Que la panique de Castex fleure bon auprès des patriotes !

Meurtre d’ Eric Masson : deux suspects « Français, nés en France »

et des policiers interdits d’assister à l’officielle cérémonie d’hommage sur les Champs…

Quel plaisir depuis quelques jours, de consulter les nouvelles… y compris en provenance du camp ennemi (le gouvernement Castex !), tant il est loisible, même aux malvoyants habituels, de percevoir la panique qui règne dans ses rangs !

Dès la première tribune des quelques généraux, bien vite rejoints par d’autres militaires de divers rangs et de différents « corps », puis par plusieurs pétitions de civils approuvant pleinement leur initiative, puis une seconde tribune de militaires, et enfin un appel aux civils à signer leur approbation (Valeurs Actuelles, Damoclès) … la panique des trous du culs qui nous gouvernent a vite fait place à des réactions de mépris et de menaces, prouvant à quel point ils étaient touchés.

Aujourd’hui, le déni des réalités continue, et l’unique réaction du paltoquet qui nous sert de ministre de l’Intérieur, le minus Darmanin, est de clamer que les deux suspects de l’assassinat d’Eric Masson, sont « Français, nés en France » … puisqu’ils se prénomment Llias et Ayoub… prénoms très français comme chacun sait !!!

Ce couillon ne se rend même pas compte qu’en se croyant obligé de préciser « des Français nés en France » c’est lui-même qui souligne que sans doute ce ne fut pas toujours le cas pour leurs parents

Comment ne pas forcément y voir un avertissement à « ne pas amalgamer » (avec la vraie origine des suspects ?) de manière à ne pas stigmatiser toute une communauté quasiment toujours accusée injustement, uniquement par racisme et méchanceté… en provenance des « autres » Français ?

Bien Gérald ! Magnifique sortie, que nous n’oublierons pas le moment venu…

Tes propres pas dans ceux du roquet Valls, tu sembles bien parti, carrément en pole-position, pour ravir le titre de « super-benêt » à ton célèbre prédécesseur, l’inoubliable Rantanplan-Castaner, qui du haut de sa sottise monumentale, affirmait lui, que « les djihadistes sont avant tout Français ! ».

Pourtant :

« Leurs cheveux coupés court et teints en blond n’ont pas abusé les policiers de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Montpellier, chargés de leur interpellation. Dimanche 9 mai à 22 h 30, au péage de Rémoulins, sur l’autoroute A9 qui permet de rejoindre Nîmes, Ilias A., surnommé « l’excellent de Carpentras », et Ayoub A., ont été appréhendés par les forces de l’ordre alors qu’ils cherchaient vraisemblablement, assure une source judiciaire, à quitter la région d’Avignon en direction de l’Espagne accompagnés d’un chauffeur. »

On peut penser que c’est sans doute par amour de la France et pour être « encore plus Français » que les deux individus se sont teints en blond… au risque de déplaire au grand Manitou, Mélenchon, qui piaffe d’impatience, en attendant d’être élu leur président, dès l’année prochaine…

Ce qui ne trompe pas le génial Jean Messiha, qui une nouvelle fois, mets les pieds dans le plat, en appelant un chat, un chat… et baffant magistralement au passage, le pignouf Darmanin, lequel n’a toujours pas compris qu’il devrait tourner sa langue au moins sept fois dans sa bouche, avant d’émettre un avis… surtout quand on habite dans un costard manifestement trop grand pour lui (doit s’habiller chez le même tailleur que Castex !).

https://twitter.com/i/status/1391780701364703236

Dans la foulée, il précise aussi, avec le courage qui est le sien, ne se laissant pas perturber par les vociférations soulevées par ses conclusions :

https://twitter.com/i/status/1391777380788752384

Bien évidemment, « on » tente de nous faire croire, comme après chaque tuerie, que les individus arrêtés, dont le principal suspect, ne seraient que de « bons petits gars » soupçonnés indûment. Leur arrestation en direction de l’Espagne ne serait absolument pas une fuite, comme des méchantes langues le prétendent…

« En garde à vue, le tireur présumé d’Avignon continue à nier toute implication dans le meurtre du policier Eric Masson. Mais le suspect principal a été formellement reconnu par le deuxième policier présent le soir du drame lors d’un « tapissage » qui correspond à une séance d’identification, explique une source proche de l’enquête au Parisien ».

