Dernière Castexerie : danser en boîte de nuit, non… partouzer oui !

Voyez comme il est content… en comique troupier, qu’est-ce qu’il est bon le Castex !

J’ignore si cela est du au beau temps qui, entre deux averses, pointe son nez revigorant à souhait, ou si cela provient des récents courriers adressés à l’usurpateur de l’Élysée et sa clique, suivis de plusieurs pétitions approuvant ces interpellations… toujours est-il que l’humeur est plutôt à la rigolade, surtout chez les moqueurs du politiquement correct, sur lequel ils s’assoient avec bonheur.

Il faut dire que, quel qu’en soit le motif, les comiques associés de notre gouvernement de bouffons, dont le grand calife n’est autre que l’inénarrable Jean Castex, nageant dans son costume trop grand pour lui… au propre comme au figuré, sont à fond dans leurs grands numéros, notamment à propos de la fable qu’ils entretiennent avec ferveur : leur fameux virus, tellement plus malin qu’eux, qu’il ne cesse de muter, histoire de bien leur compliquer la tâche… et rendre caducs les vaccins qui ne servent à rien, que leurs âmes damnées scientifiques (« de mes deux »… comme disait mon grand-père) inventent à grande vitesse.

N’étant pas à une incohérence près, ils peaufinent avec gourmandise leur prétendue politique sanitaire, alternant avec un sadisme indéniable, confinement, déconfinement, reconfinement… toujours en sous-entendant que ce sont les citoyens indisciplinés qui déjouent toujours les brillantes mesures mises au point par leurs cerveaux hors normes

Un seul avantage pour nous autres, Gaulois rigolards, le divertissement quasi journalier qu’ils nous offrent… dûment résumé avec bonheur par Marie Delarue :

« Il faut dire que la bande à Castex se surpasse, hissant l’absurdité au rang d’art majeur. »

On rappellera quelques banalités, par exemple qu’on peut acheter du maquillage mais toujours pas de petite culotte ; qu’on peut habiller son enfant jusqu’à deux ans mais pas au-delà ; que le couvre-feu à 19 heures a entraîné, dans les supermarchés, des queues gigantesques où les gens sont à touche-touche, etc.

https://www.bvoltaire.fr/nouveautes-deconfinatoires-ce-sera-ski-sans-neige-et-sport-en-chambre/?

Pour rappel également, on s’était bien gaussés dans les chaumières, avec les « stations de skis sans remonte-pente », avec les « restaurants où il est interdit de manger… », et surtout avec les discours pour ne rien dire… à peine légèrement exagéré dans la rubrique « mise en boite » des comiques troupiers qui prétendent nous « gouverner ».

Les talentueux dessinateurs s’en étaient donné à cœur joie dans la caricature rigolarde ou vacharde, voire les deux… pour le plus grand bonheur des citoyens, surtout ceux qui ont rapidement compris que tout ceci n’était qu’une immense farce.

Pourtant, « on n’avait pas encore tout vu, ni entendu », car il semblerait que le chef des benêts surnommé affectueusement « Casse-tête » n’a pas encore dit son dernier mot ; conscient peut-être que c’est son heure de gloire, qu’il ne retrouvera sans doute pas de sitôt (c’est du moins ce que tous les citoyens sains d’esprit, souhaitent !), il ne ménage pas ses efforts pour continuer à nous divertir…sans en avoir l’air, puisque ce faisant il n’a aucune conscience d’être ridicule.

Extraits de son catalogue d’extravagances, voici deux des dernières mesures hilarantes… pour ceux qui ont conservé encore assez de santé mentale pour ne pas être sous « Tranxène » à haute dose, et préférer les galéjades et autres moqueries visant ces sinistres incompétents, dont il faut se précipiter d’en rire avant que d’en pleurer…

– Dans les « nouveautés époustouflantes », le pompon semble revenir en toute légitimité… au maintien de la fermeture des discothèques (depuis quatorze mois !), quand par ailleurs les clubs libertins pourront rouvrir… certains disent même qu’ils sont restés ouverts…

« Bienvenue en Absurdistan ! Partouze autorisée, danse interdite » …

Il m’étonnerait fort que les « flash mob » et leur hymne « Nous on veut danser encore », fleurissant un peu partout en Europe, et notamment en France, respecteront cet interdit stupide, entre tous les faux pas à répétition de Castex et sa fine équipe.

Même dans l’hémicycle ça n’a pas manqué de faire rigoler quand un député a tenu à le souligner.

https://twitter.com/i/status/1391871017816109066

Avec l’accent de Jean Lassalle, c’est encore plus savoureux, surtout quand au passage il révèle que certains de ses collègues, et même des ministres… fréquenteraient les clubs échangistes… ce qui me parait être une bonne explication quant à la non fermeture de ces lieux de débauches :

https://twitter.com/i/status/1392211078193496068

https://lemediaen442.fr/deconfinement-les-discotheques-restent-fermees-les-partouzes-sont-autorisees/

– En revanche, avec la réouverture des remontées mécaniques dans les stations de ski, à compter du 19 mai, d’abord à 50 %, puis à 65 % le 9 juin et 100 % le 30 juin, les amateurs de descentes pourront se régaler à nouveau… Tout schuss en maillot de bain !

Pour ceux qui n’auraient pas encore compris pourquoi il a été choisi pour être premier ministre ; ce n’est absolument pas parce que ses petites gambettes lui ont fait perdre au jeu des chaises musicales… l’explication, bien plus simple, est ici :

Et c’est vrai qu’en carabistouilles il est vraiment fortiche le Jeannot !

Autre sujet de rigolade ; après plusieurs autres rats quittant précipitamment un navire qui prend l’eau de toutes parts… Benjamin Griveaux quitte le LREM. Sûr qu’un « homme à poigne » tel que lui va considérablement manquer à cette troupe d’élite (à la rubrique « conneries » à ne pas faire), encore que selon les mauvaises langues, toujours prêtes à médire, le gus serait surtout compétent dans les exhibitions intimes, dont on cherche encore, en quoi elles pourraient être profitables aux citoyens…

Ben déjà ils peuvent lire le papier qu’en a fait Arnaud Florac sur Bd Votaire, poilade garantie.

https://www.bvoltaire.fr/les-deputes-lrem-quittent-le-navire-apres-brune-poirson-cest-au-tour-de-benjamin-griveaux/

Après mûres réflexions, et « en l’état actuel des choses », comme aimait à le dire et redire le gars Castaner, il me semble que s’il faut absolument un vaccin pour complaire à l’insatiable Big Pharma… il me semble urgent de laisser tomber ceux prétendus « anti-Covid19 », qui sont parfaitement inutiles puisque permettant au bout du compte de choper le virus (moins fort parait-il, mais quand même !) et de le transmettre généreusement à votre entourage…

A la place, je suggère aux têtes pensantes (celles adoubées par nos « gouverne-menteurs ») de se lancer illico dans la recherche puis la fabrication d’un vaccin Anti-Connerie… Sûr que les destinataires ne manqueront pas… nous sommes d’ailleurs nombreux à avoir déjà dressé des listes !

Quand on peut rendre service…

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

0