Avec Bruno Attal, les pleureuses islamo-racailles sont tombées sur un os

Moi aussi, monsieur Attal… Hélas, là aussi nos dirigeants pratiquent l’inversion des valeurs !

Nul besoin d’être croyant pour constater que les forces du mal, à l’œuvre sur cette terre, se démènent, précisément comme de sales diables, pour se maintenir partout où ils ont pris le pouvoir, et que devenant si nombreux, il n’est plus loisible d’ignorer leurs sales coups bas, sauf à augmenter gravement le danger déjà existant.

Le temps de l’affrontement final se profil de plus en plus, notamment ces jours-ci où ils font feu de tout bois pour avancer leurs pions en trahissant tous azimuts, c’est une évidence journalière.

Ainsi chez les décérébrés qui pullulent dans leurs rangs, nous avons le dindon Hanouna, s’imaginant être quelqu’un d’important parce que l’audimat de ses émissions débiles est annoncé au beau fixe… sans réaliser qu’elles s’adressent surtout aux bas du front, et aux vermines haineuses de tout ce qui n’est pas eux.

Leur grand truc actuellement, c’est de taper sur les flics, virtuellement, en prétendant que ceux-ci le font réellement, sur de parfaits innocents !

Et depuis la lamentable affaire « Théo », dûment instrumentalisée, qui avait tellement ému le bouffon Hollande, le nouveau refrain des crapules « bien connues des services de police », prises le bras entier dans le pot de confiture, c’est de prétendre que non seulement les forfaits dont on les accuse sont faux, mais qu’en plus… ils se sont fait violer par les policiers !

Nous apprenons donc que s’est déroulé chez Hanouna, et sans que ce dernier n’y mette le holà, un combat épique à propos d’une « énième victime », bien évidemment « innocente », d’une prétendue violence policière… laquelle trouve toujours un écho immédiat chez les jobards du P.A.F. capables des pires mensonges pour soutenir leurs thèses gauchisantes

Face à face : une courageuse et bien entendu innocente « énième victime » des violences policières, témoignant masquée, lunettes noires, casquette… et sous le prénom de « Tommi », choisi par la victime pour garder son témoignage anonyme.

Témoigner anonymement pour se défendre d’une injustice… ils ne nous l’avaient pas encore faite celle-là !

De l’autre côté, le « lâche » représentant de cette police diabolisée… témoignait à visage découvert, démontrant calmement, que son vis-à-vis est tout simplement un mytho, inversion de son pseudo… autrement dit un menteur !

https ://twitter.com/i/status/1390007968989597704

https://www.fdesouche.com/2021/05/05/bruno-attal-policier-et-syndicaliste-tommi-cest-le-verlan-de-mito-tpmp/

Pour ceux qui seraient tentés d’ajouter foi à la version de la « victime », répondant au très intègre journaleux Taha Bouhaf, officiant chez son pote Hanouna… c’est là :

https://youtu.be/UVu8BJ8K9j8

https://www.lemediatv.fr/articles/2021/revelations-jai-ete-viole-en-garde-a-vue-par-un-policier-vQUf9l2DR9SZatXeF4qd_w

Étranglé plusieurs fois, avec une telle violence… qu’il a survécu… il a finalement été « violé » par un doigt dans l’anus, ce qui en principe, fait partie des fouilles à corps pour vérifier si le délinquant n’y a pas planqué des produits illicites… surtout chez les récidivistes « bien connus etc… »

Nombreux sont les citoyens honnêtes, inconnus des services de police, qui n’ont jamais eu à subir ce genre de scène, ailleurs que devant les séries policières de la télé… mais c’est sans doute parce que les vilains policiers s’acharnent exclusivement sur les crapules au volant de voitures volées, caillassant des camions de pompiers, et tentant de cramer des policiers dans leur véhicule… ce qui « n’est même pas vrai » selon les dires des accusés …

Ce qui est flagrant dans ce document, c’est le calme et les nombreuses précisions données par la prétendue victime, quand on attendrait un minimum d’émotion et le flou bien légitime d’une mémoire n’ayant pas tout « imprimé » en raison du stress subi.

Au lieu de cela, c’est 40 minutes de récit sans aucun désarroi, revenant plusieurs fois sur l’attitude détaillée des policiers… comme si dans l’affolement d’un vrai viol, un individu réellement innocent, pouvait enregistrer tous les détails sans en oublier aucun !

En plus il admet lui-même que c’est « après » qu’il a réalisé qu’il avait été violé !

Après quoi ? Après que des amis bien intentionnés lui aient fait entrevoir tout le bénéfice qui pourrait être retiré de cette énième confrontation avec la maréchaussée, et ce au moment même où coup sur coup une employée administrative est récemment tuée dans un commissariat, puis hier soir un policier est tué à Avignon par une raclure refusant un contrôle et ayant réussi à s’enfuir.

Avignon (84) : Éric Masson, policier et père de 2 enfants, tué par balle par un dealer en fuite (MàJ : prudence concernant l’identité du tueur présumé)

Ce qui donne l’occasion au crétin Mélenchon, de se faire remarquer par un commentaire à son image, lequel lui vaudra une réponse circonstanciée de Bruno Attal… voir plus loin.

Sont tellement habituées à nous prendre pour des cons, toutes ces racailles récidivantes, qu’ils ne mesurent pas qu’ils dépassent les bornes de la bienséance.

