste « fais ce que je dis, pas ce que je fais » … semblant être devenu leur devise permanente !

Et ils peuvent jurer les grands dieux que c’est impossible… mon opinion est faite, et bien faite !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

https://francais.rt.com/france/85359-covid-19-ministres-ont-ils-dine-restaurants-clandestins

https://lemediaen442.fr/des-ministres-dans-des-restaurants-clandestins-chalancon-le-bon-client/

https://fr.sputniknews.com/france/202104051045438401-diners-clandestins-lorganisateur-presume-plaide-lhumour-en-se-reniant-sur-la-participation-de/

https://www.jeanmarcmorandini.com/article-457012-justice-le-chef-christophe-leroy-et-pierre-jean-chalencon-dementent-l-existence-du-restaurant-clandestin-au-palais-vivienne-et-pourtant-les-preuves-sont-nombreuses.html

0