« Pour expliquer son interpellation dimanche à un péage à 20 kilomètres d’Avignon en direction de Nîmes, il dit « qu’il partait à Perpignan avec deux amis et il conteste formellement que ce soit une fuite ». Des faits contredits par des éléments techniques, son téléphone borne en effet sur les lieux du drame, selon nos informations ».

Pourtant les allégations du procureur de la République Philippe Guémas, tenteraient à prouver que les 2 gus ne sont pas des enfants de chœur… puisque dans une courte conférence de presse lundi 10 mai pour éclaircir le profil des hommes suspectés du meurtre, ce magistrat a notamment indiqué que les deux principaux suspects, âgés de 19 et 20 ans, avaient « déjà été condamnés plusieurs fois, notamment par le tribunal pour enfants, pour des faits de violences et d’infractions à la législation sur les stupéfiants ».

Ils ont été arrêtés dimanche soir, à 20 km de la Cité des Papes, le principal suspect se dit « totalement étranger à ces faits ».

En plus, si l’on en croit les paroles de Maitre Louis-Alain Lemaire, avocat de l’homme soupçonné d’être le tireur, tout ça ne serait que des mensonges puisque l’intéressé prétend que « c’est ramadan, donc j’étais chez moi » !

https://twitter.com/i/status/1391737093144121344

Sans doute ému après sa confrontation avec un parfait innocent, l’avocat a commis une bourde de langage… qui n’est pas passée inaperçue, notamment chez le dessinateur Tcho, qui comme Messiha, ne rate jamais une occasion de nous livrer les faits tels quels

https://www.dreuz.info/2021/05/11/le-dessin-de-tcho-lavocat-des-suspects-du-policier-tue-sexprime/

Il semblerait donc que ce soit deux sosies qui aient été reconnus comme ayant vécu plusieurs jours dans une cave… juste par jeu… comme deux grands enfants innocents, et non pour préparer une quelconque fuite.

En revanche, le tag ciblant Eric Masson, retrouvé par la police du 8ème arrondissement de Lyon, est bien réel, et correspond à ce qui a malheureusement été réalisé… ce qui compliquera la tâche de ceux qui, en dernier recours, tenteront de faire croire à une action, non préméditée, commise sous le coup de l’émotion…

Et si effectivement, celui ou ceux qui ont tagué cette vomissure de haine à Lyon, sont étrangers à ceux qui sont passés à l’acte à Avignon, on peut se permettre néanmoins d’ajouter, qu’il est, heureusement, fort rare à tous les citoyens innocents se baladant dans les rues… d’avoir « à portée de main », une arme à feu… au cas où ils seraient « violemment agressés » par des policiers… comme aiment à le faire croire les gauchistes démasqués plus haut par Jean Messhiha.

Quoi qu’il en soit, une chose est certaine, c’est qu’une fois de plus, deux suspects de meurtre, sont reconnus comme déjà condamnés plusieurs fois… qu’est-ce qu’ils foutaient donc dehors ?

Quant aux rodomontades du bouffon Darmanin, se précipitant pour invectiver des généraux à la retraite, osant donner leur avis sur l’état déplorable du pays, les traitant de lâches, lui qui est incapable de soutenir ses propres troupes de policiers… sans doute fera-t-il moins le mariole, si un jour ceux qui sont assignés à sa propre sécurité, décident de faire la grève, et le laisser aller dégoiser ses inepties sans couverture…

Ce jour-là, j’aimerais tellement qu’on me prévienne, car si cela se passait dans ma région, il me serait infiniment appréciable d’être aux premières loges pour le voir se liquéfier sous nos yeux…

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Sources :

https://www.fdesouche.com/2021/05/10/jean-messiha-sur-les-suspects-davignon-merah-ou-kouachi-eux-aussi-etaient-francais-nes-en-france-cest-une-secession-culturelle/

https://www.fdesouche.com/2021/05/10/avignon-un-policier-grievement-blesse-par-balle-apres-un-controle/

0