Pour ma part mon opinion est faite ; forts de se savoir toujours soutenus par la « bien-pensance » gauchiste, le dénommé « Tommi » est effectivement un menteur, qui a vu dans cet épisode, une occasion de faire parler de lui, en démontrant à quel point cette police qui les harcèle, ses « frères » et lui, en permanence et sans raison, est capable de tout et qu’il faut la combattre par tous les moyens … Ecœurant !

Je ne porte pas dans mon cœur ceux qui ont véritablement martyrisé les Gilets Jaunes, mais je ne tombe pas dans le piège consistant à accuser tous les policiers de tous les maux et turpitudes… lesquels sont bien plus l’apanage des félons se pavanant dans les antichambres du pouvoir, bénéficiant d’ailleurs de la protection rapprochée de ces mêmes policiers qu’ils méprisent et trahissent quand des événements touchent à leurs protégés !

Il me semble d’ailleurs que si les policiers faisant honnêtement leur travail de protection des citoyens, étaient autorisés à faire usage de leur arme face aux racailles qui les agressent, la délinquance à tous les niveaux baisserait rapidement de manière appréciable.

Au lieu de cela, les pleureuses politiques professionnelles n’ont d’empathie que pour les fausses victimes, pour des motifs peu reluisants puisque, soit par pur électoralisme, soit tout bêtement par pure pétoche… ce qui ne les préservera de rien du tout, au moment du grand affrontement !

Face à toutes ces lâches mauviettes, pratiquant la haine à outrance pour qui ne partagent pas leurs idées, Bruno Attal est présenté sur Twitter comme « Flic de terrain qui vient d’avoir un mandat syndical et qui par conséquent peut exprimer publiquement la colère des policiers… ».

C’est ce même homme, qui avait fourni tout le travail nécessaire pour démontrer que Perrotin s’était livré à un grossier montage dans l’affaire Zecler !

https://www.ojim.fr/affaire-zecler-bruno-attal-denonce-les-mensonges-de-david-perrotin/

https://ripostelaique.com/les-deux-policiers-jetes-en-prison-a-cause-de-perrotin-sont-en-danger.html

https://ripostelaique.com/affaire-zecler-perrotin-pris-la-main-dans-le-sac-denonce-par-attal.html

Ecoutez-le régler ses comptes, avec notamment Mélenchon, Dupont-Moretti… un vrai régal, venant d’un homme courageux qui n’emploie pas la langue de bois, ni déguisement ou pseudo, pour dire crument les vérités qui dérangent tellement les pourris qui ont investi le pouvoir !

https://www.youtube.com/watch?v=QyoO2oXL3FI

https://france-police.org/2021/04/27/delitement-de-la-nation-france-bruno-attal-balance-tout-dans-une-courte-video-a-haute-intensite/

Cet acharnement contre la police en général, soulignant les dérapages de quelques-uns, pour mieux occulter les atrocités à répétitions des protégés du pouvoir, devient chaque jour plus évidente et fait son chemin chez les citoyens lucides… il est donc temps pour chacun d’entre nous de soutenir ces hommes qui payent un lourd tribu pour notre protection, avec la même force que nous avons mis à soutenir les généraux qui récemment ont fait savoir à l’usurpateur de l’Elysée, que les mensonges, non-dit, et autres manipulations du pouvoir, sont tellement flagrants qu’il n’est plus temps de nier.

Franchement, quand je veux évacuer le trop plein de saloperies déversées sur les ondes à jet continu, j’ai trouvé un truc qui me calme immédiatement, et me remet la joie au cœur !

Il me suffit d’imaginer, n’importe lequel des super gauchistes médiatiques (au hasard, Hanouna, pourquoi pas ?), qui s’y entendent pour salir, non pas les policiers indignes qui ont dézingué les Gilets Jaunes, sur ordre du pouvoir… mais toujours ceux qui combattent les vrais délinquants et criminels, dès l’instant que ceux-ci appartiennent aux espèces protégées par ce même pouvoir, lui-même super délinquant et criminel…

Imaginez donc, le jour prochain où ces véritables traitres à leurs concitoyens, auront à faire face, dans l’intimité de leur demeure, aux clones de ceux qui ont tabassé récemment Bernard Tapie et son épouse, crachant au passage un « va te faire enc…, ce temps est révolu » à l’objection de Tapie soulignant qu’il les a toujours défendus…

Pas sûr que l’expérience vécue par Tapie lui ait été profitable pour revoir son immigrationisme forcené, raison pour laquelle il me semblerait utile qu’elle puisse être renouvelée encore et encore, envers ses semblables… tellement oublieux que chez « les gens qui ne sont rien », ce ne sont pas que quelques gnons qui sont régulièrement distribués, mais carrément la torture, la souffrance et la mort !

Ensuite seulement, ces bouffons auront le droit de témoigner… mais il n’est pas certain que l’expérience soit suffisante pour leur remettre la cervelle à l’endroit.

Dites, j’pense à un truc (comme disait feu Coluche) : pourquoi Macron et toutes les brèles du gouvernement et ses annexes, bénéficiant tous de « gardes rapprochées » qui nous coûtent, un bras, une jambe… et bientôt la tête, n’auraient-ils pas droit au même traitement que nos policiers, envoyés sur le terrain avec des armes qu’ils n’ont pas le droit d’utiliser ; on leur donnerait des pistolets en plastique (ou en métal doré pour faire plus classe, mais sans munition), ils seraient ainsi bien plus légitimes à pérorer sur les prétendus « non danger » que sont les « chances pour la France », qu’ils se gardent bien de côtoyer de trop près ???

Et si je faisais une petite bafouille dans ce sens à not’ président bien aimé… parait que c’est très tendance ces jours-ci.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

0