Macron célèbre la liberté de la presse… aux ordres !

Beau parallèle avec ce que fait Macron fait subir aux « médias » réfractaires !

 

Si nous devions décerner une décoration au « dangereux psychopathe » s’étant fait élire en 2017 pour dézinguer la France, ce pourrait être celle de « Grand maitre du foutage de gueule » ; car en dépit de tout ce que l’on peut lui reprocher, il faut lui reconnaitre que dans ce domaine, non seulement il excelle (malgré une concurrence féroce) mais il applique une constante dans sa ligne de conduite avec une rigidité effarante.

Le 3 mai, c’était l’anniversaire de mon petit fils adoré… mais pas que.

Il se trouve que c’était aussi « la journée mondiale de la liberté de la presse » ; jusqu’ici rien d’anormal, mais utile de souligner que comme dans bien d’autres domaines, « dans certains pays cette liberté est plus égale que chez d’autres ».

Sautant sur l’occasion de nous gratifier de sa hauteur de vue, ce grand félon ratant avec opiniâtreté toute occasion de se taire pour nous imposer ses actions et décisions, vient de proclamer … qu’il souhaite que les journalistes « restent libres partout dans le monde » !

Ne vous frottez pas les yeux, vous avez bien lu…

On a beau être prévenu de l’étendue du culot de ce menteur professionnel, ça surprend quand même !

De deux choses l’une, soit il a encore sniffé de ce truc (cocaïne, ou poudre de perlimpinpin qu’il affectionne tant ?) dont il doit s’emplir les narines puisqu’en permanence il se tripote le nez

« Ça vous gratouille ou ça vous chatouille », au juste ?

Mais qu’est-ce qu’elle fout la Brigitte, elle ne peut pas lui dire que « cela ne se fait pas » … surtout chez les gens qui « se croient quelque chose » ?

Soit, seconde hypothèse, il considère que la France étant déjà, grâce à ses soins constants, en état de délabrement… si proche de la ruine voulue par ses sponsors, qu’il se fout totalement qu’un adversaire (courageux ou inconscient) lui demande : « Et pour la France ? ».

Quelque temps seulement après que le C.S.A. (rappelons que Macronescu nomme lui-même son président !) ait scandaleusement collé une amende de 200.000 euros à CNews pour des propos « dérangeants » d’Eric Zemmour (indirectement visé, avec l’espoir fou qu’il soit viré…), il fallait oser… EM l’a fait !

De la part de celui qui a voulu à toutes force nous coller sa loi Avia prétendument pour lutter contre les contenus haineux sur le Net… retoquée par le Conseil Constitutionnel, mais qui régulièrement revient à la charge, à pas de loup et légèrement modifiée pour n’être pas reconnue… cela ne manque pas de sel !

Officiellement, ce discours présidentiel contraste avec la situation des journalistes en France, positionnée au 34e rang du classement mondial 2021 de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières (RSF). En particulier depuis l’adoption définitive le 15 avril par le Parlement de la loi Sécurité globale et de son fameux article 24, réécrit mais pénalisant toujours la diffusion « malveillante » de l’image des policiers, une modification juridique qui cristallise une large contestation chez les défenseurs des libertés publiques.

[…] En publiant son tweet, le président français semble également avoir oublié que le 29 avril dernier, le Conseil de l’Europe, dont la France est un pays fondateur, a alerté sur la situation de la liberté de la presse dans l’Hexagone, notamment sur le harcèlement dont les journalistes sont de plus en plus souvent victimes. Car selon le dernier rapport annuel de la Plateforme du Conseil de l’Europe pour la protection du journalisme et la sécurité des journalistes, la France est le pays européen dans lequel les journalistes sont les plus harcelés, devant la Slovénie, l’Ukraine et la Pologne.

https://francais.rt.com/france/86247-emmanuel-macron-celebre-liberte-presse-dans-le-monde-oubliant-ses-limites-france

Pour beaucoup à Riposte, nous sommes plus nuancés quant au prétendu « harcèlement des journalistes » qui les viserait tous… quand manifestement les « journaleux » à la botte du pouvoir, bénéficient d’un aveuglant traitement de faveur, avec les copinages qui vont avec !

Cette image a beau avoir été controversée, il n’empêche que l’indigeste soutient de la journaleuse envers le président, ne faiblit jamais dans ses prises de paroles, contrastant fortement avec le mépris suintant de ses interventions, face, ou à propos d’un ou d’une adversaire de LREM et son fondateur !

Autre cas de figure, difficilement niable… à moins d’être un super montage… ce qui à ma connaissance n’a pas été revendiqué.

Car pour nous, en fait, le dictateur qui ne dit pas son nom, a simplement oublié de préciser, qu’il se bat en réalité :

Pour la presse qui l’encense et lui cire les pompes (grâce aux scandaleuses subventions qu’il leur verse !) ; celle qui manipule l’opinion en écrivant l’inverse de la vérité, en pratiquant la langue de bois en toutes circonstances, ou encore qui sélectionne soigneusement ses « micros trottoirs » selon que leur commentaire est acceptable ou non !

Mais Contre la presse dérangeante, celle des « lanceurs d’alerte » publiant chaque jour les rectificatifs qui s’imposent, face aux boniments des précédents !

Le fric qui pue et les honneurs, aux menteurs qui soutiennent ce crapaud se prenant pour une colombe, et tous ses complices (BFM, Apathie, Askolovitch Barbier, Joffrin…)

Impossible de les citer tous, puisque, si l’on en croit cette discussion sur LCP en 2011, « plus de 80% des journalistes sont de gauche » et « 40% des journalistes sont d’extrême gauche ». »

Simple boutade qui prête évidemment à rire, mais aussi sujet récurrent, à méditer !

https://www.dailymotion.com/video/xgiks9

https://www.dailymotion.com/video/xgiks9

La censure internet, les poursuites judiciaires, la dissolution, l’emprisonnement… pour tous les dissidents, réfractaires à la pensée unique de ce président pour de faux !

Jupiter s’imagine-t-il que nous oublions que les généraux en activité ou non, et tous ceux qui les soutiennent, qu’ils soient militaires ou civils, sont actuellement sur la sellette, passibles des pires sanctions (défense de rire), simplement pour avoir osé lui écrire de simples vérités lui qui tient tellement à manipuler toutes informations susceptibles de mettre la puce à l’oreille des citoyens encore assez naïfs pour le croire ?

Ceux-là, qui n’ont rien à voir avec le carriérisme puant de certains d’entre eux, ont bien compris ce qui se cache derrière les déclarations de la marionnette qui leur sert de ministre ; appréciez le commentaire de l’un d’entre eux, âgé de 92 ans, que l’imposteur de l’Elysée n’impressionne pas le moins du monde.

Ayant choisi mon camp également, je croise les doigts pour que Macron et sa clique de courtisans salement intéressés, pour leur compte personnel et non pour celui de la France, reçoivent très bientôt la monnaie des fausses pièces avec lesquelles ils nous payent depuis plusieurs décennies…

Honte à tous ces cloportes.

Honneur à tous les vrais patriotes, fin-prêts à se battre pour notre belle France ; pour quelle ne meurt pas et reprenne ses valeurs et son lustre d’antan.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

0